Caucus présessionnel - Des baisses d'impôts de 500 $ pour stimuler l'économie, dit la CAQ

BROMONT, QC, le 26 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a profité de la clôture du caucus présessionnel de ses députés pour suggérer au gouvernement libéral de réorienter une partie des surplus budgétaires versés au Fonds des générations dans des baisses d'impôts pour stimuler l'économie québécoise. Cette stratégie permettrait de remettre 500 $ dans les poches de chaque Québécois gagnant moins de 150 000 $ dès cette année. Pour le chef de la CAQ, tout effort de remboursement de la dette sera vain si la croissance économique n'est pas au rendez-vous.

« Face au contexte de ralentissement économique mondial et de la faiblesse continue de l'économie québécoise, nous devons agir. Ça prend un plan pour stimuler l'économie québécoise. Alors qu'on se classe au dernier rang parmi les provinces canadiennes pour le revenu disponible par citoyen, il nous apparaît essentiel de remettre de l'argent dans les poches des Québécois pour stimuler la consommation », a déclaré le chef de la CAQ.

François Legault a expliqué que le Québec est désormais en situation de surplus budgétaire et que le gouvernement prévoit utiliser la totalité de ces surplus pour des versements au Fonds des générations. Or, la loi constitutive de ce Fonds prévoit que la dette du Québec doit représenter 45 % de l'économie québécoise en 2026. Mais les prévisions de croissance économique du Québec sont si faibles - Desjardins a abaissé celle de 2016 à 1,3 % pas plus tard qu'hier - qu'il est désormais très légitime de se questionner sur l'atteinte de cet objectif.

« C'est bien beau de verser des milliards au Fonds des générations, mais notre faible croissance imposera des choix difficiles. Si on ne relance pas notre croissance économique, on ne pourra pas rembourser notre dette, préserver la qualité des services publics, tout en baissant les impôts des Québécois. Et si on ne baisse pas les impôts des Québécois, on ne pourra pas relancer notre croissance économique », a-t-il poursuivi.

Pour sortir le Québec de ce cercle vicieux, le chef de la CAQ a donc proposé d'utiliser 1,75 milliard des surplus versés au Fonds des générations pour l'année budgétaire 2016-2017 pour baisser les impôts des Québécois. Cette mesure permettrait à tous les Québécois gagnant moins de 150 000 $ d'économiser 500 $ sur leur rapport d'impôt à partir du 1er avril 2016. Une directive ministérielle viserait également à ce que les employeurs incluent cette mesure dans le calcul de la retenue à la source, afin que tous puissent bénéficier d'un répit à chacune de leurs paies.

« En plus d'améliorer le niveau de vie des Québécois, des baisses d'impôts permettraient de stimuler la consommation et contribueraient à la relance de notre économie. Et c'est seulement en augmentant la croissance économique, par des mesures comme celle-ci et celle que nous avons présentée hier, que nous pourrons réussir à atteindre le ratio dette/PIB fixé par la Loi sur le Fonds des générations. Ça prend des Québécois plus riches pour avoir un Québec plus riche », a conclu François Legault, qui faisait cette déclaration à l'issue de la rencontre de deux jours de ses députés.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.