BMO réclame des modifications au système des retraites

Dans un rapport du Centre Info-retraite, BMO appelle de façon pressante à une plus grande flexibilité pour les particuliers cotisants

    
    -   REER: élimination des restrictions liées à l'âge; augmentation des
        limites de cotisation maximale
    -   FERR: réduction de l'impôt sur le rendement; abaissement des montants
        de retrait obligatoires
    -   Élargissement des options de transfert à l'abri de l'impôt sur les
        montants détenus dans un REER ou un FERR au moment du décès
    

MONTRÉAL, le 22 avr. /CNW/ - Le Centre Info-retraite de BMO a publié un rapport aujourd'hui, dans lequel il recommande que les Canadiens puissent profiter d'un meilleur contrôle de leurs épargnes en vue de la retraite, afin de mieux les gérer en fonction de leur situation personnelle.

"Selon le point de vue de BMO, nous ne pouvons faire abstraction de l'épargne personnelle lorsque nous cherchons à améliorer le système actuel des retraites", a expliqué Tina Di Vito, chef, Centre Info-retraite, BMO Groupe financier. "Nous croyons que l'adoption d'une approche axée sur le principe selon lequel les particuliers devraient avoir la possibilité de contrôler leurs épargnes en vue de la retraite et de les gérer en fonction de leur situation personnelle profitera aux Canadiens et aura des répercussions positives immédiates pour les baby-boomers qui sont sur le point de prendre leur retraite."

Le rapport, intitulé "Propositions pour assouplir les REER et les FERR", propose cinq changements pratiques destinés à améliorer les prestations de retraite à court comme à long terme :

    
    -   L'élimination des restrictions liées à l'âge pour ce qui est des
        régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER). Actuellement, les
        Canadiens ont l'obligation de convertir leur REER lorsqu'ils
        atteignent l'âge de 71 ans. Le Centre Info-retraite estime que les
        Canadiens devraient avoir la possibilité de choisir à quel moment ils
        souhaitent retirer de l'argent de leur REER. Cela leur donnera une
        plus grande flexibilité, et leur permettra d'accumuler davantage
        d'épargne en vue de la retraite.

    -   La réduction de l'impôt sur les retraits effectués à partir d'un
        fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Seules les cotisations
        au REER devraient être imposées, à titre de "revenu d'emploi
        différé". Cependant, le rendement des placements devrait être imposé
        à un taux inférieur, reflétant le taux d'imposition qui aurait été
        appliqué si le placement avait été effectué dans un régime non
        enregistré.

    -   L'élargissement des options de transfert à l'abri de l'impôt sur les
        montants détenus dans un REER ou un FERR au moment du décès. S'il
        reste des fonds dans le REER ou le FERR d'un particulier au moment de
        son décès, ces sommes devraient pouvoir être versées à l'abri de
        l'impôt dans le REER ou le FERR de la génération suivante. Si la
        possibilité de transmettre ces fonds à l'abri de l'impôt existait,
        cela encouragerait à les conserver dans un régime de retraite.

    -   L'abaissement des montants de retrait obligatoires à partir d'un
        FERR. La règle actuelle oblige les particuliers à retirer de l'argent
        de leur FERR, qu'ils en aient besoin ou non, ce qui pourrait
        contribuer à vider le fonds trop rapidement. Le gouvernement a la
        possibilité de prolonger la durée de vie d'un FERR en réduisant les
        montants qui doivent obligatoirement être retirés.

    -   Une augmentation des limites de cotisation maximale à un REER. Le
        Centre Info-retraite recommande une augmentation des limites de
        cotisation afin qu'elles puissent davantage se comparer aux régimes
        de retraite à prestations déterminées, et ainsi offrir une chance
        égale à tous les Canadiens d'économiser en vue de la retraite.
    

"Si nous sommes d'accord pour dire que le système actuel des retraites n'a pas besoin d'être complètement modifié, il est possible d'y apporter des améliorations afin d'offrir une plus grande flexibilité en matière de planification de la retraite", a expliqué Mme Di Vito. "Si ces recommandations étaient adoptées, les Canadiens de tous âges et de toutes générations profiteraient d'un système beaucoup plus flexible, qui leur permettrait d'avoir un meilleur contrôle de leur retraite. Nous croyons que l'adoption de ces propositions permettrait de profiter d'un régime de retraite en meilleure santé, et plus efficace sur le plan fiscal."

En attendant que des changements soient apportés au régime actuel des retraites au Canada, Mme Di Vito propose les conseils ci-dessous, que les Canadiens pourront mettre en application afin de s'assurer de correctement planifier leur retraite :

    
    -   Cotisez le maximum - Assurez-vous que vos placements dans un REER
        soient aussi intéressants qu'un régime de retraite, en cotisant le
        plus possible, année après année. Actuellement, les limites de
        cotisation à un REER sont établies à 18 pour cent de votre revenu
        imposable de l'année civile précédente, jusqu'à un plafond prédéfini
        (22 000 $ en 2010).

    -   nvestissez en fonction de votre groupe d'âge - Tenez compte du temps
        qu'il vous reste lorsque vous élaborez une stratégie de placement en
        vue de la retraite. Autrement dit, sachez quel type d'investisseur
        vous devriez être. Certaines ressources, telles que le site Profils
        d'investisseur de BMO (profildinvestisseur.bmo.com), peuvent aider
        les Canadiens à le déterminer, tout en leur offrant conseils et
        astuces en matière de placements.

    -   Sachez quelles sont les options qui vous sont offertes - Pour savoir
        quel véhicule de placement vous aidera le mieux à profiter du style
        de vie de vos rêves une fois à la retraite, vous devez d'abord
        déterminer quels sont vos objectifs financiers à court et à long
        terme. Le REER n'est pas la seule option qui existe pour épargner en
        vue de la retraite. Par exemple, le Compte d'épargne libre d'impôt
        (CELI) vous permet d'épargner et d'investir à l'abri de l'impôt. Mme
        Di Vito conseille aux Canadiens de rencontrer un conseiller financier
        afin de déterminer quelles sont pour eux les meilleures options, en
        fonction de leur situation et de leurs objectifs personnels.
    

Le rapport complet du Centre Info-retraite de BMO est accessible à l'adresse suivante :

http://www.bmo.com/accueil/particuliers/services-bancaires/placements/epargne-retraite/planification-retraite/retraite-bmo/ressources

À propos de BMO

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO(MD) Groupe financier (TSX, NYSE : BMO) est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 399 milliards de dollars au 31 janvier 2010 et plus de 36 000 employés, BMO offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

SOURCE BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements : Renseignements: au sujet du rapport du Centre Info-retraite de BMO, ou pour convenir d'une entrevue, veuillez communiquer avec: Sarah Bensadoun, Montréal, sarah.bensadoun@bmo.com, (514) 877-8224, Internet: www.bmo.com/francais

Profil de l'entreprise

BMO BANQUE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.