CACTUS : Des dizaines de milliers de Canadiens perdront leur accès gratuit à la télé de Radio-Canada le 31 juillet

OTTAWA, le 27 juill. 2012 /CNW/ - CBC et Radio-Canada fermeront 623 émetteurs analogiques le 31 juillet prochain, mettant ainsi fin à l'accès gratuit au radiodiffuseur par les ondes hertziennes dans des centaines de petites villes, de villages et de zones rurales.

« L'infrastructure de transmission télévisée vaut des millions de dollars et les contribuables canadiens en ont défrayé les coûts », a déclaré Catherine Edwards de l'Association canadienne des usagers et stations de télévision communautaire (CACTUS/ACUSTC). « Le mois dernier, plus de 2 000 Canadiens ont protesté contre ces fermetures dans des lettres adressées au CRTC. Ils ont demandé que l'infrastructure soit mise à la disposition des collectivités pour qu'elles en aient la charge. »

Les lettres proviennent de Canadiens servis par 217 de ces 623 stations de transmission. Une liste complète figure sur le site Web de CACTUS à l'adresse http://cactus.independentmedia.ca (en anglais), ainsi que des renseignements destinés aux collectivités portant sur la façon de faire passer les émetteurs au format numérique et d'adapter les tours pour offrir des services d'accès à la télévision et à la radio communautaire, à Internet haute vitesse et aux plateformes mobiles.

« La fermeture des émetteurs analogiques de CBC/Radio-Canada est un triste chapitre dans l'histoire de la transition à l'ère numérique au Canada », a déclaré Karen Wirsig de la Guilde canadienne des médias. « Nous comprenons que la SRC se trouve dans une situation financière difficile en raison des compressions de 155 millions de dollars exigées d'ici 2015. Des sacrifices étaient inévitables. De toute évidence, les infrastructures situées à l'extérieur des grandes villes ne constituent pas une priorité pour le gouvernement fédéral, malgré ses discours sur l'économie numérique. »

La semaine dernière, le CRTC a jugé que CBC/Radio-Canada pouvait fermer 623 émetteurs et répéteurs analogiques, sans poser de conditions au radiodiffuseur et sans exiger qu'il mette les infrastructures mises en veilleuse à la disposition des collectivités touchées.

« Il s'agit d'un échec majeur pour la politique publique », a ajouté Mme Edwards. « Tout le monde sait depuis deux décennies qu'une transition vers le mode numérique va avoir lieu. Cette transition était censée améliorer nos services de communication, pourtant, personne ne s'est porté volontaire pour prendre la situation en main et s'assurer que les régions rurales canadiennes ou notre diffuseur public national ne soient pas mis en échec : ni Patrimoine canadien, ni le CRTC, ni la SRC et encore moins le gouvernement fédéral. »

« La SRC agit comme si elle était un radiodiffuseur commercial, plutôt qu'un radiodiffuseur public. Il suffit de comparer l'attitude de la SRC avec celle de TVO pour mettre en évidence cette absence de réaction », a déclaré Ian Morrison de Friends of Canadian Broadcasting.

TVO fermera également des stations de transmission par ondes hertziennes le 31 juillet, mais la chaîne a écrit aux collectivités touchées pour leur offrir gratuitement les tours de transmission.

« Le gouvernement fédéral semble faire tout ce qui est en son pouvoir pour saboter le radiodiffuseur national et le transformer en un service spécialisé payant, accessible aux Canadiens bien nantis des grandes villes », a déclaré Mme Edwards.

Il n'est pas trop tard pour les nombreuses collectivités touchées de communiquer avec la SRC afin de conserver leurs émetteurs et leurs tours, car le processus de mise hors service prendra vraisemblablement encore plusieurs mois.

 

SOURCE : Canadian Association for Community Television Users and Stations

Renseignements :

Catherine Edwards, 819-772-2862

Profil de l'entreprise

Canadian Association for Community Television Users and Stations

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.