Budget qui cache un surplus pour mieux couper - Le diable est dans les détails

QUÉBEC, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) déplore que le gouvernement du Québec continue son travail de démembrement de l'État. En déposant son budget 2015-2016, le ministre des Finances du Québec annonce un retour à l'équilibre budgétaire, alors qu'en fait il cache un surplus de 1,6 milliard $ pour continuer à passer la tronçonneuse dans les services publics.

« Le diable est dans les détails. Alors qu'il coupe près de 575 millions $ dans les ministères à vocation sociale, le gouvernement augmente de plus de 300 millions $ le budget du Conseil du trésor de M. Martin Coiteux. L'austérité ne semble pas s'appliquer aux effectifs de M. Coiteux, car il verse des salaires ahurissants à ses négociateurs et aux responsables des commissions qu'il a mis en place pour compléter son œuvre idéologique d'accroissement des inégalités », s'indigne le président du SPGQ, M. Richard Perron.

En sabrant 89 millions $ dans les crédits du ministère de la Famille, 145 millions $ aux Affaires municipales et des régions, 35 millions $ à l'Éducation, 151 millions $ en Agriculture, 14 millions $ en Environnement, 60 millions $ aux Transports, 46 millions $ au ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, 25 millions $ au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et 3,5 millions $ au ministère du Tourisme, le gouvernement dévoile clairement son axe idéologique : couper les services pour satisfaire les mieux nantis. De plus, il ose même couper 6,5 millions $ au ministère de l'Immigration, lequel doit pourtant veiller à l'intégration harmonieuse des immigrants.

« Alors qu'il dégage un surplus budgétaire caché, le gouvernement accentue néanmoins la réduction de la part consacrée aux ministères à vocations sociales, ce que l'on remarque déjà depuis des décennies. M. Coiteux justifie ces coupes en raison d'une menace inexistante planant sur la cote de crédit du Québec, plutôt que de réinvestir dans les services à la population et dans l'expertise de l'État. Voilà pourtant ce qui est nécessaire à la bonne gestion des services publics », proteste M. Perron.

L'exemple du gaspillage éhonté de milliards de dollars dans les systèmes informatiques du gouvernement, sans oublier les constats troublants de la commission Charbonneau, a pourtant démontré la nécessité d'une expertise interne solide, et ce, afin d'éviter le gaspillage de fonds publics au détriment des contribuables. « Ce budget n'offre rien de concret à ce chapitre pourtant crucial à la bonne gestion des finances publiques, sauf une litanie de vœux pieux répétés comme une cassette », ajoute le président du SPGQ.

« Le gouvernement promet plus d'argent dans les poches des contribuables, mais il en met plutôt dans les poches des entreprises et des banques qui, pour leur part, contribuent de moins en moins aux finances publiques », affirme M. Perron.

Le gouvernement a mis fin au gel de recrutement imposé l'an dernier. Toutefois, cela ne signifie en rien la fin de la saignée, car « il reviendra aux différents ministères de gérer eux-mêmes la décroissance des effectifs » comme l'a indiqué le président du Conseil du trésor, M. Martin Coiteux. « Dans ce contexte, comment maintenir et développer l'expertise du gouvernement du Québec, tout en réduisant la forte dépendance envers certaines entreprises privées ? Cette dépendance s'est avérée très coûteuse et elle a engendré de sérieux problèmes en matière d'éthique. Accroître l'expertise professionnelle aurait pourtant été un investissement rentable pour l'ensemble de la population, non une dépense », conclut Richard Perron.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 25 000 spécialistes, dont environ 17 720 dans la fonction publique, 4 420 à l'Agence du revenu du Québec et 2 850 en santé, en éducation et dans les sociétés d'État. 

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : @spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq

 

SOURCE Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Marc-Antoine Ruest, Conseiller à l'information, Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Cell. : 581 308-7309, Courriel : marc-antoine.ruest@spgq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.