Budget du gouvernement du Québec 2010: "Le maire Tremblay se contente de
peu." - Louise Harel

MONTRÉAL, le 31 mars /CNW Telbec/ - "Le maire de Montréal se réjouit que Québec offre à la Communauté métropolitaine de Montréal la possibilité d'obtenir les revenus découlant de la hausse de 1,5 cent le litre d'essence pour le consacrer au transport collectif. Il se contente de peu et le développement du transport en commun à Montréal est encore une fois pénalisé par le manque d'ambition et de leadership de son maire", a indiqué la chef de l'Opposition officielle à l'Hôtel de ville de Montréal, Louise Harel.

"Il faut d'abord constater que les montants ainsi recueillis, qui seraient distribués par l'Agence métropolitaine de transport (AMT), ne comblent même pas les déficits des sociétés de transport. Rappelons que, seulement pour la Société de transport de Montréal (STM), le déficit anticipé en 2010 est de 40 millions de dollars. C'est donc dire que rien d'autre n'est prévu dans le budget du gouvernement du Québec pour financer le Plan de transport de la Ville de Montréal", a renchéri le conseiller de ville du district du Vieux-Rosemont et porte-parole de l'Opposition officielle en matière de finances, Pierre Lampron.

"Alors que le maire Tremblay demandait une hausse de la taxe d'accise de 13 cents le litre, à défaut de quoi il s'engageait à implanter des péages, faut-il comprendre qu'il se contente maintenant de si peu?", a poursuivi M. Lampron.

"Le maire doit cesser l'attentisme, faire preuve de leadership, et prendre l'initiative d'exercer le pouvoir qu'il a réclamé et obtenu du gouvernement du Québec en 2008 d'implanter des péages montréalais ou convenir dans les meilleurs délais de l'implantation de péages régionaux sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal", a déclaré Louise Harel.

Un cent destiné au Fonds des infrastructures routières et de transport en commun

Québec a également annoncé qu'un autre cent par année pendant quatre ans sera versé au Fonds des infrastructures routières et de transport en commun (FORT). "Le maire Tremblay fait fausse route en affirmant que cette hausse pourra éventuellement financer les nouveaux projets du Plan de transport", a fait remarquer Pierre Lampron. "Selon nos calculs, les revenus générés par cette hausse serviront essentiellement à financer des projets déjà annoncés par Québec, notamment le renouvellement des wagons du métro, le développement de nouvelles stations de métro ou la navette aéroportuaire", indique-t-il.

"Le maire Tremblay doit cesser l'attentisme, faire preuve de leadership, et prendre l'initiative d'exercer le pouvoir qu'il a réclamé et obtenu du gouvernement du Québec en 2008 d'implanter des péages montréalais ou convenir dans les meilleurs délais de l'implantation de péages régionaux sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal", a poursuivi Louise Harel.

Des mesures positives

Cela étant, ce nouveau budget du gouvernement du Québec répond à plusieurs attentes que nous avions exprimées. "Nous sommes heureux, par exemple, des 200 M$ pour la navette ferroviaire entre le centre-ville et l'aéroport Montréal-Trudeau, des 35 M$ de plus pour l'enveloppe des projets de Montréal 2025 et de sa prolongation jusqu'en 2017, et de l'augmentation de 209 M$ du Fonds des installations sportives. Nous saluons également la décision de procéder à la rénovation de l'édifice Wilder, dans le quartier des spectacles, pour y loger les bureaux du ministère de la Culture", a fait savoir la chef de l'Opposition officielle.

"Ces réponses positives nous laissent croire que le gouvernement du Québec serait prêt à répondre favorablement à un véritable plan de relance économique et de l'emploi de l'Est de Montréal. Il y a là un énorme potentiel à développer qui interpelle tous les intervenants économiques. Nous demandons instamment au maire de Montréal d'exercer en ce domaine le leadership dont on doit s'attendre du maire de la Métropole du Québec", a conclu Louise Harel.

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements : Renseignements: Marie-Hélène d'Entremont, Attachée de presse, Cabinet de la chef de l'Opposition officielle, (514) 872-2934, Cell.: (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme

Communiqués Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.