Bombardier - Le premier ministre doit être transparent

QUÉBEC, le 31 mai 2016 /CNW Telbec/ - Le chef de l'opposition officielle et député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a demandé davantage de transparence au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, quant à l'aide de 1,3 milliard de dollars que son gouvernement a accordée à Bombardier.

« Concernant l'entente que le gouvernement a conclue avec l'entreprise, nous savons que celui-ci détient une option sur 200 millions de bons de souscription, mais on ignore quelles sont les conditions de rachat reliées au milliard qu'il a investi. Or, ce matin, nous apprenons que les conditions de rachat pourraient être aussi faibles qu'un taux d'intérêt de 3 % ou de 4 %, ce qui voudrait dire, en clair, que ce sont les contribuables qui prennent tous les risques. Si ça tourne mal, ils en assumeront les conséquences mais, si tout se passe bien, ils n'auront aucune possibilité de profiter des gains », a déclaré Sylvain Gaudreault.

« Il n'y a que deux options possibles : soit les conditions de rachat ont été convenues dès le départ - dans ce cas, le premier ministre doit faire preuve de transparence, car il s'agit de l'argent des contribuables -, soit Philippe Couillard doit admettre que la situation est pire qu'on le croyait et qu'il a improvisé, utilisant un milliard d'argent public. Le premier ministre n'est même pas en mesure de dire aux Québécois quel sera leur bénéfice si tout va bien et que l'entreprise décide de racheter la part du gouvernement. Ce que nous savons, par contre, c'est qu'on va tout perdre si ça va mal », a-t-il ajouté.

« Au mois d'octobre, lorsque le gouvernement a annoncé qu'il soutiendrait financièrement Bombardier, tout le monde était d'accord. Le problème, c'est que l'entente a été mal négociée. Le délai pour conclure sa version finale est expiré depuis longtemps. La date du premier versement est dépassée depuis deux mois, et le gouvernement fédéral se fait toujours attendre. Qu'attend le premier ministre Couillard pour faire réellement pression sur Ottawa afin d'obtenir notre part des 50 milliards que les Québécois y envoient chaque année? », a conclu le chef de l'opposition officielle.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.