Budget du Québec 2015-2016 - La FQM exige de l'oxygène pour les régions

QUÉBEC, le 23 mars 2015 /CNW Telbec/ - À l'aube du dépôt du deuxième budget Leitão, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) presse le gouvernement à insuffler de l'oxygène aux régions du Québec.

« En 2014, le gouvernement a pris rapidement un ensemble de décisions dont les impacts cumulatifs n'ont pas été mesurés. Ça suffit! Avec le budget 2015-2016, le ministre des Finances a l'occasion de préciser ses intentions. Il doit absolument montrer dans quelle direction il souhaite se diriger en matière de développement local et régional, car pour l'instant, les régions se sentent abandonnées par leur gouvernement», clame Richard Lehoux, président de la FQM.

La Fédération a d'ailleurs déjà annoncé la tenue du Grand rendez-vous des régions le 3 juin prochain, afin de mobiliser les acteurs du milieu municipal pour réaffirmer haut et fort la place primordiale qu'occupent les régions quant à la prospérité et la vitalité de tout le Québec. «Nous souhaitons ardemment que d'ici-là, le gouvernement donne à nos régions, un signal clair », soutient M. Lehoux.

Dans son mémoire présenté au ministre des Finances, Carlos Leitão, lors des consultations prébudgétaires, la FQM a clairement identifié les priorités des régions.

Développement local et régional
Les enveloppes budgétaires pour le développement local et régional doivent être bonifiées. Les sommes prévues aux ententes spécifiques doivent être maintenues.

Le Fonds de soutien aux territoires en difficulté doit être reconduit et ce dernier doit être indexé pour une période minimale de cinq ans.

Par ailleurs, le programme Communautés rurales branchées doit être prolongé pour trois ans et être doté de fonds supplémentaires adéquats, minimalement de 24 M$ par année.

Transport et infrastructures
Le Programme d'aide financière à l'entretien du réseau routier local doit être bonifié de 87 M$ à 130 M$ pour 2016, et cette somme doit être indexée annuellement par la suite.

Le gouvernement du Québec doit s'engager relativement aux besoins en matière de reconstruction et de réfection des structures. Il doit confirmer la récurrence du Programme d'aide à l'amélioration du réseau routier municipal, d'une enveloppe de 50 M$, et permettre que les sommes non engagées une année soient transférées à l'exercice financier suivant.

L'entente requise pour la mise en œuvre du Fonds Chantiers Canada-Québec doit être signée par le gouvernement du Québec le plus rapidement possible afin que les municipalités puissent planifier la réalisation des projets dès 2015. Également, les modalités des programmes doivent permettre une modulation plus flexible en fonction des capacités financières réelles des municipalités et des besoins qui leur sont propres.

Le ministère des Transports doit aussi reconduire pour les années 2015 et suivantes l'enveloppe de 2,8 M$ destinée à l'entretien de la Route verte. Celle-ci doit être indexée annuellement par la suite.

Environnement et ressources naturelles
La mesure relative au partage des redevances de ressources naturelles comprise dans l'Entente de partenariat à être convenue avec les municipalités doit être bonifiée.

Les revenus reliés aux baux de villégiature et à la délégation de gestion des terres publiques doivent être transférés aux MRC en totalité.

Une partie des revenus du marché du carbone et de ceux liés à l'augmentation de la taxe sur les carburants devraient être dédiés spécifiquement aux programmes de voirie locale et de transport collectif.

Habitation
Le programme AccèsLogis doit être reconduit pour 5 ans avec les budgets requis pour permettre la construction de 3000 nouveaux logements annuellement.

Également, le gouvernement doit octroyer de nouveaux crédits budgétaires, via la Société d'Habitation du Québec, pour le financement des différents programmes d'aide à l'amélioration de l'habitat, notamment la reconduction des programmes RénoVillage, Réparation d'urgence (PRU), Adaptation de domicile (PAD) ainsi le Programme de logement pour aînés autonomes (LAAA).

On voit loin pour notre monde
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s'est établie comme l'interlocuteur incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l'autonomie municipale, elle privilégie les relations à l'échelle humaine et tire son inspiration de l'esprit de concertation et d'innovation de ses quelque 1 000 municipalités et MRC membres.

 

SOURCE Fédération québécoise des municipalités

Renseignements : Marc-Antoine Fortin, Responsable des relations avec les médias, Fédération québécoise des municipalités, 418-651-3343 poste 263 / 418-564-6224, mafortin@fqm.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.