Budget provincial 2014-2015 - Un budget qui appelle à l'amélioration de la productivité, tant dans le secteur public que privé

MONTRÉAL, le 4 juin 2014 /CNW Telbec/ - « Le budget déposé aujourd'hui est le premier acte de la mise en œuvre d'un exercice de rigueur qui, espérons-le, nous conduira vers l'atteinte de l'équilibre budgétaire et une relance soutenue de l'économie », considère la présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Mme Françoise Bertrand. La Fédération souscrit entièrement à cette volonté, elle estime toutefois que le contrôle des dépenses de programmes à 1,8 % en 2014-2015 et à 0,7% en 2015-2016 est un défi considérable, et ce, compte tenu la croissance moyenne des dépenses des 10 dernières années.

Par ailleurs, la FCCQ reçoit avec étonnement la décision, d'ores et déjà, de réduire de l'ordre de 20 % l'aide fiscale destinée aux entreprises, alors que le gouvernement lance au même moment son dialogue social sur la fiscalité. La Fédération remarque que le geste ne s'accompagne pas d'une analyse coût-bénéfice. Il devient très difficile d'en prédire les effets sur l'économie. Rappelons que la Fédération a toujours signifié son ouverture à collaborer avec le gouvernement pour participer à un exercice rigoureux de révision de la fiscalité des entreprises.

Soutien significatif à l'économie
La FCCQ accueille positivement les gestes visant l'investissement privé des entreprises d'ici et d'ailleurs, ainsi que plusieurs autres gestes concrets proposés par le gouvernement en vue de créer un climat stable, prévisible et incitant à l'amélioration de la productivité.

Par les PME :

  • la réduction du taux d'imposition aux PME manufacturières de 8 % à 4 %;
  • la déduction pour la stimulation des exportations pour les entreprises manufacturières;
  • le soutien à l'innovation par l'instauration du programme Créativité Québec (150 M$);
  • nouveau Fonds de capital de risque pour le démarrage et la croissance des entreprises (375 M$) et un soutien particulier pour le secteur des sciences de la vie;
  • la FCCQ participe depuis fort longtemps à des consultations et plus récemment au comité sur la simplification administrative. Nul doute que la volonté du gouvernement de réduire de 20 % les formalités administratives d'ici la fin de 2015 est ambitieuse; nous offrons notre collaboration à l'effort collectif en cette matière. L'annonce d'un guichet unique contribuera sans aucun doute à rythmer les progrès à réaliser.

Par les ressources naturelles :

  • des investissements majeurs pour redynamiser le développement des ressources naturelles : 570 M$ pour l'exploitation de la forêt et la construction d'une quatrième ligne de transport d'électricité depuis le Nord et d'utiliser l'électricité comme avantage compétitif;
  • La FCCQ se réjouit d'une affirmation non équivoque de la relance du Plan Nord, dont un investissement de 1 G$ pour la création du fonds Capital Mines Hydrocarbures et l'intérêt envers le projet de chemin de fer vers la Fosse du Labrador.

La FCCQ appuie le déploiement de la stratégie maritime du Québec et considère, ce faisant, qu'elle fait appel de façon positive à plusieurs secteurs de notre économie, dont les chantiers maritimes et le pôle logistique intermodal.

Une approche constructive, mais une approche traditionnelle
La FCCQ se réjouit que sa proposition, maintes fois présentée, de planification budgétaire pluriannuelle devienne une approche employée par le gouvernement. Elle accueille aussi favorablement la mise en place de la Commission permanente sur la révision de programmes qui devra imposer des critères rigoureux à l'évaluation de la pertinence des programmes.

De plus, plusieurs éléments rappellent la tradition des budgets antérieurs par un certain essaimage de mesures, certaines pour des régions, certaines pour des secteurs d'activités. Dans cet esprit la FCCQ est préoccupée par l'impact d'une hausse de la taxe sur le tabac. La volonté d'augmenter les revenus de l'État pourrait se traduire davantage par une hausse de la criminalité en favorisant le tabac de contrebande, ce qui n'est pas souhaité.

La FCCQ souscrit à la transparence et la prudence du gouvernement dans son approche pour le remplacement et la mise à niveau des infrastructures vétustes. Elle approuve le 10 % mis en réserve pour les projets spéciaux de plus grande envergure et cruciaux pour le développement du Québec.

La FCCQ reconnait que la lutte à l'évasion fiscale est essentielle et doit faire l'objet d'un travail soutenu. Toutefois, elle invite les autorités à éviter les situations d'acharnement auxquelles les entreprises peuvent être soumises.

La Fédération des chambres de commerce du Québec offre sa collaboration au gouvernement et aux autres organisations de la société civile afin que le Québec puisse collectivement relever les défis de contrôler ses dépenses afin de pouvoir se procurer les marges de manœuvre nécessaire à la protection de ses programmes sociaux et la relance économique. Elle entend donc être très collaboratrice dans les travaux qui s'amorceront au sein des deux commissions.

« Somme toute, les cibles choisies et la volonté exprimée sont encourageantes. La rigueur et les moyens déployés doivent nous permettre rapidement de retrouver notre capacité d'innover et de prospérer », conclut Françoise Bertrand.

À propos de la FCCQ
Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 200 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d'affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE : Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements :

Sur place à Québec :   
Isabelle Perreault
VP, Communications 
FCCQ
Cell : 514 619-4047
isabelle.perreault@fccq.ca 

Autres demandes 
Camilla Sironi     
Conseillère, Communications     
FCCQ  
Tél. : 514 844-9571 p. 3227  
Cell : 514 647-4745 
camilla.sironi@fccq.ca

Profil de l'entreprise

Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.