CanLyme s'exprime en faveur d'une stratégie canadienne sur la maladie de Lyme

OTTAWA, le 21 juin 2012 /CNW/ - La Fondation canadienne de la maladie de Lyme (CanLyme) a fortement appuyé un projet de loi d'initiative parlementaire exigeant l'élaboration d'une nouvelle stratégie nationale sur la maladie de Lyme, qui sera déposé aujourd'hui par la députée Elizabeth May (Saanich-îles Gulf).

« Ce projet de loi vise à combler les lacunes des lignes directrices existantes afin de dépister et de traiter efficacement la maladie de Lyme », a déclaré le président de CanLyme, Jim Wilson. « Dans le cadre des politiques actuelles, l'accès au traitement est assujetti à un test de confirmation donnant des résultats erronés, conduisant à un défaut de diagnostic chez de nombreuses personnes atteintes de la maladie de Lyme. »

La maladie de Lyme reste basée sur un diagnostic clinique, comme l'indiquent le site Web de l'Agence de la santé publique du Canada et les ouvrages médicaux, car il n'existe aucun test de confirmation précis permettant de détecter tous les types et toutes les souches de la bactérie Borrelia.

« Les personnes contractant la maladie de Lyme ne parviennent pas à obtenir du médecin un diagnostic différentiel pertinent afin de dépister la maladie », a ajouté M. Wilson. « La plupart des médecins ne reconnaissent pas les symptômes de base de la maladie de Lyme, se fient à des tests peu fiables pour la dépister, et déclarent à un bien trop grand nombre de patients qu'il "n'y a pas de cas de maladie de Lyme au Canada". »

La maladie de Lyme est le nom donné à l'infection causée par la bactérie Borrelia burgderfori (et récemment par d'autres types de Borrelia) et à ses co-infections transmises aux humains par les tiques. Les personnes qui en sont atteintes doivent confirmer ce diagnostic en se soumettant à un test réalisé en deux étapes avant de recevoir un traitement antibiotique, ce qui se produit rarement (environ 140 personnes par année au Canada).

Chaque année, des centaines, voire des milliers de Canadiens doivent subir les ravages d'une maladie invalidante, du seul fait que le Canada a adopté des politiques exagérément restrictives empruntées aux États-Unis. De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Lyme sont donc obligées de se rendre aux États-Unis pour recevoir un diagnostic et payer de leur poche le traitement requis.

Le projet de loi de Mme May propose d'organiser une conférence nationale regroupant des représentants de la santé publique, des chercheurs et des porte-parole de patients, en guise de première étape vers la mise en œuvre d'un cadre de travail canadien pour le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme. L'objectif principal est d'établir une norme de traitement plus élevée assurant un dépistage et un traitement précoces.

« Actuellement, les personnes atteintes de la maladie de Lyme n'ont généralement pas accès aux antibiotiques et sont laissées pour compte, sans traitement ni soins », a déclaré M. Wilson.

Les critiques de CanLyme concernant le test de confirmation de la maladie de Lyme ont été étayées en 2010 dans un rapport rédigé par le Dr Brian Schmidt de l'Autorité provinciale de santé de la Colombie-Britannique. Le DSchmidt a conclu que le test est « inadéquat » et qu'il ne permet pas de détecter avec précision une infection aiguë à la bactérie Borrelia, faisant de l'élaboration de nouveaux outils diagnostiques une « priorité absolue ».

Une récente recherche évaluée par des pairs fournit des données sur la persistance de l'infection active à Borrelia après un traitement de courte durée par des antibiotiques à diffusion rapide. Le refus d'administrer un traitement antibiotique aux personnes atteintes d'une forme chronique de la maladie de Lyme est donc « cruel et ridicule » selon M. Wilson. L'expérience de CanLyme au cours des neuf dernières années indique qu'un traitement antibiotique de plus longue durée est efficace et permet de guérir les patients.

CanLyme est une fondation de recherche à l'échelle du Canada portant sur les infections transmises par les tiques. Elle fournit également des conseils et du soutien aux centaines de Canadiens à qui un diagnostic clinique est refusé chaque année. www.Canlyme.org

SOURCE CanLyme

Renseignements :

Renseignements : David Cubberley
Directeur pour la Colombie-Britannique, CanLyme
Tél. : 250-818-1129
Courriel : davidcubberley@rogers.blackberry.net

Renseignements : Jim Wilson
Président, CanLyme
Tél. : 250-768-0978
Courriel : jimwilson@telus.net


Profil de l'entreprise

CanLyme

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.