Centrale des syndicats démocratiques (CSD) - À l'Auberge Sacacomie, la
direction bafoue toutes les règles des relations du travail telles
qu'inscrites dans le Code du travail

MONTRÉAL, le 6 août /CNW Telbec/ - En date du 4 août 2010, le Juge Louis Garant de la Commission des relations du travail (CRT) ordonnait à l'Auberge du Lac Sacacomie, ses officiers, représentants ou mandataires de cesser ou de s'abstenir d'utiliser en tout temps dans son établissement les services de 32 salariés afin d'accomplir partiellement ou totalement le travail visé par l'unité de négociation.

À cet effet, le Syndicat de l'hôtellerie de la Mauricie CSD - section Sacacomie avait demandé à la CRT le 28 juillet dernier une ordonnance provisoire, visant le respect des dispositions anti-briseurs de grèves contenues au Code du travail, aux articles 109.1 et suivants.

Force est d'admettre qu'à toutes les fois que l'établissement se retrouve devant la Commission, il se fait remettre à sa place!

"Ce qui est absolument inacceptable avec l'Auberge du Lac Sacacomie, c'est qu'on prend les travailleuses et les travailleurs syndiqués en otage en les invitant à passer, par tous les moyens possibles, la ligne de piquetage, contrevenant ainsi aux lois du travail. Et ce, sous le couvert d'une garantie de paiement des amendes telles que prescrites par la Loi(1). Il est historiquement préoccupant qu'un employeur, aujourd'hui, utilise une telle façon de procéder. On vient ici créer un climat propice à la division qui, lorsque le conflit sera réglé, aura de toute évidence des séquelles dans les relations entre les salariés d'un même syndicat. La direction de l'Auberge entretient ainsi de la rancune, de la discorde, de la haine entre les salariés pour éventuellement mieux les contrôler. C'est une situation alarmante pour le syndicat, mais également pour les relations du travail en général. Le Syndicat et la CSD vont tout faire pour mettre un terme à la désobéissance civile organisée par l'employeur", a relaté Jocelyn Gélinas, coordonnateur régional pour la CSD et directeur de grève.

    
    (1) 142.1 Briseurs de grève - Quiconque contrevient à l'article 109.1
        commet une infraction et est passible d'une amende d'au plus 1 000 $
        pour chaque jour ou partie de jour pendant lequel dure l'infraction.
    

SOURCE Centrale des syndicats démocratiques (CSD)

Renseignements : Renseignements: Jacques Désy, Service des communications CSD, 514 231-1273; Source: CSD


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.