Bureau des enquêtes indépendantes - François Legault interpelle Philippe Couillard sur les délais dans la mise en place

QUÉBEC, le 28 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Lors de la période des questions à l'Assemblée nationale, mercredi, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, a vivement dénoncé le laxisme du gouvernement libéral, qui accepte sans broncher la mise en place du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) en avril 2016, soit près de trois ans après l'adoption à l'unanimité du projet de loi qui statuait sa création.

« Le Parti libéral, aujourd'hui au pouvoir, a appuyé la création de cet organisme. On a dit que le Bureau devait être opérationnel en 2014, puis en 2015. Finalement, mardi, la directrice du BEI a publié un communiqué dans lequel elle affirme, noir sur blanc que : "le Bureau n'est actuellement pas et ne sera pas en mesure d'enquêter sur quelqu'événement que ce soit avant le 1er avril 2016". On en conclut donc que le premier ministre a pris 9 mois pour nommer une directrice, lui a accordé un budget de 3,2 millions, mais que ça va prendre un autre 9 mois pour recruter et former 18 enquêteurs » a fait savoir François Legault, au Salon bleu.

Le chef du deuxième groupe d'opposition a rappelé que les Québécois ont été marqués par le reportage de Radio-Canada sur les allégations d'agressions de certains policiers de la SQ sur des femmes autochtones. Ils méritent des réponses satisfaisantes à leurs inquiétudes, a-t-il affirmé.

« 24 mois! Voilà le temps qu'aura pris le premier ministre pour embaucher une directrice, 18 enquêteurs et mettre en place ce bureau des enquêtes. Pour lui, un délai de 24 mois, c'est efficace. On n'a clairement pas la même définition du mot "efficacité" » s'est exclamé François Legault, ajoutant que le projet de loi 12, visant la création du BEI a été sanctionné en mai 2013.

M. Legault a dénoncé la mollesse de Philippe Couillard dans ce dossier, qui préfère accepter tout bonnement que le BEI verra seulement le jour en 2016. Selon le chef caquiste, il aurait dû faire les suivis nécessaires pour qu'il soit mis en place beaucoup plus rapidement que ça.

« Le premier ministre devrait être gêné ce matin de défendre un délai de 24 mois pour la création d'un bureau d'enquête avec 18 enquêteurs. Peut-il au moins admettre qu'il n'a aucune excuse? L'enquête qui sera menée sur les allégations d'agression sur des femmes autochtones devrait être prise en charge par le BEI, mais le premier ministre a baissé les bras et n'a rien fait pour s'assurer que ce soit le cas », a conclu François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.