Brad Trost au Premier Ministre Trudeau : « Retirez la contribution financière du Canada au fonds international sur l'avortement! »

Trost demande aux candidats à la chefferie du Parti conservateur de se joindre à lui pour en appeler au retrait de la contribution canadienne

OTTAWA, le 6 mars 2017 /CNW/ - Le candidat à la chefferie du Parti conservateur et député de Saskatoon-University Brad Trost a fait appel aujourd'hui au gouvernement Trudeau pour que celui-ci revienne sur sa décision de verser une contribution initiale de 20 M$ à un fonds international sur l'avortement lancé par le gouvernement néerlandais et qu'il gèle tout financement additionnel pour l'avortement. Trost a également demandé à tous les candidats à la chefferie du Parti conservateur de se joindre à lui pour en appeler à l'annulation de la contribution financière au fonds international sur l'avortement.

« Je demande à Justin Trudeau d'annuler la décision malavisée de sa ministre de remettre plus de 20 M$ provenant des contribuables canadiens à des organismes qui pratiquent l'avortement à l'échelle internationale, y compris dans des pays où l'avortement est illégal », a déclaré Brad Trost. « Je sollicite le soutien de tous les candidats à la chefferie du Parti conservateur pour demander l'annulation de la contribution financière du Canada au fonds d'avortement international. »

La ministre du Développement international de Justin Trudeau a annoncé un premier versement de 20 M$ dans le fonds international sur l'avortement. Pendant une téléconférence de presse tenue le jeudi 2 mars 2017, la ministre Bibeau a indiqué que ce montant de 20 M$ n'était que le début. La ministre Bibeau a clairement souligné qu'il s'agissait du premier versement d'une contribution financière annuelle. Elle a ajouté que les soi-disant « droits » sexuels et reproductifs seront un pilier de la politique étrangère du gouvernement Trudeau.

Ce qu'on sait peu, c'est que les contributions au fonds international sur l'avortement seront affectées à l'International Planned Parenthood Federation (IPPF), l'organisme Marie Stopes International, l'UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la population), l'IPAS et l'organisme PSI. Des sources ont révélé que l'organisme Marie Stopes International pratiquait l'avortement dans des pays où l'avortement est illégal. Bien que le The Globe and Mail ait cité la ministre Bibeau insistant sur le fait que le gouvernement de Justin Trudeau ne fait pas actuellement la promotion de l'avortement, chacun des organismes récipiendaire des fonds milite en faveur de l'avortement auprès de femmes vulnérables dans des régions rurales de l'Afrique. Ces organismes offrent l'avortement à des femmes qui n'ont pas accès aux soins de santé de base permettant de traiter les complications qui peuvent survenir du fait des avortements pratiqués par ces organismes.

En 2009 et 2010, après que Brad Trost a lancé une pétition et obtenu le soutien de ses collègues du caucus, aucune contribution financière n'avait été versée à l'IPPF. Après que son prédécesseur a rétabli le financement en 2011, Julian Fantino, ministre conservateur du Développement international, a annulé en 2013 toutes les contributions financières du Canada à l'IPPF et aux organismes militant en faveur de l'avortement à l'échelle internationale ou le pratiquant. Le financement du Canada destiné au programme de santé maternelle des Nations Unies était conditionnel à ce que les fonds ne soient pas utilisés au financement d'avortements. Le financement du Canada était axé sur la santé maternelle et non sur l'avortement.

« Il est irresponsable de promouvoir l'avortement auprès de femmes qui n'ont même pas accès aux soins de santé de base, sans parler des soins de suivis, nécessaires au traitement des complications qui peuvent survenir du fait des avortements pratiqués par ces organismes. En finançant des organismes qui militent en faveur de l'avortement à l'échelle internationale, le gouvernement de Justin Trudeau s'engage dans la pire forme d'impérialisme culturel », a commenté Brad Trost. « Je demande à Justin Trudeau d'ANNULER toute contribution financière, présente et future, au fonds international sur l'avortement, et de plutôt consacrer ces fonds à la santé des mères et des enfants. »

SOURCE Campagne Brad Trost

Renseignements : Mike Patton, Directeur des relations avec les médias, 613 620-3000 / media@bradtrostcampaign.com

Profil de l'entreprise

Campagne Brad Trost

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.