Bruit au parc Jean-Drapeau - La Ville de Saint-Lambert exige une action rapide du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

SAINT-LAMBERT, QC, le 22 juin 2016 /CNW Telbec/ - La Ville de Saint-Lambert déplore la réaction passive du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques après avoir demandé une intervention rapide dans le dossier du bruit au parc Jean-Drapeau. Près d'un mois après avoir interpellé le ministre David Heurtel, la Ville a reçu un accusé de réception indiquant que sa requête ne serait traitée qu'à la mi-août, soit à la fin de la saison 2016 des spectacles extérieurs. Ce délai fait en sorte que la Ville de Montréal ne procédera pas à la réalisation des études acoustiques qui auraient permis l'élaboration des simulations nécessaire à l'application de la Loi sur la qualité de l'environnement (LQE) à laquelle devra se conformer le futur amphithéâtre extérieur au parc Jean-Drapeau.

« Nous cherchons à sensibiliser le gouvernement à l'importance du respect de la LQE dans la conception de l'amphithéâtre, afin de faire valoir les droits de nos citoyens - reconnus à plus d'une reprise par les tribunaux du Québec. Nous sommes amèrement déçus de la réponse obtenue. Le gouvernement doit agir promptement afin de faire respecter sa propre loi. Ce délai est tout simplement inacceptable », s'est exprimé Alain Dépatie, maire de Saint-Lambert.

Le conseil municipal souhaite obtenir par écrit la confirmation que le ministre exigera de la Ville de Montréal et/ou de la Société du parc Jean-Drapeau (SPJD) qu'elles obtiennent un certificat d'autorisation visé par l'article 22 de la Loi sur la qualité de l'environnement avant d'entreprendre l'aménagement du nouvel amphithéâtre au parc Jean-Drapeau. Le conseil a adopté à l'unanimité une résolution à cet effet lors de sa séance du 17 mai dernier. Cette démarche vise à s'assurer que les bruits qui y seront générés lors de la tenue de spectacles extérieurs seront conformes aux prescriptions de la Loi et, plus particulièrement, à celles de l'article 20 de la LQE. Notons que toute demande de certificat d'autorisation devrait normalement comprendre la réalisation de simulations acoustiques en vue de mesurer les impacts des activités anticipées sur la population environnante.

En négociation avec la Ville de Montréal, evenko et la Société du parc Jean-Drapeau depuis 2007 pour résoudre la problématique du bruit, la Ville de Saint-Lambert tente d'en arriver à une solution concertée. Les parties en étaient même arrivées à une entente en 2013. Malheureusement, à la fin de l'année 2013, la Ville de Saint-Lambert s'est vue forcée de faire appel aux tribunaux pour se faire entendre et respecter dans ses droits. Les tribunaux ont reconnu, à deux reprises, le bien-fondé de son recours.  Malgré tout, la Ville a toujours privilégié une approche de bon voisinage et a tendu la main aux parties concernées.

D'ailleurs, le maire Dépatie se réjouit de ses récents échanges avec evenko, qu'il qualifie de constructifs. « Les efforts des derniers mois portent leurs fruits et nous avons bon espoir que des mesures additionnelles d'atténuation du bruit seront mises en place dès cet été », a-t-il conclu.  

SOURCE Ville de Saint-Lambert

Renseignements : Division des communications, 450 466-3077, communications@saint-lambert.ca

RELATED LINKS
www.ville.saint-lambert.qc.ca

Profil de l'entreprise

Ville de Saint-Lambert

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.