Bruit au parc Jean-Drapeau : La Ville de Saint-Lambert invite les parties concernées à trouver une entente commune, mais maintient le cap sur la poursuite

SAINT-LAMBERT, QC, le 11 août 2015 /CNW Telbec/ - Convaincus du bien-fondé de ses démarches judiciaires entreprises pour protéger les intérêts des citoyens de leur municipalité, les élus de la Ville de Saint-Lambert ont décidé, de façon consensuelle, de maintenir le cap dans le dossier du bruit produit lors des nombreux événements et festivals tenus au parc Jean-Drapeau. Cependant, dans un souci de respecter les règles de bon voisinage, ils entendent également donner une nouvelle chance aux discussions et négociations afin d'atténuer la portée des inconvénients vécus par les citoyens de Saint-Lambert depuis plus de cinq ans.

Au terme d'un comité plénier tenu lundi soir, les membres du conseil municipal ont réitéré son objectif ultime d'obtenir une résolution de la problématique actuelle. Rappelons que le débat de fond de cet enjeu important devrait être entendu par la Cour supérieure au cours des prochains mois, voire en 2016.

Si le conseil municipal souligne ainsi l'importance de préserver la qualité de vie de ses citoyens auprès des tribunaux, les élus reconnaissent que la quête d'une solution durable peut, et doit, être négociée préférablement de façon politique avec les représentants d'evenko, de la Société du parc Jean-Drapeau et de la Ville de Montréal.

Soucieuse de gérer ses finances publiques de manière responsable, la Ville de Saint-Lambert invitera prochainement formellement monsieur Denis Coderre, maire de Montréal, madame Danièle Henkel, présidente du conseil d'administration de la Société du parc Jean-Drapeau et monsieur Geoff Molson, président d'evenko à s'asseoir autour d'une table afin de rechercher une solution durable, satisfaisante et économique pour toutes les parties. La Ville de Saint-Lambert accueillera avec plaisir ces décideurs ou leurs représentants désignés.

Les élus de Saint-Lambert sont convaincus qu'une entente négociée est toujours préférable à une entente imposée.

De plus, une solution négociée permettrait à toutes les parties impliquées de minimiser les coûts inhérents à la judiciarisation de ce dossier. 

La Ville de Saint-Lambert est convaincue que cette démarche politique ayant comme objectif de privilégier une solution négociée répond à la volonté manifestée par ses citoyens. La Ville de Saint-Lambert n'hésitera pas à exercer toutes ses options judiciaires dans l'éventualité où la solution politique achopperait.

« Je le répète notre objectif demeure toujours de trouver des solutions afin que les activités du parc Jean-Drapeau ne se fassent plus au détriment de la qualité de vie des Lambertois », a indiqué le maire Alain Dépatie.

En tant que demanderesse dans ce dossier hautement médiatisé, la Ville est totalement en contrôle des actions qu'elle jugera opportun de poser au cours des prochains mois.

Une prochaine étape judiciaire est prévue le 25 novembre alors que la ville devra être entendue sur la requête en irrecevabilité déposée par evenko et la Ville de Montréal.

 

SOURCE Ville de Saint-Lambert

Renseignements : Service des communications, 450 466-3077, communications@saint-lambert.ca

RELATED LINKS
www.ville.saint-lambert.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.