Bulletin de santé publique : Information à la population canadienne concernant l'entérovirus (EV) D68

OTTAWA, le 23 sept. 2016 /CNW/ - Pourquoi devez-vous connaître l'EV-D68?

Le gouvernement du Canada a connaissance des cas d'infection à entérovirus (EV) D68 détectés au pays et surveille de près la situation en collaboration avec les autorités provinciales et territoriales.

Les entérovirus, comme l'EV-D68, sont similaires au virus du rhume et peuvent se transmettre de personne à personne par la toux et les éternuements, par un contact étroit avec une personne infectée ou par un contact avec une surface contaminée.

Bien vous laver les mains, éternuer dans votre manche et rester à la maison si vous êtes malade sont les meilleurs moyens de vous protéger et de protéger les autres contre les virus du rhume et les entérovirus, notamment contre l'EV-D68.

Il existe plus de 100 types d'entérovirus. Puisque la plupart d'entre eux circulent et atteignent leur pic à l'été ou à l'automne, il n'est pas inhabituel de voir une augmentation des cas de maladie respiratoire à ce temps-ci de l'année, surtout avec le retour en classe des enfants.

Le risque d'être gravement malade est faible pour la population canadienne. La plupart des personnes infectées par l'EV-D68 ont des symptômes bénins similaires à ceux du rhume (p. ex. toux et éternuements) et se rétablissent rapidement. Cependant, des cas de maladie grave sont possibles.

Qui est le plus à risque?

L'infection à EV-D68 peut toucher tout le monde. Au Canada, le risque d'infection est habituellement présent pendant l'été et l'automne. Les Canadiens qui sont en contact étroit avec des personnes infectées ou des surfaces contaminées ont un risque accru risquent davantage de contracter l'EV-D68.

Les nourrissons, les enfants et les adolescents sont plus susceptibles d'être infectés et de devenir malades parce qu'ils n'ont pas encore d'immunité provenant d'une exposition antérieure.

Symptômes

La plupart des personnes n'ont aucun symptôme, mais certaines personnes peuvent avoir des symptômes bénins comme :

  • fièvre;
  • écoulement nasal;
  • éternuements et toux;
  • éruption cutanée;
  • ulcération buccale;
  • courbatures et douleurs musculaires.

Les enfants asthmatiques infectés par le virus pourraient avoir des difficultés respiratoires.

Dans de rares cas, les personnes malades peuvent développer :

  • une infection cardiaque;
  • une infection du cerveau ou de la moelle épinière;
  • une paralysie (incapacité de bouger).

Toute personne qui a une maladie respiratoire devrait communiquer avec un professionnel de la santé si elle a des difficultés respiratoires ou si ses symptômes empirent.

EV-D68 et paralysie

L'existence d'un lien entre paralysie et l'EV-D68 n'est pas confirmée. La paralysie est rare chez les enfants. Au Canada, de 25 à 60 cas de paralysie sont signalés chaque année. Tous les signalements de paralysie (causée par l'infection) chez des enfants de moins de 15 ans au pays font l'objet d'une enquête du médecin traitant et d'un suivi par les autorités de santé publique compétentes.

Que devriez-vous faire pour protéger votre santé?

Il n'existe aucun vaccin contre les infections à entérovirus non poliomyélitique, comme les infections à EV-D68.

Vous pouvez toutefois diminuer la probabilité d'infection pour vous-même et les autres en prenant les mesures qui suivent.

  • Lavez-vous souvent les mains, surtout :
    • s'il y a une personne malade dans votre entourage;
    • avant de manger et après avoir mangé;
    • après être allé dans un lieu public;
    • après être allé aux toilettes;
    • après avoir changé une couche;
    • après avoir toussé ou éternué;
    • après avoir touché à des surfaces ou à des objets touchés par d'autres personnes.

Vous pouvez également protéger votre santé en faisant ce qui suit.

  • Évitez d'étreindre ou d'embrasser des personnes malades.
  • Toussez et éternuez dans votre manche, et non dans vos mains.
  • Évitez de porter les mains au visage.
  • Gardez les surfaces communes, comme les comptoirs, propres.
  • Mangez des aliments sains et faites de l'exercice régulièrement pour conserver un système immunitaire fort.

Que fait le gouvernement du Canada?

Un avis a été transmis aux professionnels de la santé de partout au pays pour accroître leur niveau de sensibilisation à l'EV-D68. Les professionnels de la santé sont invités à demeurer vigilants afin de détecter toute possible infection à entérovirus causant une maladie respiratoire et de signaler toute augmentation du nombre de cas aux autorités sanitaires locales.

Le Laboratoire national de microbiologie de l'Agence fournit des directives et de l'aide aux laboratoires provinciaux de santé publique pour l'analyse d'échantillons en vue de dépister l'EV-D68.

Le gouvernement du Canada continuera de fournir des mises à jour à la population canadienne si de nouveaux renseignements deviennent connus ou s'il y a une augmentation du risque pour la santé publique associée à ce virus.

Pour en savoir plus

 

SOURCE Agence de la santé publique du Canada

Renseignements : Personne-ressource pour les médias : Agence de la santé publique du Canada, Relations avec les médias, 613-957-2983 ; Renseignements au public : Ligne sans frais : 1-866-225-0709, Courriel : info@hc-sc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.