Callidus Capital présente ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2016

Progrès important vers la privatisation et positionnement en vue de la croissance

Tous les montants sont présentés en dollars canadiens, sauf indication contraire.

TORONTO, le 30 mars 2017 /CNW/ -

  • En septembre 2016, Callidus a annoncé qu'elle mènerait un processus exploratoire pour la privatisation de la société (le « processus »). Goldman, Sachs & Co. agit à titre de conseiller financier auprès du comité spécial du conseil d'administration. Au total, 19 parties intéressées ont signé une entente de non-divulgation pour entamer la première étape du processus.
  • En fonction de l'intérêt exprimé à la première étape, le processus est passé à la deuxième étape, réservée à un nombre limité de parties (au maximum six). Les discussions préliminaires avec le groupe restreint de la deuxième étape portent principalement sur la structure et la valeur.
  • L'intérêt manifesté jusqu'ici soutient les évaluations initiales et se transposerait dans un prix reçu par les actionnaires déposants correspondant à l'évaluation publiée par Financière Banque Nationale (18 $ à 22 $ par action) qui accompagnait l'offre de rachat en avril 2016.
  • Comme c'est typiquement le cas pour tout processus préalable à une entente définitive, il est impossible de savoir si une transaction pourra être conclue, quel sera le prix offert ou accepté, ou si le processus sera achevé selon l'échéancier établi.
  • Les possibilités de nouveaux prêts sont actuellement d'environ 1,4 milliard de dollars (montant brut).
  • Une offre de rachat importante, en cours de mai à décembre 2016, a fourni des liquidités aux actionnaires et entraîné la livraison et l'annulation d'environ 2,8 millions d'actions ordinaires à 16,50 $ par action.
  • Le dividende a été augmenté deux fois en 2016. La première fois, en mai 2016, il est passé de 0,70 $ à 1,00 $ l'action par année. Ensuite, il a été porté à 1,20 $ l'action en octobre 2016, ce qui représente une croissance de 70 % depuis son introduction en septembre 2015.
  • En décembre 2016, la société a obtenu un nouveau moyen de financement de premier rang de première qualité, à faible coût et évolutif pour la croissance future de la société. Il s'agit d'une facilité de titrisation de 167 millions de dollars CA (125 millions de dollars US) se composant de quatre tranches de créances de la catégorie investissement, classées entre AAA(sf) et BBB(sf), qui correspondent approximativement à 60 % du volume d'émission initial. La facilité procure à Callidus des fonds à un coût inférieur d'environ 200 pb à celui des autres facilités auxquelles elle a accès.
  • En décembre 2016, la société a annoncé une offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPRCNA ») dont la mise en place en 2017 a ensuite été approuvée par la Bourse de Toronto. Le programme permettra à Callidus de racheter jusqu'à 2,5 millions de ses actions ordinaires environ, ce qui représente 5 % des quelque 49,9 millions d'actions ordinaires émises et en circulation. La société prévoit d'entreprendre le rachat des actions dans le cadre de l'OPRCNA immédiatement après la mise en œuvre d'un régime d'achat automatique d'actions, conformément aux règles établies.

Callidus Capital Corporation (« Callidus » ou la « société ») (TSX : CBL) a présenté aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation audités pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2016. 

Faits saillants de 2016

Les mesures détaillées ci-après comprennent les mesures conformes et non conformes aux IFRS utilisées par la société pour évaluer le rendement. Un rapprochement entre les mesures non conformes aux IFRS et les mesures conformes correspondantes se trouve à la fin du communiqué.

  • Total des produits d'exploitation de 2016 de $188.1 millions de dollars, en hausse de 10 % (16,8 millions de dollars) par rapport à l'exercice 2015.
  • Voici les paramètres de rendement clés avant les provisions et les améliorations du rendement comptabilisées, mais après prise en compte des améliorations du rendement non comptabilisées et non conformes aux IFRS : RCP de 31.0% pour l'ensemble de l'exercice 2016 (RCP présenté de 0,2 %), comparativement à 17,7 % pour l'ensemble de l'exercice 2015 (RCP présenté de 12,9 %); bénéfice net de $180.1 millions de dollars pour l'ensemble de l'exercice 2016 (bénéfice net présenté de 1,2 million de dollars), comparativement à 88,2 $ millions de dollars pour l'ensemble de l'exercice 2015 (bénéfice net présenté de 62,0 millions de dollars); résultat par action (dilué) de$3.58 l'action pour l'ensemble de l'exercice 2016 (résultat par action (dilué) présenté de 0,02 $), comparativement à 1,74 $ l'action pour l'ensemble de l'exercice financier 2015 (résultat par action (dilué) présenté de 1,22 $).
  • Rendement brut de 19,5 % pour l'ensemble de l'exercice, en hausse de 60 pb (3 %) par rapport à l'exercice 2015.
  • Prêts bruts avant décomptabilisation de 1 314 millions de dollars à la clôture de l'exercice, en hausse de 8 % (93 millions de dollars) comparativement au 31 décembre 2015.
  • Portefeuille comptant 24 prêts à la fin de l'exercice 2016, soit une réduction de 15 prêts pendant l'année qui a généré 243,7 millions de dollars en remboursements.
  • Ratio de levier de 40,4 % à la fin de l'exercice 2016, soit 1 050 pb de moins qu'en 2015. La baisse est principalement due à l'application du produit des remboursements de prêt d'un emprunteur pour réduire l'encours des facilités de financement existantes de Callidus, principalement la facilité de crédit renouvelable.

Faits saillants de nature financière





Trimestre clos le

Exercice clos le

(en milliers de dollars, sauf indication contraire)

31 déc. 2016

30 sept. 2016

31 déc. 2015

31 déc. 2016

31 déc. 2015

Encours moyen du portefeuille de prêts(1)

1 282 593

$

1 217 965

$

1 192 994

$

1 218 691

$

1 021 553

$

Total des produits d'exploitation (après décomptabilisation)

48 486


44 169


48 467


188 126


171 306


Rendement brut (%)(1)

20,1 %


19,0 %


19,1 %


19,5 %


18,9 %


Marge nette d'intérêt (%)(1)

11,1 %


11,0 %


12,2 %


11,7 %


13,0 %


Avant les provisions et les améliorations du rendement comptabilisées :












Bénéfice net(2)

22 403


22 053


26 314


89 290


88 157



Résultat par action (dilué)(2)

0,45

$

0,43

$

0,53

$

1,77

$

1,74

$


RCP (%)(2)

17,4 %


17,1 %


20,9 %


16,7 %


17,7 %


Ratio de levier (%)(1)

40,4 %


40,3 %


50,9 %


40,4 %


50,9 %













(1)

Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion. Ces mesures financières ne sont pas reconnues par les IFRS et n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS. Par conséquent, elles peuvent ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres émetteurs.

(2)

Le bénéfice net pour le quatrième trimestre de 2016 s'est établi à  -$58.5  millions de dollars et pour l'exercice 2016 au complet, à $1.2  million de dollars.  Le résultat dilué par action pour le quatrième trimestre de 2016 correspondait à une perte de  $1.16 , et à un bénéfice de  $0.02  pour l'exercice 2016 en entier. Le RCP pour le quatrième trimestre de 2016 s'est établi à -49.5% et celui de l'exercice 2016, à 0.3%.

Les mesures financières suivantes avant décomptabilisation sont prospectives et non conformes aux IFRS et sont utilisées à titre indicatif, étant donné les modifications apportées à notre structure du capital.

  • Si le levier était resté constant d'un exercice à l'autre, le RCP aurait été de 14 %, le bénéfice net, de 82,2 millions de dollars et le résultat par action, de 1,63 $ pour l'exercice 2016, avant les provisions et les améliorations du rendement comptabilisées.
  • La nouvelle facilité de titrisation de première qualité maintenant en place fournira dorénavant un levier d'environ 60 %. Si un levier de 60 % avait été disponible tout au long de l'exercice 2016, le RCP aurait été de 16 %, le bénéfice net, de 78,8 millions de dollars et le résultat par action, de 1,56 $, toujours avant les provisions et les améliorations du rendement comptabilisées.

Newton Glassman, président exécutif du conseil et chef de la direction de Callidus, a déclaré : « En 2016, nous avons mené à bien trois des quatre étapes de notre plan de marchés de capitaux qui vise à régler l'écart persistant entre la valeur de nos titres et leur cours sur le marché.  Nous sommes heureux de l'incidence du plan sur le cours de nos actions, mais déçus de l'effet du détournement des ressources nécessaire sur la capacité de la société à croître et à exécuter son plan d'affaires. Toutefois, lorsque nous avons mis de côté la croissance pour nous concentrer sur notre plan de marchés de capitaux, nous en avons profité pour mettre en place avec succès plusieurs améliorations de nos processus d'octroi de prêts qui visent à renforcer la qualité du crédit et à augmenter le rendement brut et le rendement total.  Nous souhaitons maintenant nous concentrer à nouveau sur la croissance de la société et nous croyons en un avenir prometteur. »

Événements postérieurs à la date de clôture

Processus de privatisation - Au 30 mars 2017, 19 parties intéressées avaient signé une entente de non-divulgation pour entamer la première étape du processus.  En fonction de l'intérêt exprimé à la première étape, le processus est passé à la deuxième étape, réservée à un nombre limité de parties (au maximum six).  Les discussions préliminaires avec le groupe restreint de la deuxième étape portent principalement sur la structure et la valeur.  L'intérêt manifesté jusqu'ici soutient les évaluations initiales et se transposerait dans un prix reçu par les actionnaires déposants correspondant à l'évaluation publiée par Financière Banque Nationale (18 $ à 22 $ par action) qui accompagnait l'offre de rachat en avril 2016.

La société reste optimiste et prévoit de conclure une transaction vers la fin du deuxième trimestre de 2017.  Toutefois, il est impossible de savoir si une transaction sera effectivement conclue, quels autres prix ou modalités pourraient être offerts ou acceptés, ou si le processus sera achevé selon l'échéancier établi. Le degré de complexité des structures présentées, le temps requis pour la négociation des ententes importantes (telles que la convention d'actionnaires) et le nombre de parties qui participeront finalement à la prochaine étape du processus peuvent influer sur le déroulement du processus et son issue favorable. 

Catalyst Capital Group Inc., qui gère des fonds détenant environ 67 % des actions émises et en circulation de Callidus, n'est pas un acheteur potentiel et demeure résolument déterminée à conclure une transaction selon des conditions qui assureront la protection continue des intérêts de ses actionnaires publics.

Offre publique de rachat dans le cours normal des activités - En janvier 2017, la société a annoncé que la Bourse de Toronto avait accepté l'avis d'intention de la société de procéder à une offre publique de rachat dans le cours normal des activités (« OPRCNA »). Aux termes de l'OPRCNA, Callidus peut acquérir jusqu'à 2 495 839 de ses actions ordinaires, soit 5 % des 49 916 781 actions ordinaires qui constituent la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Callidus en date du 16 janvier 2017. Ces actions seront rachetées uniquement au moment jugé opportun par la société, le cas échéant. Les administrateurs et la direction de la société sont d'avis que, de temps à autre, le cours des actions ordinaires de Callidus ne reflète pas leur valeur sous-jacente et que le rachat d'actions ordinaires aux fins d'annulation est alors une mesure prudente qui augmentera la participation proportionnelle de la société et sera avantageuse pour tous les actionnaires de la société restants.

Callidus prévoit de mettre sur pied un régime d'achat automatique d'actions (« RAAA »), immédiatement et conformément aux règles définies, en vertu duquel un courtier désigné rachètera des actions ordinaires dans le cadre de l'OPRCNA et selon les paramètres établis par la société. L'objectif du RAAA est de permettre à Callidus de racheter des actions en vertu de son OPRCNA durant les périodes d'interdiction internes, lorsque Callidus ne pourrait normalement pas effectuer des opérations sur ses actions, y compris les périodes d'interdiction régulières prévues tous les trimestres.

Changements dans le portefeuille de prêts - Au cours du premier trimestre de 2017, six facilités de crédit ont été remboursées.  En janvier 2017, trois prêts liés à des facilités totalisant 83,8 millions de dollars et accordés depuis 45 à 57 mois ont été entièrement remboursés.  Les montants impayés, y compris les frais et les intérêts, ont été remboursés conformément aux conditions originales, pour un produit total de 68,7 millions de dollars, dont 58,8 millions de dollars revenaient à Callidus.  En mars 2017, trois autres prêts liés à des facilités de 318,3 millions de dollars et accordés 17 à 26 mois auparavant ont été entièrement remboursés, notamment la facilité de prêt la plus importante du portefeuille de prêts de Callidus (275 millions de dollars).  Les montants impayés, y compris les frais et les intérêts, ont été remboursés conformément aux conditions originales, pour un produit total de 308,7 millions de dollars, dont 80,9 millions de dollars correspondaient à la quote-part de Callidus. 

Changements apportés aux facilités de crédit et aux liquidités - Tôt dans l'année 2017, la société a prorogé les termes de trois de ses facilités de crédit principales à des dates ultérieures à la conclusion du processus de privatisation prévue selon l'échéancier actuel.  Les prorogations ont été effectuées des façons suivantes :

  • En janvier 2017, la société a prorogé de six mois la période de renouvellement de sa facilité de crédit renouvelable, soit jusqu'en juillet 2017, et a porté le montant de la facilité à 275 millions de dollars US avec une option autorisant son relèvement à 325 millions de dollars US, sur demande et sous réserve de l'approbation du prêteur. Toutes les autres modalités demeurent essentiellement les mêmes.
  • En mars 2017, la société a repoussé l'échéance de ses dettes de premier rang de mars 2017 à septembre 2017 ou à la date de conclusion de l'opération de privatisation, selon la première de ces deux échéances.
  • En mars 2017, la société a repoussé l'échéance de sa facilité de crédit-relais subordonnée non garantie renouvelable d'avril 2017 à octobre 2017. Toutes les autres modalités demeurent essentiellement les mêmes.

La société surveille ses besoins potentiels en liquidités pour s'assurer qu'ils peuvent être aisément comblés par ses sources de financement à court terme disponibles. 

État actuel des activités

Portefeuille de prêts - Du fait des changements et améliorations continuellement apportés aux processus, nous avons révisé notre mesure de perspectives de croissance (nos possibilités de nouveaux prêts) afin d'obtenir un éventail d'ententes plus large qui reflète mieux les occasions que nous poursuivons. Cette mesure des possibilités de nouveaux prêts se chiffre actuellement à environ 1,4 milliard de dollars.

Présentée conformément aux anciens paramètres, la mesure des possibilités à la fin de l'exercice aurait été de 630 millions de dollars et s'établirait actuellement à 764 millions de dollars, dont 145 millions de dollars en listes de modalités signées.

Pendant l'année, quinze prêts ont été entièrement remboursés ou radiés, générant un montant de 243,7 millions de dollars.

Du fait de nos facilités existantes, des remboursements de prêts et de la disponibilité des fonds de Catalyst Fund V dans le cadre de la convention de participation (en supposant un taux de participation de 75 % et un ratio de levier de 50 %), au 31 décembre 2016, les liquidités totales permettraient de soutenir environ 300 millions de dollars en nouveaux prêts.

Améliorations du rendement et provision pour pertes sur prêts - Les améliorations du rendement comprennent les améliorations du rendement comptabilisées (qui sont prises en compte dans les états financiers) et les améliorations du rendement non comptabilisées et non conformes aux IFRS (qui ne figurent pas dans les états financiers).  Les améliorations du rendement comptabilisées et les provisions pour pertes sur prêts contribuent à la grande volatilité des résultats de Callidus.  Callidus utilise un processus rigoureux, contrôlé par un tiers, pour déterminer la provision pour pertes sur prêts.  Même si les estimations ne laissent pas grand place à la subjectivité, la participation d'un tiers externe à ce processus permet d'en assurer encore mieux l'intégrité. La complexité des normes comptables qu'utilise la société pour présenter ses résultats et des jugements liés aux performances à venir de l'entreprise et de l'industrie dans laquelle elle exerce ses activités influent grandement sur le processus de détermination des améliorations du rendement non conformes aux IFRS.  En d'autres mots, Callidus utilise une approche qui sort de l'ordinaire en s'engageant dans un processus d'évaluation externe qui comporte deux étapes : les auditeurs de Callidus et un autre tiers révisent les provisions pour pertes sur prêts. Par conséquent, Callidus a confiance en la véracité de ses processus de détermination de ces deux estimations, qui peuvent faire l'objet de fluctuations importantes à cause des règles des IFRS et qui ont une incidence considérable sur la performance financière consolidée.

Au 31 décembre 2016, on estimait les améliorations du rendement non comptabilisées et non conformes aux IFRS à 122,7 millions de dollars (environ 2,44 $ l'action), comparativement à l'estimation initiale de 25,5 millions de dollars à 51,0 millions de dollars (0,50 $ à 1,00 $ l'action) qui figurait dans l'évaluation d'un tiers publiée en avril 2016.  En 2016, 3,1 millions de dollars (0,06 $ l'action) de la valeur totale des améliorations de rendement non comptabilisées et non conformes aux IFRS ont été inscrits en tant que revenu.

Une provision pour pertes sur prêts de $134.3 millions de dollars a été comptabilisée dans l'état des résultats de l'exercice.  La majorité de cette provision est reliée à deux facteurs principaux.  Le premier facteur (comptant pour environ un tiers du total) est une baisse des valeurs d'expertise des biens durables tels que les terrains, le matériel et l'outillage ou le « métal jaune » des emprunteurs.  Les valeurs d'expertise sont aussi soumises à la volatilité d'un trimestre à l'autre, particulièrement dans le secteur des ressources naturelles.  Le deuxième facteur (comptant pour environ un cinquième du total) est une baisse générale de la valeur des entreprises utilisée pour évaluer les provisions pour pertes sur prêts. Cette diminution s'explique par une révision à la baisse des prévisions et des valeurs comparables du marché dans certaines industries, dont la ferraille et l'aluminium coulé. Ces industries sont exposées aux fluctuations trimestrielles des matières premières et de la clientèle. Par conséquent, la valeur de ces entreprises varie. Ces deux facteurs principaux introduisent une certaine volatilité dans l'estimation des pertes sur prêts; la société pourrait donc être amenée à constituer des provisions pour pertes sur prêts plus importantes que prévu et à procéder à des contrepassations lors de périodes à venir.  Plus particulièrement, la plus importante provision pour pertes sur prêts constituée dans l'année en cours est reliée à une entreprise marine de récupération de ferraille (Esco Marine Inc.) qui était dormante pour une bonne partie de l'année 2016. Elle a récemment repris ses activités en 2017 et a accompli des étapes précises qui portent à croire qu'elle a un potentiel de hausse par rapport aux provisions qui ont été constituées. Au cours de l'exercice, la société a comptabilisé un recouvrement de  $32.0  millions de dollars relativement à la garantie de Catalyst en raison de la comptabilisation de provisions pour pertes sur prêts spécifiques pendant l'année.

Newton Glassman, président exécutif du conseil et chef de la direction de Callidus, a ajouté : « Nous comprenons les exigences techniques de comptabilité et nous nous y conformons.  Nous sommes également conscients que les règles techniques, particulièrement celles relatives aux provisions pour pertes sur prêts et aux améliorations de rendement (comptabilisées ou non comptabilisées et non conformes aux IFRS), peuvent complexifier nos résultats, de sorte qu'il est difficile pour les actionnaires publics de déceler la réelle performance de la société.  Par exemple, un de nos récents emprunteurs qui a fait faillite a profité de ce moment pour créer une valeur exceptionnelle en rationalisant ses activités et en restructurant la direction. Par la suite, il a émergé du processus de faillite avec une impressionnante augmentation de sa valeur d'entreprise.  Un grand avantage pour nos actionnaires.  Toutefois, dans le cadre des règles techniques de comptabilité, puisque nous contrôlons maintenant 100 % de l'entreprise, nous ne pouvons pas présenter cette augmentation de valeur dans nos résultats avant de céder notre participation dans l'entreprise.  Cela diminue inutilement la valeur d'un actif important dans le portefeuille. »

Faits saillants du trimestre

  • Notre rapport de gestion et nos états financiers audités annuels de 2016 sont accessibles sur notre site Web (www.calliduscapital.ca) ou sur SEDAR (www.sedar.com).
  • Encours moyen du portefeuille de prêts de $1,283 millions de dollars, en hausse de 5% ( $65 millions de dollars) par rapport au trimestre précédent, et en hausse de8% ($90 millions de dollars) comparativement au même trimestre l'an dernier.
  • Produits d'exploitation de $48.5 millions de dollars, en hausse de 10% (4.3 millions de dollars) par rapport au trimestre précédent, et fixe comparativement au même trimestre l'an dernier.
  • Rendement brut de 20.1% pour le trimestre, en hausse par rapport à 19.0% au trimestre précédent et à 19.1% pour le même trimestre l'an dernier. Conformément à ce qui a été mentionné précédemment, le rendement brut peut varier d'un trimestre à l'autre.
  • Le portefeuille de prêts comptait 24 prêts à la fin du quatrième trimestre de 2016, soit une baisse de quatre prêts au cours du trimestre. Les quatre prêts, qui représentaient un encours de 61,2 millions de dollars au moment du remboursement, ont été entièrement remboursés. Callidus a utilisé ce produit pour réduire l'encours de ses facilités de financement, principalement la facilité de crédit renouvelable.
  • Voici les paramètres de rendement clés avant les provisions et les améliorations du rendement comptabilisées :
    • RCP de 17.4%, en hausse par rapport à 17.1% pour le trimestre précédent, et en baisse comparativement à20.9% au même trimestre l'an dernier;
    • bénéfice net de $22.4 millions de dollars, en hausse de2% (0,2 million de dollars) par rapport au trimestre précédent et en baisse de 15% (3,9 millions de dollars) comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédent;
    • résultat par action (dilué) de $0.45 l'action, en hausse de 5 % (0,02 $ l'action) par rapport au dernier trimestre et de 13% (0,07 $ l'action) comparativement au même trimestre l'an dernier.
  • Voici les paramètres de rendement clés après prise en compte des provisions et des améliorations du rendement comptabilisées : RCP de (49.5)%, perte nette de $58.5 millions de dollars et perte par action (diluée) de $1.16 l'action.
  • Ratio de levier de 40.4% à la fin du trimestre considéré, ce qui est relativement conforme au trimestre précédent, mais en baisse de 10,5 % par rapport à 50,9 % au quatrième trimestre de 2015. Le ratio de levier a été inférieur à la normale visée puisque des liquidités ont été conservées pour soutenir l'offre publique de rachat importante en cours.
  • Si le levier avait été de 60 %, les paramètres de rendement clés auraient été les suivants : le RCP aurait été de 17.4%, le bénéfice net, de $22.4 millions de dollars et le résultat par action (dilué), de $0.45 .
  • Au 31 décembre 2016, la valeur estimative de la sûreté garantissant le montant total des prêts nets était d'environ 116 %. Il convient de souligner que la couverture des actifs ne fait l'objet d'aucune sûreté croisée entre emprunteurs.
  • La dotation à la provision pour pertes sur prêts pour le quatrième trimestre s'est élevée à $86.3 millions de dollars.

Déclarations prospectives et non conformes aux IFRS

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives. Bien que Callidus considère que ces déclarations sont raisonnables, les hypothèses sur lesquelles elles sont fondées pourraient se révéler inexactes. De plus, les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont formulées en date du présent communiqué, et Callidus décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ces déclarations prospectives, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables ne l'y obligent.


Le tableau ci-après expose les grandes lignes de certaines déclarations prospectives importantes qui figurent dans le présent communiqué et fournit les hypothèses importantes utilisées pour élaborer ces déclarations prospectives et les facteurs de risque importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels seraient considérablement différents des déclarations prospectives.

Déclarations
prospectives

Hypothèses

Facteurs de risque

Importants événements à venir ou jalons hypothétiques soutenant les évaluations

Mises à jour pour l'exercice en cours

La juste valeur des actifs dérivés associés aux prêts représente une garantie d'acquisition d'une participation de 10 % dans un emprunteur pour une juste valeur totale de 15,1 millions de dollars au 31 décembre 2016.

La technique d'évaluation se base principalement sur la valeur actualisée des flux de trésorerie d'un projet que l'emprunteur a obtenu, calculée à l'aide des données d'entrée et estimations importantes et inobservables suivantes :
(1) Taux d'actualisation ajusté au risque (contractuel) : 17 %
(2) Taux d'actualisation ajusté au risque (final) : 21 %
(3) Moyenne annuelle du BAIIA (marge du BAIIA) : 79,0 M$ US (21 %)
(4) Probabilité du contrat : 95 %
(5) Injection de capitaux de 32 M$ US prévue pour 2017

Facteurs de risque importants qui pourraient causer une différence significative entre les résultats réels et les estimations utilisées pour l'évaluation de la garantie : capacité de l'emprunteur d'obtenir le contrat du projet, capacité de l'emprunteur de réaliser une transaction sur capitaux propres, atteinte des cibles du BAIIA prévues, changements imprévus dans les besoins en fonds de roulement, risque politique associé au pays où les activités ont lieu, risque associé à la concurrence et risque associé à l'exécution. Une hausse ou une baisse de 10 % des flux de trésorerie aboutirait à une évaluation se situant entre 12,1 et 18,2 millions de dollars.

(1) L'emprunteur remplit la documentation requise associée au contrat sans retard important
(2) L'emprunteur conclut une transaction d'injection de capitaux en 2017
(3) L'emprunteur est en mesure d'exécuter le projet et d'atteindre les résultats prévus
(4) Le risque politique ne perturbe pas les flux de trésorerie du contrat de façon considérable

 (1) L'emprunteur a signé le contrat important associé au projet
(2) L'emprunteur a engagé une entreprise pour l'aider à conclure la transaction d'injection de capitaux

La juste valeur de la participation donnant le contrôle attendue dans l'emprunteur qu'il est prévu de comptabiliser en résultat à la cession, est estimée à 110,7 millions de dollars au 31 décembre 2016.

La technique d'évaluation se base sur la valeur actualisée des flux de trésorerie, calculée à l'aide des données d'entrée et estimations importantes et inobservables suivantes :

(1) Taux d'actualisation ajusté au risque : 17,1 %
(2) Taux de croissance à long terme : 10,0 %
(3) Moyenne annuelle du BAIIA : 30,4 millions de dollars
(4) Nouvelles activités importantes provenant d'une grande entreprise diversifiée de jeu canadienne qui est dirigée conjointement par Catalyst Capital Group Inc.

Facteurs de risque importants qui pourraient causer une différence significative entre les résultats réels et les estimations utilisées pour l'évaluation : capacité de l'emprunteur d'obtenir de nouvelles affaires provenant d'une grande entreprise diversifiée de jeu canadienne, atteinte des cibles du BAIIA prévues, risque associé à la concurrence et changements imprévus dans les besoins en fonds de roulement.  Une hausse ou une baisse de 10 % des flux de trésorerie aboutirait à une évaluation se situant entre 88,5 et 132,8 millions de dollars.

(1) Callidus a obtenu le contrôle de l'emprunteur sous-jacent
(2) Une entreprise contrôlée conjointement décroche des contrats
(3) Callidus et l'entreprise sous contrôle conjoint parviennent à une entente de lancement de 7 000 machines à sous

(1) Après la clôture de l'exercice, Callidus a obtenu le contrôle de l'emprunteur sous-jacent
(2) L'entreprise contrôlée conjointement a décroché un contrat

La société propose un rapprochement entre les mesures conformes et non conformes aux IFRS dans le tableau suivant :





Trimestre clos le

Exercice clos le

(en millions de dollars, sauf indication contraire)

31 déc. 2016

31 déc. 2015

31 déc. 2016

31 déc. 2015

Bénéfice net (présenté)

(58,5)

$

7,6

$

1,2

$

62,0

$

Moins : Améliorations du rendement comptabilisées à un taux d'imposition de 26,5 %

17,5


-


(10,5)


-


Rajouter : Provisions à un taux d'imposition de 26,5 %

63,5


18,7


98,7


26,2


Bénéfice net (exclusion faite des provisions et des améliorations du rendement comptabilisées)

22,4


26,3


89,3


88,2


Bénéfice net (exclusion faite des améliorations du rendement comptabilisées)

(41,0)


7,6


(9,4)


62,0


Bénéfice net (exclusion faite des provisions pour pertes sur prêts)

4,9


26,3


99,9


88,2











Résultat par action ($ par action)








Résultat dilué par action (présenté)

(1,16)

$

0,15

$

0,02

$

1,22

$

Résultat dilué par action (exclusion faite des provisions et des améliorations du rendement comptabilisées)

0,45


0,53


1,77


1,74


Résultat dilué par action (exclusion faite des améliorations du rendement comptabilisées)

(0,83)


0,15


(0,19)


1,22


Résultat dilué par action (exclusion faite des provisions pour pertes sur prêts)

0,10


0,53


1,98


1,74











RCP (%)









RCP (présenté)

-49,5 %


6,2 %


0,2 %


12,9 %


RCP (exclusion faite des provisions et des améliorations du rendement comptabilisées)

17,4 %


20,9 %


16,7 %


17,7 %


RCP (exclusion faite des améliorations du rendement comptabilisées)

-34,0 %


6,2 %


-1,9 %


12,8 %


RCP (exclusion faite des provisions pour pertes sur prêts)

3,9 %


20,9 %


18,5 %


17,7 %


À propos de Callidus Capital Corporation

Constituée en 2003, Callidus Capital Corporation est une société canadienne qui se spécialise dans l'octroi de solutions de financement novatrices et créatives aux entreprises qui sont incapables d'obtenir du financement adéquat auprès d'institutions de prêts conventionnelles. Contrairement à ces dernières, qui exigent une longue liste de clauses financières restrictives et fondent leurs décisions de crédit sur les flux de trésorerie et les projections, Callidus propose des facilités de crédit comportant peu de clauses financières restrictives, voire aucune, et tient compte de la valeur des actifs et de l'entreprise d'un emprunteur, ainsi que de ses besoins en matière d'emprunt. Callidus utilise un système exclusif pour surveiller les garanties et contrôler les entrées et les sorties de trésorerie de chaque emprunteur, ce qui lui permet de gérer les risques de perte de manière très efficace. De plus amples renseignements se trouvent sur notre site Web à l'adresse www.calliduscapital.ca.

Conférence téléphonique

Callidus tiendra une conférence téléphonique pour discuter des résultats du quatrième trimestre et de l'ensemble de l'exercice 2016 le vendredi 31 mars 2017 à 8 h, heure de l'Est.  Le numéro à composer pour y accéder est le 647 427‑7450 ou le 1 888 231‑8191 (numéro de référence : 40022254). Un enregistrement de la conférence sera accessible jusqu'au 6 avril 2017 en composant le 416 849‑0833 ou le 1 855 859 206 (numéro de référence : 40022254).

SOURCE Callidus Capital Corporation

Renseignements : Paula Myson | 416 945‑3226 | pmyson@calliduscapital.ca

LIENS CONNEXES
http://www.calliduscapital.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.