Campagne « Un psy n'est pas un luxe » - Un accès aux services psychologiques pour tous dans Chaudière-Appalaches

LÉVIS, QC, le 9 juin 2015 /CNW Telbec/ - Des psychologues membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) qui travaillent dans différents établissements manifestaient ce midi devant l'Hôtel-Dieu de Lévis pour dénoncer la réduction de l'accessibilité des soins psychologues gratuits dans le réseau public de santé et de services sociaux de la région. Plusieurs facteurs concourent en effet à l'allongement des listes d'attente pour consulter un psychologue : l'abolition de postes résultant des compressions budgétaires, la nouvelle configuration du réseau découlant des fusions administratives et le retrait de la prime d'attraction versée aux psychologues pour compenser les bas salaires qui leur sont offerts dans le système public par rapport aux honoraires perçus en pratique privée.

Dans la région, avec la création du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, les services psychologiques ont été centralisés dans les villes plus importantes. L'éloignement s'ajoute au fait qu'un poste de psychologue a été aboli pour rendre plus difficile l'accès aux services.

« Le gouvernement fait fausse route en voulant économiser sur le dos des personnes qui ont besoin de notre aide, estime Valérie Tremblay, psychologue à l'Hôtel-Dieu de Lévis. L'intervention psychologique est non seulement essentielle d'un point de vue humanitaire, mais elle est aussi rentable parce qu'elle permet à des gens en détresse de reprendre le contrôle de leur vie. Elle prévient l'aggravation des problèmes, le recours à la médication et à l'urgence de l'hôpital. »

« De plus, renchérit Paule Limoges qui pratique en CLSC, les évaluations que réalisent les psychologues sont souvent la porte d'entrée pour avoir accès à du soutien, notamment pour les enfants ayant des retards de développement, des troubles d'adaptation ou d'apprentissage. »

« Considérant l'exigence d'un diplôme de doctorat pour exercer la profession, les psychologues sont sous-payés dans le réseau public, affirme Danielle Duguay, responsable politique de l'APTS pour la région. Le traitement qu'on leur réserve n'est pas à la hauteur de lourdes responsabilités qu'elles et ils assument. En ne reconnaissant pas la valeur de leur expertise, Québec entretient le problème de recrutement des psychologues dans les établissements publics. Parce qu'ils ne sont pas en nombre suffisant pour répondre aux besoins de la population, des gens souffrent, des vies sont gâchées. C'est une question de justice sociale. »

À propos de l'APTS

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 856 personnes - dont 58 psychologues - au CSSS Alphonse-Desjardins (maintenant intégré au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches) et 32 000 dans le réseau de la santé et des services sociaux à travers le Québec. Elles occupent des postes professionnels et techniques, comme technologiste médicale, technicienne en loisirs, technologue en imagerie médicale, physiothérapeute, ergothérapeute, orthophoniste, audiologiste, psychoéducateur, thérapeute en réadaptation physique, travailleur social, psychologue et diététiste-nutritionniste.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

Renseignements : Chantal Mantha, conseillère en communication, Téléphone : 514.236.9287 (cell.) ou 1 866 521.2411


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.