Budget 2015-2016 - Communiqué 1 de 6 - Plan économique du Québec - Un budget équilibré et un plan économique qui donneront un nouvel élan au Québec

QUÉBEC, le 26 mars 2015 /CNW Telbec/ - Le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, a confirmé aujourd'hui, dans son discours sur le budget, le retour à l'équilibre budgétaire pour l'exercice financier 2015‑2016, après six années consécutives de déficits qui ont alourdi la dette de près de 16 milliards de dollars. Il a également présenté le Plan économique du Québec qui guidera les actions du gouvernement au cours des prochaines années afin de donner un nouvel élan au Québec.

« Ce budget confirme que les efforts de redressement des finances publiques et de contrôle de nos dépenses ont porté leurs fruits. Nous avons respecté notre engagement et nous amorçons maintenant une nouvelle étape axée sur une croissance de l'économie québécoise et de l'emploi dont profiteront tous les citoyens », a déclaré le ministre.

Un budget équilibré
Les mesures mises de l'avant dans le budget de juin dernier et dans la mise à jour économique de décembre ont permis au gouvernement de ramener le déficit à 2,35 milliards de dollars pour l'exercice 2014‑2015, comme prévu. Les actions du Plan économique, conjuguées aux perspectives de croissance économique favorables, permettront d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2015‑2016 et de le maintenir par la suite.

En 2015‑2016, les revenus consolidés de l'État s'établiront à un peu plus de 100 milliards de dollars. La croissance des revenus autonomes se poursuivra, passant de 3,5 % en 2014‑2015 à 4,4 % en 2015‑2016, puis à 3,3 % en 2016‑2017.

La hausse des dépenses consolidées excluant le service de la dette a été ramenée à 2,9 % en 2014‑2015, par rapport à 4,7 % l'année précédente. Ces dépenses s'établiront à 88,1 milliards de dollars en 2015‑2016, en hausse de 1,5 %.

« Nous atteindrons nos objectifs budgétaires tout en maintenant nos versements au Fonds des générations, qui atteindront 1,6 milliard de dollars en 2015‑2016. De plus, d'ici 2020, le contrôle de nos dépenses permettra de ramener le poids des missions de l'État dans notre économie à 21,5 %, un niveau soutenable et équivalent à celui qui prévalait avant la récession de 2009 », a souligné M. Leitão.

Réduction du poids de la dette
En 2015‑2016, le fardeau de la dette par rapport au PIB commencera à diminuer, alors qu'il n'avait cessé d'augmenter depuis 2009. Au 31 mars 2016, il s'établira à 54,0 %, soit une baisse de 0,9 point de pourcentage. En 2015‑2016, le service de la dette consolidé devrait s'établir à 10,5 milliards de dollars.

« Le gouvernement maintient donc ses objectifs de réduction de la dette, ainsi que ses versements au Fonds des générations, afin que la dette brute ne représente plus que 45 % du PIB en 2026 », a affirmé M. Leitão.

Le Plan économique du Québec
Le budget 2015‑2016 présente un plan économique visant à assurer la croissance et le développement du Québec à court et moyen terme. Les actions prévues dans ce plan totaliseront 3,4 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années, dont 2,5 milliards de dollars en allègements fiscaux. Elles engendreront des investissements de 13 milliards de dollars dans l'économie du Québec.

Plus spécifiquement, le Plan économique du Québec présente des mesures pour :

  • alléger le fardeau fiscal des particuliers et des entreprises dans le but d'encourager le travail et l'investissement;
  • stimuler l'investissement et favoriser le développement économique de toutes les régions du Québec;
  • encourager une plus grande participation au marché du travail en assurant une meilleure adéquation entre la formation et l'emploi.

« Nous offrons avec ce plan, une première réponse aux recommandations de la Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, en prévoyant notamment d'importants allègements fiscaux pour les particuliers et les entreprises. De plus, nous allons de l'avant avec des initiatives majeures permettant de développer l'économie et de répondre aux défis qui attendent le Québec au cours des prochaines années, notamment le vieillissement de la population », a précisé le ministre.

La croissance économique s'accélère
Soutenue notamment par les exportations internationales qui ont bondi de 10,9 % au cours de la dernière année, la croissance économique a amorcé un net redressement au Québec. Après avoir enregistré une hausse de 1 % en 2013, le PIB affiche une croissance de 1,5 % en 2014 qui devrait passer à 2 % en 2015 et en 2016.

 

SOURCE Cabinet du ministre des Finances

Renseignements : Andrée-Lyne Hallé, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Finances, 418 643-5270


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.