Carrefour de la citoyenneté responsable 2010 - La solidarité au secours de la
terre

MONTRÉAL, le 13 mai /CNW Telbec/ - Nous devons imprimer un important changement dans nos "comportements agro-alimentaires" au cours des prochaines décennies si nous voulons sauver notre Terre et la solidarité entre les producteurs et les consommateurs est la piste toute désignée pour amorcer ce changement. C'est ce qui ressort des travaux et conférences de l'édition 2010 du Carrefour de la Citoyenneté responsable, organisé par le Mouvement des établissements verts Brundtland (EVB-CSQ) sous le thème Nourrir le monde - La Terre dans votre assiette.

Ce carrefour, qui se tient depuis hier soir à l'Université du Québec à Montréal, vise à sensibiliser les jeunes et les adultes aux enjeux actuels de l'agriculture et de l'alimentation tant au Québec qu'à l'étranger, tout en suscitant leur désir de s'engager concrètement dans des actions de solidarité.

"Nous vivons dans une époque décrochée de l'essentiel", affirmait ce matin l'anthropologue Serge Bouchard en conférence d'ouverture. "Des milliards d'humains produisent des volumes incroyables d'aliments, mais ne réussissent pas à nourrir et à éduquer leurs enfants."

Soulignons qu'à l'échelle de la planète, plus de 1,3 milliard d'agriculteurs, en majorité des femmes, travaillent quotidiennement à produire les denrées alimentaires que l'on consomme. Paradoxalement, plus des deux tiers des affamés de la planète sont producteurs agricoles, petits paysans et travailleurs agricoles. Les systèmes agroalimentaires actuels, où la nourriture est de plus en plus considérée comme une simple marchandise, génèrent donc leur large part de pauvreté. Ils s'avèrent inéquitables et nécessitent d'être fondamentalement remis en cause. Les agriculteurs d'ici subissent aussi les contrecoups de cette approche marchande de l'agriculture et de l'alimentation.

Des versions régionales du Carrefour en 2011 ?

Au terme de l'événement qui se poursuit toute la journée aujourd'hui, les participants au Carrefour auront notamment discuté :

    
    - de la réalité des agriculteurs dans le contexte d'une économie
      mondialisée ;
    - de la souveraineté alimentaire, ici et ailleurs ;
    - de versions plus saines - pour l'environnement, les peuples et la santé
      humaine - de l'agriculture et de l'alimentation ;
    - des défis de l'agriculture d'ici et d'ailleurs.
    

Le Carrefour s'est ouvert hier soir avec un dialogue nord-sud sur le défi de nourrir le monde entre Christian Lacasse, président de l'Union des producteurs agricoles (UPA), et Alfred Étienne, coordonnateur général de Fondation pour le développement économique et social d'Haïti.

Au cours de cette conférence, M. Étienne a fait remarquer qu'il y a autant de gens qui souffrent d'obésité dans les pays du Nord que de gens qui souffrent de malnutrition dans le Sud : "Ce qui est tragique, c'est que la malnutrition affecte le développement intellectuel des enfants". Selon lui, le défi de nourrir le monde c'est d'assurer non seulement sa sécurité alimentaire, mais aussi sa souveraineté.

Selon M. Lacasse, les Québécois doivent prendre conscience que la crise alimentaire est un phénomène qui se passe actuellement à l'extérieur de nos frontières, mais qui pourrait nous rattraper si on laisse aller les forces du marché. Pour lui, chaque pays a un potentiel agricole et devrait être le plus autonome possible.

Différents invités de marque prendront la parole aujourd'hui, dont M. Jacques B. Gélinas, sociologue, Mme Hélène Raymond, journaliste environnementale, Mme Nicole O'Bomsawin, de la Réserve de la Biosphère du Lac-St-Pierre, M. Paul Cliche, de Développement et Paix, et M. Frédéric Paré, de la Coalition pour la souveraineté alimentaire de l'UPA.

Les organisateurs de ce Carrefour espèrent pouvoir tenir des versions régionales de cet événement l'an prochain. Ces "carrefours régionaux" seraient un formidable point de départ pour la formation des jeunes à partir d'exemples locaux.

Profil

Le mouvement des Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ), instauré par la Centrale des syndicats du Québec au début des années 1990, en collaboration avec RECYC-QUÉBEC, regroupe plus de 1200 établissements d'éducation et de santé qui œuvrent à l'avènement d'un monde écologique, pacifique, solidaire et démocratique.

SOURCE CSQ

Renseignements : Renseignements: Marie-Josée Rousse, Conseillère, Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ), Centrale des syndicats du Québec, (514) 356-8888, poste 2904, Cell.: (514) 708-9068; Source: EVB-CSQ


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.