Budget Bachand: l'abolition de la Commission de l'équité salariale représente
un recul inacceptable pour les travailleuses du Québec !

MONTRÉAL, le 31 mars /CNW Telbec/ - Choqué par l'ensemble des mesures régressives annoncées hier dans le Budget Bachand, le Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail (CIAFT), une organisation pionnière dans la lutte des Québécoises pour l'équité salariale, est particulièrement interloqué et consterné d'apprendre que la Commission de l'équité salariale sera abolie et son mandat transféré à la Commission des droits de la personne et de la jeunesse.

"Nous sommes extrêmement inquiètes. Cela envoie un message incompréhensible auquel on ne s'attendait absolument pas, moins d'un an après que l'Assemblée nationale ait voté à l'unanimité le projet de loi 25 modifiant la Loi sur l'équité salariale en vue d'une meilleure poursuite de l'application et du maintien de la Loi. Il nous faut une commission à part dotée d'une expertise singulière pour une Loi unique au monde!", déclare Danielle Hébert, vice-présidente du CIAFT.

Ces modifications récentes fixent une échéance et des obligations nouvelles aux entreprises. "À ce jour, près de la moitié des entreprises n'ont pas encore commencé ou terminé leurs travaux en équité salariale. Nous sommes dans une année charnière et un transfert des compétences de la Commission, même total -ce qui est loin d'être assuré à l'heure actuelle- hypothéquera grandement le droit à l'équité salariale des femmes", souligne Mme Hébert. Le maintien de l'équité salariale à moyen et à long terme risque aussi d'être sérieusement compromis.

D'ailleurs, quelle économie de bouts de chandelle le gouvernement espère-t-il faire sur une organisation extrêmement active dont le budget s'élève ces dernières années à environ 5 millions de dollars? "La Commission a acquis en seulement 12 ans une expertise précieuse, rendu des centaines de décisions, procédé à des enquêtes et mis en place un programme de vérification dans les entreprises essentiel pour les travailleuses non représentées par un syndicat. Gardera-t-elle l'ensemble de ses effectifs? Qu'adviendra-t-il de son double rôle, de soutien et de décision de première instance, et pour les entreprises et pour les travailleuses?", s'inquiète Nathalie Goulet, directrice du CIAFT.

Cette annonce est absolument illogique dans le contexte où un important consensus social entoure la Loi sur l'équité salariale au Québec. Il a été démontré que son application diligente par la Commission a été profitable à l'économie et à la qualité des emplois majoritairement féminins depuis 1996. Ces progrès n'auraient pas été possibles si la Commission n'avait pas mis les bouchées doubles ces dernières années, avec toute la marge de manœuvre dont elle disposait, en produisant des outils pour faciliter le travail des entreprises, en élaborant des orientations touchant plusieurs questions laissées en suspens, en développant des documents pour les travailleuses ainsi qu'en envisageant des pistes d'actions visant particulièrement les travailleuses non syndiquées.

Le CIAFT s'engage à défendre le maintien intégral de la Commission de l'équité salariale et assure le gouvernement de sa participation à une commission parlementaire sur le projet de loi omnibus qui doit être présenté d'ici mars 2011.

Le CIAFT est une organisation de défense collective des droits membre du mouvement des femmes au Québec et regroupe depuis 1982 une cinquantaine d'organismes et de personnes oeuvrant au développement de la main-d'œuvre féminine. Ses principaux champs d'expertise sont l'équité salariale, l'accès à l'égalité, l'adaptation des programmes et des mesures d'intégration des femmes au marché du travail et la conciliation famille-emploi-études. Il est également mandataire depuis 1996 du Comité consultatif Femmes en développement de la main-d'œuvre d'Emploi Québec.

SOURCE Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail (CIAFT)

Renseignements : Renseignements: Nathalie Goulet, directrice, CIAFT, (514) 839-1220; Kim Paradis, responsable du dossier de l'équité salariale, CIAFT, (514) 954-1220 *244

Profil de l'entreprise

Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail (CIAFT)

Renseignements sur cet organisme

BUDGET DU QUEBEC 2010

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.