Bilan de l'année 2015 et projets porteurs pour l'année 2016 - « Une année faste en projets novateurs pour la formation minière au Québec » - Robert Marquis, PDG de l'INMQ

VAL-D'OR, QC, le 7 janv. 2016 /CNW Telbec/ - En ce début de l'année 2016, l'Institut national des mines (INMQ) prend un moment pour faire le bilan des différents projets réalisés au cours de la dernière année. L'équipe se dit très satisfaite du travail accompli en 2015 et souligne notamment le rayonnement unique de ses projets partout au Québec. Six principales réalisations marquent cette année mouvementée dans le secteur minier et le secteur de l'éducation. Quant à l'année 2016, l'équipe de l'INMQ est déjà prête pour relever d'autres défis tout aussi captivants.

Dépôt de l'Avis ministériel proposant un tournant technologique dans le domaine de la formation des opérateurs d'engins miniers

En février 2015, l'Institut national des mines a déposé son avis ministériel intitulé : « Un projet d'école minière revisité : la formation par simulation pour les opérateurs d'engins miniers surdimensionnés » au ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Cet avis propose d'offrir dans les centres de formation professionnelle du réseau public un apprentissage spécifique pour les nouveaux opérateurs de machinerie lourde propre aux mines à ciel ouvert. Ainsi, les opérateurs, avec l'ajout d'un complément de formation propre aux mines à ciel ouvert, deviendraient plus polyvalents et pourraient désormais évoluer tant dans le domaine forestier que minier. C'est surtout grâce à l'apprentissage par simulation complété par des stages en entreprises que l'acquisition de compétences nouvelles pourrait s'effectuer.

Une première formation professionnelle minière créée par l'INMQ : Formation des formateurs

En mars 2015, l'INMQ par le biais du Centre de formation professionnelle Val-d'Or, et en collaboration avec d'autres partenaires institutionnels et industriels, a offert le premier cours issu de son projet pilote consacré à la formation minière à distance. Ce cours de formation professionnelle de 35 heures, intitulé « Formation des formateurs », est dédié spécifiquement à des travailleuses et des travailleurs miniers sélectionnés pour obtenir une accréditation leur permettant de donner la formation « Formation modulaire du travailleur minier (FMTM) » et d'autres cours en entreprise. Plus de 100 000 $ ont été investis par l'INMQ dans ce cours à distance qui a exigé également le partage entre tous les partenaires d'une vision commune, novatrice et en lien avec les attentes de l'industrie.  

Présentation de la deuxième formation minière créée par l'INMQ : Santé et sécurité du travail

Lors du Colloque en santé et sécurité de l'Association minière du Québec en septembre dernier, l'INMQ a lancé un second cours multimédia : « Santé et Sécurité du travail ». Cette formation permet désormais aux étudiants du DEP en extraction de minerai d'acquérir des compétences et des aptitudes dans un environnement 3D interactif. Offert au Centre de formation professionnelle Val-d'Or (CFP Val-d'Or) et au Centre de formation professionnelle de la Baie-James (CFBJ), ce cours vise l'amélioration continue de la performance du secteur minier en matière de santé et sécurité du travail. Il représente le deuxième volet d'un ambitieux projet pilote de formation à distance pour l'INMQ. Plusieurs partenaires ont contribué à sa réalisation.

Présentation de deux conférences au Congrès Québec Mines 2015, à Québec 

  • Portrait des interventions québécoises en formation minière et en recherche à l'international

Accompagné de l'organisme Éducation internationale, l'INMQ a révélé en primeur, pendant le congrès Québec Mines 2015, les éléments clés du portrait sur les interventions en formation minière et en recherche des établissements d'enseignement du Québec, qui sera lancé officiellement en février 2016. Ce portrait a pour objectif de favoriser la diffusion à grande échelle des compétences québécoises en matière de formation minière. « Bon nombre d'établissements d'enseignement offrent de la formation à l'étranger. Cependant, il semble actuellement difficile de maintenir les liens d'affaires à moyen et long termes. L'INMQ désire jouer le rôle de levier et permettre aux établissements d'optimiser les retombées de leur offre de formation à l'international », explique le président-directeur général de l'INMQ, monsieur Robert Marquis. Il est possible de lire l'article complet.

  • Présentation des résultats préliminaires d'une étude sur la formation accessible aux Premiers Peuples travaillant dans le secteur minier

Dans le cadre de la journée consacrée aux partenariats avec les Premières Nations lors de Québec Mines 2015, l'Institut a offert une conférence intitulée « Former les travailleurs et futurs travailleurs issus des Premiers Peuples pour le secteur minier », qui a permis de présenter les résultats préliminaires d'une étude en cours. Disponibles en mars, les résultats de cette recherche décriront les différentes structures en place pour répondre aux besoins de l'industrie minière afin que les travailleurs atteignent les compétences demandées. À la lumière des constats qui émergeront, l'Institut pourra choisir parmi les propositions de l'étude et tester des approches et des stratégies originales d'enseignement et de formation adaptées aux impératifs culturels et sociaux propres aux Premiers Peuples, notamment dans le Nord-du-Québec. Il est possible de lire l'article complet.

Lancement du livre de photographies « 130 pages de photographies du secteur minier : formation | métiers | professions »

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies lors du lancement du livre de photographies à Québec Mines 2015. Ce projet mobilisateur qui allie à la fois les établissements d'enseignement offrant de la formation minière, les centres de recherche, les sous-traitants et les entreprises minières du Québec, a rassemblé près de 30 collaborateurs différents de partout au Québec. Les 130 pages de photographies réalisées par le photographe Mathieu Dupuis révèlent un panorama sur un univers souvent peu connu de la population. Défiant les stéréotypes reliés au secteur minier, ce livre présente le portrait actuel des opportunités de carrières du secteur minier, ainsi que les programmes de formation qui mènent vers cet important secteur d'activité économique. À ce jour, plus de 1 800 livres ont été vendus. Ce livre intéressera aussi les conseillères et conseillers d'orientation du Québec. Il sera offert lors des salons de l'enseignement et de l'orientation en 2016. Pour en savoir plus, visitez le site.

Année 2016 : des recherches publiées

Deux principales études seront publiées à l'hiver 2016 : l'« Étude sur la formation accessible aux travailleurs et futurs travailleurs miniers issus des Premiers Peuples et travaillant dans le secteur minier » et le « Portrait sur les interventions québécoises de la formation minière et de la recherche à l'international ». Ces études permettront de mettre en place des projets concrets pour stimuler la formation minière et favoriser son rayonnement au Québec et à l'international. De plus, le portrait sur les interventions québécoises à l'international fera l'objet d'un avis ministériel qui sera déposé au cours des prochaines semaines au ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, monsieur François Blais.

En plus de la « Formation des formateurs » et de la formation « Santé et Sécurité du travail » développées en 2015, un cours de niveau collégial pour la formation de contremaîtres miniers verra le jour en 2016. Cette troisième formation à distance permettra de développer les compétences de travailleurs afin qu'ils puissent devenir des superviseurs efficaces. L'apprenant pourra acquérir des compétences, des méthodes et des outils de gestion, développer ses habiletés pour encadrer le personnel sous sa responsabilité et accroître ses aptitudes en leadership, en communication et en mobilisation.

En 2016, l'INMQ continuera à jouer son rôle de levier en offrant l'opportunité aux établissements d'enseignement du Québec de partager leur expertise et leurs ressources afin de développer une offre de formation qui évolue au même rythme que la technologie, notamment en bonifiant l'offre de formation minière à distance. L'INMQ vise également à consolider le réseautage entre les représentants de l'éducation et du secteur minier afin de mieux répondre aux besoins de chacun. La prochaine rencontre de réseautage et d'échanges portera sur des enjeux actuels de la formation minière notamment sur l'automatisation des métiers en lien avec les opérations d'extraction de minerai.

L'Institut national des mines a pour mission de soutenir le gouvernement dans l'exercice de sa responsabilité en matière d'éducation dans le secteur minier. Il a notamment pour mandat de maximiser la capacité de formation de la main-d'œuvre, en optimisant les moyens disponibles et en les utilisant selon une vision concertée de tous les acteurs du secteur minier.

 

Source : Karine Lacroix, conseillère en communication
Institut national des mines
819 825-4667, poste 2904
Cellulaire : 819-860-7410
www.inmq.gouv.qc.ca

 

SOURCE Institut national des mines

Renseignements : Karine Lacroix, conseillère en communication, Institut national des mines, 819 825-4667, poste 2904, Cellulaire : 819-860-7410, www.inmq.gouv.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.innq.qc.qc

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.