Budget du Québec 2015-2016 - Inquiétude quant à l'absence de mesures pour créer les 2 000 postes prévus d'infirmière praticienne spécialisée, selon l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

MONTRÉAL, le 27 mars 2015 /CNW Telbec/ - Pour l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), le budget 2015-2016 déposé hier par le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, fixe la croissance des dépenses en santé à 1,4 % en 2015-2016, en comparaison à 2,4 % en 2014-2015, ce qui soulève des préoccupations quant à la possibilité de maintenir la qualité des soins des patients au Québec.

Les expertises infirmières sont indispensables pour mieux prendre soin des Québécois et comme l'OIIQ le mentionnait mardi dernier en conférence de presse, « ce sont trop souvent des impératifs financiers qui déterminent le nombre d'infirmières en place et la composition des équipes de soins infirmiers». « Le budget présenté hier nous confirme dans nos préoccupations et nous voulons éviter une situation qui n'est ni normale ni souhaitable », a affirmé Lucie Tremblay, présidente de l'OIIQ.

Outre le gel des effectifs, tout comme le gel des salaires proposés pour 2015-2016 et 2016-2017 dans les secteurs public et parapublic, l'OIIQ s'inquiète de la prestation sécuritaire des soins infirmiers si les établissements réduisent davantage le nombre d'infirmières ou modifient la composition des équipes de soins afin de réduire les dépenses.

Dans le discours du budget, on mentionne le recours aux « superinfirmières » à la fois comme une démarche porteuse et une nouvelle approche pour améliorer l'accès aux services de santé. L'OIIQ est entièrement d'accord avec cette vision qui est d'ailleurs de plus en plus adoptée au Canada et ailleurs dans le monde. On fait appel pleinement aux compétences des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) pour satisfaire les besoins en soins de santé courants de la population. Mais encore faut-il des mesures concrètes et en ce sens, le plan économique du ministre des Finances n'indique rien quant aux 2 000 postes prévus pour les IPS dans le réseau public de la santé.

Autres inquiétudes de l'OIIQ, la rétention des infirmières et l'assurance de maintenir l'intérêt des jeunes envers la profession infirmière. L'OIIQ continuera de défendre avec vigueur l'importance d'utiliser pleinement les expertises infirmières et il envisage de travailler de concert avec les instances professionnelles dans la priorisation des soins de santé pour les patients.

Enfin, l'OIIQ considère comme excellente nouvelle la contribution de 22 M$ sur cinq ans à la Fondation du Dr Julien pour le développement de 26 centres de pédiatrie sociale afin de desservir 20 000 enfants vulnérables. Grâce à la générosité des membres de l'OIIQ, c'est avec fierté que la Fondation de l'OIIQ octroyait la semaine dernière une contribution de 250 000 $ à la Fondation du Dr Julien pour la pratique infirmière et la formation des infirmières.

 

SOURCE Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

Renseignements : Guy Litalien, T : 514 317-5715, poste 214, C : 514 772-4008, glitalien@zonefranche.ca ; Lauréanne Marceau, Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, T : 514 935-2505, poste 258, C : 514 895-1987, laureanne.marceau@oiiq.org

LIENS CONNEXES
www.oiiq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.