Budget du Québec : les PME se prononcent sur des enjeux de l'heure

MONTRÉAL, le 10 mars 2016 /CNW Telbec/ - À une semaine de la présentation du prochain budget du Québec, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) dévoile diverses données qu'elle a recueillies auprès des propriétaires de PME du Québec concernant leurs perspectives sur certains enjeux de l'heure et les orientations que devraient adopter le gouvernement. Suivant l'assainissement des finances publiques, les entrepreneurs estiment que la priorité devrait être accordée à la réduction de l'impôt des particuliers (43 %) et des entreprises (41 %), au remboursement de la dette (41 %) et à l'augmentation des dépenses en santé et en éducation (41 %). « Lorsqu'on exerce un bon contrôle sur les finances publiques, cela permet de dégager des marges de manœuvre pour réinvestir dans diverses priorités. C'est pour cette raison que les efforts du gouvernement en matière de rigueur budgétaire doivent être salués », explique Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI.

Trajectoire des dépenses et des revenus d'ici trois ans
La FCEI a également demandé à ses membres quelle devrait être la trajectoire de certaines dépenses gouvernementales au cours des trois prochaines années. Au chapitre des secteurs qui devraient bénéficier d'une augmentation, l'éducation/formation, la santé et services sociaux et les infrastructures publiques remportent la palme.

En matière de revenus, les PME privilégient ceux tirés de l'exploitation des ressources naturelles (pétrole, gaz, minerais, etc.), et ce, loin devant l'imposition de tous nouveaux tarifs ou taxes.

Mesures spécifiques pour soutenir les PME
Afin de leur permettre de contribuer pleinement à la croissance économique du Québec, les PME jugent que la mesure la plus bénéfique serait la réduction de leur taux d'imposition de 8 % à 3 % (soit la moyenne dans le reste du Canada). Vient ensuite au deuxième rang le gel ou la réduction des tarifs d'électricité, suivi de près par l'abolition progressive des cotisations au FSS.

Par ailleurs, il est intéressant d'observer ce que les PME feraient advenant une réduction de leur fardeau fiscal :

  • 58 % augmenteraient la rémunération de leurs employés,
  • 48 % feraient l'acquisition de machines ou d'outillage,
  • 44 % rembourseraient leur dette,
  • 39 % embaucheraient de nouveaux employés.

« Ces résultats viennent contredire certaines idées reçues concernant les agissements des entreprises lorsqu'elles bénéficient de réductions d'impôt. Si on peut saluer la décision du gouvernement d'abaisser à 4 % le taux d'imposition dans les secteurs primaire et manufacturier, nous demeurons préoccupés par la hausse imposée aux plus petites entreprises des autres secteurs d'activité tels que le commerce de détail, l'hébergement, la restauration, les services, etc. Pour favoriser le développement économique, nous souhaitons donc vivement que le prochain budget du gouvernement annoncera une baisse du taux d'imposition de TOUTES les PME dans TOUS les secteurs », précise Martine Hébert.

Son de cloche des PME sur certains sujets de l'heure
La FCEI a profité de son sondage prébudgétaire pour recueillir l'opinion de ses membres sur une série de sujets d'actualité entourant les finances publiques. Voici quelques faits saillants :

  • Neuf propriétaires de PME sur 10 estiment qu'il serait préférable pour le Québec d'exploiter de manière responsable ses propres ressources (pétrole, gaz, minerais, etc.) plutôt que de les importer.
  • 87 % estiment que le gouvernement fait bien de réduire ses dépenses pour équilibrer le budget.
  • 79 % pensent que, quand vient le temps de décider s'il faut ou non exploiter nos ressources naturelles, l'intérêt de la population en général doit avoir préséance sur les intérêts locaux et particuliers.
  • Les trois quarts sont d'avis qu'il y a encore de la marge de manœuvre pour réduire les dépenses sans nuire à la qualité des services à la population.

Pour prendre connaissance de la présentation prébudgétaire de la FCEI et des résultats détaillés de son sondage, consultez le www.cfib-fcei.ca/cfib-documents/qc1129.pdf.

À propos de la FCEI
La FCEI est le plus grand regroupement de petites et moyennes entreprises du Canada, comptant 109 000 membres dans tous les secteurs et toutes les régions, dont 24 000 au Québec.

 

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante

Renseignements : Amélie Desrosiers, conseillère, Affaires publiques et relations médias, FCEI, Téléphone : 514 861-3234 poste 224, Cellulaire : 514 817-0228, amelie.desrosiers@fcei.ca

RELATED LINKS
http://www.cfib.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.