Capacité réduite des médecins québécois à traiter efficacement leurs patients : AstraZeneca répond à la décision de Québec d'imposer un plafond pour le prix des médicaments d'ordonnance

La récente décision du Québec d'imposer un prix maximum pour une classe de médicaments fera en sorte que les patients couverts par le régime public d'assurance médicaments recevront les médicaments les moins chers de cette classe, même si leur médecin en a prescrit un totalement différent. Cette décision unilatérale aura des conséquences considérables.

MISSISSAUGA, ON, le 18 mars 2013 /CNW Telbec/ - AstraZeneca Canada Inc. se dit déçue de la récente décision, qui a pris tout le monde par surprise, du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés (MSSS), visant à modifier significativement la façon dont les patients du Québec atteints de troubles gastro-intestinaux graves auront accès à leurs médicaments. Malgré les efforts déployés par AstraZeneca Canada pour établir un partenariat avec le gouvernement en vue de répondre aux besoins budgétaires et à ceux des patients, cette modification aux politiques touchera environ 200 000 patients dans la province. Ce changement élimine le libre choix du médecin et du patient, porte atteinte à la compétence du médecin et pourrait coûter au système de santé provincial plus que ce qu'il promet en économies.

À compter du 1er octobre 2013, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) remboursera les agents de la classe des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) jusqu'à un montant de 0,55 $ par comprimé. Ce plafond signifie qu'à moins que les patients traités par IPP ne soient en mesure de couvrir la différence de coûts - plusieurs patients québécois comptent sur le remboursement complet de ces médicaments - ils se verront contraints de passer à un autre traitement, sans égard à l'opinion de leur médecin, et sans aucune considération de l'expérience passée ou de l'efficacité de leurs soins médicaux courants.

Ce changement drastique de politique a été adopté hâtivement sans consultation approfondie entre le cabinet du ministre, les patients, les médecins, les pharmaciens et tout autre intervenant en matière de santé touché par cette décision. AstraZeneca Canada est extrêmement déçue de la rapidité de cette décision, et croit que le ministre n'a pas tenu compte des coûts et avantages élargis pour le système de santé. Comme l'expérience d'autres provinces et pays le démontre - notamment en Colombie-Britannique et au Royaume-Uni - l'adoption de politiques basées sur des considérations de compression budgétaire pour forcer les patients à laisser tomber leur traitement courant optimal entraîne des coûts plus élevés pour l'ensemble du système de santé qui excèdent les économies à court terme obtenues avec les médicaments seulement. L'adoption d'une telle politique en dépit de ces données devrait inquiéter particulièrement les patients et ceux qui prennent soin d'eux.

« La priorité accordée aux patients et le maintien de l'intégrité de la relation médecin-patient sont au cœur de notre réaction envers les nouvelles modifications de politiques adoptées par le ministre de la Santé du Québec, explique Elaine Campbell, présidente chez AstraZeneca Canada. Nous voulons garantir que les patients ont accès aux meilleurs traitements offerts et que les médecins sont en mesure de traiter efficacement leurs patients en pratiquant une médecine axée sur les patients, non une médecine approximative. »

« Comme compagnie, nous sommes extrêmement fiers d'offrir d'excellents médicaments qui constituent une valeur aux yeux des patients et de leur médecin et pour le système de santé. Cependant, nous ne pouvons y arriver seuls. C'est pourquoi nous avons, en collaboration avec d'autres intervenants clés, activement demandé plusieurs fois au gouvernement du Québec de former un partenariat afin que la santé des patients et les expériences coûteuses précédentes d'autres systèmes de soins de santé soient prises en considération dans la prise de décision. »

Malgré ces changements, AstraZeneca Canada demeure déterminée à collaborer avec tous les gouvernements du pays - y compris le MSSS, et encourage le MSSS à revisiter cette décision. AstraZeneca Canada est prête à établir un partenariat avec le MSSS pour trouver des solutions en réponse aux inquiétudes légitimes quant à la durabilité de notre système de santé, sans compromettre les soins offerts aux patients.

À propos d'AstraZeneca Canada
AstraZeneca est une société biopharmaceutique internationale axée sur l'innovation, dont la priorité est de découvrir, mettre au point et commercialiser des médicaments d'ordonnance en gastro-entérologie, cardiologie, neurosciences, pneumologie et inflammation, oncologie et infectiologie. AstraZeneca est active dans plus de 100 pays et ses médicaments novateurs sont utilisés par des millions de patients dans le monde.

AstraZeneca Canada a récemment remis un don de 35 millions $ à l'Institut NĒOMED - un organisme à but non lucratif qui utilisera une toute nouvelle approche du développement de médicaments dans le cadre d'un partenariat public/privé avec le gouvernement du Québec et des compagnies biopharmaceutiques. Le siège social canadien d'AstraZeneca est situé à Mississauga, en Ontario. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web de la compagnie au www.astrazeneca.ca.

SOURCE : AstraZeneca

Renseignements :

Carlo Mastrangelo
AstraZeneca Canada Inc.
905-615-6865
carlo.mastrangelo@astrazeneca.com

Profil de l'entreprise

AstraZeneca

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.