Camp d'occupation Sauvons l'école publique - Les profs évincés en plein cœur de la nuit!

MONTRÉAL, le 10 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) condamne avec vigueur l'éviction, en plein cœur de la nuit, d'une soixantaine d'enseignantes et enseignants membres des huit syndicats affiliés à sa Fédération, dormant paisiblement au camp d'occupation Sauvons l'école publique érigé à quelques mètres de l'édifice du ministère de l'Éducation à Montréal depuis la veille. L'avis d'éviction, qui émane du ministère des Transports du Québec à qui appartient le terrain où se situe le campement, a été exécuté par le Service de police de la Ville de Montréal.

« Ce geste inadmissible témoigne du mépris du gouvernement envers les enseignantes et enseignantes du Québec. Les personnes responsables de cette éviction n'ont aucun respect pour les profs qui travaillent dans les écoles publiques et qui luttent pour de meilleures conditions. Ceux qui ont profité de la collusion et de la corruption dans la construction au Québec pendant des années ont été mieux traités que les profs qui défendent l'avenir de l'école publique!  Cet affront ne restera pas sans réponse. » a déclaré Sylvain Mallette, président de la FAE.

Les militantes et militantes présents, dont des enseignantes de maternelle et du primaire, respectaient pourtant l'ordre public et dormaient sous l'un des chapiteaux prévus à cet effet. Intimés d'évacuer sur-le-champ par des dizaines de policiers, ils ont obtempéré aux ordres et ont quitté les lieux après n'avoir eu que quelques minutes pour ramasser leurs effets personnels. La FAE les remercie pour le calme dont ils ont fait preuve. La FAE tient aussi à souligner que son camp Sauvons l'école publique était très sécuritaire. Il avait été inspecté plus tôt par le Service de sécurité incendie de Montréal qui a même fourni des détecteurs de fumée à installer dans le dortoir où dormaient les enseignantes et enseignants.

Pour l'instant, la FAE demande à toutes les personnes qui avaient l'intention de venir soutenir la défense de l'école publique de ne pas se présenter au camp. La FAE invite aussi toutes les personnes indignées à condamner ce geste et à dénoncer le mépris du gouvernement du Québec à l'endroit des enseignantes et enseignants. Des détails sur la mobilisation de la FAE au cours des prochains jours suivront.

La FAE regroupe huit syndicats qui représentent plus de 34 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l'enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes, ainsi que les 700 membres de l'Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE). Ses membres, répartis dans 800 établissements et regroupant 375 000 élèves, sont situés dans les régions de Montréal, Laval, Basses-Laurentides, Outaouais, Granby et Vaudreuil-Dorion.

 

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère au Service des communications, Bureau : 514 666-7763, poste 296, Cellulaire : 514 603-2290

RELATED LINKS
http://www.lafae.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.