Budget du Québec 2015-2016 : « un budget responsable qui sème les graines pour une plus grande prospérité » - selon le CPQ

QUÉBEC, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - Pour le Conseil du patronat du Québec (CPQ), le budget 2015-2016 déposé aujourd'hui par le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, est responsable et comprend plusieurs intentions qui rencontrent les attentes du milieu des affaires, en plus d'énoncer une vision de développement économique à plus long terme.

« Maintenant une rigueur budgétaire de circonstance, le budget 2015-2016 semble respecter les cibles promises d'après les informations communiquées. Il offre également l'avantage de présenter un Plan économique, prudent, mais très attendu par le milieu des affaires depuis plusieurs mois, qui contient des avenues intéressantes notamment sur le plan de la diminution du fardeau fiscal des entreprises et des particuliers, ainsi qu'au niveau de mesures favorisant l'investissement et l'emploi », a affirmé Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Par contre, il faudra continuer de se préoccuper de la performance de notre productivité. »

Retour à l'équilibre budgétaire

Premièrement, le CPQ tient à saluer le retour à l'équilibre budgétaire pour l'exercice 2015-2016 et les suivants. Il note que pour parvenir à cet objectif, les dépenses consolidées excluant le service de la dette devront être maintenues à 1,5 %, un chiffre ambitieux qui démontre que les efforts de rigueur budgétaire entamés au cours du dernier exercice devront être poursuivis.

Des mesures fiscales qui renforceront la capacité d'investissement

Le CPQ apprécie la volonté de poursuivre les efforts d'allégement et de prévisibilité du fardeau fiscal des entreprises à compter de 2017 pour favoriser l'investissement, par l'entremise d'un équilibre entre des mesures d'application générale et sectorielle. À ce titre, le CPQ souligne plus spécifiquement, le début d'une diminution de l'impôt sur les sociétés et d'une réduction, dans des cas spécifiques, des cotisations sur la masse salariale.

Par ailleurs, il accueille favorablement les mesures favorisant la relève entrepreneuriale et le transfert d'entreprises entre personnes ayant un lien de dépendance de même que la bonification du crédit d'impôt pour le multimédia et les affaires électroniques et les mesures prévues pour stimuler les investissements.

Emploi : vers une meilleure participation au marché du travail et une adéquation formation-emploi renforcée

Sur le plan de l'emploi, le CPQ note avec satisfaction le dévoilement de mesures fiscales favorisant la participation au marché du travail, de même que l'élaboration de deux initiatives visant à améliorer l'adéquation entre la formation et les besoins des entreprises et à renforcer la contribution de l'immigration au marché du travail. L'intention exprimée de vouloir apparemment renforcer la position de la Commission des partenaires du marché est pertinente également, dans l'optique de pouvoir mieux répondre aux besoins de formation des entreprises.

Par ailleurs, le CPQ prend acte de la décision du gouvernement de regrouper certains organismes reliés au travail pour réaliser des économies et il fera part de son analyse lors du dépôt du projet de loi qui suivra, notamment sur la question du financement des activités de conformité dédiées à l'équité salariale. Il souscrit aux mesures qui visent à diminuer les cotisations sur la masse salariale et espère qu'elles deviendront réalité. Le CPQ veut rappeler qu'au-delà de la réorganisation des structures, les gains les plus significatifs à ce chapitre seront obtenus par une révision de l'ensemble du régime de santé et sécurité du travail.

Développement économique : renforcer les forces en présence des régions du Québec

Le CPQ constate que le gouvernement privilégie une approche visant à soutenir la présence et le développement de filières industrielles fortes au Québec au bénéfice de la vitalité des régions. Le redéploiement du Plan Nord, ainsi que la mise en œuvre de la stratégie maritime du Québec, qui prévoit des investissements majeurs de l'ordre de 1,5 milliard $ auront également des retombées significatives non seulement pour les régions du Nord du Québec et du Québec maritime, mais également pour l'ensemble du Québec.

De plus, le CPQ apprécie particulièrement les mesures qui stimuleront des secteurs stratégiques tels que l'aluminium ou l'aérospatiale, afin de permettre au Québec de consolider sa position de chef de file, ainsi que les mesures pour la mise en valeur de nos ressources naturelles, notamment la forêt et les mines.

Du côté des infrastructures, il est intéressant de constater que le gouvernement a fait le choix judicieux de devancer certains investissements au sein du Plan québécois des infrastructures 2015-2025.

***

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 75 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

 


SOURCE Conseil du patronat du Québec

Renseignements : et entrevues : Benjamin Laplatte, Conseiller principal - Communications, Cell. : 438 886 9804

LIENS CONNEXES
http://www.cpq.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.