Budget fédéral 2010-2011: un budget responsable qui répond aux attentes des
entreprises, selon le Conseil du patronat du Québec

OTTAWA, le 4 mars /CNW Telbec/ - "Tout en continuant d'appuyer la relance à court terme, le gouvernement canadien indique clairement son intention d'assainir les finances publiques à moyen terme. Dans le contexte actuel, le gouvernement livre donc la marchandise", a commenté le président du Conseil du patronat du Québec (CPQ), Yves-Thomas Dorval, en réaction au budget fédéral dévoilé aujourd'hui.

Parmi les nouvelles initiatives économiques annoncées, le CPQ relève positivement :

    
    - le prolongement de la durée maximale des accords de travail partagé;
    - l'abolition des tarifs douaniers restant sur les biens utiles aux
      opérations des entreprises manufacturières;
    - l'élargissement des mesures d'amortissement accéléré aux
      investissements dans la production d'énergie propre.
    

Finances publiques : un exemple à suivre

Le CPQ est particulièrement satisfait des intentions quant au contrôle des dépenses de fonctionnement des ministères fédéraux en vue de rétablir l'équilibre budgétaire.

"Notamment à cause de ses effets sur la fiscalité, les entreprises souhaitent voir des gestes courageux pour assurer un retour rapide à l'équilibre budgétaire. À cet égard, la direction annoncée par le gouvernement fédéral dans son discours du trône et dans son budget devrait inspirer d'autres niveaux de gouvernement qui ont encore moins de marge de manœuvre et dont les gestes devraient donc être au moins aussi résolus", a déclaré le président du CPQ.

L'effort du gouvernement fédéral est d'autant plus louable qu'il a indiqué son intention de ne pas toucher aux transferts et à la péréquation, sur lesquels comptent le Québec pour rendre les services de santé et d'éducation sous sa responsabilité.

Environnement fiscal des entreprises

Le CPQ salue également le maintien de l'engagement du gouvernement à doter le Canada du meilleur environnement fiscal des pays du G7, notamment en gardant le cap sur un taux d'imposition du revenu des sociétés ramené à 15% en 2012.

Par ailleurs, et même si le taux de cotisation à l'assurance-emploi n'augmentera pas en 2010, le CPQ est très préoccupé quant à l'avenir du financement de ce programme : "La récession et ses effets sur l'emploi a mis énormément de pression sur le programme d'assurance-emploi et le gouvernement devra éviter un choc tarifaire dans les années à venir, notamment en resserrant le programme autour de sa mission première", a précisé M. Dorval.

Attention à la productivité

Compte tenu de la concurrence mondiale, le CPQ aurait souhaité voir dans ce budget une plus grande attention à la question de la productivité, un défi auquel l'ensemble du Canada est confronté et le Québec encore davantage. Un prolongement des mesures visant l'amortissement accéléré pour les investissements en machinerie aurait par exemple été utile.

Le Conseil du patronat du Québec (CPQ), en plus de regrouper plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : Renseignements: Patrick Leblanc, Vice-président - Communications, Conseil du patronat du Québec, (514) 571-6400 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.