Campagne de l'ACMG sur les médias sociaux

Un concours couronné de succès pour l'ACMG et pour les trois lauréats

MONTRÉAL, le 25 août /CNW Telbec/ - Le concours de capsules vidéo de l'Association canadienne du médicament générique (ACMG), « Si vous étiez le gouvernement, que feriez-vous avec 160 millions $ », couronne Nadia Agba, Abdessalem Lachkar et Louis-Philippe Vien. Les vidéos gagnantes peuvent être consultées à l'adresse http://quoifaireavec160M.org. Mme Agba et MM. Lachkar et Vien se méritent respectivement 10 000 $, 7 000 $ et 3 000 $.

Le concours de l'ACMG a vraisemblablement été la première campagne d'affaires publiques québécoise, sinon canadienne, à reposer uniquement sur le pouvoir des réseaux sociaux. Les participants étaient recrutés par le biais des médias sociaux et ils utilisaient ces mêmes réseaux pour inviter leurs proches. Chaque page du site, incluant chacune des pages individuelles des vidéos, étaient dotées des outils de partage de Facebook et Twitter. De plus, les vidéos étaient, et demeurent, hébergées sur la plateforme de YouTube.

Pour participer au concours, les internautes étaient invités à produire une capsule vidéo d'une durée maximale de 120 secondes répondant à la question : « Si vous étiez le gouvernement, que feriez-vous avec 160 millions $ ? ». Le sujet de la capsule vidéo était libre : la réponse était à l'entière discrétion des participants. Les gagnants ont été déterminés par le nombre de votes enregistrés sur le microsite mis en place pour l'occasion.

« Nous sommes extrêmement heureux des résultats : nous souhaitions informer les internautes du Québec de la pression qu'impose la « règle des 15 ans » sur les finances publiques et les inviter à s'exprimer sur ce sujet. Durant le concours, 14 vidéos ont été soumises et notre site Internet a reçu plus de 40 000 visites. Ce sont autant de personnes qui ont pu prendre connaissance de notre message », a déclaré Jim Keon, président de l'ACMG.

« La règle des 15 ans est maintenant mieux connue tout comme le sont les avantages de son abolition. Nous avons pu constater qu'en plus du fait que les participants étaient non seulement concernés par la question, mais qu'ils étaient prêts à agir concrètement. Toute un éventail d'individus et de groupes ont participé et ont manifesté leur appui pour le message de l'ACMG. Enfin, le caractère « nouveau » de notre démarche a contribué à renouveler et rajeunir l'image de l'ACMG », a conclu Yves Dupré, directeur exécutif de l'ACMG pour le Québec.

La « règle des 15 ans »

Unique au Québec, la « règle des 15 ans » ajoute aux vingt ans de protection que le brevet fédéral garantit déjà aux compagnies pharmaceutiques de marque. En protégeant ainsi les médicaments de marque de la saine compétition des médicaments génériques, le gouvernement privilégie des médicaments plus coûteux au profit de grandes entreprises pharmaceutiques internationales basées en Suisse, aux États-Unis ou ailleurs dans le monde, alors même qu'elles réduisent leurs dépenses en recherche et développement ainsi que leur nombre d'employés au Québec.

À cause de cette règle, le régime d'assurance médicaments rembourse le prix du médicament d'origine même après l'expiration du brevet et la mise en marché d'équivalents génériques moins chers. Résultat : les Québécois paient plus que les autres Canadiens.

Dans les faits, la « règle des 15 ans » prolonge, en moyenne, de trois ans la protection accordée à un médicament par son brevet. La « règle des 15 ans » a été mise en place en 1994 et est devenue, au fil des années, de moins en moins profitable pour le gouvernement du Québec. Aujourd'hui, elle coûte beaucoup plus qu'elle ne rapporte. En fait, l'an dernier, le gouvernement s'est privé d'économies de plus de 160 millions de dollars (d'où le nom du concours).

À propos de l'Association canadienne du médicament générique

L'Association canadienne du médicament générique représente l'industrie canadienne du médicament générique, un groupe dynamique de sociétés qui se spécialisent dans la fabrication de médicaments génériques de qualité, à prix abordable, de produits chimiques fins et dans la réalisation des essais cliniques requis par le gouvernement pour obtenir l'approbation des génériques. Cette industrie joue un rôle important dans le contrôle des coûts des soins de santé au Canada.

 

SOURCE Association canadienne du médicament générique

Renseignements : Renseignements:

Source :   Association canadienne du médicament générique (ACMG)
Renseignements :       Pour le concours : Marc Snyder 514 286-6061 ou 514 244-5228
Pour la règle des 15 ans : Daniel Charron, 514 286-6061 ou 514 586-1233

Profil de l'entreprise

Association canadienne du médicament générique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.