Bilan de mi-saison 2013 en assurance récolte : région de la Montérégie

LÉVIS, QC, le 11 juill. 2013 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec présente les bilans de mi-saison en assurance récolte pour l'ensemble des régions administratives du territoire québécois. Ces bilans décrivent, en date du 2 juillet dernier, les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites dans les différentes régions du Québec. Ils font également le point sur l'état des cultures vivaces, des ruches, de l'ensemencement et du développement des cultures annuelles, ainsi que sur le déroulement des premières récoltes.

Dans la région administrative de la Montérégie, des pertes hivernales provoquées par le gel ont été enregistrées dans les fraisières et les luzernières. Des maladies ont également causé des dommages dans les ruchers. Les conditions hivernales ont favorisé la survie des implantations des pommiers. La saison a débuté par une récolte de sirop d'érable supérieure à la moyenne, tant en quantité qu'en qualité. L'ensemencement des cultures annuelles a débuté vers le 26 avril, et le beau temps du début du mois de mai a permis un avancement rapide des semis dans de très bonnes conditions. Ainsi, plusieurs producteurs ont pu terminer leurs semis durant cette période. Par contre, à partir du 11 mai et jusqu'au début juin, des périodes de pluie fréquente et abondante, accompagnées d'un temps frais, ont entraîné des retards dans les semis, les divers travaux et la récolte de la première fauche de foin. Du côté de la production de pommes, les conditions climatiques pendant la floraison ont été favorables au développement de la brûlure bactérienne. Un gel dans la nuit du 14 mai a aussi causé des dommages, par endroits, dans les vergers et les fraisières ainsi qu'au maïs-grain et au soya. Pour le mois de mai, le développement des plantes a été relativement bon.

En juin, le temps est demeuré frais et très pluvieux. L'accès aux champs a encore été limité. Par conséquent, très peu de jours ont été propices aux semis et à la réalisation des travaux. Les sols étaient saturés d'eau et les cultures commençaient à souffrir de l'excès de pluie et du manque de chaleur. Des retards de croissance sont observés dans plusieurs cultures. La première fauche de foin a débuté au début de juin pour l'ensilage, et une faible proportion de foin sec a été faite à la mi-juin. En général, les rendements s'annoncent autour de la moyenne, et on prévoit que la qualité sera autour de la moyenne ou inférieure à celle-ci. Les rendements des fraises, du maïs-grain et du soya seront légèrement inférieurs aux moyennes. Pour les autres productions, les rendements se situeront autour des moyennes.

Globalement, la première partie de la saison a connu un départ exceptionnel pour les semis. Par la suite, les précipitations fréquentes et abondantes ainsi que les températures inférieures aux normales ont retardé les différents travaux et ont affecté le développement de toutes les cultures.

« Ce bilan dresse un portrait de l'état des cultures de la région à la mi-saison. Si les rendements ou la qualité des récoltes ne sont pas au rendez-vous à la fin de la saison à la suite des conditions climatiques adverses ou de phénomènes naturels incontrôlables, La Financière agricole sera présente pour soutenir les entreprises agricoles par son Programme d'assurance récolte », mentionne le directeur du Centre de services de Saint-Hyacinthe, M. Pierre Girouard.

Pour de plus amples renseignements sur l'état des cultures pour les différentes productions couvertes par le Programme d'assurance récolte, consultez le site Internet de La Financière agricole au www.fadq.qc.ca. Toutes les données y apparaissent dans la section Bilans en assurance récolte (http://www.fadq.qc.ca/acces_medias/evenements/bilans_en_assurance_recolte/juillet_2013.html).

Avec un encours de prêts qui atteint 4,4 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s'élèvent à plus de 4,8 milliards de dollars, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d'assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui œuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l'ensemble du territoire québécois.

Information :
Pierre Girouard, directeur territorial
Centres de services de La Prairie et de Salaberry-de-Valleyfield
Tél. : 450 444-1678

SOURCE : La Financière agricole du Québec

Renseignements :

Pierre Girouard, directeur territorial
Centres de services de La Prairie et de Salaberry-de-Valleyfield
Tél. : 450 444-1678


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.