BUDGET 2016-2017 - Communiqué no 1 de 5 - Plan économique du Québec - mars 2016 - Un plan économique clair pour bâtir un Québec moderne et prospère

QUÉBEC, le 17 mars 2016 /CNW Telbec/ - Le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, a déposé aujourd'hui, à l'Assemblée nationale, un deuxième budget équilibré consécutif et un plan économique contenant des mesures qui permettront au Québec de relever les défis de demain en agissant sur les enjeux structurels qui freinent sa croissance économique.

« Nous avons remis la maison en ordre et nous avons établi des bases solides constituant le socle de notre prospérité. Nous nous redonnons les moyens d'accompagner l'ensemble des citoyens dans une société et une économie en transformation », a déclaré le ministre.

Le plan économique qui guidera les actions du gouvernement repose sur quatre axes principaux, soit :

  • mieux former;
  • innover;
  • tirer profit de la transition vers une économie plus sobre en carbone;
  • attirer, développer et retenir les meilleurs talents.

Un budget en équilibre pour plusieurs années
Le rétablissement de finances publiques saines et équilibrées combiné aux mesures mises en œuvre par l'entremise du Plan économique du Québec a permis au gouvernement de réaliser son objectif d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2015-2016 et de le maintenir pour les cinq prochaines années.

En 2016‑2017, les revenus consolidés de l'État s'établiront à 102,6 milliards de dollars, en croissance de 3,2 %. Quant aux dépenses consolidées, elles s'établiront à 100,1 milliards de dollars en 2016‑2017, en hausse de 2,5 %.

« Nous maintiendrons l'équilibre budgétaire tout en poursuivant nos versements au Fonds des générations, qui dépasseront 2 milliards de dollars en 2016‑2017. Ce fonds est la mesure d'équité intergénérationnelle la plus puissante qu'un gouvernement ait jamais adoptée. Nous faisons chaque versement en pensant à nos enfants et à nos petits-enfants, qui pourront développer le Québec selon leurs propres aspirations », a affirmé M. Leitão.

Réduction du poids de la dette
Au 31 mars 2016, le poids de la dette s'établira à 55 % du PIB, ce qui équivaut à une baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse s'accélérera au cours des prochaines années. En 2016‑2017, le service de la dette consolidé devrait s'établir à 10,4 milliards de dollars.

« La réduction du poids de la dette est une priorité et le gouvernement maintient son objectif de ramener ce ratio à 45 % du PIB en 2026. Notre plan tient la route et les investisseurs et les agences de notation reconnaissent que nous sommes sur la bonne voie », a précisé le ministre.

La croissance économique s'accélère
Les effets de la baisse des prix de l'énergie et du dollar canadien devraient s'accentuer au cours des deux prochaines années. Ainsi, soutenue principalement par les exportations internationales, par la consommation des ménages et par les investissements des entreprises, la croissance économique devrait atteindre 1,5 % en 2016 et 1,6 % en 2017.

« Ce renforcement de notre économie aura un impact positif sur la création d'emplois. Je tiens d'ailleurs à souligner que depuis mai 2014, le Québec a créé 70 600 emplois », a indiqué M. Leitão.

Une économie en transformation
Le Plan économique permettra au Québec de saisir les occasions liées à la transformation de la société en une économie du savoir, plus ouverte, plus innovante et plus sobre en carbone. Les nouvelles initiatives présentées aujourd'hui totaliseront un soutien de plus de 3,6 milliards de dollars, au cours des prochaines années.

Ces mesures permettront :

  • d'investir dans les infrastructures et de renforcer le financement des services publics;
  • de réduire le fardeau fiscal des particuliers, de soutenir les familles et les collectivités et d'encourager la participation au marché du travail;
  • d'accompagner une économie en transformation en favorisant l'investissement privé.

L'éducation : le meilleur investissement pour le Québec
Le gouvernement réaffirme l'importance de l'éducation et de l'enseignement supérieur pour le développement économique et social du Québec. Le Plan pour la réussite en éducation et en enseignement supérieur prévoit des investissements additionnels de plus de 1,2 milliard de dollars sur trois ans. Ceux-ci viseront à améliorer la performance globale de l'éducation et de l'enseignement supérieur, en plaçant les élèves et les étudiants au centre des priorités, ainsi qu'à rénover et à améliorer nos établissements d'enseignement.

« L'éducation, la formation et la participation de tous au marché du travail constituent les principaux leviers de notre développement économique et social. Le Québec doit pouvoir miser sur tous ses talents », a conclu le ministre.

 

SOURCE Cabinet du ministre des Finances

Renseignements : Audrey Cloutier, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Finances, 418 643-5270


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.