Budget du gouvernement du Québec 2014-2015 - L'accès aux services spécialisés de réadaptation : un service essentiel pour les personnes handicapées

QUÉBEC, le 4 juin 2014 /CNW Telbec/ - L'Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec (AERDPQ) constate que le budget du gouvernement du Québec 2014-2015 ajoute un défi supplémentaire aux centres de réadaptation en déficience physique (CRDP) pour régler l'enjeu de l'accès aux services spécialisés de réadaptation au Québec.

« Contraints par les efforts d'optimisation exigés au réseau de la santé et des services sociaux ces dernières années, et par une baisse de revenus provenant de la SAAQ, les CRDP ont adapté leurs façons de faire dans le souci d'offrir des services spécialisés de réadaptation de qualité et adaptés aux besoins des personnes. Malgré ces compressions budgétaires, les CRDP ont été innovants et ont réussi à augmenter le nombre de personnes desservies. Toutefois, l'augmentation du nombre de références rend l'accès aux services spécialisés de réadaptation un défi toujours d'actualité », a indiqué Luc M. Malo, président de l'Association.

Rappelons que si les CRDP offrent des services chaque année à près de 77 000 personnes vivant avec une déficience auditive, du langage, motrice ou visuelle, la liste d'attente pour obtenir un premier service spécialisé de réadaptation persiste à plus de 5 000 personnes depuis plus de 10 ans. Cette attente cause un préjudice important aux personnes handicapées, notamment à plus de 2 500 enfants qui doivent attendre, parfois pendant plusieurs mois, avant d'obtenir un premier service spécialisé de réadaptation; des délais risquant de compromettre leur développement.

« Les CRDP poursuivent l'implantation de pratiques performantes en plaçant les personnes ayant une déficience physique au cœur de leurs motivations. Toutefois, les efforts de compression annoncés aujourd'hui, qui s'ajoutent à ceux déjà demandés, risquent de limiter encore davantage l'accès aux services spécialisés et surspécialisés de réadaptation. Ces services rendent possible l'autonomie des personnes ayant une déficience physique qui peuvent, comme Romane, Benjamin, Jimmy ou Colette, aller à l'école, travailler et s'impliquer dans la communauté. La société québécoise n'a pas les moyens de se priver de la contribution de ces citoyens », a indiqué Anne Lauzon, directrice générale de l'Association.

L'Association est consciente de la situation budgétaire difficile à laquelle le gouvernement du Québec fait face et en ce sens appuie la décision de créer une commission dont le mandat sera de réviser l'ensemble des programmes financés par l'État.

À propos de l'Association
L'Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec regroupe les 21 établissements qui offrent des services spécialisés et surspécialisés de réadaptation. Quelque 6 800 professionnels y travaillent en équipes multidisciplinaires afin d'aider les personnes handicapées à retrouver une autonomie et une qualité de vie optimale. Environ 77 000 personnes de tous âges, présentant une déficience physique, y reçoivent des services annuellement.

SOURCE : Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec

Renseignements :

Jacinthe Majeau, 514-282-4205, poste 224

Profil de l'entreprise

Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.