Bilan de l'essence de CAA-Québec : pas tous égaux pour l'industrie

QUÉBEC, le 4 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Le retour de la concurrence à Québec, la stabilité trompeuse des prix à Sherbrooke et des hausses démesurées et injustifiées à Montréal font partie des faits marquants du bilan de l'essence dressé par CAA-Québec pour l'année 2014. Ces disparités pénalisent les automobilistes de certaines régions ou donnent enfin un répit à d'autres. Et si la fin de l'année fut marquée par la chute des indicateurs pétroliers (pétrole brut et essence raffinée) et le retour à des prix à la pompe non observés depuis 4 ans, la vigilance demeure néanmoins de mise dans l'analyse des prix à la pompe.

La concurrence s'installe finalement à Québec
L'ouverture d'une seconde essencerie chez un nouveau joueur dans la région de Québec a définitivement mis fin à la stabilité des prix à la pompe. Concrètement, les automobilistes de Québec et de Chaudière-Appalaches ont pu réaliser des économies grâce à une baisse significative de la marge prélevée au détail sur chaque litre d'essence vendu (- 22,5 % entre 2014 et 2013). « Les années précédentes ont été marquées par une très grande stabilité dans la fixation des prix chez les détaillants. Comme cette stabilité désavantage généralement les consommateurs, il est sain de constater que 2014 a ramené une concurrence attendue dans le marché de Québec. La marge de 5,5 cents/litre calculée en 2014 dans la région se situe même sous la moyenne provinciale de 6,4 cents/litre, une première depuis notre premier bilan annuel de l'essence, soit depuis 8 ans », affirme Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques.

Situation problématique à Sherbrooke
Pendant ce temps, les Sherbrookois ont dû encore composer avec de trop nombreuses périodes de stabilité. Résultat : ils ont payé leur essence trop cher en 2014. En effet, 4 périodes de stabilité variant entre 33 et 39 jours ouvrables ont été observées. Pour CAA-Québec, cette stabilité trompeuse et le fait que le prix affiché à la pompe a été supérieur au prix réaliste dans une proportion de 71 % des jours ouvrables expliquent sûrement la hausse de la marge prélevée au détail. Celle-ci est passée de 7 cents/litre en 2013 à 7,6 cents/litre en 2014. Pour CAA-Québec, ce manque flagrant de concurrence a fait mal au portefeuille des automobilistes.

Hausses injustifiées la veille des congés à Montréal : un mythe devenu réalité…
Dans le Grand Montréal, trop d'augmentations de prix substantielles et non justifiées pouvant atteindre jusqu'à 8 cents/litre à l'aube des congés ont été observées. Sur 18 hausses survenues un vendredi, au moins 6 sont jugées injustifiées par CAA-Québec. Rappelons qu'une hausse la veille d'un congé est plus dommageable pour un consommateur, alors qu'elle permet à l'industrie de générer des marges plus importantes plus longtemps. Preuve supplémentaire que ces hausses étaient injustifiées : les détaillants ont réajusté le tir chaque fois en revenant à des marges plus respectables quelques jours plus tard. Ces augmentations soulèvent assurément, et avec raison, la colère des automobilistes. Malheureusement, ces derniers savent pertinemment que l'industrie est en général plus prompte à leur transmettre les hausses des indicateurs pétroliers plutôt que les baisses auxquelles ils sont en droit de s'attendre dans un contexte de marché baissier.

De plus, la marge prélevée au détail a connu une hausse de 9,2 % par rapport à 2013. Cette façon d'agir de l'industrie confirme malheureusement une perception populaire : l'industrie a profité des congés et des fins de semaine pour encaisser. « Jamais, dans les années passées, nous n'avions observé une telle tendance. Nous sommes bien conscients des frais inhérents à l'exploitation d'une station-service, mais ces coûts, qui varient d'une essencerie à une autre, ne peuvent justifier cette situation observée les vendredis et à l'aube des congés. Le marché de la région de Québec en 2014 nous prouve que l'industrie peut très bien fonctionner avec des marges plus raisonnables dans un contexte de saine concurrence », indique Mme Gagnon.

Une fin d'année avantageuse pour les automobilistes
Même si la moyenne du prix du litre d'essence est demeurée assez stable en 2014 (133,0 cents/litre pour Québec, 136,0 cents/litre pour Sherbrooke et 138,1 cents/litre pour Montréal), les baisses observées durant les trois derniers mois de l'année pourraient faire économiser beaucoup aux consommateurs. Selon les calculs de CAA-Québec, et si la tendance se maintient, un automobiliste propriétaire d'une Honda Civic et parcourant 20 000 km/année pourrait bénéficier d'une économie annuelle de 567,20 $. Ce montant augmente à 754,40 $ pour un Ford Escape.

Que nous réserve 2015?
Depuis l'entrée en vigueur de la deuxième phase du marché du carbone le 1er janvier 2015, le prix à la rampe de chargement de Montréal est plus élevé que celui de Toronto. Il s'agit donc d'un renversement de la tendance des dernières années. Cette hausse du prix à la rampe de chargement se traduit évidemment par une hausse du coût d'achat pour les détaillants. Il importe de souligner que ces derniers n'ont jusqu'à maintenant pas retransmis cette hausse de frais aux automobilistes.

Au cours des premières semaines de l'année, la chute des indicateurs pétroliers et du prix à la pompe s'est poursuivie. Difficile de prédire combien de temps ce répit à la pompe se fera sentir…

Réaliser des économies grâce à Info Essence
En consultant la page Info Essence sur caaquebec.com, les automobilistes de toutes les régions peuvent déterminer si c'est le bon moment pour faire le plein en comparant le prix réaliste calculé par CAA-Québec et le prix moyen affiché à la pompe. Et pour repérer une station-service sur la route, l'application CAA est tout indiquée!

Pour obtenir tous les renseignements concernant les marges au détail, les prix à la pompe les plus élevés et les autres tendances du marché, on peut consulter le bilan statistique sur caaquebec.com, sur la page Facebook de l'organisme ainsi que sur son fil Twitter.

À propos de CAA-Québec
Rappelons que CAA-Québec, un organisme à but non lucratif fondé en 1904, offre à ses 1 290 000 membres des services et privilèges dans les domaines de l'automobile, du voyage, de l'habitation et des services financiers.

 

SOURCE CAA-Québec

Renseignements : Montréal, Anne-Sophie Hamel, Conseillère en communication et porte-parole, 514 861-7111, p. 5478, Cell. : 514 717-4040, anne-sophie.hamel@caaquebec.com; Québec, Catherine Major, Conseillère en communication, 418 624-2424, p. 5810, Cell. : 418 563-4590, catherine.major@caaquebec.com

LIENS CONNEXES
http://www.caa-quebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.