Canadian Tire publie ses résultats du premier trimestre - Les résultats de la
Société illustrent une tendance favorable pour 2010

    
       Augmentation de 13,0 pour cent du bénéfice ajusté avant impôts

        Hausse de 2,1 pour cent des ventes au détail de Canadian Tire

    Hausse de 3,8 pour cent des ventes au détail de Mark's Work Wearhouse

       Augmentation de 3,8 pour cent des produits bruts d'exploitation
                           des Services Financiers
    

TORONTO, le 13 mai /CNW/ - La Société Canadian Tire Limitée (CTC, CTC.a) a publié aujourd'hui des résultats positifs pour le premier trimestre, qui reflètent une croissance vigoureuse des ventes au détail et une hausse du bénéfice par rapport au premier trimestre de 2009. Le bénéfice ajusté avant impôts a augmenté de 13,0 pour cent par rapport à l'exercice précédent grâce au solide rendement des Services Financiers, qui a augmenté de 41,8 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009. Les ventes au détail consolidées ont augmenté de 5,7 pour cent par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, principalement grâce à une hausse de 2,1 pour cent des ventes du Groupe détail Canadian Tire et à une croissance des ventes de 3,8 pour cent chez Mark's Work Wearhouse et de 19,5 pour cent à la Division pétrolière.

"Notre équipe de direction s'est engagée à stimuler la croissance des activités de base du Groupe détail Canadian Tire afin qu'elles dépassent les normes historiques, a affirmé M. Stephen Wetmore, président et chef de l'administration de la Société Canadian Tire. Je suis bien sûr satisfait des résultats positifs obtenus au premier trimestre et de l'impulsion que cela nous donne pour le deuxième trimestre, mais ce n'est là que le tout début du type de croissance auquel nous nous attendons de la part de l'entreprise."

Bien que le bénéfice consolidé ajusté avant impôts ait augmenté au cours du trimestre, le bénéfice de base par action est demeuré stable au premier trimestre de 2010. Au cours du premier trimestre de 2009, la Société a bénéficié d'un ajustement d'impôts favorable de 4,6 millions de dollars, lié à l'imposition des gains en capital réalisés à la cession d'actions de MasterCard en 2006 et en 2007.

    
                                   ------------------------------------------
                                      Premier        Premier
                                    trimestre      trimestre
    Données consolidées(1)            de 2010        de 2009      Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail du           1,89 milliard  1,79 milliard          5,7 %
     Groupe détail                   de dollars     de dollars

    Produits bruts                1,83 milliard  1,76 milliard          4,1 %
     d'exploitation                  de dollars     de dollars

    Bénéfice ajusté avant impôts,
     compte non tenu des gains    74,7 millions  66,1 millions         13,0 %
     et pertes hors exploitation(2)  de dollars     de dollars

    Bénéfice net                  49,4 millions  49,7 millions         (0,6)%
                                     de dollars     de dollars
    Bénéfice net ajusté, compte
     non tenu des gains et des    51,5 millions  49,6 millions          4,0 %
     pertes hors exploitation        de dollars     de dollars

    Bénéfice de base par action          0,61 $         0,61 $            -
    Bénéfice de base par action
     ajusté, compte non tenu des
     gains et des pertes hors
     exploitation(2)                     0,63 $         0,61 $          4,0 %

    (1) Tous les chiffres en dollars figurant dans le tableau ci-dessus sont
        arrondis.
    (2) Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section
        15 du rapport de gestion.
    

Groupe détail Canadian Tire

Les ventes au détail totales du Groupe détail Canadian Tire ont augmenté de 2,1 pour cent et les ventes dans les magasins semblables ont augmenté de 1,7 pour cent par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. La diminution de 0,7 pour cent des produits bruts d'exploitation reflète une diminution de 0,6 pour cent des livraisons nettes au cours du trimestre par rapport au premier trimestre de 2009.

Les ventes au détail du Groupe détail ont été faibles au début du trimestre en raison des ventes modestes d'articles pour la saison hivernale et pour l'automobile, mais les fortes ventes réalisées en mars ont eu une incidence positive sur l'ensemble des résultats du premier trimestre. Par exemple, les articles pour le jardin de Canadian Tire ont connu un bon rendement à la fin du trimestre, les ventes ayant considérablement augmenté par rapport à l'exercice précédent. L'intérêt des clients pour nos articles printaniers a persisté jusqu'au début du deuxième trimestre.

Le bénéfice ajusté avant impôts a diminué de 4,5 millions de dollars principalement en raison de la hausse des charges de la Société liées à ses régimes de rémunération à base d'actions et de l'augmentation des frais promotionnels pendant les Jeux olympiques.

En 2010, le Groupe détail Canadian Tire prévoit ouvrir environ 60 magasins intelligents convertis, trois nouveaux magasins intelligents, cinq magasins remplacés ou agrandis et trois nouveaux magasins pour petit marché. L'initiative de l'infrastructure de la Division automobile, une priorité stratégique qui permettra d'améliorer la technologie et la chaîne d'approvisionnement dans le secteur clé de l'automobile de Canadian Tire, a progressé au cours du trimestre grâce à un projet pilote à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

La Division pétrolière joue un rôle stratégique pour ce qui est de fidéliser davantage la clientèle et de stimuler l'achalandage et le volume des transactions dans les magasins du Groupe détail et auprès des Services Financiers. Bien que le volume des ventes ait diminué légèrement par rapport au trimestre correspondant de 2009, les produits bruts d'exploitation ont augmenté de 20,2 pour cent en raison d'une hausse du coût par litre à la pompe. Le bénéfice ajusté avant impôts a diminué de 500 000 dollars par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, essentiellement en raison des pressions sur les marges sur l'essence. Au cours du premier trimestre, la Division pétrolière a ouvert un nouveau poste d'essence et, en avril 2010, a annoncé qu'elle étendrait son réseau afin d'inclure 23 centres de services aux abords des autoroutes 401 et 400, en Ontario. Sept emplacements ouvriront d'ici l'automne 2010, et 20 des 23 emplacements devraient ouvrir au cours des trois prochaines années.

Mark's Work Wearhouse

Grâce à l'expansion continue de son réseau et au développement de produits novateurs, Mark's Work Wearhouse est bien positionnée pour continuer d'accroître sa part de marché, alors que le marché du vêtement au Canada se remet de la récession actuelle.

Le total des ventes au détail de Mark's Work Wearhouse ont augmenté de 3,8 pour cent au premier trimestre pour s'établir à 174,9 millions de dollars et les ventes dans les magasins semblables ont augmenté de 1,5 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009, donnant lieu à une augmentation de 4,5 pour cent des produits bruts d'exploitation. Cependant, les produits bruts d'exploitation pour 2010 comprennent les redevances de franchisage accessoires et les produits tirés des services connexes de broderie et de retouches, déduction faite de la provision constituée à l'égard des retours sur les ventes, qui avaient été constatés comme des éléments de compensation des coûts d'exploitation en 2009. Compte non tenu de ce facteur, les produits bruts d'exploitation auraient augmenté de 2,4 pour cent et les ventes au détail, de 2,6 pour cent.

Le bénéfice ajusté avant impôts a augmenté de 5,9 pour cent. L'amélioration des résultats au chapitre des ventes chez Mark's Work Wearhouse est attribuable à une augmentation de 4,1 pour cent des ventes de vêtements de travail, s'expliquant par l'amélioration du marché de l'emploi dans le secteur des ressources, et à une augmentation de 2,9 pour cent des ventes de vêtements pour femmes, grâce à l'accueil favorable fait à la collection pour le printemps. Les ventes de vêtements pour hommes ont diminué de 2,1 pour cent, les catégories des vêtements pour l'extérieur et des chandails ayant enregistré les plus fortes baisses en dollars.

Services Financiers

Les Services Financiers ont connu un premier trimestre vigoureux. En effet, les produits bruts d'exploitation se sont chiffrés à 225,4 millions de dollars au premier trimestre de 2010, en hausse de 3,8 pour cent comparativement à 217,3 millions à l'exercice précédent. Le bénéfice ajusté avant impôts s'est établi à 45,5 millions de dollars pour le trimestre, en hausse de 41,8 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009, ce qui reflète la hausse des revenus d'intérêts sur cartes de crédit et la baisse des charges d'exploitation en raison d'un contrôle rigoureux des dépenses. La durée de recouvrement des créances du portefeuille s'est stabilisée, éliminant ainsi la nécessité d'accroître la provision pour pertes futures pour le trimestre par rapport à l'exercice précédent.

Le portefeuille de cartes de crédit des Services Financiers avait augmenté de 6,4 pour cent à la fin du trimestre. Le taux de radiation nette du total du portefeuille géré de cartes de crédit sur douze mois s'est établi à 8,01 pour cent, comparativement à 6,68 pour cent au trimestre correspondant de 2009 et à 7,83 pour cent au trimestre précédent.

On s'attend à une hausse des charges d'exploitation au cours de l'exercice, en raison de modifications à la taxe de vente, de la migration à la carte à puce dotée d'un NIP et à la mise en œuvre de processus visant à assurer la conformité aux nouvelles règles gouvernementales.

DIVIDENDE TRIMESTRIEL

La Société a déclaré un dividende trimestriel de 0,21 $ par action ordinaire et par action de catégorie A sans droit de vote. Le dividende est payable le 1er septembre 2010 aux détenteurs d'actions ordinaires et d'actions de catégorie A inscrits aux registres en date du 31 juillet 2010. Le dividende est considéré comme un "dividende déterminé" aux fins de l'impôt.

TABLEAUX FINANCIERS

GROUPE DÉTAIL CANADIAN TIRE

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail(1)                   1 294,9 $    1 267,9 $        2,1 %
    Ventes dans les magasins
     semblables(2) (pourcentage de
     variation sur 12 mois)                   1,7 %        2,5 %
    Produits bruts d'exploitation         1 092,2 $    1 099,3 $       (0,7)%
    Livraisons nettes (pourcentage de
     variation sur 12 mois)                  (0,6)%        2,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                    26,9 $       32,8 $      (18,0)%
    Moins les ajustements au titre des
     éléments suivants :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles(3)                        (1,5)        (0,4)
      Obligation au titre des prestations
       de retraite de l'ancien chef de
       l'administration                       0,2          0,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(4)          28,2 $       32,7 $      (14,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource,
        ainsi que la composante main-d'oeuvre des ventes dans les
        centres-autos du Groupe détail.
    (2) Les ventes dans les magasins semblables comprennent les ventes dans
        tous les magasins qui sont ouverts depuis plus de 53 semaines.
    (3) Comprend les ajustements à la juste valeur de marché et les
        réductions de valeur des immobilisations corporelles.
    (4) Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section
        15 du rapport de gestion.
    

DIVISION PÉTROLIÈRE

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Volume des ventes (en millions
     de litres)                             406,4        408,8         (0,6)%
    Ventes au détail                        422,2 $      353,4 $       19,5 %
    Produits bruts d'exploitation           386,9 $      321,9 $       20,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                     5,4 $        6,0 $      (10,7)%
    Moins les ajustements au titre de
     l'élément suivant :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles(1)                        (0,1)           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(2)           5,5 $        6,0 $       (8,7)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les pertes de valeur sur les actifs.
    (2) Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section
        15 du rapport de gestion.
    

MARK'S WORK WEARHOUSE

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail(1)                     174,9 $      168,5 $        3,8 %
    Ventes dans les magasins
     semblables(2) (pourcentage de
     variation sur 12 mois)                   1,5 %       (4,1)%
    Produits bruts d'exploitation(3)        153,8 $      147,1 $        4,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte avant impôts                       (4,7)$       (4,9)$        4,9 %
    Moins les ajustements au titre de
     l'élément suivant :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                           (0,2)        (0,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(4)          (4,5)$       (4,7)$        5,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes au détail dans les succursales et les magasins
        franchisés.
    (2) Les ventes dans les magasins semblables de Mark's Work Wearhouse ne
        comprennent pas les nouveaux magasins, ni les magasins qui n'étaient
        pas ouverts pendant toute la période visée pour chaque année, ni les
        magasins fermés.
    (3) Les produits bruts d'exploitation comprennent les ventes au détail
        dans les succursales seulement.
    (4) Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section
        15 du rapport de gestion.
    

SERVICES FINANCIERS

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du portefeuille géré de cartes
     de crédit à la fin                   3 962,6 $    3 725,1 $        6,4 %
    Produits bruts d'exploitation           225,4 $      217,3 $        3,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                    44,1 $       32,5 $       35,6 %
    Moins les ajustements au titre des
     éléments suivants :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                              -         (0,1)
      Incidence nette des activités de
       titrisation(1)                        (1,4)         0,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(2)          45,5 $       32,1 $       41,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend le gain (la perte) initial(e) à la vente de créances sur
        prêts, l'amortissement du passif de gestion et le gain (la perte) au
        titre des réinvestissements.
    (2) Mesure non définie par les PCGR. Veuillez vous reporter à la section
        15 du rapport de gestion.
    

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient des énoncés de nature prospective qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction quant à diverses questions, comme les résultats financiers et d'exploitation futurs de la Société. Les énoncés prospectifs sont fournis afin de présenter de l'information sur les attentes et les projets actuels de la direction et de permettre aux investisseurs et aux autres lecteurs de mieux comprendre notre situation financière, nos résultats d'exploitation et notre contexte opérationnel. Les lecteurs sont mis en garde que ces renseignements pourraient ne pas convenir à d'autres fins.

Tous les énoncés ne portant pas sur des faits historiques qui figurent dans le présent document, y compris, sans s'y limiter, les énoncés ayant trait aux attentes de la direction en ce qui concerne les résultats et les perspectives futurs possibles ou hypothétiques, nos objectifs et priorités stratégiques, nos actions et leurs résultats, de même que les perspectives économiques et commerciales pour nous, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont souvent, mais pas toujours, signalés par des mots tels que "pouvoir", "supposer", "estimer", "planifier", "perspective", "prévision", "anticiper", "prévoir", "continuer" ou la forme négative de ces mots ou par des variantes similaires. Les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses posées, des analyses ou des estimations faites et des avis donnés par la direction à la lumière de son expérience et selon sa perception des tendances, de la situation actuelle et des faits futurs prévus ainsi que d'autres facteurs qu'elle estime appropriés et raisonnables à la date à laquelle ces énoncés sont faits.

De par leur nature, les énoncés prospectifs nous obligent à poser des hypothèses et comportent des risques et des incertitudes intrinsèques, ce qui pourrait faire en sorte que les hypothèses posées par la Société soient incorrectes et que les attentes et les plans de la Société ne se réalisent pas. Bien que la Société estime que les énoncés prospectifs présentés dans ce document reposent sur des renseignements et des hypothèses qui sont actuels, raisonnables et complets, ils sont nécessairement assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des attentes et des plans de la direction qui y sont exprimés pour diverses raisons. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les répercussions, comprennent a) les risques de crédit, les risques de marché, les risques de change, les risques liés à l'exploitation, les risques d'illiquidité et les risques de financement, y compris les changements de la conjoncture et les variations des taux d'intérêt et des taux d'imposition; b) la capacité de Canadian Tire à attirer et à conserver des employés, des marchands, des agents de la Division pétrolière, ainsi que des exploitants de magasins et des franchisés de PartSource et de Mark's Work Wearhouse de qualité, ainsi que nos ententes financières avec eux; c) la croissance de certaines activités et de certains secteurs du marché et la volonté des clients d'effectuer leurs achats dans nos magasins ou de se procurer nos produits et services financiers; d) nos marges et nos ventes et celles de nos concurrents; e) les risques et incertitudes liés à la gestion de l'information, aux technologies, à la chaîne d'approvisionnement, à la sécurité des produits, aux modifications de nature législative, à la concurrence, à la saisonnalité, au prix des marchandises et à l'interruption des activités, à nos relations avec les fournisseurs et les fabricants, la modification des prises de position comptables actuelles, le risque d'atteinte à la réputation des marques dont Canadian Tire fait la promotion et le coût de l'expansion du réseau de magasins et des conversions; f) notre structure du capital, notre stratégie de financement, nos programmes de contrôle des coûts et le cours des actions. Il est important de noter que la liste de facteurs et d'hypothèses qui précède n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et les autres lecteurs sont priés de tenir compte des risques, incertitudes, facteurs et hypothèses susmentionnés au moment d'évaluer les énoncés prospectifs et sont mis en garde de ne pas se fier indûment à ceux-ci.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent considérablement des attentes actuelles, veuillez vous reporter à la section intitulée "Facteurs de risques" de notre notice annuelle pour l'exercice 2009 et au rapport de gestion de 2009, ainsi qu'aux documents publics déposés par la Société, disponibles sur les sites suivants : www.sedar.com et www.corp.canadiantire.ca.

Les déclarations qui contiennent des énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'incidence des opérations, des éléments non récurrents ni des autres éléments inhabituels annoncés ou survenus après la date de présentation de ces déclarations sur les activités de la Société. Par exemple, elles ne reflètent pas l'incidence de toute cession, acquisition, radiation d'actifs ou autre charge annoncée ou engagée après que ces énoncés ont été formulés.

Les énoncés prospectifs présentés dans ce document reflètent certains facteurs et hypothèses à la date des présentes. La Société ne s'engage pas à mettre à jour quelque énoncé prospectif que ce soit, verbal ou écrit, qu'elle peut formuler à l'occasion ou qui peut être fait en son nom, pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour un autre motif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières en vigueur l'exigent.

EXAMEN PAR LE CONSEIL D'ADMINISTRATION

Le conseil d'administration de Canadian Tire, faisant suite aux recommandations formulées par le Comité de vérification, a approuvé le contenu du présent rapport.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Canadian Tire tiendra une conférence téléphonique pour discuter de l'information comprise dans le présent communiqué et de questions afférentes à 16 h 30 (HNE), le 13 mai 2010. La conférence téléphonique sera diffusée sur le Web en direct et dans son intégralité à l'intention de tous les investisseurs intéressés et des médias à l'adresse http://corp.canadiantire.ca/FR/investors , et sera archivée durant 12 mois à la même adresse.

À PROPOS DE CANADIAN TIRE

La Société Canadian Tire Limitée (TSX : CTC.a, CTC), l'un des détaillants d'articles d'usage courant les plus fréquentés au Canada, exploite 480 magasins Canadian Tire à l'échelle nationale. Nos activités de base dans les secteurs du détail et de l'automobile s'appuient sur PartSource, une chaîne de magasins spécialisés dans la vente de pièces automobiles; sur la Division pétrolière de Canadian Tire, l'un des plus gros détaillants indépendants d'essence au pays; sur Mark's Work Wearhouse, connue sous l'enseigne L'Équipeur au Québec, un important détaillant de vêtements pour hommes et pour femmes et de vêtements de travail de la collection "Toujours le bon vêtement"; et sur les Services Financiers Canadian Tire, qui ont émis plus de cinq millions de cartes de crédit MasterCard de Canadian Tire. Plus de 58 000 Canadiens travaillent pour Canadian Tire d'un océan à l'autre dans les secteurs du détail, des services financiers et du pétrole.

    
    Rapport de gestion
    -------------------------------------------------------------------------
    

Introduction

Le présent rapport de gestion donne la vision de la direction quant à notre Société, à nos résultats et à notre stratégie pour l'avenir.

Définitions

Dans le présent document, les termes "nous", "notre", "Société" et "Canadian Tire" désignent tous La Société Canadian Tire Limitée, ses unités commerciales et ses filiales. Pour la terminologie communément utilisée (comme les ventes au détail et les ventes dans les magasins semblables), veuillez vous reporter à la section 5.3, "Rendement de nos secteurs d'activité", et au Glossaire (pages 105 à 107) de notre Rapport financier 2009, disponible en ligne sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, et dans la section des relations avec les investisseurs du site de la Société Canadian Tire, à l'adresse http://corp.canadiantire.ca/fr/investors.

Examen et approbation par le conseil d'administration

Sur la recommandation du comité de vérification, le conseil d'administration a approuvé le contenu du présent rapport de gestion le 13 mai 2010.

Comparaisons relatives au trimestre et à l'exercice contenues dans ce rapport de gestion

À moins d'indication contraire, toutes les comparaisons des résultats du premier trimestre (période de 13 semaines terminée le 3 avril 2010) sont établies par rapport aux résultats du premier trimestre de 2009 (période de 13 semaines terminée le 4 avril 2009).

Estimations et hypothèses comptables

La préparation d'états financiers consolidés selon les principes comptables généralement reconnus (les "PCGR") du Canada exige que nous procédions à des estimations et posions des hypothèses qui influent sur les montants présentés de l'actif et du passif, sur la présentation des actifs et des passifs éventuels à la date des états financiers consolidés, ainsi que sur les montants présentés des produits et des charges pendant la période visée par les états financiers. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez vous reporter à la section 12 du présent rapport de gestion.

Énoncés prospectifs

Le présent rapport de gestion contient des énoncés qui sont de nature prospective. Les résultats ou les événements réels peuvent diverger sensiblement des résultats ou des événements prévus qui sont présentés ici, en raison des risques et des incertitudes inhérents aux activités qu'exerce Canadian Tire et de la conjoncture générale. Veuillez également vous reporter à la section 19 du présent rapport de gestion pour obtenir d'autres renseignements importants ainsi qu'une mise en garde relative aux énoncés prospectifs.

Nous ne pouvons garantir que les prévisions en matière de résultats financiers ou de rendement lié à l'exploitation se concrétiseront vraiment, et si c'est le cas, qu'elles donneront lieu à une hausse du cours des actions de Canadian Tire.

1. Notre Société

1.1 Aperçu de l'entreprise

Canadian Tire exerce ses activités depuis 88 ans. La Société offre aux Canadiens des articles et des services qui répondent aux besoins de tous les jours par l'intermédiaire de son réseau d'entreprises interdépendantes en plein essor. Canadian Tire, nos marchands, nos exploitants de magasins, nos franchisés et nos agents de la Division pétrolière exploitent plus de 1 200 établissements comprenant des magasins spécialisés dans la vente au détail d'articles d'usage courant et de vêtements, ainsi que des postes d'essence. Les Services Financiers Canadian Tire Limitée et la Banque Canadian Tire proposent aussi divers services financiers à l'intention des Canadiens, notamment la carte MasterCard(MD) Options(MD) de Canadian Tire, des prêts personnels, des marges de crédit, des produits d'assurance et de garantie, des certificats de placement garanti (les "CPG") offerts par l'entremise de courtiers indépendants et directement au public, de même que des comptes d'épargne à taux d'intérêt élevé et libres d'impôt.

Canadian Tire exploite les quatre principales entreprises décrites ci-après.

Le Groupe détail Canadian Tire (le "Groupe détail") est l'un des détaillants d'articles d'usage courant les plus fréquentés au Canada, fort d'un réseau de 480 magasins Canadian Tire exploités par des marchands qui sont des propriétaires d'entreprise indépendants. Les marchands achètent des marchandises auprès de la Société et les vendent aux consommateurs dans leurs magasins Canadian Tire. Le Groupe détail comprend les magasins PartSource. PartSource est une chaîne de 87 magasins spécialisés dans la vente de pièces automobiles, qui cible les "bricoleurs sérieux" et les mécaniciens professionnels. Le réseau de magasins PartSource comprend 26 magasins franchisés et 61 succursales.

Mark's Work Wearhouse est l'un des principaux détaillants de vêtements et de chaussures au Canada avec ses 382 magasins partout au pays, soit 339 succursales et 43 magasins franchisés, qui offrent des vêtements pour hommes, des vêtements pour femmes et des vêtements de travail. Mark's Work Wearhouse exploite ses magasins sous les enseignes Mark's, Mark's Work Wearhouse et, au Québec, sous l'enseigne L'Équipeur(MD). Par l'intermédiaire de sa division "Imagewear", Mark's Work Wearhouse offre également une collection de vêtements à la clientèle des comptes commerciaux.

La Division pétrolière de Canadian Tire (la "Division pétrolière") est l'un des plus gros détaillants indépendants d'essence au Canada, et son réseau regroupe 273 postes d'essence, y compris 268 dépanneurs et kiosques, 73 lave-autos, 11 centres de lubrification Pit Stop et 90 postes de propane. La majorité des postes d'essence de Canadian Tire sont situés au même emplacement qu'un magasin Canadian Tire, une stratégie qui a pour but d'attirer les clients dans les magasins Canadian Tire. Tous les postes d'essence de la Division pétrolière sont exploités par des agents.

Les Services Financiers Canadian Tire Limitée (les "Services Financiers") proposent une gamme de cartes de crédit de marque Canadian Tire, dont la carte MasterCard(MD) Options(MD) et la carte MasterCard(MD) Avantage Essence(MD) de Canadian Tire. Les Services Financiers mettent aussi sur le marché des prêts personnels, des marges de crédit, des produits d'assurance et de garantie, ainsi qu'un service de dépannage routier appelé Assistance routière Canadian Tire(MD). La Banque Canadian Tire (la "Banque"), une filiale en propriété exclusive des Services Financiers, est réglementée en vertu de lois fédérales et elle gère et finance les portefeuilles de cartes de crédit MasterCard et Visa de Canadian Tire à l'intention des particuliers, le portefeuille de cartes de crédit personnelles Canadian Tire, ainsi que les portefeuilles de prêts personnels et de marges de crédit. Elle émet aussi des CPG offerts par l'entremise de courtiers indépendants. La Banque offre également des comptes d'épargne à taux d'intérêt élevé et libres d'impôt et des CPG de détail dans toutes les provinces, sauf le Québec. La Banque est membre de la Société d'assurance-dépôts du Canada (la "SADC") et les produits de dépôt admissibles de la Banque bénéficient d'une couverture d'assurance de la SADC.

Comme nous l'avons déjà annoncé et souligné lors de notre récente conférence à l'intention des investisseurs et des médias, le 7 avril 2010, la Société a réitéré sa priorité à l'égard de son secteur clé de l'automobile et procède actuellement à l'alignement des activités de l'organisation et des méthodes de présentation de l'information afin de soutenir cette orientation. Nos activités automobiles comprennent PartSource, la Division pétrolière, ainsi que le secteur de l'automobile du Groupe détail; ces entreprises ont été regroupées et relèvent désormais d'un seul dirigeant, en vue d'assurer la coordination de la stratégie pour l'ensemble des activités automobiles de la Société. Nous commencerons à faire état de nos progrès par rapport aux principaux objectifs stratégiques concernant nos activités automobiles intégrées plus tard au cours du présent exercice.

1.2 Aperçu du réseau de magasins

    
    Nombre de magasins et superficie de                3 avril      4 avril
     l'aire de vente                                      2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre consolidé de magasins
      Magasins Canadian Tire(1)                            480          476
      Magasins PartSource                                   87           87
      Magasins Mark's Work Wearhouse/L'Équipeur(1)         382          374
      Postes d'essence de la Division pétrolière           273          274
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre total de magasins                             1 222        1 211
    Superficie de l'aire de vente consolidée
     (en millions de pieds carrés)
      Magasins Canadian Tire                              19,0         18,8
      Magasins PartSource                                  0,3          0,3
      Magasins Mark's Work Wearhouse/L'Équipeur            3,3          3,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la superficie de l'aire de vente(2)
     (en millions de pieds carrés)                        22,6         22,3
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le nombre de magasins reflète les points de vente individuels; ainsi,
        le nombre total de magasins Canadian Tire et Mark's Work
        Wearhouse/L'Équipeur comprend les magasins occupant le même bâtiment.
    (2) Le total de la superficie de l'aire de vente ne comprend pas la
        superficie moyenne de l'aire de vente dans les dépanneurs de la
        Division pétrolière, qui était de 458 pieds carrés par magasin au
        premier trimestre de 2010.
    

1.3 Aperçu du rendement des unités commerciales

    
    (variation en pourcentage sur 12 mois)             T1 2010      T1 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail du Groupe détail(1)                   2,1 %        4,0 %
    Produits bruts d'exploitation du Groupe détail        (0,7)%        2,6 %
    Livraisons nettes du Groupe détail                    (0,6)%        2,0 %
    Ventes au détail de Mark's Work Wearhouse(2)           3,8 %       (2,3)%
    Ventes au détail de la Division pétrolière            19,5 %      (21,3)%
    Volume des ventes d'essence de la Division
     pétrolière (en litres)                               (0,6)%       (1,2)%
    Ventes liées aux cartes de crédit des Services
     Financiers                                            8,8 %        4,5 %
    Créances moyennes brutes sur cartes de crédit
     des Services Financiers                               5,9 %        3,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource,
        ainsi que la composante main-d'oeuvre des ventes dans les
        centres-autos du Groupe détail.
    (2) Comprend les ventes au détail des succursales et des magasins
        franchisés de Mark's Work Wearhouse.
    

2. Notre plan stratégique

2.1 Plan stratégique

Notre plan stratégique quinquennal décrit notre stratégie qui vise à valoriser la marque Canadian Tire en accordant une attention renouvelée à la croissance et à la productivité pendant toute la durée du plan. Notre plan stratégique a été présenté en détail lors de la conférence à l'intention des investisseurs et des médias, le 7 avril 2010, et a été publié sur notre site Web, à l'adresse :

http://corp.canadiantire.ca/EN/Investors/EventsPresentations/Documents/Canadian%20Tire%202010%20Investor%20Conference%20Presentation.pdf

Les objectifs précis liés au plan stratégique sont décrits à la section 3.3 du présent rapport de gestion et à la section 4 du rapport de gestion compris dans le Rapport financier 2009, ainsi qu'à la page 17 du Rapport annuel 2009.

2.2 Aspirations financières

Le plan stratégique comprend les aspirations financières de la Société pour la période de cinq ans qui se terminera en décembre 2014. Ces aspirations ne doivent pas être interprétées comme des lignes directrices ni comme des prévisions pour l'une ou l'autre des années du plan quinquennal, mais plutôt comme des cibles continues à long terme que nous cherchons à atteindre sur la période visée par le plan stratégique, du fait de la réussite de nos diverses initiatives.

    
    Aspirations financières                                           Cible
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail du Groupe détail                        entre 3 % et 5 %
    BPA consolidé ajusté(1)                                 entre 8 % et 10 %
    Rendement du capital investi dans les activités
     de détail                                                   plus de 10 %
    Rendement des créances des Services Financiers       entre 4,5 % et 5,0 %
    Rendement global pour les actionnaires, y compris
     les dividendes                                        entre 10 % et 12 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Ne tient pas compte des gains et des pertes hors exploitation sur le
        capital et les actifs incorporels, de l'incidence nette des activités
        de titrisation et d'autres éléments inhabituels ou non récurrents qui
        ne font pas partie des activités principales de la Société.
    

Nous ferons état de nos progrès relativement à ces aspirations financières chaque année, dans notre rapport financier de fin d'exercice.

3. Notre rendement en 2010

3.1 Résultats consolidés

    
    (en millions de dollars,
     sauf les montants par action)        T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail(1)                   1 892,0 $    1 789,8 $        5,7 %
    Produits bruts d'exploitation         1 830,1      1 758,1          4,1 %
    BAIIA(2)                                163,4        156,1          4,6 %
    BAIIA, compte non tenu des
     Services Financiers(2)(3)              102,7        109,4         (6,1)%
    Bénéfice avant impôts                    71,7         66,4          8,0 %
    Taux d'imposition effectif               31,0 %       25,1 %
    Bénéfice net                             49,4 $       49,7 $       (0,6)%
    Bénéfice de base par action              0,61 $       0,61 $          - %
    Bénéfice de base par action ajusté(2)    0,63 $       0,61 $        4,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Représente les ventes au détail du Groupe détail (y compris celles de
        PartSource), ainsi que celles des succursales et des magasins
        franchisés de Mark's Work Wearhouse et des établissements de la
        Division pétrolière.
    (2) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    (3) Le BAIIA compte non tenu des Services Financiers est présenté dans ce
        tableau puisque le BAIIA n'est pas la mesure la plus pertinente pour
        présenter les résultats des Services Financiers.
    

Produits bruts d'exploitation consolidés

Les produits bruts d'exploitation consolidés ont augmenté de 4,1 pour cent au cours du trimestre par rapport à l'exercice précédent en raison d'une augmentation de 20,2 pour cent des produits de la Division pétrolière, attribuable à la hausse des prix à la pompe par rapport au premier trimestre de 2009. Les produits bruts d'exploitation de Mark's Work Wearhouse ont augmenté de 4,5 pour cent grâce à une vigoureuse reprise des ventes de vêtements de travail. Les produits d'exploitation bruts des Services Financiers ont augmenté de 3,8 pour cent, principalement en raison de l'accroissement des revenus d'intérêts lié à la hausse des créances moyennes sur cartes de crédit. Cette hausse a été contrebalancée en partie par la légère diminution de 0,7 pour cent des produits bruts d'exploitation du Groupe détail, attribuable au décalage entre les livraisons aux magasins et l'augmentation des ventes au détail survenue à la fin du trimestre.

Bénéfice net consolidé

Le bénéfice net consolidé pour le trimestre est resté relativement stable par rapport à l'exercice précédent, principalement en raison de la hausse du taux d'imposition effectif au premier trimestre de 2010. Au cours du premier trimestre de 2009, la Société a bénéficié d'un ajustement d'impôts favorable de 4,6 millions de dollars, lié à l'imposition des gains en capital réalisés à la cession d'actions de MasterCard en 2006 et en 2007. Le bénéfice consolidé avant impôts a augmenté de 8,0 pour cent par rapport à l'exercice précédent en raison du solide rendement du bénéfice des activités des Services Financiers, qui a augmenté de 35,6 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009. La stabilisation de la durée de recouvrement des créances, l'augmentation de 5,9 pour cent du solde des créances moyennes sur cartes de crédit et la diminution des charges d'exploitation ont contribué à la solide croissance du bénéfice des Services Financiers.

Incidence des éléments hors exploitation

Le tableau qui suit présente notre bénéfice consolidé ajusté avant et après impôts, compte tenu de certains éléments hors exploitation inhabituels ou non récurrents.

Bénéfice consolidé ajusté avant et après impôts(1)

    
    (en millions de dollars,
     sauf les montants par action)        T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                    71,7 $       66,4 $        8,0 %
    Moins les ajustements avant impôts
     au titre des éléments suivants :
      Obligation au titre des prestations
       de retraite de l'ancien chef de
       l'administration(2)                    0,2          0,5
      Incidence nette des activités de
       titrisation(3)                        (1,4)         0,5
    Perte à la cession d'immobilisations
     corporelles                             (1,8)        (0,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(1)          74,7 $       66,1 $       13,0 %
    Impôts sur les bénéfices                 23,2         16,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté après impôts(1)          51,5 $       49,6 $        4,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice de base par action              0,61 $       0,61 $       (0,6)%
    Bénéfice de base par action ajusté(1)    0,63 $       0,61 $        4,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    (2) L'obligation au titre des prestations de retraite de l'ancien chef de
        l'administration a été constatée dans les résultats du Groupe détail.
        Veuillez vous reporter à la section 3.3.1.3.
    (3) Comprend le gain (la perte) initial(e) à la vente de créances sur
        prêts, l'amortissement du passif de gestion et le gain (la perte) au
        titre des réinvestissements.
    

Analyse des tendances saisonnières

Nos entreprises de détail enregistrent normalement des produits d'exploitation et un bénéfice plus soutenus aux deuxième et quatrième trimestres de chaque exercice, en raison du caractère saisonnier de certaines marchandises du Groupe détail et de Mark's Work Wearhouse ainsi que du calendrier de mise en œuvre des programmes de marketing. Le tableau suivant présente notre rendement financier par trimestre pour les deux derniers exercices.

Résultats trimestriels consolidés(1)

    
    (en millions de dollars,           T1         T4         T3         T2
     sauf les montants par action)    2010       2009       2009       2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits bruts d'exploitation  1 830,1 $  2 437,7 $  2 165,9 $  2 324,8 $
    Bénéfice net                      49,4       96,2       85,4      103,7
    Bénéfice net ajusté(2)            51,5      104,4       91,0      103,0
    Bénéfice de base et dilué par
     action                           0,61       1,18       1,04       1,27
    Bénéfice de base et dilué
     ajusté par action(2)             0,63       1,28       1,11       1,26
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de dollars,           T1         T4         T3         T2
     sauf les montants par action)    2009       2008       2008       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits bruts d'exploitation  1 758,1 $  2 587,8 $  2 257,5 $  2 450,7 $
    Bénéfice net                      49,7      101,5      109,1       97,7
    Bénéfice net ajusté(2)            49,6      130,1      116,0       94,7
    Bénéfice de base et dilué par
     action                           0,61       1,24       1,34       1,20
    Bénéfice de base et dilué
     ajusté par action(2)             0,61       1,60       1,42       1,16
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les données trimestrielles de 2008 ont été retraitées,
        rétroactivement, par suite de la mise en oeuvre du chapitre 3064 du
        Manuel de l'ICCA, intitulé "Écarts d'acquisition et actifs
        incorporels", et des modifications apportées au chapitre 1000 du
        Manuel de l'ICCA, intitulé "Fondements conceptuels des états
        financiers". Veuillez vous reporter aux sections 17.1 et 17.2 du
        Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements.
    (2) Veuillez vous reporter à la section 15, "Mesures non définies par les
        PCGR".
    

Les résultats saisonniers habituels dont il a été question précédemment qui ne sont pas reflétés dans le bénéfice ajusté ont notamment subi l'incidence des éléments suivants :

    
    -   Les résultats du deuxième trimestre de 2008 ont subi l'incidence
        négative d'un ajustement de 12,0 millions de dollars avant impôts lié
        à l'écart entre les stocks physiques et les stocks comptables de
        Mark's Work Wearhouse;
    -   Les résultats du deuxième trimestre de 2008 ont subi l'incidence
        négative d'une charge de 9,7 millions de dollars avant impôts liée au
        relancement de la carte MasterCard Options des Services Financiers;
    -   Les résultats du troisième trimestre de 2008 ont profité de
        l'incidence positive d'une diminution de 8,6 millions de dollars de
        la provision au titre des impôts, dont la majeure partie est liée à
        l'incidence des opérations de cession-bail conclues depuis 2005;
    -   Les résultats du premier trimestre de 2009 ont profité de l'incidence
        positive d'une diminution de 4,6 millions de dollars de la provision
        au titre des impôts liée à une modification rétroactive de
        l'imposition des gains réalisés à la vente d'actions en 2006 et en
        2007.
    

3.2 Aperçu du rendement des unités commerciales pour 2010

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Groupe détail Canadian Tire          Mark's Work Wearhouse
    -------------------------------------------------------------------------
    Aperçu du rendement pour 2010        Aperçu du rendement pour 2010

    - signature d'une entente avec       - phase de conception du projet
      dunnhumby, premier fournisseur de    pilote de conversion de magasins
      services d'analyse de données sur    bien amorcée. Le projet pilote
      les clients au monde, afin de        vise trois marchés métropolitains
      soutenir l'initiative liée au        et devrait pouvoir débuter en
      commerce de détail axé sur les       septembre 2010;
      clients et l'élaboration d'un      - conception de plus d'une
      nouveau programme de fidélisation.   demi-douzaine de nouveaux
                                           vêtements pour la collection
    Aperçu du rendement de PartSource      "Toujours le bon vêtement(MD)" en
    pour 2010                              cours. Le lancement de ces
                                           vêtements aura lieu au cours des
    - déménagement et agrandissement       prochains trimestres.
      d'un magasin pour en faire un
      magasin pivot, portant à 11 le
      nombre total de magasins pivots.
    -------------------------------------------------------------------------
    Services Financiers Canadian Tire    Division pétrolière
    -------------------------------------------------------------------------
    Aperçu du rendement pour 2010        Aperçu du rendement pour 2010

    - hausse de 6,4 pour cent des        - croissance de 30,8 pour cent des
      créances brutes sur cartes de        ventes liées aux lave-autos par
      crédit à la fin de la période;       rapport à l'exercice précédent;
    - stabilisation des coûts liés aux   - augmentation de 12,5 pour cent
      provisions.                          des ventes dans les dépanneurs
                                           par rapport à l'exercice
                                           précédent;
                                         - après la fin du trimestre,
                                           signature d'une entente relative
                                           à la construction de 23 centres
                                           de services à la fine pointe de
                                           la technologie aux abords des
                                           deux autoroutes les plus
                                           achalandées d'Ontario (les
                                           autoroutes 401 et 400).
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les sections suivantes décrivent le rendement des secteurs d'activité de la Société en soulignant les progrès accomplis par chacun d'eux en regard des initiatives clés déterminées dans notre plan stratégique. Les initiatives ont été classées en deux catégories : celles qui contribuent à la croissance (augmentation des ventes principalement grâce à la croissance du réseau, à l'ouverture de nouveaux magasins et à l'offre de nouveaux articles) et celles qui contribuent à l'augmentation de la productivité (amélioration des mesures du service à la clientèle, des niveaux de service, de la rentabilité et des taux de rendement).

3.3 Rendement de nos secteurs d'activité

3.3.1 Groupe détail Canadian Tire

3.3.1.1 Rendement à l'égard du plan stratégique pour le premier trimestre de 2010

La section suivante présente le rendement du Groupe détail pour le premier trimestre de 2010 à l'égard de notre plan stratégique.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives de croissance du Groupe détail Canadian Tire
    -------------------------------------------------------------------------
    Programme de nouveau magasin

    Depuis 2003, les magasins Concept 20/20 ont constitué la pierre angulaire
    du plan de croissance du Groupe détail Canadian Tire. Ce programme est
    maintenant terminé et le Groupe détail a élaboré de nouveaux concepts de
    magasins qui visent à tirer parti du succès des magasins Concept 20/20,
    en mettant davantage l'accent sur l'augmentation des ventes et de la
    productivité pour un coût en capital moindre. Les projets pour 2010
    comprennent l'ouverture de nouveaux magasins intelligents convertis, qui
    seront axés sur l'augmentation des ventes et de la productivité, tout en
    offrant une expérience client plus stimulante, et de magasins pour petit
    marché conçus pour accroître notre présence dans de plus petits marchés.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Nous prévoyons déployer nos          Premier trimestre
    nouveaux concepts de magasins
    Canadian Tire :                      Au cours du premier trimestre, le
    - ouverture d'environ 60 magasins    Groupe détail a mené à bien les
      intelligents convertis;            projets suivants :
    - ouverture de quatre nouveaux       - lancement de 39 projets de
      magasins intelligents                conversion au format de magasin
      supplémentaires;                     intelligent;
    - remplacement ou agrandissement de  - remplacement d'un magasin
      quatre magasins;                     traditionnel par un nouveau
    - ouverture de trois nouveaux          magasin intelligent intégrant un
      magasins pour petit marché           magasin Mark's Work Wearhouse/
      supplémentaires.                     L'Équipeur de format régulier;
                                         - ouverture d'un magasin intelligent
                                           supplémentaire intégrant un
                                           magasin Mark's Work Wearhouse/
                                           L'Équipeur de format régulier.

                                         Nous avons apporté de légères
                                         modifications à notre programme de
                                         construction de magasins. Nos
                                         prévisions comprennent maintenant
                                         les réalisations suivantes :
                                         - ouverture de trois nouveaux
                                           magasins intelligents
                                           supplémentaires;
                                         - remplacement ou agrandissement de
                                           cinq magasins.
    -------------------------------------------------------------------------
    Amélioration du programme de fidélisation de la clientèle

    Il y a plus de 50 ans, le programme de primes en "argent" Canadian Tire a
    été lancé pour attirer la clientèle vers les postes d'essence Canadian
    Tire. Aujourd'hui, l'"argent" Canadian Tire est l'un des programmes de
    fidélisation les plus populaires au Canada pour les clients qui
    fréquentent nos magasins, font le plein à nos postes d'essence et règlent
    leurs achats en espèces ou à l'aide de leurs cartes de crédit de marque
    Canadian Tire. En 2009, nous avons commencé à élaborer un programme de
    fidélisation restructuré et amélioré permettant de mieux connaître nos
    clients, que nous poursuivrons en 2010.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Le Groupe détail prévoit élaborer    Premier trimestre
    un programme de fidélisation
    restructuré et amélioré et adopter   Au cours du premier trimestre, la
    une approche axée sur le client      Société a conclu une entente avec
    pour ses activités de détail, qui    dunnhumby, premier fournisseur de
    permettront de mieux connaître ses   services d'analyse de données sur
    clients. Cette démarche nécessite    les clients au monde, afin de
    les étapes suivantes :               soutenir l'initiative liée au
    - la mise à l'essai, sous forme de   commerce de détail axé sur les
      projet pilote, du nouveau          clients et l'élaboration d'un
      programme de fidélisation en       nouveau programme de fidélisation et
      2011;                              de bénéficier de son expertise pour
    - le début de l'analyse des données  tirer parti de l'information que ce
      sur les habitudes de magasinage    programme nous permettra d'obtenir
      des clients.                       sur nos clients. Les processus et
                                         structures organisationnelles
                                         appropriés ont été mis en place afin
                                         de développer cette nouvelle
                                         fonction.
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives de productivité du Groupe détail Canadian Tire
    -------------------------------------------------------------------------
    Programme de remaniement du Groupe détail

    Au cours de 2007, le Groupe détail a entrepris la mise en oeuvre d'une
    initiative s'étendant sur plusieurs années visant à améliorer la
    productivité, en réalisant des projets conçus pour réviser et mettre à
    niveau les processus internes et les systèmes de technologie de
    l'information. Grâce à ces projets, nous pourrons prendre de meilleures
    décisions plus rapidement et améliorer notre agilité et notre rapidité
    sur le plan de la commercialisation.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Le Groupe détail fera progresser     Premier trimestre
    ses initiatives en matière de
    productivité et de contrôle dans     L'avancement des travaux dans le
    les domaines de la planification     cadre du programme de remaniement
    des ventes et des activités; il      du Groupe détail s'est poursuivi
    procédera également à l'analyse et   comme suit :
    à la définition des exigences en ce  - ajout de messages sur les reçus
    qui a trait à la planification         de caisse et le site
    promotionnelle et à l'engagement       canadiantire.ca pour préciser les
    des fournisseurs.                      exceptions relatives à la
                                           politique de retour et aux
                                           garanties;
                                         - conception de nouveaux processus
                                           de planification promotionnelle
                                           au moyen d'une méthodologie
                                           allégée afin d'accroître la
                                           productivité;
                                         - promotion de nouvelles activités
                                           de développement de la capacité
                                           dans les secteurs de la
                                           planification de la marchandise
                                           et de l'engagement des
                                           fournisseurs.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiative de l'infrastructure de la Division automobile

    L'initiative de l'infrastructure de la Division automobile vise à
    stimuler la croissance des activités du secteur de l'automobile de la
    Société et à améliorer l'expérience de magasinage des clients de ce
    secteur dans les magasins Canadian Tire et PartSource. Le programme
    comprend trois volets principaux :
    -   l'accroissement considérable de l'assortiment de pièces automobiles
        chez Canadian Tire et le remplacement de la technologie désuète de
        planification de l'assortiment par une solution s'appuyant sur des
        modèles prédictifs et des règles de décision de pointe offerte sur le
        marché;
    -   la mise à niveau des systèmes informatiques utilisés par les
        centres-autos de Canadian Tire au moyen du remplacement des anciens
        systèmes à terminaux monochromes par un logiciel de gestion des
        services automobiles et une technologie de gestion des données sur
        les pièces automobiles, y compris leurs possibilités d'utilisation,
        tournant sous Windows, en vue d'améliorer l'expérience client;
    -   la création d'un réseau d'environ 23 magasins pivots PartSource à
        l'échelle du Canada afin d'améliorer l'approvisionnement local en
        pièces automobiles et la formation des employés des centres-autos de
        Canadian Tire sur les nouveaux processus connexes.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Établissement de deux à quatre       Premier trimestre
    nouveaux magasins pivots PartSource.
                                         L'initiative de l'infrastructure de
    Mise en oeuvre du système de         la Division automobile s'est
    gestion d'entrepôt Manhattan au      poursuivie comme suit :
    centre de distribution de pièces
    automobiles de Calgary.              Processus d'approvisionnement
                                         d'urgence :
    Début des travaux relatifs au        - établissement d'un nouveau magasin
    système de gestion d'entrepôt au       pivot PartSource à Dartmouth, en
    centre de distribution de pièces       Nouvelle-Écosse, qui
    automobiles de Montréal.               approvisionnera 13 magasins
                                           Canadian Tire.
    Conception et élaboration d'un
    modèle de planification de           Processus de mise en place des
    l'assortiment de pièces automobiles  assortiments :
    (début de la mise à l'essai prévu    - le système de gestion d'entrepôt
    en 2011).                              au centre de distribution de
                                           pièces automobiles de Calgary a
    Conception et élaboration des          été mis en fonction en février
    technologies et des processus          2010;
    nécessaires à la gestion des         - achèvement de l'étape de
    processus liés à l'expérience          planification de l'initiative de
    client (le projet pilote aura lieu     planification de l'assortiment de
    en 2011).                              pièces automobiles.

                                         Processus liés à l'expérience
                                         client :
                                         - Le Groupe détail et ses
                                           fournisseurs travaillent à mettre
                                           au point une technologie de
                                           soutien pour un processus qui
                                           améliorera l'expérience de
                                           magasinage des bricoleurs et des
                                           clients des centres-autos.
                                         - La solution proposée est à l'étape
                                           de la conception/élaboration et de
                                           la mise à l'essai, et le projet
                                           pilote devrait être lancé en 2011.
    -------------------------------------------------------------------------
    

3.3.1.2 Principaux indices de rendement

Voici les principales mesures de la productivité des ventes du Groupe détail :

    
    -   croissance du total des ventes dans les magasins semblables;
    -   ventes au détail moyennes par magasin;
    -   les ventes au détail moyennes par pied carré de superficie consacrée
        à la vente au détail.
    

Total des ventes au détail et ventes dans les magasins semblables du Groupe détail

    
    (variation en pourcentage sur 12 mois)             T1 2010      T1 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Total des ventes au détail(1)                          2,1 %        4,0 %

    Ventes dans les magasins semblables(2)                 1,7 %        2,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource,
        ainsi que la composante main-d'oeuvre des ventes dans les
        centres-autos du Groupe détail.
    (2) Comprend les ventes dans les magasins Canadian Tire et PartSource,
        mais ne comprend pas la composante main-d'œuvre des ventes dans les
        centres-autos du Groupe détail.
    

Ventes au détail du Groupe détail

Premier trimestre

Les ventes au détail du Groupe détail ont augmenté de 2,1 pour cent par rapport au trimestre correspondant de 2009, témoignant d'une croissance vigoureuse dans les catégories des articles pour la maison et des articles de loisirs, contrebalancée par le recul des articles automobiles. La température clémente du mois de mars a fait croître les ventes dans les principales catégories d'articles printaniers, tels que les vélos et les articles pour la vie au jardin. Toutefois, le temps trop doux en janvier et en février a eu une incidence sur les ventes au détail de pièces d'entretien automobile léger (par exemple, les batteries) et d'outils et d'équipement pour l'extérieur (par exemple, les souffleuses). Dans l'ensemble, les ventes dans les magasins semblables ont augmenté de 1,7 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009.

D'un point de vue régional, tous les marchés provinciaux ont été à la hausse. Les ventes ont été plus élevées en Saskatchewan, en Alberta et au Manitoba par rapport à l'exercice précédent, puisque ces économies fondées sur les produits de base ont amorcé leur reprise au cours des derniers mois.

PartSource a constaté une diminution des ventes d'un exercice à l'autre, principalement en raison de facteurs liés aux conditions météorologiques. En effet, le temps doux cet hiver a eu une incidence négative sur les ventes saisonnières de PartSource.

Description des magasins du réseau du Groupe détail

Notre réseau de magasins a évolué, grâce à l'introduction de nouveaux formats d'aménagement dans nos différentes catégories de magasins, que nous avons décrites à la section 5.3.1.2 du Rapport financier 2009.

Nombre de magasins du Groupe détail

    
                            T1 2010      2009      2008      2007      2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Magasins rénovés
     et agrandis                363       363       393       381       363
    Magasins traditionnels       70        71        76        92       105
    Magasins intelligents        37        36         2         -         -
    Magasins pour petit
     marché                      10         9         4         -         -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de magasins
     rénovés et agrandis,
     traditionnels, pour
     petit marché et
     intelligents               480       479       475       473       468

    Magasins PartSource          87        87        86        71        63
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le Groupe détail continue de convertir son réseau de magasins en mettant l'accent sur la conversion de magasins traditionnels et de magasins rénovés et agrandis existants au format le plus récent. L'accueil réservé aux deux nouveaux formats (les magasins pour petit marché et les magasins intelligents) par les clients a été particulièrement favorable, et les premiers résultats liés aux ventes sont très positifs.

Ventes au détail moyennes par magasin Canadian Tire(1)(2)

    
                                                       Pour la      Pour la
                                                    période de   période de
                                                       12 mois      12 mois
                                                      terminée     terminée
                                                    le 3 avril   le 4 avril
    (en millions de dollars)                              2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Magasins rénovés et agrandis                          15,4 $       15,9 $
    Magasins traditionnels                                 7,6          7,9
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les ventes au détail de chaque année sont présentées pour une période
        de 52 semaines. Elles ne comprennent pas les ventes dans les magasins
        PartSource, ni la composante main-d'oeuvre des ventes dans les
        centres-autos du Groupe détail.
    (2) Ne comprend que les ventes des magasins qui étaient ouverts depuis au
        moins deux ans à la fin de la période.
    

Les magasins rénovés et agrandis enregistrent généralement un plus fort achalandage et un montant moyen des transactions plus élevé que les magasins traditionnels. Sur 12 mois, les ventes au détail moyennes par magasin rénové et agrandi et par magasin traditionnel ont diminué, témoignant de l'affaiblissement de l'économie pendant la majeure partie du trimestre et des conditions météorologiques inhabituelles.

Ventes moyennes par pied carré de superficie consacrée à la vente au détail dans un magasin Canadian Tire(1)(2)(3)

    
                                                       Pour la      Pour la
                                                    période de   période de
                                                       12 mois      12 mois
                                                      terminée     terminée
                                                    le 3 avril   le 4 avril
                                                          2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Superficie consacrée à la vente au détail(1)(3)
     (en millions de pieds carrés)                        19,0         18,8
    Magasins rénovés et agrandis(2)(3) (ventes en
     dollars par pied carré)                               366 $        377 $
    Magasins traditionnels(2)(3)                           488          505
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) La superficie consacrée à la vente au détail se fonde sur la
        superficie totale consacrée à la vente au détail, y compris celle des
        magasins qui n'étaient pas ouverts depuis au moins deux ans. Il
        s'agit d'une mesure ponctuelle (plutôt que sur une période de
        12 mois) à la fin de l'exercice.
    (2) Les ventes au détail de chaque année sont présentées pour une période
        de 52 semaines pour les magasins qui étaient ouverts depuis au moins
        deux ans à la fin du trimestre considéré. Elles ne comprennent pas
        les ventes dans les magasins PartSource, ni la composante
        main-d'oeuvre des ventes dans les centres-autos du Groupe détail.
    (3) La superficie consacrée à la vente au détail ne comprend pas
        l'entrepôt, ni le centre du jardinage, ni le centre-auto.
    

La superficie consacrée à la vente au détail a augmenté d'environ 0,2 million de pieds carrés d'un exercice à l'autre grâce à l'expansion du réseau et aux activités de conversion, comme il a déjà été mentionné.

Les ventes moyennes par pied carré de superficie consacrée à la vente au détail dans les magasins rénovés et agrandis sont inférieures à celles dans les magasins traditionnels, du fait que la superficie additionnelle permet de présenter un plus grand nombre d'articles, d'aménager des allées plus larges et des étalages plus attrayants et d'offrir une expérience de magasinage plus intéressante. Toutefois, les magasins rénovés et agrandis, plus grands, génèrent en moyenne des ventes plus élevées que les magasins traditionnels. La diminution des ventes par pied carré dans les deux types de magasins est attribuable aux facteurs susmentionnés.

3.3.1.3 Résultats financiers du Groupe détail

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail                      1 294,9 $    1 267,9 $        2,1 %
    Livraisons nettes (variation en
     pourcentage sur 12 mois)                (0,6)%        2,0 %
    Produits bruts d'exploitation         1 092,2      1 099,3         (0,7)%
    BAIIA(1)                                 89,9         96,8         (7,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                    26,9         32,8        (18,0)%
    Moins les ajustements au titre des
     éléments suivants :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                           (1,5)        (0,4)
      Obligation au titre des prestations
       de retraite de l'ancien chef de
       l'administration                       0,2          0,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(1)          28,2 $       32,7 $      (14,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    

Explication des résultats financiers du Groupe détail

Premier trimestre

La baisse de 0,7 pour cent des produits bruts d'exploitation par rapport au premier trimestre de 2009 est attribuable à la diminution des livraisons nettes aux marchands en raison du temps trop doux en janvier et en février et de l'incidence connexe sur les catégories saisonnières, comme il a déjà été mentionné.

Le bénéfice avant impôts du Groupe détail a diminué de 18,0 pour cent au premier trimestre par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette diminution du bénéfice est en partie attribuable à la hausse des charges de la Société liées à ses régimes de rémunération à base d'actions. Les autres charges d'exploitation ont augmenté dans des secteurs tels que la publicité et les dépenses générales et d'administration. Ces coûts ont été compensés en partie par une diminution des intérêts débiteurs découlant du rachat anticipé de débentures de 150 millions de dollars en octobre 2009. Le bénéfice a aussi subi l'incidence des éléments hors exploitation présentés dans le tableau de la page précédente.

3.3.1.4 Risques d'entreprise

Dans le cours normal de ses activités, le Groupe détail est exposé à un certain nombre de risques pouvant éventuellement nuire à son rendement. Ces risques comprennent, sans s'y limiter, le risque d'interruption de la chaîne d'approvisionnement, le risque lié à la saisonnalité et le risque environnemental. Veuillez vous reporter à la section 5.3.1.5 de notre Rapport financier 2009 pour plus de détails sur les risques propres aux activités des unités commerciales. Veuillez également vous reporter à la section 11 du présent rapport de gestion, qui présente une analyse de la gestion des risques d'entreprise, et à la section 14 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une analyse d'autres risques à l'échelle de l'industrie et de la Société auxquels nous sommes exposés.

3.3.2 Division pétrolière de Canadian Tire

3.3.2.1 Rendement à l'égard du plan stratégique pour le premier trimestre de 2010

La Division pétrolière joue un rôle stratégique pour ce qui est de fidéliser davantage la clientèle et de stimuler l'achalandage et le volume des transactions dans les magasins du Groupe détail et auprès des Services Financiers. La Division pétrolière renforce la proposition de valeur totale de Canadian Tire, car elle offre des primes de fidélisation au moyen de l'"argent" Canadian Tire lors des achats d'essence payés en espèces ou au moyen de la carte MasterCard Options de Canadian Tire. La Division pétrolière appuie également d'autres promotions et lancements de produits conjoints, tels que la carte MasterCard Avantage Essence de Canadian Tire, qui est devenue très populaire depuis son lancement en Ontario au milieu de 2006. Les clients qui possèdent une carte MasterCard de Canadian Tire et qui font le plein aux postes d'essence de la Division pétrolière sont les clients les plus fidèles et les plus rentables de Canadian Tire.

La section suivante présente le rendement de la Division pétrolière au premier trimestre de 2010 à l'égard de notre plan stratégique.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives de croissance de la Division pétrolière de Canadian Tire
    -------------------------------------------------------------------------
    Renouvellement du réseau et mise en oeuvre de nouveaux concepts

    La Division pétrolière fait partie intégrante de l'organisation Canadian
    Tire puisque les clients qui fréquentent ses postes d'essence stimulent
    les ventes et favorisent l'achalandage dans les autres unités
    commerciales. Sur la durée du plan stratégique, la Division pétrolière
    continuera à élaborer son plan immobilier qui sera axé sur l'introduction
    de nouveaux concepts au sein du réseau existant, tout en poursuivant le
    renouvellement des postes actuels, afin d'améliorer l'expérience client.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    La Division pétrolière prévoit       Premier trimestre
    renforcer son réseau actuel en
    ouvrant de nouveaux postes et en     - ouverture d'un nouveau poste
    rénovant ou en reconstruisant des      d'essence;
    postes existants.                    - repositionnement d'un poste;
                                         - rénovation d'un poste existant;
                                         - fermeture d'un poste d'essence.
    -------------------------------------------------------------------------
    Soutenir les activités de base - le Groupe détail Canadian Tire

    Les activités de la Division pétrolière soutiennent les activités de
    base. En effet, plus de un million de clients par semaine, en moyenne, se
    rendent dans l'un des emplacements de la Division pétrolière. Nos
    programmes de fidélisation et notre service à la clientèle continueront
    de stimuler l'achalandage dans les magasins du Groupe détail Canadian
    Tire et de soutenir les créances sur cartes de crédit des Services
    Financiers. Le rendement de ces activités sera stimulé par la croissance
    continue du volume des ventes d'essence et des ventes autres que celles
    liées à l'essence, ainsi que par une gestion rigoureuse des charges
    d'exploitation.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    En 2010, la Division pétrolière      Premier trimestre
    prévoit augmenter le volume de ses
    ventes d'essence et de ses ventes    Le volume des ventes d'essence a
    autres que celles liées à l'essence  diminué de 0,6 pour cent par rapport
    en recherchant activement des        au premier trimestre de 2009.
    occasions de promotions conjointes
    visant à soutenir les activités de   Les ventes autres que celles liées à
    base, soit le Groupe détail          l'essence ont augmenté de 13,1 pour
    Canadian Tire.                       cent par rapport au premier
                                         trimestre de 2009, essentiellement
                                         en raison de la croissance
                                         vigoureuse des ventes liées aux
                                         lave-autos et des ventes dans les
                                         dépanneurs.
    -------------------------------------------------------------------------
    

3.3.2.2 Principaux indices de rendement

Le volume des ventes d'essence, qui correspond au nombre de litres d'essence vendus, est un indice de rendement essentiel pour la Division pétrolière. Les fluctuations des prix de gros et de détail de l'essence pourraient donner lieu à des fluctuations de la marge bénéficiaire et de la rentabilité de la Division pétrolière.

Volume des ventes d'essence

    
                                          T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Volume des ventes (en millions
     de litres)                             406,4        408,8         (0,6)%
    -------------------------------------------------------------------------
    

La Division pétrolière continue de maintenir sa part de marché dans un marché bien développé, principalement en raison de son programme de fidélisation, de l'expérience de service à la clientèle dans les postes d'essence et du taux de pénétration combiné de la carte MasterCard Options de Canadian Tire et de la carte MasterCard Avantage Essence de Canadian Tire. Le volume des ventes d'essence a diminué légèrement au cours du premier trimestre en raison d'une hausse de plus de 20 pour cent des prix à la pompe par rapport à l'exercice précédent.

Ventes dans les dépanneurs et ventes liées aux lave-autos de la Division pétrolière

    
    (variation en pourcentage sur 12 mois)             T1 2010      T1 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Total des ventes au détail
      Ventes dans les dépanneurs                          12,5 %       16,8 %
      Ventes liées aux lave-autos                         30,8 %       16,4 %

    Ventes dans les postes semblables
      Dépanneurs(1)                                       11,5 %       14,1 %
      Lave-autos                                          31,6 %       16,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les ventes dans les dépanneurs semblables ne comprennent pas celles
        dans les trois multidépanneurs.
    

Les ventes dans les dépanneurs ont été vigoureuses au premier trimestre de 2010, en grande partie grâce à la hausse des ventes dans la catégorie des produits du tabac et de la croissance constante continue dans la catégorie des friandises. Les ventes liées aux lave-autos ont été très solides au premier trimestre de 2010 par rapport à l'exercice précédent, grâce aux conditions météorologiques favorables aux activités des lave-autos.

3.3.2.3 Résultats financiers de la Division pétrolière

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail                        422,2 $      353,4 $       19,5 %
    Produits bruts d'exploitation           386,9        321,9         20,2 %
    BAIIA(1)                                  9,7         10,4         (6,7)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                     5,4          6,0        (10,7)%
    Moins les ajustements au titre de
     l'élément suivant :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                           (0,1)           -
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(1)           5,5 $        6,0 $       (8,7)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    

Explication des résultats financiers de la Division pétrolière

Premier trimestre

Les produits bruts d'exploitation de la Division pétrolière ont augmenté de 20,2 pour cent au premier trimestre de 2010 par rapport à l'exercice précédent, principalement en raison de l'augmentation des prix à la pompe. La vigueur des ventes dans les dépanneurs et la grande vigueur des ventes liées aux lave-autos ont également contribué à la hausse des produits bruts d'exploitation.

Le bénéfice avant impôts de la Division pétrolière a toutefois diminué de 10,7 pour cent, principalement en raison de la pression sur les marges sur l'essence exercée par le marché. Les charges d'exploitation ont été bien gérées malgré la hausse des frais liés aux cartes de crédit, qui découle de l'augmentation du prix de l'essence et des marges bénéficiaires modérées de la Division pétrolière.

Après la fin du trimestre, la Division pétrolière a conclu une entente relative à la construction de 23 centres de services à la fine pointe de la technologie aux abords des deux autoroutes les plus achalandées de l'Ontario (les autoroutes 401 et 400). Ces centres de services comprendront un poste d'essence et un dépanneur Canadian Tire. Selon nos estimations, ces futurs emplacements généreront six millions de transactions supplémentaires par année. À l'heure actuelle, 78 magasins Canadian Tire répondent aux besoins des collectivités situées à proximité des nouveaux centres de services.

3.3.2.4 Risques d'entreprise

Dans le cours normal de ses activités, la Division pétrolière est exposée à un certain nombre de risques pouvant éventuellement nuire à son rendement. Ces risques comprennent, sans s'y limiter, le risque lié au prix des marchandises et le risque d'interruption, ainsi que le risque environnemental. Veuillez vous reporter à la section 5.3.3.5 de notre Rapport financier 2009 pour plus de détails sur les risques propres aux activités des unités commerciales. Veuillez également vous reporter à la section 11 du présent rapport de gestion, qui présente une analyse de la gestion des risques d'entreprise, et à la section 14 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une analyse d'autres risques à l'échelle de l'industrie et de la Société auxquels nous sommes exposés.

3.3.3 Mark's Work Wearhouse

3.3.3.1 Rendement à l'égard du plan stratégique pour le premier trimestre de 2010

La section suivante présente le rendement de Mark's Work Wearhouse pour le premier trimestre de 2010 à l'égard de notre plan stratégique.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives de croissance de Mark's Work Wearhouse
    -------------------------------------------------------------------------
    Expansion du réseau

    Un aspect crucial du plan de croissance de Mark's Work Wearhouse a trait
    à son objectif d'accaparer une part de plus en plus considérable des
    ventes globales de vêtements dans chacun des marchés où elle exerce une
    concurrence. Pour intensifier la présence de Mark's Work Wearhouse sur le
    marché, la Société prévoit poursuivre la mise en oeuvre d'un plan
    d'expansion du réseau de magasins Mark's Work Wearhouse.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Mark's Work Wearhouse poursuivra     Premier trimestre
    l'expansion du réseau en ouvrant de
    nouveaux magasins, en déménageant    - ouverture de quatre nouvelles
    ou en agrandissant les magasins        succursales, dont deux magasins
    existants et en rénovant les           mixtes Canadian Tire/Mark's Work
    magasins plus désuets pour les         Wearhouse (un magasin intelligent
    convertir à la nouvelle formule        et un magasin pour petit marché);
    Mark's Work Wearhouse. En 2010,      - déménagement d'une succursale.
    nous prévoyions :

    - ouvrir sept nouveaux magasins;
    - déménager ou rénover un magasin.
    -------------------------------------------------------------------------
    Rehausser la marque et améliorer l'expérience client

    Les activités visant à rehausser la marque seront axées sur la poursuite
    du développement du concept de magasins sous l'enseigne "Toujours le bon
    vêtement(MD)" et sur la communication de cette initiative aux clients de
    Mark's Work Wearhouse en magasin et au moyen d'un marketing méthodique
    portant sur les innovations intégrées aux articles de Mark's Work
    Wearhouse. Mark's Work Wearhouse continuera de mettre l'accent sur
    l'amélioration de l'expérience client, en se dotant d'outils améliorés de
    présentation de l'information qui l'aideront à garder le contact à la
    fois avec la clientèle de ses magasins et le reste des consommateurs afin
    d'améliorer sans cesse sa gamme de produits et l'expérience en magasin.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Mark's Work Wearhouse prévoit        Premier trimestre
    accentuer la stratégie "Toujours le
    bon vêtement" afin de rehausser la   - le développement d'articles
    marque et d'améliorer l'expérience     constitue une priorité de la
    client. Mark's Work Wearhouse y        stratégie "Toujours le bon
    parviendra grâce :                     vêtement" et permet aux articles
                                           de Mark's Work Wearhouse de se
    - à l'augmentation du nombre           distinguer de par les innovations
      d'innovations incorporées dans le    qui y sont intégrées, leur qualité
      concept "Toujours le bon             et leur confort. La création de
      vêtement";                           plus d'une demi-douzaine de
    - au lancement du projet pilote de     nouveaux articles pour la
      magasins Mark's Work Wearhouse       collection "Toujours le bon
      rebaptisés "Mark's".                 vêtement" en 2010 est en cours.
                                           Le lancement de ces nouveaux
                                           articles aura lieu au cours des
                                           trimestres à venir;
                                         - l'étape de la conception détaillée
                                           du projet pilote de conversion des
                                           magasins est bien amorcée. Ce
                                           projet pilote vise trois marchés
                                           métropolitains et devrait pouvoir
                                           être lancé en septembre 2010.
    -------------------------------------------------------------------------
    Expansion des catégories

    Les objectifs de croissance de Mark's Work Wearhouse pour la durée du
    plan stratégique seront appuyés par l'expansion des catégories dans ses
    trois principales gammes d'articles. Parmi les principales catégories de
    Mark's Work Wearhouse, les vêtements pour femmes sont le segment qui
    connaîtra la plus importante croissance sur la durée du plan, puisqu'il
    s'agit de la catégorie la moins développée. Pour toute la durée du plan,
    la croissance se fondera sur les améliorations apportées à l'assortiment
    et à la conception des vêtements pour femmes.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    En 2010, Mark's Work Wearhouse       Premier trimestre - ventes dans les
    prévoit élargir son assortiment      succursales
    d'articles dans ses trois
    principales catégories de vêtements  - augmentation de 2,9 pour cent des
    et de chaussures, en mettant           ventes de vêtements pour femmes;
    l'accent sur la stratégie "Toujours  - augmentation de 4,1 pour cent des
    le bon vêtement".                      ventes de vêtements de travail;
                                         - diminution de 2,1 pour cent des
                                           ventes de vêtements pour hommes.
    -------------------------------------------------------------------------
    

3.3.3.2 Principaux indices de rendement

Voici les principaux indices de rendement de Mark's Work Wearhouse :

    
    -   la croissance des ventes au détail et des ventes dans les magasins
        semblables;
    -   les ventes moyennes par succursale;
    -   les ventes au détail moyennes par pied carré de superficie consacrée
        à la vente au détail.
    

Croissance des ventes au détail et des ventes dans les magasins semblables de Mark's Work Wearhouse

    
    (variation en pourcentage sur 12 mois)             T1 2010      T1 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Total des ventes au détail(1)                          3,8 %       (2,3)%

    Ventes dans les magasins semblables(2)                 1,5 %       (4,1)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes au détail dans les succursales et les magasins
        franchisés.
    (2) Les ventes dans les magasins semblables de Mark's Work Wearhouse ne
        comprennent pas les nouveaux magasins, ni les magasins qui n'étaient
        pas ouverts pendant toute la période visée pour chaque année, ni les
        magasins fermés.
    

Premier trimestre

Le total des ventes au détail de Mark's Work Wearhouse pour le premier trimestre de 2010 a augmenté de 3,8 pour cent par rapport au trimestre correspondant de 2009. Cependant, les ventes au détail pour 2010 comprennent désormais les produits tirés des services connexes de broderie et de retouches, déduction faite de la provision constituée à l'égard des retours sur les ventes, qui avaient été constatés comme des éléments de compensation des coûts à l'exercice précédent. Compte non tenu de ce facteur, les ventes au détail auraient augmenté de 2,6 pour cent. Les ventes de vêtements de travail dans les succursales ont augmenté de 4,1 pour cent, la catégorie des chaussures de travail pour hommes ayant connu la hausse en dollars la plus marquée. Cette hausse résulte de l'amélioration de l'économie et du marché de l'emploi, particulièrement dans les provinces de l'ouest, l'Alberta et la Saskatchewan, qui sont axées sur les produits de base. Les ventes de vêtements pour femmes dans les succursales ont augmenté de 2,9 pour cent, les accessoires pour femmes, les chandails de tricot et les vêtements de denim ayant connu les hausses en dollars les plus marquées. Quant aux ventes de vêtements pour hommes dans les succursales, elles ont enregistré une diminution de 2,1 pour cent, les catégories des vêtements d'extérieur, des chandails et des vêtements en molleton pour hommes ayant subi les baisses en dollars les plus marquées.

Mark's Work Wearhouse continue de mettre l'accent sur la stratégie "Toujours le bon vêtement(MD)" et a maintenu ses prix afin de soutenir la marque et d'optimiser ses marges plutôt que d'accroître le volume des ventes sans engendrer de profit.

Ventes au détail moyennes dans les succursales(1)

    
                             Pour la      Pour la      Pour la      Pour la
                          période de   période de   période de   période de
                             12 mois      12 mois      12 mois      12 mois
                            terminée  terminée le     terminée     terminée
                          le 3 avril    2 janvier   le 4 avril   le 29 mars
                                2010         2010         2009         2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail
     moyennes par magasin
     (en milliers de
     dollars)(2)               2 556 $      2 510 $      2 716 $      2 743 $
    Ventes moyennes par
     pied carré (en
     dollars)(3)                 287          288          314          327
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les chiffres sont calculés sur 12 mois.
    (2) Les ventes au détail moyennes par succursale comprennent celles dans
        les succursales qui étaient ouvertes depuis au moins 12 mois.
    (3) Les ventes moyennes par pied carré de superficie sont basées sur les
        ventes dans les succursales. Le nombre de pieds carrés de superficie
        a été calculé au prorata pour les succursales qui étaient ouvertes
        depuis moins de 12 mois.
    

Les ventes au détail moyennes par magasin et les ventes moyennes par pied carré chez Mark's Work Wearhouse sont en diminution depuis la fin du deuxième trimestre de 2007, principalement en raison du ralentissement économique qui s'est alors amorcé. À cela s'ajoute le fait que Mark's Work Wearhouse a augmenté de 24,2 pour cent la superficie consacrée à la vente au détail dans les succursales au cours de cette période, notamment grâce à l'ajout de nouveaux magasins, au déménagement et à l'agrandissement de magasins, ainsi qu'au rapatriement de franchises.

En comparant la période de 12 mois terminée le 3 avril 2010 à la période de 12 mois terminée le 3 janvier 2010, on constate que le recul semble maintenant avoir faibli. Mark's Work Wearhouse estime qu'en poursuivant l'expansion de son réseau et le développement d'articles novateurs, la chaîne sera bien positionnée pour accroître sa part de marché et augmenter de nouveau ses ventes au détail moyennes par magasin et par pied carré lorsque le marché du vêtement au Canada se remettra de la récession actuelle.

3.3.3.3 Résultats financiers de Mark's Work Wearhouse

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes au détail(1)                     174,9 $      168,5 $        3,8 %
    Produits bruts d'exploitation(2)        153,8        147,1          4,5 %
    BAIIA(3)                                  3,1          2,2         43,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte avant impôts                       (4,7)        (4,9)         4,9 %
    Moins les ajustements au titre de
     l'élément suivant :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                           (0,2)        (0,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte ajustée avant impôts(3)            (4,5)$       (4,7)$        5,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Comprend les ventes au détail dans les succursales et les magasins
        franchisés.
    (2) Les produits d'exploitation bruts comprennent les ventes au détail
        dans les succursales seulement.
    (3) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    

Explication des résultats financiers de Mark's Work Wearhouse

Premier trimestre

Les produits bruts d'exploitation ont augmenté de 4,5 pour cent au premier trimestre de 2010 par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cependant, les produits bruts d'exploitation pour 2010 comprennent les redevances de franchisage accessoires et les produits tirés des services connexes de broderie et de retouches, déduction faite de la provision constituée à l'égard des retours sur les ventes, qui avaient été constatés comme des éléments de compensation des coûts d'exploitation en 2009. Compte non tenu de ce facteur, les produits bruts d'exploitation auraient augmenté de 2,4 pour cent. Mark's Work Wearhouse a perçu comme un signe encourageant la hausse de 4,1 pour cent des ventes dans les succursales enregistrée par sa catégorie des vêtements de travail, survenue principalement au mois de mars, puisqu'il pourrait s'agir du premier indice de reprise de ce secteur de base. De la même façon, l'augmentation de 2,9 pour cent des ventes de vêtements pour femmes dans les succursales témoigne de l'accueil favorable fait aux articles essentiels et aux articles de base toutes saisons de la collection de vêtements pour femmes de Mark's Work Wearhouse.

La perte avant impôts de Mark's Work Wearhouse a diminué au premier trimestre de 2010, en raison de l'augmentation susmentionnée des produits bruts d'exploitation et à l'amélioration de la marge bénéficiaire brute. La marge bénéficiaire brute sur les marchandises vendues a augmenté de 150 points de base en raison des plus faibles réductions de prix, de la diminution des ajustements consentis aux clients et de l'amélioration des frais de transport, contrebalancées dans une certaine mesure par des majorations de prix initiales moins importantes.

Les charges d'exploitation totales ont augmenté au premier trimestre de 2010 par rapport au premier trimestre de 2009, en raison de l'augmentation de l'amortissement découlant de la modification des estimations de la durée de vie utile des immobilisations, et de la hausse des coûts liés à l'occupation, à la masse salariale, à la distribution et aux systèmes. Ces augmentations ont été contrebalancées en partie par la diminution des coûts liés à la publicité et des intérêts débiteurs.

3.3.3.4 Risques d'entreprise

Dans le cours normal de ses activités, Mark's Work Wearhouse est exposée à un certain nombre de risques pouvant éventuellement nuire à son rendement. Ces risques comprennent, sans s'y limiter, le risque lié à la saisonnalité et le risque lié à l'obsolescence du marché. Veuillez vous reporter à la section 5.3.2.5 de notre Rapport financier 2009 pour plus de détails sur les risques propres aux activités des unités commerciales. Veuillez également vous reporter à la section 11 du présent rapport de gestion, qui présente une analyse de la gestion des risques d'entreprise, et à la section 14 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une analyse d'autres risques à l'échelle de l'industrie et de la Société auxquels nous sommes exposés.

3.3.4 Services Financiers Canadian Tire

3.3.4.1 Rendement à l'égard du plan stratégique pour le premier trimestre de 2010

La section suivante présente le rendement des Services Financiers pour le premier trimestre de 2010 à l'égard de notre plan stratégique.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives de croissance des Services Financiers Canadian Tire
    -------------------------------------------------------------------------
    Accroître le solde moyen des cartes de crédit

    Les Services Financiers prévoient se reposer sur la solidité de leurs
    fonctions de gestion des risques afin de mettre en œuvre des programmes
    ciblés visant à augmenter de façon sélective les soldes moyens des
    comptes de cartes de crédit.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Les soldes moyens augmenteront       Premier trimestre
    grâce :
                                         Le solde moyen des comptes de cartes
    - à l'augmentation continue des      de crédit a augmenté de 9,6 pour
      limites de crédit de façon         cent au cours du premier trimestre.
      sélective;
    - aux offres de transfert de solde;
    - aux initiatives touchant
      l'établissement des prix.
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation du nombre de comptes de cartes de crédit actifs

    Les Services Financiers tireront parti de leur programme éprouvé
    d'acquisition de nouveaux comptes en magasin pour faire augmenter le
    nombre de comptes de carte de crédit actifs.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Le nombre de comptes de cartes de    Premier trimestre
    crédit actifs augmentera grâce :
                                         Le nombre moyen de comptes actifs
    - à l'amélioration des techniques    du portefeuille de créances sur
      d'acquisition de comptes en        cartes de crédit a diminué de 3,5
      magasin;                           pour cent.
    - à la mise en œuvre d'un système
      d'acquisition de comptes de
      crédit instantané en magasin;
    - aux programmes de fidélisation
      ciblés visant à réduire les taux
      d'attrition sur les comptes.
    -------------------------------------------------------------------------
    Mettre en place une démarche intégrée axée sur le client à l'égard de la
    croissance à long terme

    Les Services Financiers se baseront sur les données et les informations
    recueillies à propos de leurs clients en vue de créer des produits et de
    mettre sur pied des programmes et des services qui soutiennent les
    activités de détail de base et permettent d'offrir un traitement
    distinctif à ses clients de grande valeur.
    -------------------------------------------------------------------------
    Initiatives clés pour 2010           Rendement pour 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Au nombre des initiatives            Les éléments suivants feront l'objet
    figurent :                           d'un suivi au moyen de :

    - des programmes de financement en   - la croissance des créances
      magasin visant à soutenir les        moyennes brutes sur cartes de
      activités de détail de base et à     crédit;
      générer une croissance du nombre   - la croissance des comptes actifs.
      de comptes de cartes de crédit et
      du solde de ces comptes pour les   L'examen des nouveaux produits est
      Services Financiers Canadian       en cours.
      Tire;
    - la segmentation de la clientèle
      afin d'identifier les clients de
      grande valeur et de leur offrir
      un traitement distinctif;
    - l'examen de nouveaux produits qui
      rehausseront la marque Canadian
      Tire.
    -------------------------------------------------------------------------
    

3.3.4.2 Principaux indices de rendement

Les principaux indices de rendement des Services Financiers sont les suivants :

    
    -   la valeur totale du portefeuille géré de créances sur cartes de
        crédit;
    -   le rendement du portefeuille;
    -   la qualité du portefeuille.
    

Le total du portefeuille géré de créances sur prêts est constitué de créances sur cartes de crédit, de prêts personnels et de prêts au titre de marges de crédit et, jusqu'à la fin du troisième trimestre de 2009, il comprenait aussi des créances sur prêts hypothécaires. Puisque le total du portefeuille géré des créances sur prêts comprend majoritairement des créances sur cartes de crédit, le tableau suivant présente notre portefeuille de créances sur cartes de crédit.

Portefeuille des créances sur cartes de crédit des Services Financiers

    
    (en millions de dollars,
     sauf indication contraire)           T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen de comptes ayant un
     solde non réglé (en milliers)          1 712        1 773         (3,5)%
    Soldes moyens des comptes (en dollars)  2 324 $      2 120 $        9,6 %
    Créances moyennes brutes              3 979,2      3 758,9          5,9 %
    Total du portefeuille géré, à la fin  3 962,6      3 725,1          6,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les créances moyennes brutes sur cartes de crédit ont augmenté de 5,9 pour cent pour s'établir à 4,0 milliards de dollars à la fin du premier trimestre, en raison surtout de l'augmentation de 9,6 pour cent des soldes moyens des comptes comparativement à l'exercice précédent. Cette hausse des soldes moyens contrebalance l'incidence de la diminution du nombre moyen de comptes ayant un solde non réglé. La hausse des soldes moyens reflète l'intensification des activités liées aux ventes à l'égard de nos cartes de crédit et l'incidence de l'augmentation sélective des limites de crédit.

Rentabilité des Services Financiers

La rentabilité des Services Financiers s'exprime en pourcentage des créances moyennes brutes, comme le démontre le tableau suivant.

Rendement du total du portefeuille géré(1)

    
                            T1 2010   T1 2009   T1 2008   T1 2007   T1 2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des produits
     d'exploitation en
     pourcentage des
     créances moyennes
     brutes(2)                25,18 %   24,59 %   24,54 %   24,96 %   25,22 %
    Marge bénéficiaire brute
     en pourcentage des
     créances moyennes
     brutes(2)                10,59 %   12,02 %   12,63 %   13,12 %   13,31 %
    Charges d'exploitation
     en pourcentage des
     créances moyennes brutes  6,70 %    7,33 %    7,79 %    7,89 %    8,33 %
    Rendement du total du
     portefeuille géré
     moyen(2)(3)               3,89 %    4,71 %    4,84 %    5,25 %    4,98 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les données sont calculées sur 12 mois et comprennent le total du
        portefeuille géré de créances sur prêts.
    (2) Ne comprend pas l'incidence nette des activités de titrisation, du
        gain à la cession ou au rachat d'une participation, des coûts liés à
        la vente du portefeuille de prêts hypothécaires ni du gain ou de la
        perte à la cession d'actifs.
    (3) Le rendement est calculé à titre de bénéfice ajusté avant impôts, en
        pourcentage des créances moyennes brutes.
    

Le rendement du total du portefeuille géré a diminué par rapport à 2009. En 2009, l'économie canadienne a été faible, la hausse du taux de chômage entraînant une augmentation du nombre de faillites personnelles, la détérioration de la durée de recouvrement des créances et l'augmentation des radiations. L'amélioration des produits liée à certains changements des prix et des conditions, ainsi qu'une diminution des charges d'exploitation, ont compensé une partie de l'incidence économique défavorable. Par conséquent, le rendement sur 12 mois du total du portefeuille géré moyen de créances a diminué pour s'établir à 3,89 pour cent au premier trimestre de 2010.

Les comptes de cartes de crédit des Services Financiers (les cartes MasterCard et Visa et les cartes de crédit personnelles Canadian Tire) offrent des possibilités accrues de dégager des produits d'exploitation grâce à la vente croisée de produits d'assurance dont la prime est fonction du solde et d'autres produits financiers offerts par les Services Financiers. À mesure que les Services Financiers lanceront des cartes de crédit et des prêts à taux d'intérêt réduit, la diminution de la marge brute, en pourcentage des produits bruts d'exploitation, sera neutralisée par la croissance soutenue des créances sur prêts, les ventes accrues de produits d'assurance et de garantie et les améliorations continues au chapitre du ratio des charges d'exploitation.

Dans le cadre du processus de planification stratégique, la direction s'est fixé un objectif à long terme relatif au rendement avant impôts du total du portefeuille géré moyen des Services Financiers dans la fourchette cible de 4,5 à 5,0 pour cent. Comme l'indique le tableau précédent, les Services Financiers ont atteint ou dépassé cet objectif au cours de quatre des cinq derniers exercices, mais ne l'ont pas atteint à la plus récente période de 12 mois terminée au premier trimestre de 2010, en raison de la conjoncture défavorable de 2009. La direction est d'avis que le rendement avant impôts du total du portefeuille géré moyen se situera de nouveau dans la fourchette cible à moyen terme, lorsque le taux de chômage et les dépenses de consommation reviendront à leurs niveaux habituels.

Qualité du portefeuille

    
                            T1 2010   T1 2009   T1 2008   T1 2007   T1 2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux de radiation nette
     (sur 12 mois)             7,83 %    6,52 %    5,83 %    5,95 %    5,98 %
    Soldes de comptes en
     souffrance depuis
     moins de 30 jours,
     à la fin                 95,85 %   95,86 %   96,10 %   96,29 %   96,31 %
    Taux de provision          3,14 %    2,69 %    2,61 %    2,48 %    2,55 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

En 2010, le taux de radiation nette sur 12 mois sur le total du portefeuille de prêts a subi l'incidence négative de l'augmentation des radiations et des faillites personnelles attribuable à une conjoncture nettement plus difficile et à la hausse du taux de chômage au cours de cette période.

Bien que les coûts liés aux faillites aient augmenté, une analyse du rendement de ce secteur d'activité en regard des statistiques nationales indique que les coûts des Services Financiers continuent d'être plus bas que ce qui avait été prévu comparativement à ceux de leurs pairs, grâce à leurs stratégies efficaces en matière de gestion des risques de crédit au cours des dernières années qui ont permis d'améliorer la qualité du portefeuille de prêts.

Il est possible que les radiations, la durée de recouvrement et les provisions fluctuent en raison de divers facteurs économiques dont la croissance ou le recul de l'emploi, le niveau d'endettement des particuliers, le nombre de faillites personnelles et des changements découlant d'ajustements des stratégies de recouvrement. L'augmentation du taux de la provision pour pertes sur créances par rapport au premier trimestre de 2009 reflète l'augmentation de la provision tout au long de 2009 afin de couvrir l'accroissement du nombre de radiations des comptes en souffrance. Un certain nombre de mesures ont déjà été mises en place afin de gérer la qualité du portefeuille et les taux de radiation devraient diminuer à moyen terme.

3.3.4.3 Résultats financiers des Services Financiers

    
    (en millions de dollars)              T1 2010      T1 2009    Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits bruts d'exploitation           225,4 $      217,3 $        3,8 %
    BAIIA(1)                                 60,7         46,7         29,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts                    44,1         32,5         35,6 %
    Moins les ajustements au titre des
     éléments suivants :
      Perte à la cession d'immobilisations
       corporelles                              -         (0,1)
      Incidence nette des activités de
       titrisation(2)                        (1,4)         0,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice ajusté avant impôts(1)          45,5 $       32,1 $       41,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Veuillez vous reporter à la rubrique 15, "Mesures non définies par
        les PCGR".
    (2) Comprend le gain (la perte) initial(e) à la vente de créances sur
        prêts, l'amortissement du passif de gestion et le gain (la perte) au
        titre des réinvestissements.
    

Explication des résultats financiers des Services Financiers

Premier trimestre

Les produits bruts d'exploitation des Services Financiers ont affiché une hausse de 3,8 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009, en grande partie en raison de l'accroissement des revenus d'intérêts sur cartes de crédit découlant de la hausse des créances moyennes sur cartes de crédit. Cette hausse a été contrebalancée en partie par la disparition des revenus tirés du portefeuille de prêts hypothécaires, qui a été vendu au quatrième trimestre de 2009.

Le bénéfice ajusté avant impôts s'est établi à 45,5 millions de dollars pour le trimestre, en hausse de 41,8 pour cent par rapport au premier trimestre de 2009, ce qui reflète la hausse des revenus d'intérêts sur cartes de crédit dont il a été question précédemment et la baisse des charges d'exploitation en raison d'un contrôle rigoureux des dépenses. La durée de recouvrement des créances du portefeuille s'est stabilisée, éliminant ainsi la nécessité d'accroître la provision pour pertes futures pour le trimestre par rapport à l'exercice précédent.

3.3.4.4 Risques d'entreprise

Dans le cours normal de leurs activités, les Services Financiers sont exposés à un certain nombre de risques pouvant éventuellement nuire à leur rendement. Ces risques comprennent, sans s'y limiter, le risque de crédit lié à la consommation, le risque de financement lié à la titrisation, le risque de taux d'intérêt et le risque lié à la réglementation. Veuillez vous reporter à la section 5.3.4.8 de notre Rapport financier 2009 pour plus de détails sur les risques propres aux activités des unités commerciales, ainsi qu'à la section 5.1.4 du présent rapport de gestion pour obtenir une description du programme de titrisation et des renseignements sur les liquidités de Canadian Tire et ses activités sur les marchés financiers. Veuillez également vous reporter à la section 11 du présent rapport de gestion, qui présente une analyse de la gestion des risques d'entreprise, et à la section 14 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une analyse d'autres risques à l'échelle de l'industrie et de la Société auxquels nous sommes exposés.

4. Gestion du capital

Afin de soutenir son plan de croissance et de respecter les objectifs de son plan stratégique, la Société gère son capital de façon active. Les objectifs de la Société sont les suivants :

    
    -   maintien de liquidités suffisantes afin de remplir ses obligations
        financières et de mener à bien ses plans stratégiques et
        d'exploitation;
    -   maintien de réserves de liquidités saines et d'un bon accès au
        capital;
    -   réduction du coût du capital après impôts tout en prenant en
        considération les risques et les conditions actuels et futurs sur les
        plans de l'industrie, du marché et de l'économie.
    

La conjoncture économique actuelle n'a pas eu d'incidence sur les objectifs de la Société en matière de gestion du capital, bien que la Société ait accordé plus d'importance au deuxième de ces objectifs lorsque l'accès aux marchés du crédit était restreint, en 2008 et pour la majeure partie de 2009.

Le capital peut être défini de différentes façons selon l'entité et le secteur d'activité. En ce qui nous concerne, le capital comprend la tranche à court terme de la dette à long terme, la dette à long terme, les dépôts à long terme, le passif à long terme qui correspond à des instruments dérivés ou à des instruments de couverture liés aux éléments du capital seulement, le capital-actions, le surplus d'apport, les composantes du cumul des autres éléments du résultat étendu liées aux éléments du capital seulement, ainsi que les bénéfices non répartis.

En vertu des ententes d'emprunt existantes, des clauses restrictives financières clés font l'objet d'une surveillance continue de la part de la direction afin d'assurer la conformité à ces ententes. Au premier trimestre de 2010, la Société se conformait à ces clauses restrictives.

La filiale en propriété exclusive de la Société, la Banque Canadian Tire, gère son capital conformément aux lignes directrices établies par le Bureau du surintendant des institutions financières Canada (le "BSIF"). Les lignes directrices concernant le capital réglementaire mesurent le capital par rapport aux risques de crédit, aux risques de marché et aux risques opérationnels. La Banque a mis en œuvre une politique de gestion du capital, un processus interne d'évaluation de la suffisance du capital et des procédures et des contrôles concernant le capital pour atteindre ses objectifs. Les objectifs de la Banque sont les suivants :

    
    -   disposer d'un capital suffisant pour garder la confiance des
        déposants;
    -   posséder une structure du capital appropriée, selon les évaluations
        effectuées à l'interne, conformément aux définitions des organismes
        de réglementation et par rapport aux autres institutions financières;
    -   obtenir le coût global le plus bas pour le capital tout en préservant
        une composition appropriée d'éléments de capital pour atteindre les
        niveaux de capitalisation cibles.
    

Au cours du premier trimestre de 2010 et de la période correspondante, la Banque s'est conformée aux lignes directrices concernant le capital du BSIF en vertu des normes Bâle II énoncées dans le document intitulé "Convergence internationale de la mesure des normes de fonds propres : dispositif révisé".

Veuillez vous reporter à la section 7 de notre Rapport financier 2009, intitulée "Gestion du capital", pour obtenir de plus amples renseignements sur la gestion du capital.

5. Financement

Les marchés du crédit s'améliorent de façon constante depuis le milieu de 2009, et les capacités de Canadian Tire en matière de financement demeurent solides. La Société et la Banque disposent de diverses sources de financement de rechange afin de s'assurer qu'elles ont accès au niveau de liquidité nécessaire pour atteindre leurs objectifs stratégiques. Ces sources sont décrites à la section 8 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009.

Au 3 avril 2010, la Société disposait de marges de crédit bancaire consenties de 1,17 milliard de dollars, dont une tranche de 800 millions en vertu d'une facilité de crédit syndiqué d'une durée de deux ans. Cette facilité de crédit syndiqué est consentie à la Société jusqu'en juin 2012, mais elle peut être prolongée d'une période de 364 jours supplémentaire chaque année. Les autres marges de crédit ont été établies en vertu des facilités de crédit bilatérales auxquelles la Société a accès jusqu'à la fin de 2010. À chaque trimestre, la Société a la possibilité de demander une prolongation de chacune des facilités de crédit bilatérales pour une période supplémentaire de 90 jours.

Au 3 avril 2010, le programme de papier commercial de Glacier Credit Card Trust ("Glacier") donnait accès à une tranche allant jusqu'à 800 millions de dollars du total des marges de crédit consenties de Canadian Tire. Glacier se conformait aux normes de Dominion Bond Rating Service ("DBRS(MD)") en matière de liquidités.

Conditions du marché des titres de créance

Les marchés du crédit ont montré des signes d'amélioration marquée au cours de 2009 et jusqu'ici en 2010, comme en font foi la diminution des écarts de taux et la hausse de la demande des investisseurs, ainsi que le dépassement général de souscriptions relativement aux opérations sur obligations. De la même façon, les écarts de taux sur le marché des titres adossés à des créances se sont resserrés et la demande des investisseurs s'accroît. Canadian Tire est active sur les marchés des titres adossés à des créances du fait qu'elle utilise du papier commercial et qu'elle émet des billets à moyen terme. En 2008 et en 2009, Glacier a continué de refinancer son papier commercial arrivant à échéance et avait 163 millions de dollars de papier commercial en circulation au 3 avril 2010 (63 millions de papier commercial en circulation au 4 avril 2009), entièrement garanti par les marges de crédit bancaire. En novembre 2010, une série de billets à moyen terme de 365 millions de dollars d'une durée de cinq ans, émis par Glacier, viendra à échéance. Conformément à la convention d'achat des billets de séries, Glacier doit déposer les montants requis aux fins de règlement du capital dans le compte de financement du règlement du capital de ces billets en les prélevant à même les recouvrements liés aux cartes de crédit réalisés au cours des deux ou trois mois précédant l'échéance.

À supposer que la Société ne cherche pas à mener à bien une opération de titrisation de carte de crédit à court ou à moyen terme, elle aurait accès à d'autres sources de financement suffisantes, comme les dépôts auprès de courtiers et les dépôts de détail.

En décembre 2009, Canadian Tire a obtenu confirmation de Standard & Poor's relativement à ses divers programmes de financement, qui avaient tous une perspective stable. Les cotes attribuées par DBRS sont demeurées stables. Au 3 avril 2010, il n'y avait eu aucun changement dans les cotes.

La Société a un billet à moyen terme de 300 millions de dollars à 5,22 pour cent qui viendra à échéance en octobre 2010. Vu les exigences en matière de financement, nous ne prévoyons pas refinancer cette dette.

Veuillez vous reporter à la section 8 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur nos dépôts auprès de courtiers et nos dépôts de détail.

5.1 Programme de financement

5.1.1 Exigences en matière de financement

Nous faisons appel à diverses sources afin d'assurer le financement des dépenses en immobilisations, des besoins en fonds de roulement, du versement de dividendes et d'autres besoins financiers, comme les remboursements sur la dette et les rachats d'actions de catégorie A sans droit de vote en vertu de l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités. Au cours du premier trimestre de 2010, le financement provenait principalement des sources suivantes :

    
    -   trésorerie de 146 millions de dollars provenant des activités
        d'exploitation avant les autres variations du fonds de roulement;
    -   trésorerie de 71 millions de dollars provenant du recouvrement net de
        créances sur prêts.
    

5.1.2 Trésorerie et équivalents de trésorerie

Le tableau suivant présente la trésorerie et les équivalents de trésorerie à la fin du premier trimestre de 2010 par rapport au premier trimestre de 2009.

    
                                                    Au 3 avril   Au 4 avril
    (en millions de dollars)                              2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de trésorerie              745,4 $      519,5 $
    Papier commercial                                        -         81,9
    Papier commercial de Glacier                         163,3         62,7
    -------------------------------------------------------------------------
    

Au cours du premier trimestre de 2010, nous avons utilisé la trésorerie principalement aux fins suivantes :

    
    -   81 millions de dollars pour le remboursement de dépôts;
    -   60 millions de dollars pour les ajouts aux immobilisations
        corporelles;
    -   43 millions de dollars pour la variation des autres éléments du fonds
        de roulement;
    -   43 millions de dollars pour l'achat de placements à court terme;
    -   17 millions de dollars pour le versement de dividendes;
    -   11 millions de dollars pour les ajouts aux actifs incorporels,
        principalement les logiciels.
    

5.1.3 Fonds de roulement

L'optimisation de notre fonds de roulement continue d'être une priorité à long terme afin de maximiser les flux de trésorerie servant à l'exploitation de la Société. Le tableau suivant présente la variation de la valeur des composantes de notre fonds de roulement à la fin du premier trimestre de 2010, par rapport au premier trimestre de 2009.

Composantes comparables du fonds de roulement

    
                                                               Augmentation
                                                                (diminution)
                                       Au 3 avril   Au 4 avril  du fonds de
    (en millions de dollars)                 2010         2009    roulement
    -------------------------------------------------------------------------
    Placements à court terme                106,6 $          - $      106,6 $
    Débiteurs                               548,8        731,0       (182,2)
    Stocks de marchandises                1 089,3      1 104,4        (15,1)
    Impôts à recouvrer                       98,0        109,8        (11,8)
    Charges payées d'avance et dépôts        75,3         73,5          1,8
    Créditeurs et autres                 (1 243,3)    (1 157,9)       (85,4)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                     (186,1)$
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les augmentations des placements à court terme, ainsi que l'augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, reflètent l'accroissement des dépôts et l'exigence connexe relative aux réserves de liquidités. Les placements à court terme classés dans le bilan comprennent les placements dont la durée initiale jusqu'à l'échéance est supérieure à trois mois et dont la durée restante jusqu'à l'échéance est inférieure à un an.

La diminution des débiteurs est en grande partie attribuable à la diminution des montants à recevoir des contreparties relativement aux instruments dérivés de change et à la baisse des créances de marchands, en raison du prolongement de la durée de paiement accordé en 2009 qui n'a pas été répété en 2010.

L'augmentation des créditeurs est essentiellement attribuable à l'augmentation des montants à payer aux contreparties relativement aux instruments dérivés de change et à la hausse des intérêts à payer sur les dépôts de CPG et les dépôts dans les comptes d'épargne à taux d'intérêt élevé.

5.1.4 Créances sur prêts

Notre programme de titrisation des créances sur prêts vise à procurer aux Services Financiers une source de financement à peu de frais. Les créances sur prêts étaient les suivantes aux dates indiquées :

Portefeuille géré des créances sur prêts des Services Financiers, montant net

    
                                                    Au 3 avril   Au 4 avril
    (en millions de dollars)                              2010         2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Créances sur prêts titrisées                       1 694,6 $    2 214,8 $
    Créances sur prêts non titrisées                   2 184,5      1 657,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Portefeuille géré des créances sur prêts,
     montant net                                       3 879,1 $    3 872,0 $
    -------------------------------------------------------------------------
    

À la fin du premier trimestre de 2010, le portefeuille géré des créances sur prêts, montant net, était demeuré relativement stable par rapport à la fin du premier trimestre de 2009, puisque la croissance des prêts au cours du trimestre a été contrebalancée par la vente du portefeuille de prêts hypothécaires au quatrième trimestre de 2009.

Veuillez vous reporter à la note 3 des états financiers consolidés et à la section 8.1.5 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur notre portefeuille de créances sur prêts.

6. Capitaux propres

La valeur comptable des actions ordinaires et des actions de catégorie A sans droit de vote, à la fin du premier trimestre de 2010, s'élevait à 45,54 $ l'action, comparativement à 43,61 $ l'action à la fin du premier trimestre de 2009.

Veuillez vous reporter à la note 4 des états financiers consolidés pour obtenir de plus amples renseignements sur le nombre d'actions de catégorie A sans droit de vote (CTC.A) et le nombre d'actions ordinaires (CTC) en circulation.

Veuillez vous reporter à la section 9 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur notre politique de rachat des actions de catégorie A sans droit de vote et sur notre politique sur les dividendes.

Dividendes

Les dividendes de 0,21 $ l'action déclarés sur les actions ordinaires et les actions de catégorie A sans droit de vote au premier trimestre de 2010 sont demeurés stables par rapport au premier trimestre de 2009, ce qui reflète la décision du conseil d'administration, en février 2010, de maintenir le dividende trimestriel à 0,21 $ l'action.

Le tableau suivant donne un aperçu de nos distributions trimestrielles de dividendes en 2010, payables aux actionnaires inscrits à la date de clôture des registres.

    
                                        Date de                     Montant
    Dividende              Date de  clôture des         Date de   versé par
    trimestriel        déclaration    registres       versement      action
    -------------------------------------------------------------------------
    Premier trimestre      11 mars     30 avril        1er juin
                              2010         2010            2010        0,21 $

    Deuxième trimestre      13 mai   31 juillet   1er septembre
                              2010         2010            2010        0,21 $
    -------------------------------------------------------------------------
    

7. Activités d'investissement

7.1 Dépenses en immobilisations au premier trimestre de 2010

Au premier trimestre de 2010, les dépenses en immobilisations de Canadian Tire, selon la méthode de la comptabilité d'exercice, ont totalisé 51 millions de dollars (y compris les actifs incorporels tels que les acquisitions de logiciels), soit environ 35 pour cent de moins que les 79 millions engagés au premier trimestre de 2009. Ces dépenses en immobilisations comprenaient les éléments suivants :

    
    -   31 millions de dollars affectés aux projets immobiliers, notamment
        des projets liés au déploiement de nouveaux concepts de magasin du
        Groupe détail;
    -   8 millions de dollars affectés à la chaîne d'approvisionnement et aux
        centres de distribution du Groupe détail;
    -   6 millions de dollars destinés aux technologies de l'information;
    -   3 millions de dollars destinés à l'infrastructure de la Division
        automobile;
    -   3 millions de dollars affectés à d'autres fins.
    

7.2 Programme de dépenses en immobilisations pour 2010

Nous continuons de réaliser des investissements dans notre réseau de magasins de détail en convertissant d'anciens magasins aux nouveaux formats de magasins intelligents et pour petit marché. De plus, nous prévoyons investir dans des initiatives de productivité et d'efficience, comme les technologies de l'information et l'initiative de l'infrastructure de la Division automobile. Notre programme de dépenses en immobilisations pour 2010 vise des dépenses qui devraient se situer dans la fourchette de 280 millions à 300 millions de dollars et comprend les éléments suivants :

    
    -   161 millions de dollars affectés aux projets immobiliers, dont
        122 millions pour le déploiement des nouveaux concepts de magasin du
        Groupe détail;
    -   63 millions de dollars destinés aux technologies de l'information;
    -   28 millions de dollars pour les centres de distribution du Groupe
        détail;
    -   15 millions de dollars pour l'infrastructure de la Division
        automobile;
    -   11 millions de dollars pour le programme de remaniement du Groupe
        détail;
    -   jusqu'à 22 millions de dollars affectés à d'autres fins.
    

8. Activités à l'étranger

La Société exerce des activités à l'extérieur du Canada, notamment aux Bermudes et sur la côte du Pacifique. Pour un aperçu de nos activités à l'étranger, veuillez vous reporter à la section 11 du rapport de gestion contenu dans notre Rapport financier 2009.

9. Questions fiscales

Dans le cours normal de ses activités, la Société fait régulièrement l'objet de vérifications menées par l'administration fiscale. Bien que la Société estime que les déclarations fiscales qu'elle produit sont appropriées et justifiables, il existe toutefois la possibilité que certains éléments fassent l'objet d'une révision et soient contestés par l'administration fiscale.

La Société examine périodiquement la possibilité de dénouements défavorables en matière de questions fiscales. La Société est d'avis que la décision finale relativement aux questions fiscales en litige qui impliquent l'administration fiscale n'aura pas d'incidence défavorable importante sur ses liquidités, sur sa situation financière consolidée ni sur ses résultats d'exploitation consolidés, car elle croit qu'elle a établi des provisions adéquates à l'égard de ces questions fiscales. Si le passif fiscal définitif différait sensiblement des provisions établies, le taux d'imposition effectif de la Société et son bénéfice pourraient en subir les répercussions positives ou négatives dans la période au cours de laquelle les questions seront en fin de compte résolues.

Il n'y a eu aucune modification importante relativement aux vérifications menées par l'administration fiscale telles qu'elles sont présentées à la note 14 des états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

La provision pour charge d'impôts accumulée au cours du trimestre terminé le 4 avril 2009 a été diminuée de 4,6 millions de dollars en raison de l'application rétroactive d'un changement relatif à l'imposition des gains réalisés à la cession d'actions en 2006 et en 2007. C'est pourquoi le taux d'imposition effectif de 31,0 pour cent au premier trimestre de 2010 est supérieur au taux d'imposition effectif de 25,1 pour cent à l'exercice précédent.

10. Arrangements hors bilan

10.1 Glacier Credit Card Trust

Glacier a été constituée dans le but d'acheter des participations en copropriété dans nos créances sur cartes de crédit, et elle émet des titres de créance au profit d'investisseurs indépendants pour financer ses acquisitions. Veuillez vous reporter aux sections 8.1.5 et 13.1 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur Glacier.

10.2 Prêts de la fiducie consentis aux marchands

Un programme de financement vise à procurer aux marchands un moyen efficace et économique d'accéder à la majeure partie des fonds dont ils ont besoin pour l'exploitation de leur magasin. L'entente avec la fiducie et les banques participantes relative au programme de financement de la fiducie à l'intention des marchands a été modifiée et prolongée jusqu'au 31 décembre 2010.

Veuillez vous reporter à la section 13.2 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur ce programme.

10.3 Financement bancaire des marchands

Nous avons garanti les emprunts bancaires de certains marchands. Le total s'élève à environ 36 millions de dollars. Veuillez vous reporter à la section 13.3 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir de plus amples renseignements sur ce programme.

11. Gestion des risques d'entreprise

La Société adopte une approche stratégique à l'égard de la gestion des risques en accord avec son modèle de gestion des risques d'entreprise (la "GRE") afin d'atténuer l'incidence des risques principaux sur ses affaires et sur ses activités. Le modèle de GRE énonce les principes et les outils permettant d'identifier, d'évaluer, d'établir les priorités, de surveiller et de gérer les risques au sein de la Société d'une manière efficace et uniforme.

Les sections 14 et 14.2, respectivement, du rapport de gestion présenté dans le Rapport financier 2009 présentent en détail le modèle de GRE et les risques principaux gérés de manière constante par la Société.

La direction examine les risques de façon continue et n'a identifié aucun nouveau risque principal au cours du premier trimestre de 2010.

12. Estimations comptables critiques

La Société estime certains des montants reflétés dans ses états financiers en se servant de modèles financiers détaillés qui sont fondés sur des résultats antérieurs, des tendances actuelles et d'autres hypothèses qui sont censées être raisonnables dans les circonstances. Les résultats réels peuvent différer de ces estimations. Nous sommes d'avis que les conventions et estimations comptables présentées en détail à la note 1 des états financiers consolidés pour l'exercice terminé le 2 janvier 2010 n'exigent pas que nous formulions des hypothèses sur des questions comportant un degré élevé d'incertitude. Par conséquent, aucune des estimations n'est considérée comme une "estimation comptable critique" telle qu'elle est définie dans l'Annexe 51-102A1 publiée par la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario, exception faite des éléments présentés ci-dessous.

À la lumière des récentes turbulences des marchés du crédit et de la récession qui touche le Canada, la Société a révisé la provision pour pertes sur créances des Services Financiers et l'a considérée comme une "estimation comptable critique". La provision pour pertes sur créances ajuste la valeur du portefeuille de prêts des Services Financiers afin de refléter sa valeur de réalisation estimative. La provision pour prêts douteux constituée par les Services Financiers pour chacun des portefeuilles de créances sur cartes de crédit, de prêts personnels et de prêts au titre de marges de crédit est calculée en fonction des pertes passées sur les soldes de comptes, selon la durée de recouvrement et l'état des paiements, en y apportant certains ajustements se rapportant à toute autre circonstance susceptible d'influer sur la recouvrabilité des créances sur prêts. On utilise à cette fin un modèle robuste fondé sur la conjoncture et les tendances particulières aux Services Financiers. La provision pour prêts douteux au titre du portefeuille de cartes de crédit (le portefeuille le plus important) est constituée des provisions générales et des provisions établies pour les risques de faillites et de fraudes. Des changements de situation, y compris, sans s'y limiter, des changements dans la durée de recouvrement des comptes et des changements au chapitre des faillites, pourraient faire en sorte que les évaluations futures du risque de crédit diffèrent considérablement des évaluations actuelles, ce qui pourrait nécessiter une augmentation ou une diminution de la provision pour pertes sur créances. Les provisions pour prêts douteux à l'égard des portefeuilles de prêts personnels et de prêts au titre de marges de crédit sont établies de la même façon.

Veuillez vous reporter à la rubrique 5.3.4.8 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009, intitulée "Risques d'entreprise des Services Financiers", pour obtenir de plus amples renseignements sur le risque de crédit à la consommation.

13. Obligations contractuelles

La Société a diverses obligations liées à la dette à long terme, aux contrats de location-acquisition, aux contrats de location-exploitation, aux achats, aux dépôts des Services Financiers, ainsi que d'autres obligations. Veuillez vous reporter à la section 16 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une description complète des montants impayés pour l'exercice terminé le 2 janvier 2010.

À la fin du premier trimestre de 2010, aucun changement important n'avait été apporté depuis l'exercice terminé le 2 janvier 2010.

14. Modifications de conventions comptables

Les données présentées dans ce rapport de gestion ont été calculées selon les mêmes conventions et méthodes comptables que celles utilisées pour la préparation des plus récents états financiers annuels de l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 (inclus dans notre Rapport annuel 2009), à l'exception des changements décrits à la section 14.2.

14.1 Normes internationales d'information financière (les "IFRS")

En février 2008, l'ICCA a annoncé que les PCGR du Canada appliqués aux entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes seront remplacés par les Normes internationales d'information financière (les "IFRS") pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Par conséquent, la convergence des PCGR du Canada vers les IFRS sera en vigueur pour le premier trimestre de 2011 de la Société; cette dernière préparera alors ses informations financières courantes et comparatives selon les IFRS. La Société prévoit que le passage aux IFRS aura une incidence sur les méthodes de comptabilisation, la présentation de l'information financière, le contrôle interne à l'égard de l'information financière, les impôts et les systèmes et processus liés à l'information, ainsi que sur certains engagements contractuels.

Veuillez vous reporter aux sections 17.9 et 17.10, respectivement, du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour obtenir plus de détails sur notre plan de conversion aux IFRS et sur l'incidence prévue des IFRS sur nos états financiers consolidés de 2011.

Les progrès réalisés au premier trimestre de 2010 sont conformes au plan que nous avons établi et, au deuxième trimestre, nous mettrons l'accent sur la vérification de l'état de la situation financière d'ouverture selon les IFRS et sur la formation continue et la modification des systèmes.

Nous continuerons également d'assurer un suivi des changements apportés à l'environnement IFRS et d'adapter notre stratégie de mise en œuvre de façon conséquente.

15. Mesures non définies par les PCGR

Les éléments qui suivent, utilisés dans ce rapport de gestion, ne sont pas des mesures normalisées définies par les principes comptables généralement reconnus (les "PCGR") du Canada et pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres sociétés :

    
    -   le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement);
    -   le bénéfice ajusté;
    -   les ventes dans les magasins semblables.
    

BAIIA

Sauf en ce qui concerne les Services Financiers, nous estimons que le BAIIA est une mesure efficace de l'apport de chacune de nos entreprises à notre rentabilité du point de vue de l'exploitation, avant que ne soit réparti le coût des impôts et des investissements de capitaux. Par ailleurs, le BAIIA est fréquemment considéré comme une mesure indirecte des flux de trésorerie liés à l'exploitation, ce qui en fait un indice appréciable du succès de maintes entreprises.

Le tableau suivant établit le rapprochement entre le BAIIA et la mesure la plus comparable prescrite par les PCGR (bénéfice avant impôts).

Rapprochement entre le BAIIA et les mesures prescrites par les PCGR(1)

    
    (en millions de dollars)                           T1 2010      T1 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(2)
      Groupe détail                                       89,9 $       96,8 $
      Division pétrolière                                  9,7         10,4
      Mark's Work Wearhouse                                3,1          2,2
      Services Financiers                                 60,7         46,7
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du BAIIA                                     163,4 $      156,1 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Moins : charge d'amortissement
      Groupe détail                                       46,3 $       45,9 $
      Division pétrolière                                  4,3          4,4
      Mark's Work Wearhouse                                7,7          6,5
      Services Financiers                                  1,4          2,5
    -------------------------------------------------------------------------
      Total de la charge d'amortissement                  59,7 $       59,3 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Intérêts débiteurs(2)
      Groupe détail                                       16,7 $       18,1 $
      Mark's Work Wearhouse                                0,1          0,6
      Services Financiers                                 15,2         11,7
    -------------------------------------------------------------------------
      Total des intérêts débiteurs                        32,0 $       30,4 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice (perte) avant impôts
      Groupe détail                                       26,9 $       32,8 $
      Division pétrolière                                  5,4          6,0
      Mark's Work Wearhouse                               (4,7)        (4,9)
      Services Financiers                                 44,1         32,5
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du bénéfice avant impôts                      71,7 $       66,4 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Il est possible que des écarts subsistent puisque les chiffres ont
        été arrondis.
    (2) L'élimination des opérations intersociétés (par exemple, un prêt
        d'une entreprise à une autre), présentée auparavant dans un poste
        distinct, est désormais présentée déduction faite de ces opérations.
    

Mention du bénéfice ajusté

Nous faisons mention à plusieurs reprises dans le présent rapport de gestion des notions de bénéfice ajusté avant impôts et de bénéfice ajusté après impôts, compte non tenu de l'incidence des éléments hors exploitation. Les éléments hors exploitation comprennent d'ordinaire l'incidence nette des activités de titrisation et la cession d'immobilisations corporelles excédentaires. Le moment où se produisent ces gains ou ces pertes et leur ampleur varient d'un trimestre à l'autre. Nous estimons que ces données ajustées permettent de brosser un tableau plus exact du bénéfice dégagé par chacune de nos entreprises et fournissent une mesure plus significative de nos résultats d'exploitation, sur une base consolidée et sectorielle.

De temps à autre, le bénéfice ajusté peut aussi tenir compte d'éléments supplémentaires inhabituels ou non récurrents, qui sont expliqués en détail le cas échéant.

Ventes dans les magasins semblables

Les ventes dans les magasins semblables sont la mesure qu'utilise la direction, et la mesure la plus communément utilisée dans le secteur du commerce de détail, pour comparer la croissance des ventes au détail de façon plus uniforme à l'échelle du secteur. Les ventes dans les magasins semblables du Groupe détail comprennent les ventes dans tous les magasins Canadian Tire et PartSource ouverts depuis plus de 53 semaines, ce qui permet une comparaison plus uniforme avec les autres magasins ouverts au cours de la période et avec les résultats de l'exercice précédent. Les ventes dans les magasins semblables du Groupe détail ne comprennent pas la composante main-d'œuvre des ventes dans les centres-autos du Groupe détail.

16. Contrôles et procédures

Changements au contrôle interne à l'égard de l'information financière

Au premier trimestre de 2010, il n'y a eu aucun changement au contrôle interne à l'égard de l'information financière de la Société qui a eu ou dont on peut raisonnablement penser qu'il aura une incidence importante sur son contrôle interne à l'égard de l'information financière.

17. Viabilité environnementale

La viabilité de l'entreprise continue d'être une priorité dans le cadre de la stratégie de la Société. Les initiatives entreprises récemment en vue de réduire l'empreinte écologique de la Société mettent l'accent sur le transport des marchandises vers les magasins Canadian Tire, et comprennent les projets suivants :

    
    -   le programme relatif aux pneus d'hiver - la Division des transports
        du Groupe détail Canadian Tire a travaillé de concert avec l'un de
        ses principaux fournisseurs de pneus d'hiver afin d'accroître
        l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement et de réduire
        l'empreinte carbone liée à la livraison des pneus d'hiver aux
        magasins pour la saison. Grâce à cette collaboration, les coûts liés
        au transport ont diminué d'environ 41 pour cent et les émissions de
        gaz à effet de serre connexes ont baissé d'environ 37 pour cent. Les
        leçons tirées de ce projet seront appliquées à d'autres articles et
        fournisseurs;

    -   la réduction des dommages causés aux articles au sein de la chaîne
        d'approvisionnement - la Division des transports du Groupe détail
        Canadian Tire a travaillé en collaboration avec l'un des principaux
        fournisseurs d'abris d'autos extérieurs afin de réduire les dommages
        causés à ces articles volumineux et lourds pendant le transport. Des
        analyses ont révélé que l'utilisation appropriée de machines de
        serrage dans les centres de distribution demeurait une importante
        cause de dommages. La réduction du nombre de points de contact et
        d'autres modifications apportées aux processus de manutention ont
        donné lieu à une réduction de 55 pour cent des dommages causés à cinq
        articles et conséquemment, des déchets, des émissions de gaz à effet
        de serre et des coûts connexes résultant du transport d'articles qui
        ne peuvent être vendus. Les leçons tirées de ce projet seront
        appliquées à d'autres articles et fournisseurs;

    -   les trains routiers - le Groupe détail Canadian Tire est l'une des
        premières entreprises à mettre à l'essai des trains routiers sur
        certaines routes dans le cadre d'un projet pilote en collaboration
        avec le ministère des Transports de l'Ontario. Le 1er mai 2010, nous
        avons été le premier transporteur à étendre le projet pilote, de
        l'est du Canada jusqu'à Halifax. Les trains routiers sont formés de
        deux remorques de 53 pieds tirées par un camion. D'une longueur
        totale approximative de 127 pieds, ces véhicules particuliers
        permettent de diminuer d'environ 33 pour cent la consommation de
        combustibles fossiles et les émissions de gaz à effet de serre
        connexes. Depuis le début du projet pilote, les camions de la Société
        ont parcouru plus de 186 000 km sans accident entre les centres de
        distribution de Brampton et de Montréal, ce qui a permis une
        réduction estimative de 120 tonnes métriques des émissions de gaz à
        effet de serre et une économie de plus de 40 000 litres de carburant.
        Selon les statistiques, les trains routiers connaissent moins de
        collisions, et le poids du double chargement combiné est réparti sur
        un plus grand nombre d'essieux, ce qui réduit la pression sur nos
        routes et nos infrastructures;

    -   les camions au diesel à faibles émissions polluantes - le Groupe
        détail Canadian Tire remplace 30 de ses camions par de nouveaux
        véhicules dotés de la plus récente technologie de moteur diesel à
        faibles émissions polluantes. Cette technologie génère les plus
        faibles émissions d'oxydes d'azote et de particules et consomment
        cinq pour cent moins de carburant. De plus, 27 de ces camions ont des
        boîtes de vitesse automatiques de dernière génération, qui permettent
        d'optimiser le rendement du véhicule, d'accroître l'économie de
        carburant, de réduire les coûts de fonctionnement et de réduire les
        émissions de gaz à effet de serre. Une comparaison récente entre des
        camions dotés de ces boîtes de vitesse et d'autres camions du parc du
        Groupe détail dans des conditions d'utilisation semblables a confirmé
        qu'il était possible de réduire de façon substantielle la
        consommation de carburant chaque année.
    

Veuillez vous reporter à la section 20 du rapport de gestion présenté dans notre Rapport financier 2009 pour une description détaillée de notre programme de viabilité de l'entreprise.

18. Activités au sein des collectivités - Bon départ

L'esprit caritatif de Canadian Tire se traduit par l'action de son organisme caritatif, appelé Bon départ de Canadian Tire. L'organisme se nommait auparavant La Fondation Canadian Tire pour les Familles, mais il a changé de nom en 2009 en raison du succès du programme Bon départ (auparavant connu sous le nom Place au sport), qui aide les jeunes financièrement défavorisés à participer à des activités sportives et récréatives et ce faisant, à acquérir des aptitudes sociales dont ils bénéficieront toute leur vie. Bon départ est un programme d'envergure nationale qui est géré sur le plan local. Depuis 2005, il a offert son soutien grâce à un réseau pancanadien de sections locales. À ce jour, 301 sections Bon départ ont été mises sur pied dans diverses collectivités à l'échelle nationale et ont contribué à aider plus de 227 565 enfants.

En 2010, Bon départ a recueilli plus de 1,2 million de dollars à l'échelle du Canada (1,9 million en 2009), permettant à plus de 10 888 enfants de participer à des activités sportives et récréatives (8 435 enfants en 2009). Bon départ continue de prendre de l'ampleur et aide de plus en plus d'enfants. Bon départ a pour objectif d'aider plus de 95 000 enfants en 2010 en assumant les frais liés à l'inscription, à l'équipement et au transport de diverses activités sportives et récréatives.

19. Autres communications aux investisseurs

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Le présent document contient des énoncés de nature prospective qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction quant à diverses questions, comme les résultats financiers et d'exploitation futurs de la Société. Les énoncés prospectifs décrits ou intégrés par renvoi dans le présent document comprennent, sans s'y limiter, les affirmations concernant les éléments suivants :

    
    -   les aspirations financières décrites à la section 2.2;
    -   les objectifs de la Société pour 2010 dans le cadre du plan
        stratégique, décrits à la section 3.3, Rendement de nos secteurs
        d'activité;
    -   le programme de dépenses en immobilisations décrit à la section 7.2.
    

Les énoncés prospectifs sont fournis afin de présenter de l'information sur les attentes et les projets actuels de la direction et de permettre aux investisseurs et aux autres lecteurs de mieux comprendre notre situation financière, nos résultats d'exploitation et notre contexte opérationnel. Les lecteurs sont mis en garde que ces renseignements pourraient ne pas convenir à d'autres fins.

Tous les énoncés ne portant pas sur des faits historiques qui figurent dans le présent document, y compris, sans s'y limiter, les énoncés ayant trait aux attentes de la direction en ce qui concerne les résultats et les perspectives futurs possibles ou hypothétiques, nos objectifs et priorités stratégiques, nos actions et leurs résultats, de même que les perspectives économiques et commerciales pour nous, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont souvent, mais pas toujours, signalés par des mots tels que "pouvoir", "supposer", "estimer", "planifier", "perspective", "prévision", "anticiper", "prévoir", "continuer" ou la forme négative de ces mots ou par des variantes similaires. Les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses posées, des analyses ou des estimations faites et des avis donnés par la direction à la lumière de son expérience et selon sa perception des tendances, de la situation actuelle et des faits futurs prévus ainsi que d'autres facteurs qu'elle estime appropriés et raisonnables à la date à laquelle ces énoncés sont faits.

De par leur nature, les énoncés prospectifs nous obligent à poser des hypothèses et comportent des risques et des incertitudes intrinsèques, ce qui pourrait faire en sorte que les hypothèses posées par la Société soient incorrectes et que les attentes et les plans de la Société ne se réalisent pas. Bien que la Société estime que les énoncés prospectifs présentés dans ce document reposent sur des renseignements et des hypothèses qui sont actuels, raisonnables et complets, ils sont nécessairement assujettis à un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des attentes et des plans de la direction qui y sont exprimés pour diverses raisons. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les répercussions, comprennent a) les risques de crédit, les risques de marché, les risques de change, les risques liés à l'exploitation, les risques d'illiquidité et les risques de financement, y compris les changements de la conjoncture et les variations des taux d'intérêt et des taux d'imposition; b) la capacité de Canadian Tire à attirer et à conserver des employés, des marchands, des agents de la Division pétrolière, ainsi que des exploitants de magasins et des franchisés de PartSource et de Mark's Work Wearhouse de qualité, ainsi que nos ententes financières avec eux; c) la croissance de certaines activités et de certains secteurs du marché et la volonté des clients d'effectuer leurs achats dans nos magasins ou de se procurer nos produits et services financiers; d) nos marges et nos ventes et celles de nos concurrents; e) les risques et incertitudes liés à la gestion de l'information, aux technologies, à la chaîne d'approvisionnement, à la sécurité des produits, aux modifications de nature législative, à la concurrence, à la saisonnalité, au prix des marchandises et à l'interruption des activités, à nos relations avec les fournisseurs et les fabricants, la modification des prises de position comptables actuelles, le risque d'atteinte à la réputation des marques dont Canadian Tire fait la promotion et le coût de l'expansion du réseau de magasins et des conversions; f) notre structure du capital, notre stratégie de financement, nos programmes de contrôle des coûts et le cours des actions. Il est important de noter que la liste de facteurs et d'hypothèses qui précède n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et les autres lecteurs sont priés de tenir compte des risques, incertitudes, facteurs et hypothèses susmentionnés au moment d'évaluer les énoncés prospectifs et sont mis en garde de ne pas se fier indûment à ceux-ci.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques, les incertitudes et les hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent considérablement des attentes actuelles, veuillez vous reporter aux sections 3.3.1.4, "Gestion des risques d'entreprise du Groupe détail"; 3.3.2.4, "Gestion des risques d'entreprise de la Division pétrolière"; 3.3.3.4, "Gestion des risques d'entreprise de Mark's Work Wearhouse"; 3.3.4.4, "Gestion des risques d'entreprise des Services Financiers"; et 11, "Gestion des risques d'entreprise" du présent rapport de gestion. Veuillez aussi vous reporter à la section intitulée "Facteurs de risques" de notre notice annuelle pour l'exercice 2009 et au rapport de gestion de 2009, ainsi qu'aux documents publics déposés par la Société, disponibles sur les sites suivants : www.sedar.com et www.corp.canadiantire.ca.

Les déclarations qui contiennent des énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'incidence des opérations, des éléments non récurrents ni des autres éléments inhabituels annoncés ou survenus après la date de présentation de ces déclarations sur les activités de la Société. Par exemple, elles ne reflètent pas l'incidence de toute cession, acquisition, radiation d'actifs ou autre charge annoncée ou engagée après que ces énoncés ont été formulés.

Les énoncés prospectifs présentés dans ce document reflètent certains facteurs et hypothèses à la date des présentes. La Société ne s'engage pas à mettre à jour quelque énoncé prospectif que ce soit, verbal ou écrit, qu'elle peut formuler à l'occasion ou qui peut être fait en son nom, pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour un autre motif, sauf si les lois sur les valeurs mobilières en vigueur l'exigent.

L'information disponible sur les sites Web susmentionnés ou pouvant être obtenue par l'intermédiaire de ces sites ne fait pas partie de ce rapport de gestion. Les références à des sites Web dans le présent rapport ne constituent pas des hyperliens et ne sont faites qu'à titre d'information pour le lecteur, et à aucune autre fin.

Engagement en matière de présentation de l'information et de communication aux investisseurs

Canadian Tire s'efforce de respecter des normes élevées en matière de présentation de l'information et de communication aux investisseurs, et ses méthodes de publication de l'information financière ont été reconnues comme exemplaires. Dans bien des cas, les méthodes de présentation de l'information de la Société dépassent les exigences des lois en vigueur. Reflet de notre engagement à fournir une information intégrale et transparente, le site Web de la Société fournit toute l'information pertinente pour les investisseurs, notamment les documents suivants :

    
    -   notice annuelle;
    -   circulaire d'information de la direction;
    -   rapports trimestriels;
    -   fiches d'information trimestrielles;
    -   conférences téléphoniques diffusées sur le Web (archivées pendant un
        an).
    

Il est également possible de consulter la notice annuelle, la circulaire d'information de la direction et les rapports trimestriels de la Société sur le site SEDAR (Système électronique de données, d'analyse et de recherche) à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Société destiné aux investisseurs, à l'adresse corp.canadiantire.ca/fr/investors.

Pour communiquer avec le service des relations avec les investisseurs, veuillez communiquer avec Karen Meagher au 416 480-8058 ou envoyer un courriel à investor.relations@cantire.com.

    
    États consolidés des résultats (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          Périodes de 13
                                                        semaines terminées

    (en millions de dollars, sauf les              le 3 avril    le 4 avril
     montants par action)                                2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits bruts d'exploitation                     1 830,1 $     1 758,1 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Charges d'exploitation
      Coût des marchandises vendues et autres charges
       d'exploitation à l'exception de ce qui
       suit (note 8)                                  1 662,2       1 597,8
      Intérêts débiteurs, montant net (note 5)           32,0          30,4
      Amortissement                                      59,7          59,3
      Régime de participation aux bénéfices
       des employés                                       4,5           4,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des charges d'exploitation                  1 758,4       1 691,7

    Bénéfice avant impôts                                71,7          66,4

    Impôts sur les bénéfices
      Exigibles                                          22,3           7,4
      Futurs                                                -           9,3
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts sur les bénéfices                             22,3          16,7
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                                         49,4 $        49,7 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice de base et dilué par action                 0,61 $        0,61 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires et
     d'actions de catégorie A sans droit de vote
     en circulation                                81 625 769    81 630 771
    -------------------------------------------------------------------------



    États consolidés des flux de trésorerie (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          Périodes de
                                                     13 semaines terminées

                                                   le 3 avril    le 4 avril
    (en millions de dollars)                             2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :

    Exploitation
      Bénéfice net                                       49,4 $        49,7 $
      Éléments sans effet sur la trésorerie
        Amortissement                                    47,5          46,7
        Dotation nette à la provision pour pertes
         relatives aux créances sur prêts (note 2)       47,3          38,3
        Amortissement des actifs incorporels             12,2          12,6
        Variation de la juste valeur des
         instruments dérivés                              2,0             -
        Charge au titre des avantages sociaux futurs      1,6           1,5
        Moins-value des immobilisations corporelles       1,3           0,7
        Perte (gain) à la cession d'immobilisations
         corporelles                                      0,5          (0,1)
        Impôts futurs                                       -           9,3
        Autres                                           (0,2)          8,6
        (Recouvrement) moins-value d'autres placements
         à long terme                                    (0,6)          0,5
        Gain à la vente de créances sur prêts (note 2)   (7,0)        (13,3)
        Titrisation de créances sur prêts                (8,1)        (10,8)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                        145,9         143,7
    -------------------------------------------------------------------------
    Variation des autres éléments du fonds
     de roulement                                       (43,4)       (492,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux activités
     d'exploitation                                     102,5        (349,0)
    -------------------------------------------------------------------------

    Investissement
      Ajouts aux immobilisations corporelles (note 9)   (59,9)        (76,1)
      Placements à court terme                          (42,6)            -
      Ajouts aux actifs incorporels (note 9)            (11,4)        (19,3)
      Créances à long terme et autres actifs             (1,0)         (8,3)
      Autres                                             (0,8)         (0,9)
      Acquisition de magasins                            (0,2)         (0,6)
      Autres placements à long terme                      0,1         (50,1)
      Titrisation de créances sur prêts, montant net      2,6           0,3
      Placement dans des créances sur prêts,
       montant net                                       70,6         137,8
      Produit de la cession d'immobilisations
       corporelles                                          -           0,7
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux activités
     d'investissement                                   (42,6)        (16,5)
    -------------------------------------------------------------------------

    Financement
      Opérations sur actions de catégorie A sans
       droit de vote                                      0,2           0,1
      Émission de titres d'emprunt à long terme             -           0,1
      Remboursement sur la dette à long terme            (2,9)         (5,2)
      Dividendes                                        (17,1)        (17,1)
      Variation nette des dépôts                        (80,7)        396,2
      Papier commercial                                     -          81,9
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie liés aux activités
     de financement                                    (100,5)        456,0
    -------------------------------------------------------------------------

    Flux de trésorerie au cours de la période           (40,6)         90,5
    Trésorerie et équivalents de trésorerie, au début   786,0         429,0
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de trésorerie,
     à la fin (note 6)                                  745,4 $       519,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    États consolidés du résultat étendu (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          Périodes de
                                                     13 semaines terminées

                                                   le 3 avril    le 4 avril
    (en millions de dollars)                             2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice net                                         49,4 $        49,7 $
    Autres éléments du résultat étendu, déduction
     faite des impôts
      (Perte) gain sur les dérivés
       désignés comme couvertures des flux de
       trésorerie, déduction faite des impôts
       de 11,6 $ (7,4 $ en 2009)                        (25,6)         15,5
      Reclassement dans les actifs non financiers de
       la perte (du gain) lié(e) aux dérivés désignés
       comme couvertures des flux de trésorerie,
       déduction faite des impôts
       de 8,8 $ (25,4 $ en 2009)                         20,1         (53,4)
      Reclassement dans les résultats de la perte
       (du gain) lié(e) aux dérivés désignés comme
       couvertures des flux de trésorerie, déduction
       faite des impôts de 0,6 $ (0,1 $ en 2009)          1,4             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres éléments du résultat étendu                   (4,1)        (37,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat étendu                                      45,3 $        11,8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    États consolidés de la variation des capitaux propres (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          Périodes de
                                                     13 semaines terminées

                                                   le 3 avril    le 4 avril
    (en millions de dollars)                             2010          2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Capital-actions
    Solde au début                                      720,4 $       715,4 $
    Opérations, montant net (note 3)                      0,3           4,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin                                      720,7 $       719,8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Surplus d'apport
    Solde au début                                        0,2 $           - $
    Opérations, montant net                              (0,1)            -
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin                                        0,1 $           - $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfices non répartis
    Solde au début                                    3 013,7 $     2 752,4 $
    Ajustement transitoire lié à l'adoption de
     nouvelles conventions comptables - CPN 173             -           1,1
    Bénéfice net de la période                           49,4          49,7
    Dividendes                                          (17,1)        (17,1)
    Rachat d'actions de catégorie A sans
     droit de vote                                          -          (4,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin                                    3 046,0 $     2 781,8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Cumul des autres éléments du résultat étendu
    Solde au début                                      (46,4)$        97,2 $
    Ajustement transitoire lié à l'adoption de
     nouvelles conventions comptables - CPN 173             -          (2,5)
    Autres éléments du résultat étendu pour la période   (4,1)        (37,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin                                      (50,5)$        56,8 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfices non répartis et cumul des autres
     éléments du résultat étendu                      2 995,5 $     2 838,6 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Bilans consolidés (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
                                     Au 3 avril    Au 4 avril  Au 2 janvier
    (en millions de dollars)               2010          2009          2010
    -------------------------------------------------------------------------

    ACTIF
    Actif à court terme
      Trésorerie et équivalents
       de trésorerie (note 6)             745,4 $       519,5 $       786,0 $
      Placements à court terme (note 6)   106,6             -          64,0
      Débiteurs                           548,8         731,0         835,9
      Créances sur prêts (note 3)       2 174,6       1 544,0       2 274,8
      Stocks de marchandises            1 089,3       1 104,4         933,6
      Impôts à recouvrer                   98,0         109,8          94,7
      Charges payées d'avance et dépôts    75,3          73,5          40,7
      Impôts futurs                        85,0          30,1          82,8
    -------------------------------------------------------------------------
      Total de l'actif à court terme    4 923,0       4 112,3       5 112,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Créances à long terme et
     autres actifs                        106,5         235,2         110,6
    Autres placements à long terme,
     montant net                           49,3          74,8          48,8
    Écart d'acquisition                    71,9          70,8          71,8
    Actifs incorporels                    264,4         255,1         265,4
    Immobilisations corporelles,
     montant net                        3 173,0       3 213,7       3 180,4
    -------------------------------------------------------------------------
      Total de l'actif                  8 588,1 $     7 961,9 $     8 789,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    PASSIF
    Passif à court terme
      Papier commercial                       - $        81,9 $           - $
      Dépôts                              760,3         658,3         863,4
      Créditeurs et autres              1 243,3       1 157,9       1 391,4
      Tranche à court terme de la
       dette à long terme                 307,6          11,4         309,3
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du passif à court terme     2 311,2       1 909,5       2 564,1
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette à long terme                  1 099,7       1 373,8       1 101,9
    Impôts futurs                          49,8          45,2          49,8
    Dépôts à long terme                 1 220,1         878,2       1 196,9
    Autres passifs à long terme           191,0         196,8         188,9
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du passif                   4 871,8       4 403,5       5 101,6
    -------------------------------------------------------------------------

    CAPITAUX PROPRES
    Capital-actions (note 3)              720,7         719,8         720,4
    Surplus d'apport                        0,1             -           0,2
    Cumul des autres éléments du
     résultat étendu                      (50,5)         56,8         (46,4)
    Bénéfices non répartis              3 046,0       2 781,8       3 013,7
    -------------------------------------------------------------------------
      Total des capitaux propres        3 716,3       3 558,4       3 687,9
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du passif et des capitaux
       propres                          8 588,1 $     7 961,9 $     8 789,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Notes complémentaires (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------

    1.  Mode de présentation

        Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés
        (les "états financiers") ont été préparés par la direction
        conformément aux principes comptables généralement reconnus (les
        "PCGR") du Canada et englobent les comptes de La Société Canadian
        Tire Limitée et de ses filiales, désignées collectivement comme la
        "Société". Ces états financiers sont préparés selon les mêmes
        conventions et méthodes comptables que celles utilisées pour les
        états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice de
        52 semaines terminé le 2 janvier 2010. Ces états financiers ne
        renferment pas toutes les informations requises en vertu des PCGR du
        Canada qui s'appliquent aux états financiers annuels; par conséquent,
        ils doivent être lus conjointement avec les états financiers annuels
        les plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2
        janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

        La préparation des états financiers selon les PCGR du Canada exige
        que la direction procède à des estimations et pose des hypothèses qui
        influent sur les montants présentés de l'actif et du passif, sur la
        présentation des actifs et des passifs éventuels à la date des états
        financiers ainsi que sur les montants présentés des produits et des
        charges pendant la période visée par les états financiers. Les
        résultats réels peuvent différer de ces estimations. Les estimations
        servent à comptabiliser plusieurs éléments comprenant, sans toutefois
        s'y limiter, les impôts sur les bénéfices, la perte de valeur
        d'actifs (y compris l'écart d'acquisition), les avantages sociaux,
        les garanties de produits, les provisions pour désuétude des stocks,
        l'amortissement, les prêts irrécouvrables, les provisions pour
        préservation de l'environnement, les obligations liées à la mise hors
        service d'immobilisations, les instruments financiers et l'obligation
        de la Société à l'égard de ses programmes de fidélisation.

        Modifications comptables futures

        Normes internationales d'information financière

        En février 2008, l'ICCA a annoncé que les PCGR du Canada appliqués
        aux entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes
        seront remplacés par les Normes internationales d'information
        financière (les "IFRS") pour les exercices ouverts à compter du 1er
        janvier 2011. Par conséquent, la convergence des PCGR du Canada vers
        les IFRS sera en vigueur pour le premier trimestre de 2011 de la
        Société; cette dernière préparera alors ses informations financières
        courantes et comparatives de 2010 selon les IFRS. La Société prévoit
        que le passage aux IFRS aura une incidence sur les méthodes de
        comptabilisation, la présentation de l'information financière, le
        contrôle interne à l'égard de l'information financière, l'imposition,
        les systèmes et processus liés à l'information, ainsi que sur
        certains engagements contractuels. La Société étudie actuellement
        l'incidence du passage aux IFRS sur les éléments susmentionnés. De
        plus, elle s'est dotée de personnel supplémentaire formé en la
        matière et a établi des pratiques de gestion de projet et des
        principes de gouvernance pour assurer la conversion aux IFRS en temps
        voulu.

    2.  Créances sur prêts

        La Société vend des participations en copropriété dans un
        regroupement de créances sur cartes de crédit à une fiducie
        indépendante (la "fiducie") dans le cadre d'opérations de
        titrisation. Les opérations sont comptabilisées à titre de ventes,
        conformément à la note d'orientation de l'ICCA concernant la
        comptabilité no 12 intitulée "Cession de créances" (la "NOC-12"), et
        les créances ne figurent plus aux bilans consolidés.

        Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur les créances sur
        prêts, se reporter à la note 1 des états financiers annuels les plus
        récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier
        2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

        Les renseignements quantitatifs se rapportant aux prêts gérés et
        titrisés par la Société sont les suivants :

                                                         Soldes moyens pour
                                                           les périodes de
    (en millions                  Capital total              13 semaines
     de dollars)               des créances aux(1)           terminées les
                       ------------------------------------------------------
                        3 avril    4 avril  2 janvier    3 avril    4 avril
                           2010       2009       2010       2010       2009
                       ---------- ---------- ---------- ---------- ----------
    Total des créances
     sur cartes de
     crédit gérées,
     montant net        3 839,3 $  3 621,7 $  3 932,8 $  3 853,8 $  3 659,4 $
    Créances sur cartes
     de crédit vendues (1 694,6)  (2 214,8)  (1 693,4)  (1 694,4)  (2 215,6)
                       ---------- ---------- ---------- ---------- ----------
    Créances sur cartes
     de crédit détenues 2 144,7    1 406,9    2 239,4    2 159,4    1 443,8

    Total des prêts
     personnels gérés,
     montant net(2)        25,6       67,9       34,0       29,8       75,8
                       ---------- ---------- ---------- ---------- ----------
    Total des prêts
     hypothécaires gérés,
     montant net(3)           -      163,1          -          -      150,4
                       ---------- ---------- ---------- ---------- ----------
    Total des prêts au
     titre de marges
     de crédit gérés,
     montant net           14,2       19,3       15,6       14,8       20,0
                       ---------- ---------- ---------- ---------- ----------
    Total des créances
     sur prêts          2 184,5    1 657,2    2 289,0    2 204,0 $  1 690,0 $
                                                        ---------- ----------
                                                        ---------- ----------
    Moins : tranche
     à long terme(4)       (9,9)    (113,2)     (14,2)
                       ---------- ---------- ----------
    Tranche à court
     terme des créances
     sur prêts          2 174,6 $  1 544,0 $  2 274,8 $
                       ---------- ---------- ----------
                       ---------- ---------- ----------

    (1) Les montants sont présentés déduction faite des provisions pour
        pertes sur créances.
    (2) Les prêts personnels sont des prêts non garantis qui sont accordés
        aux titulaires de cartes de crédit admissibles pour des durées de
        trois à cinq ans. Les prêts personnels prévoient des mensualités
        fixes composées du capital et des intérêts; ils peuvent toutefois
        être remboursés en tout temps sans pénalité.
    (3) Les prêts hypothécaires sont accordés pour une durée maximale de dix
        ans, à des taux d'intérêt fixes ou variables, ils sont garantis et
        comprennent une combinaison de prêts à ratio élevé et de prêts à
        faible ratio. Les prêts à ratio élevé sont entièrement assurés, et
        les prêts à faible ratio sont partiellement assurés. La Société a
        vendu son portefeuille de prêts hypothécaires en 2009.
    (4) La tranche à long terme des créances sur prêts est comprise dans les
        créances à long terme et autres actifs.

        Les pertes nettes sur créances du portefeuille détenu pour la période
        de 13 semaines terminée le 3 avril 2010 se sont établies à 47,3
        millions de dollars (38,3 millions en 2009). Les pertes nettes sur
        créances du total du portefeuille géré pour la période de 13 semaines
        terminée le 3 avril 2010 se sont établies à 79,5 millions de dollars
        (79,2 millions en 2009). Les pertes nettes sur créances représentent
        le total des radiations (y compris les radiations courantes, les
        radiations liées aux faillites et les propositions de consommateur),
        déduction faite des recouvrements et de tout changement relatif aux
        provisions.

    3.  Capital-actions

                                        3 avril       4 avril     2 janvier
        (en millions de dollars)           2010          2009          2010
                                       -----------   -----------  -----------

        Autorisées
          3 423 366 actions ordinaires
          100 000 000 d'actions de
           catégorie A sans droit de vote
        Émises
          3 423 366 actions ordinaires
           (3 423 366 au 4 avril 2009)      0,2 $         0,2 $         0,2 $
          78 178 223 actions de
           catégorie A sans droit de vote
           (78 174 354 au 4 avril 2009)   720,5 $       719,6 $       720,2 $
                                       -----------  -------------  ----------
                                          720,7 $       719,8 $       720,4 $
                                       -----------  -------------  ----------
                                       -----------  -------------  ----------

        La Société émet et rachète des actions de catégorie A sans droit de
        vote. L'excédent net du prix d'émission sur le prix de rachat donne
        lieu à un surplus d'apport. L'excédent net du prix de rachat sur le
        prix d'émission est d'abord imputé au surplus d'apport, le cas
        échéant. Le montant résiduel est imputé aux bénéfices non répartis.

        Les opérations suivantes ont eu lieu à l'égard des actions :

                                    Pour la période       Pour la période
                                     de 13 semaines        de 13 semaines
                                      terminée le           terminée le
        (en millions de dollars)      3 avril 2010         4 avril 2009
                                 ---------------------  ---------------------
                                      Nombre                 Nombre
                                   d'actions        $     d'actions       $
                                 ------------  -------  ------------ --------
        Actions de catégorie A
         sans droit de vote
          Actions en circulation
           au début               78 178 066    720,2    78 178 066   715,2
          Émises                     123 457      6,7       218 388     9,0
          Rachetées                 (123 300)    (6,5)     (222 100)   (8,9)
          Excédent du prix de
           rachat sur le prix
           d'émission                      -      0,1             -     4,3
                                 ------------  -------  ------------ --------
          Actions en circulation
           à la fin               78 178 223    720,5    78 174 354   719,6
                                 ------------  -------  ------------ --------
                                 ------------  -------  ------------ --------
        Actions ordinaires
          Actions en circulation
           au début et à la fin    3 423 366      0,2     3 423 366     0,2
                                 ------------  -------  ------------ --------
                                 ------------  -------  ------------ --------

    4.  Régimes de rémunération à base d'actions

        Tous les régimes de rémunération à base d'actions sont tels qu'ils
        ont été présentés dans les états financiers annuels les plus récents
        publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010, à
        l'exception de ce qui suit :

        Régime d'octroi d'unités d'actions au rendement de 2010

        La Société a attribué à certains de ses employés des unités d'actions
        au rendement de 2010. Pour chaque unité d'actions au rendement de
        2010 qu'il détient, le participant peut choisir de recevoir un
        paiement en espèces équivalant au cours de clôture moyen pondéré des
        actions de catégorie A sans droit de vote négociées à la Bourse de
        Toronto, pour la période de 20 jours commençant le jour suivant le
        dernier jour de la période de rendement, multiplié par un coefficient
        de multiplication établi selon des critères précis axés sur le
        rendement. La charge de rémunération se rapportant aux unités
        d'actions au rendement de 2010 est imputée aux résultats sur la durée
        de la période de rendement en fonction de la rémunération totale dont
        le versement est projeté à la fin de la période de rendement. La
        charge de rémunération comptabilisée pour la période de 13 semaines
        terminée le 3 avril 2010 relativement aux unités d'actions au
        rendement de 2010 s'est élevée à 0,3 million de dollars.


    5.  Information sectorielle - État des résultats

        ---------------------------------------------------------------------
                                                      Pour la       Pour la
                                                   période de    période de
                                                  13 semaines   13 semaines
                                                  terminée le   terminée le
        (en millions de dollars)                 3 avril 2010  4 avril 2009
        ---------------------------------------------------------------------

        Produits bruts d'exploitation
          Groupe détail                               1 092,2 $     1 099,3 $
          Division pétrolière                           386,9         321,9
          Mark's Work Wearhouse                         153,8         147,1
          Services Financiers                           225,4         217,3
          Éliminations                                  (28,2)        (27,5)
        ---------------------------------------------------------------------
          Total des produits bruts d'exploitation     1 830,1 $     1 758,1 $
        ---------------------------------------------------------------------
        ---------------------------------------------------------------------

        Bénéfice (perte) avant impôts
          Groupe détail                                  26,9 $        32,8 $
          Division pétrolière                             5,4           6,0
          Mark's Work Wearhouse                          (4,7)         (4,9)
          Services Financiers                            44,1          32,5
        ---------------------------------------------------------------------
          Total du bénéfice avant impôts                 71,7          66,4
          Impôts sur les bénéfices                       22,3          16,7
        ---------------------------------------------------------------------
          Bénéfice net                                   49,4 $        49,7 $
        ---------------------------------------------------------------------
        ---------------------------------------------------------------------

        Intérêts débiteurs, montant net(1)
          Groupe détail                                  16,7 $        18,1 $
          Mark's Work Wearhouse                           0,1           0,6
          Services Financiers                            15,2          11,7
        ---------------------------------------------------------------------
        Total des intérêts débiteurs                     32,0 $        30,4 $
        ---------------------------------------------------------------------
        ---------------------------------------------------------------------

        Charge d'amortissement
          Groupe détail                                  46,3 $        45,9 $
          Division pétrolière                             4,3           4,4
          Mark's Work Wearhouse                           7,7           6,5
          Services Financiers                             1,4           2,5
        ---------------------------------------------------------------------
          Total de la charge d'amortissement             59,7 $        59,3 $
        ---------------------------------------------------------------------
        ---------------------------------------------------------------------
        (1) Le montant net des intérêts débiteurs comprend les intérêts sur
            la dette à court terme et sur la dette à long terme,
            contrebalancés par les revenus d'intérêts hors exploitation, y
            compris les revenus d'intérêts provenant des dépôts bancaires et
            des placements connexes et les revenus d'intérêts des activités
            intersociétés. Les intérêts sur la dette à long terme pour la
            période de 13 semaines terminée le 3 avril 2010 se sont établis à
            28,5 millions de dollars (27,4 millions en 2009).

        Information sectorielle - Actifs totaux

        ---------------------------------------------------------------------
                                        3 avril       4 avril     2 janvier
        (en millions de dollars)           2010          2009          2010
        ---------------------------------------------------------------------
        Groupe détail                   6 100,2 $     5 900,4 $     5 810,7 $
        Division pétrolière               272,7         261,9         279,7
        Mark's Work Wearhouse             520,6         550,6         493,3
        Services Financiers             3 509,6       2 942,4       3 319,0
        Éliminations                   (1 815,0)     (1 693,4)     (1 113,2)
        ---------------------------------------------------------------------
        Total                           8 588,1 $     7 961,9 $     8 789,5 $
        ---------------------------------------------------------------------
        ---------------------------------------------------------------------

    6.  Trésorerie et équivalents de trésorerie

        La trésorerie et les équivalents de trésorerie se composent des
        éléments suivants :

                                        3 avril       4 avril     2 janvier
        (en millions de dollars)           2010          2009          2010
                                        ----------  ------------  -----------

        Trésorerie (découvert bancaire)   (58,1)$       (48,9)$       (48,5)$
        Équivalents de trésorerie         803,5         568,4         834,5
                                        ----------  ------------  -----------
        Trésorerie et équivalents de
         trésorerie                       745,4 $       519,5 $       786,0 $
                                        ----------  ------------  -----------
                                        ----------  ------------  -----------

        Les équivalents de trésorerie sont des certificats de dépôt très
        liquides assortis de cotes élevées ou du papier commercial ayant une
        échéance initiale de trois mois ou moins.

        Les placements dans des certificats de dépôt très liquides assortis
        de cotes élevées, du papier commercial ou d'autres titres ayant une
        échéance initiale de plus de trois mois et dont la période restante
        jusqu'à l'échéance est inférieure à un an sont classés en tant que
        placements à court terme.

    7.  Gestion du capital

        Les objectifs de la Société en matière de gestion du capital et la
        définition du capital sont les mêmes que ceux décrits dans la note 18
        des états financiers annuels les plus récents publiés pour l'exercice
        de 52 semaines terminé le 2 janvier 2010 figurant dans notre Rapport
        annuel 2009.

        Au cours du trimestre, la Société s'est conformée aux clauses
        restrictives clés liées à ses ententes d'emprunt existantes. En vertu
        de ces clauses restrictives, la Société dispose actuellement de la
        souplesse nécessaire pour financer la croissance des activités et
        maintenir la politique actuelle sur les dividendes.

        La Société se conforme aux exigences réglementaires se rapportant aux
        activités de la Banque Canadian Tire (la "Banque"), sa banque à
        charte fédérale, et à d'autres exigences réglementaires qui ont une
        incidence sur ses activités commerciales.

        Le ratio du capital de première catégorie et le ratio du capital
        total de la Banque se situent au-dessus de la cible minimale établie
        à l'interne. Le ratio actif/capital se situe en deçà des cibles
        maximales établies à l'interne. Les ratios minimaux du capital de
        première catégorie et du capital total du BSIF pour les banques
        canadiennes sont de sept pour cent et de dix pour cent,
        respectivement. Au cours du trimestre terminé le 3 avril 2010 et de
        la période correspondante, la Banque s'est conformée aux lignes
        directrices concernant le capital du BSIF en vertu des normes Bâle II
        énoncées dans le document intitulé "Convergence internationale de la
        mesure des normes de fonds propres : dispositif révisé" (l'"Accord de
        Bâle II").

    8.  Stocks de marchandises

        Le poste "Coût des marchandises vendues et autres charges
        d'exploitation à l'exception de ce qui suit" pour la période de 13
        semaines terminée le 3 avril 2010 comprend un montant de 1 197,0
        millions de dollars (1 137,7 millions en 2009) au titre de stocks
        comptabilisés en charges, dont un montant de 14,0 millions (13,6
        millions en 2009) au titre de réductions de valeur des stocks,
        puisque la valeur nette de réalisation est inférieure au coût. Les
        réductions de valeur des stocks constatées au cours d'exercices
        antérieurs et reprises au cours du trimestre considéré et de la
        période correspondante n'ont pas été considérables.

    9.  Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie

        Pour la période de 13 semaines terminée le 3 avril 2010, la Société a
        payé 27,1 millions de dollars en impôts sur les bénéfices (52,1
        millions en 2009) et 31,2 millions en intérêts (56,2 millions en
        2009).

        Pour la période de 13 semaines terminée le 3 avril 2010, des
        immobilisations corporelles ont été acquises au coût global de 40,6
        millions de dollars (59,5 millions en 2009). Le montant lié aux
        immobilisations corporelles acquises compris dans les créditeurs et
        autres au 3 avril 2010 s'élevait à 4,7 millions de dollars (22,0
        millions en 2009).

        Pour la période de 13 semaines terminée le 3 avril 2010, des actifs
        incorporels, qui consistent en des logiciels, ont été acquis au coût
        global de 10,7 millions de dollars (19,9 millions en 2009). Le
        montant de ces actifs incorporels acquis compris dans les créditeurs
        et autres s'élevait à 1,9 million de dollars au 3 avril 2010 (0,7
        million en 2009).

    10. Questions juridiques

        La Société et certaines de ses filiales sont parties à un certain
        nombre de poursuites. De l'avis de la Société, une poursuite de ce
        type représente une question juridique courante inhérente à ses
        activités, et la résolution ultime de ces poursuites n'aura pas
        d'incidence importante sur ses résultats, sur ses flux de trésorerie
        ni sur sa situation financière consolidés.

        Il n'y a eu aucune modification importante relativement aux questions
        juridiques présentées à la note 21 des états financiers annuels les
        plus récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2
        janvier 2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

    11. Questions fiscales

        Dans le cours normal de ses activités, la Société fait régulièrement
        l'objet de vérifications menées par l'administration fiscale. Bien
        que la Société estime que les déclarations fiscales qu'elle produit
        sont appropriées et justifiables, il existe toutefois la possibilité
        que certains éléments fassent l'objet d'une révision et soient
        contestés par l'administration fiscale.

        Il n'y a eu aucune modification importante relativement aux
        vérifications menées par l'administration fiscale telles qu'elles
        sont présentées à la note 14 des états financiers annuels les plus
        récents publiés pour l'exercice de 52 semaines terminé le 2 janvier
        2010 figurant dans notre Rapport annuel 2009.

        La Société examine périodiquement la possibilité de dénouements
        défavorables en matière de questions fiscales. La Société est d'avis
        que la décision finale relativement aux questions fiscales en litige
        qui impliquent l'administration fiscale n'aura pas d'incidence
        défavorable importante sur ses liquidités, sur sa situation
        financière consolidée ni sur ses résultats d'exploitation consolidés,
        car elle croit qu'elle a établi des provisions adéquates à l'égard de
        ces questions fiscales. Si le passif fiscal définitif différait
        sensiblement des provisions établies, le taux d'imposition effectif
        de la Société et son bénéfice pourraient en subir les répercussions
        positives ou négatives dans la période au cours de laquelle les
        questions seront en fin de compte résolues.


    Annexe des états financiers consolidés portant sur la couverture des
    intérêts (non vérifié)
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les exigences de la Société en matière d'intérêts sur la dette à long terme pour la période de 52 semaines terminée le 3 avril 2010, compte tenu des intérêts annualisés sur la dette à long terme émise et remboursée au cours de cette période, se sont élevées à 114,1 millions de dollars. Le bénéfice de la Société avant les intérêts sur la dette à long terme et les impôts pour la période de 52 semaines terminée le 3 avril 2010 s'est chiffré à 614,6 millions de dollars, soit 5,4 fois les exigences de la Société en matière d'intérêts sur la dette à long terme pour cette période.

%SEDAR: 00000534EF

SOURCE Société Canadian Tire Limitée

Renseignements : Renseignements: Médias: Amy Cole, (cellulaire) (416) 997-9825, (416) 544-7655, amy.cole@cantire.com; Investisseurs: Karen Meagher, (cellulaire) (416) 561-6843, (416) 480-8058, karen.meagher@cantire.com

Profil de l'entreprise

Société Canadian Tire Limitée

Renseignements sur cet organisme

Société Canadian Tire Limitée - Relations avec les investisseurs

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.