Budget 2017 : engagement brisé et équité réclamée

MONTRÉAL, le 28 mars 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) prend acte de la décision gouvernementale de renier de nouveau sa signature et ses engagements envers les médecins dans son budget 2017.  En effet, pour la seconde fois en moins de trois ans, le gouvernement du Québec annonce qu'il entend revenir sur sa signature et renégocier des ententes dûment convenues de bonne foi entre ses représentants et ceux des médecins.  Alors que les médecins de famille font des efforts inédits pour améliorer l'accès à leurs soins, il est extrêmement malheureux de voir l'État québécois faire part de son intention de renier de nouveau ses engagements contractuels.

« En 2014, le gouvernement et la FMOQ ont convenu d'un nouvel accord qui permettait d'étaler jusqu'en 2022 des modalités d'une entente négociée initialement pas plus tard qu'en 2011.  Les médecins omnipraticiens québécois ont alors montré leur bonne foi et leur ouverture, malgré le manque de vision du gouvernement.  Le contexte budgétaire étant alors difficile, il allait de soi à nos yeux que les médecins de famille fassent leur part, même s'ils demeuraient grandement sous-rémunérés comparativement à leurs collègues du reste du Canada, une situation qui perdure d'ailleurs depuis des décennies.  Dans ce contexte, il est plutôt surprenant et navrant, à peine deux ans après avoir convenu d'une nouvelle entente, et bien qu'il compte d'importants surplus budgétaires, de voir le gouvernement revenir encore une fois sur sa signature et briser des engagements convenus dans une entente négociée de bonne foi », a affirmé le Dr Louis Godin, président de la FMOQ.

La Fédération tient à rappeler que la rémunération moyenne des médecins de famille a augmenté de 0 % en 2014, de 1,9 % en 2015 et 2,7 % en 2016, ce qui est loin d'être exagéré ou scandaleux.  De plus, contrairement à ce qui est parfois véhiculé dans l'espace public, un important écart de rémunération subsiste incontestablement entre les médecins de famille québécois et leurs collègues ontariens. En effet, selon les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), la rémunération des médecins de famille ontariens est supérieure de 27 % à celles de leurs collègues québécois.  Dans ce contexte, prétendre que la rémunération des omnipraticiens du Québec est aujourd'hui équivalente à celle des médecins de l'Ontario ne peut que relever de l'ignorance ou de la malhonnêteté intellectuelle.  Enfin, près de 400 nouveaux médecins de famille arrivent en pratique au Québec ces années-ci, nécessitant une hausse approximative de l'enveloppe de rémunération des omnipraticiens de 1,5 %.  Hausse d'enveloppe budgétaire ne signifie donc pas automatiquement augmentation de rémunération. 

« Les médecins de famille, de tout temps, ont répondu « présents » lorsqu'ils devaient faire leur part, et ce, que ce soit sur le plan de l'accès aux soins ou sur le plan budgétaire.  Ils sont attachés par contre à certains principes auxquels le gouvernement, lui, semble malheureusement de moins en moins croire : le respect des engagements convenus et l'équité.  La FMOQ tient juste à rappeler que pour que le processus de négociation entre l'État québécois et les médecins de famille soit de nouveau crédible, le gouvernement devra cesser de renier les ententes qu'il a signées avec la profession médicale, d'une part, et s'engager dans toute entente future à ce qu'y ait équité au bout du processus pour l'ensemble des médecins québécois, d'autre part, particulièrement si la base de comparaison retenue est la rémunération des médecins ontariens »,  a conclu le Dr Godin.

Syndicat professionnel représentant l'ensemble des médecins omnipraticiens du Québec, la FMOQ compte près de 9500 membres. Sa mission consiste à veiller aux intérêts professionnels et scientifiques de ses membres. Pour plus de renseignements sur la FMOQ, consultez son site Internet au www.fmoq.org

 

SOURCE Fédération des médecins omnipraticiens du Québec - FMOQ

Renseignements : Jean-Pierre Dion, directeur des Communications; Marie Ruel, conseillère aux Communications, Courriel : presse@fmoq.org, Tél. : 514 878-9160 ou 1 800 361-8499

LIENS CONNEXES
http://www.fmoq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.