BioProspecting et l'Institut atlantique de recherche sur le cancer
établissent une collaboration officielle pour élaborer un test de diagnostic
précoce du cancer de l'ovaire

MONCTON, NB, le 22 oct. /CNW/ - BioProspecting NB Inc. (BPNBI) et l'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) ont établi une collaboration officielle pour élaborer un test de diagnostic précoce du cancer de l'ovaire, fondé sur la plateforme de gestion du cancer unique et exclusive à BPNBI. Le programme de recherche et développement sera exécuté à l'établissement de l'IARC situé à Moncton et aux installations de recherche de BPNBI à Sackville.

Grâce à la concordance unique entre le travail de l'IARC en matière de biomarqueurs du cancer et les découvertes et capacités de développement de BPNBI, les deux entités seraient en voie de concrétiser un test de diagnostic précoce du cancer de l'ovaire. Comme aucun diagnostic précoce n'a été approuvé pour ce cancer jusqu'à maintenant, BPNBI croit qu'elle peut combler cet écart.

Le diagnostic de base est actuellement axé sur une simple analyse sanguine permettant de mesurer le nombre de biomarqueurs. Les tumeurs cancéreuses excrètent des cellules qui circulent dans le sang. Comme ces cellules contiennent des biomarqueurs en abondance, ceux-ci peuvent être décelés. Une telle augmentation du nombre de biomarqueurs dans une analyse sanguine indiquerait au clinicien que des tests plus poussés s'imposent.

"Nous constatons une surproduction du nouveau biomarqueur que nous ciblons dans les cancers de l'ovaire, du sein et de la prostate, entre autres, indique le fondateur de BPNBI, le professeur Jack Stewart. En mesurant la quantité de biomarqueurs au cours de la biopsie, nous pouvons également obtenir une indication de la gravité du cancer puisque le nombre de biomarqueurs augmente à mesure que le cancer évolue." Sans pour autant sous-estimer les autres types de cancer pouvant être ciblés, BPNBI a choisi de se concentrer initialement sur la gestion des patientes atteintes du cancer de l'ovaire.

BPNBI met également au point une nouvelle démarche de gestion du cancer prévoyant non seulement le diagnostic, mais aussi le traitement. En fait, l'utilisation du diagnostic repose sur des travaux précliniques intéressants, qui démontrent que l'agent thérapeutique est efficace pour diminuer la croissance des tumeurs ovariennes d'origine humaine chez les souris en ne produisant aucun effet secondaire perceptible.

À son retour de Stockholm, en Suède, où s'est tenue la première conférence internationale sur cette famille de biomarqueurs, M. Stewart était étonné d'être le seul à présenter des résultats sur ce biomarqueur précis et sur son utilisation dans le diagnostic du cancer. "Cela a créé tout un émoi chez certains participants de l'industrie pharmaceutique mondiale. Ce qui a semblé impressionner bon nombre d'entre eux, c'est que nous avions réuni à la fois le système de détection et le traitement. Nous pouvions déterminer quel patient devrait répondre positivement à notre agent thérapeutique et, de façon tout aussi importante, quel patient ne devrait pas y répondre."

Selon le Dr Rodney Ouellette, président-directeur général et cofondateur de l'IARC, "la détection précoce du cancer de l'ovaire est un énorme défi compte tenu du mauvais pronostic associé à cette maladie. La capacité de détecter, à un stade précoce, un biomarqueur spécifique de la tumeur qui est également visé par un nouveau traitement constitue une puissante combinaison qui repousse les frontières de la médecine personnalisée. Nous croyons que ces percées recèlent la possibilité prometteuse de sauver des vies grâce à la détection plus hâtive du cancer et à une thérapie plus efficace."

À la lumière des résultats positifs obtenus avec le diagnostic en cours de développement, et parce qu'il y a très peu de moyens de détection précoce du cancer de l'ovaire dans le domaine de l'oncologie, la commercialisation du diagnostic consiste en une importante occasion commerciale pour BPNBI.

BPNBI a déjà réussi à visualiser la croissance de tumeurs humaines chez les souris (voir le graphique ci-dessous) de telle sorte que, après avoir injecté le matériel diagnostique fluorescent dans l'animal, la tumeur s'illumine. Cela démontre que l'agent thérapeutique est tellement ciblé sur le biomarqueur qu'elle peut servir à déterminer très précisément l'emplacement de la tumeur.

Cette capacité est actuellement adaptée en vue de fonctionner dans un environnement d'imagerie par résonance magnétique, offrant ainsi au clinicien un outil non invasif pour le suivi des tumeurs avant, durant et après le traitement de manière hautement quantitative.

BioProspecting NB, Inc. (BPNBI)

BioProspecting NB, Inc. est une entreprise privée de développement de médicaments au premier stade, créée en 2005 par le professeur Jack Stewart et Paul Gunn à la suite de la découverte et du développement d'un peptide exclusif, la soricidine. La soricidine est au cœur du programme de gestion ciblée du cancer de BPNBI, qui est axé sur un agent thérapeutique contre le cancer de l'ovaire et sur des méthodes diagnostiques compagnes. Grâce à des stratégies novatrices et ciblées utilisées en collaboration avec d'importants établissements de recherche sur le cancer de classe internationale, les médicaments de BPNBI ont démontré la capacité de réduire la viabilité des cellules, d'induire l'apoptose (in vitro) et de réduire le volume tumoral (in vivo) sans preuve de toxicité. L'entreprise exerce ses activités dans son laboratoire de pointe situé à Sackville, au Nouveau-Brunswick.

À propos de l'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC)

L'Institut atlantique de recherche sur le cancer (IARC) est un organisme à but non lucratif établi depuis 1998 et situé à l'Hôpital régional Dr Georges-L. Dumont de Moncton, au Nouveau-Brunswick. Grâce à son expertise unique, l'IARC est devenu un véritable centre d'excellence en recherche sur le cancer. Les chercheurs travaillent avec des partenaires du Canada et de partout dans le monde pour découvrir les origines génétiques du cancer; trois axes de développement guident leur travail : le dépistage précoce, le diagnostic affiné et le traitement ciblé. L'Institut réunit une équipe transdisciplinaire d'environ 35 personnes dotées d'expertise en génomique, en protéomique, en biologie moléculaire et cellulaire, en immunologie, en bioinformatique, en pathologie, en chimie synthétique et organique, en spectrométrie de masse, et en expérimentation in vitro et in vivo. L'IARC contribue ainsi aux efforts mondiaux de recherche dans la lutte contre le cancer.

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

SOURCE BIOPROSPECTING NB INC. (BPNBI)

Renseignements : Renseignements: Professeur Jack Stewart, Directeur scientifique, BioProspecting NB Inc., (506) 536-0014, poste 104, jstewart@bioprospecting.ca; Françoise Roy, Directrice des communications et du développement, Institut atlantique de recherche sur le cancer, (506) 862-4221, francoiser@canceratl.ca

Profil de l'entreprise

BIOPROSPECTING NB INC. (BPNBI)

Renseignements sur cet organisme

INSTITUT ATLANTIQUE DE RECHERCHE SUR LE CANCER (IARC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.