Bilan des réalisations du Secrétariat du Conseil du trésor - Des finances publiques en ordre et un État adapté pour un Québec moderne et prospère

QUÉBEC, le 13 avril 2016 /CNW Telbec/ - « Nous nous étions engagés à assainir les finances publiques de manière durable et à retrouver l'équilibre budgétaire en 2015-2016. Nous avons respecté notre engagement. Nous nous étions engagés à rendre l'État québécois plus efficace et plus respectueux de la capacité de payer des contribuables. Les mesures pour y arriver sont en place. Désormais, nous pouvons entrevoir une véritable prospérité pour le Québec », a déclaré le ministre des Finances, ministre de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, M. Carlos Leitão, à l'ouverture de l'étude des crédits du Secrétariat du Conseil du trésor cet après-midi.

Les objectifs de croissance des dépenses ont été respectés pour une deuxième année consécutive. Il s'agit d'une première depuis plus de 20 ans. Au cours des deux dernières années, la croissance des dépenses a été de 1,6 % et 1,7 %. Avec le retour à l'équilibre, les taux de croissance des dépenses vont pouvoir être plus élevés tout en demeurant supportables à long terme, soit 2,7 % en 2016-2017 et 2,8 % en 2017-2018.

Révision des programmes et des structures

Le gouvernement a amorcé la révision en continu de ses programmes. Un comité ministériel et le Bureau de la révision permanente des programmes ont été mis en place afin de planifier et piloter les travaux de révision.

Concernant la révision des structures, le gouvernement a procédé à la fusion d'organismes en vue de réaliser des gains d'efficience importants. Par exemple, depuis le 1er janvier 2016, les regroupements qui ont mené à la création de Retraite Québec, de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail, ainsi que du Tribunal administratif du travail permettront de générer, globalement, des économies annuelles de près de 35 M$, en plus d'améliorer l'offre de service de ces organismes.

Contrôle des effectifs et des dépenses de rémunération

La rémunération des employés de l'État représente à elle seule près de 60 % des dépenses de programmes, une somme de 40 G$ annuellement. En 2015-2016, grâce à la mise en œuvre de la Loi sur la gestion et le contrôle des effectifs, le nombre d'équivalents temps complet (ETC) a diminué de 7 158. Ce résultat démontre un renversement majeur de la tendance alors qu'on constatait auparavant une hausse moyenne de 5 000 ETC annuellement.

Le renouvellement des conventions collectives des employés de l'État constitue également une réalisation majeure. « Ces ententes négociées assurent aux employés de l'État une croissance raisonnable de leur rémunération tout en respectant la capacité de payer des contribuables. Elles apportent un cadre de stabilité pour nos dépenses et une conjoncture favorable à la croissance économique », a ajouté le ministre.

Lutte contre la collusion et la corruption

À la suite du dépôt, en novembre dernier, du rapport de la Commission Charbonneau, le Secrétariat du Conseil du trésor s'est engagé à donner suite à l'ensemble des recommandations dans les domaines qui relèvent de sa responsabilité. Déjà, le projet de loi n° 87 sur la divulgation d'actes répréhensibles dans les organismes publics, qui permettrait de protéger les lanceurs d'alerte, a été présenté à l'Assemblée nationale le 2 décembre dernier. Ce projet de loi est actuellement sous étude par les membres de l'Assemblée. Le gouvernement a également annoncé son intention législative, le 24 mars dernier, de proposer la création de l'Autorité des marchés publics, une instance nationale qui deviendrait  le chien de garde de l'ensemble des contrats de l'État québécois.

Relance économique et investissements dans les priorités

Le gouvernement a annoncé en mars dernier d'importants investissements dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2016-2026, de l'ordre de 88,7 G$, soit une hausse de 300 millions par rapport au plan précédent. Pour 2016-2017, les investissements atteindront 9,6 G$ qui contribueront à la relance de l'économie dans l'ensemble des régions du Québec. Un vaste chantier de 700 M$ est notamment prévu pour la rénovation des établissements d'enseignement primaire et secondaire.

« L'ensemble des efforts menés en matière de contrôle des dépenses et d'optimisation de nos façons de faire fait en sorte que l'on peut maintenant dégager une marge de manœuvre pour investir selon les besoins et les priorités des Québécois : l'éducation, la santé, la famille et l'économie. Nous sommes désormais mieux préparés pour relever collectivement les défis qui nous attendent et assurer la pérennité des services et des missions essentielles de l'État québécois », a conclu le ministre Leitão.

 

SOURCE Cabinet du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor

Renseignements : Source : Audrey Cloutier, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Finances, ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, Tél. : 418 643-5926 ; Information : Jean Auclair, Relations avec les médias, Direction des communications, Secrétariat du Conseil du trésor, Tél. : 418 643-0875, poste 4064


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.