Bilan de la session parlementaire de Québec solidaire - Avec les libéraux, les privilégiés passent toujours devant les citoyens ordinaires

QUÉBEC, le 4 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La députée de Gouin et porte-parole de Québec solidaire Françoise David, a présenté son bilan de la dernière session parlementaire alors que le gouvernement libéral nous a plus que jamais démontré que les privilégié.es passent toujours devant les citoyens ordinaires.

« Parce que plus que jamais cet automne nous avons vu que la prétendue rigueur gouvernementale ne touche pas tout le monde de la même façon. Les privilégiés comme les pétrolières, médecins, banquiers et Bombardier, s'en tirent à bon compte alors que les gens ordinaires font les frais des compressions et de la détérioration des services publics. Les politiques de M. Couillard n'offrent pas beaucoup d'avantages pour la majorité. Même avec les diminutions d'impôts que le gouvernement proposera, la majorité des Québécois.es gagneront très peu en comparaison de tous les services publics qu'ils ont perdus chaque jour depuis que le gouvernement libéral est au pouvoir. Face aux dogmes du gouvernement libéral, à Québec solidaire, nous continuons d'être une opposition constructive et mobilisatrice », a indiqué Françoise David en point de presse à l'Assemblée nationale.

Malgré un caucus de trois député.es, Québec solidaire peut se réjouir de son propre bilan, ayant fait avancer plusieurs enjeux chers aux Québécois et aux Québécoises. « Devant le saccage en éducation, nous avons utilisé notre seule interpellation annuelle pour mobiliser les deux autres oppositions et confronter ensemble le ministre François Blais à son triste bilan. Les parents qui tout l'automne ont tenté de protéger l'école publique par leurs chaines humaines devant les écoles publiques se sont joints à nous. Ensemble nous avons réussi à faire reculer un peu le gouvernement qui a réduit ses compressions en éducation de 80 millions $. Il s'agit d'une première victoire populaire, mais nous sommes bien loin du compte. Il faut maintenir la pression », a poursuivi Mme David.

Pour les familles, Québec solidaire s'est battu contre le bulldozer de la ministre Charbonneau qui est déterminée à affaiblir le joyau qu'est le réseau des Centres à la petite enfance au profit des garderies commerciales non-subventionnées. Le parti de gauche a aussi continué à travailler pour l'adoption du projet de loi solidaire visant à mieux protéger les aîné.es locataires dès février prochain.

En santé, le député de Mercier et médecin, Amir Khadir, a plusieurs fois ébranlé l'entêtement et la fermeture de Gaétan Barrette : « Le ministre cède enfin à la voix de la raison en acceptant la proposition de Québec solidaire de négocier le prix des médicaments par appels d'offre publics. Mais il est impossible de  féliciter un ministre qui offre un bar ouvert pour la rémunération de ses collègues médecins pendant qu'on offre des cacahuètes aux infirmières et aux enseignantes. Plus grave encore, ce ministre a autorisé ce que nul autre n'a eu l'indécence de faire : légaliser les frais accessoires. La ministre fédérale de la Santé doit agir, faire respecter la Loi canadienne sur la santé  et mettre fin à cette surfacturation odieuse, pratiquée par une minorité de médecins, que le ministre veut maintenant généraliser.»

M. Khadir a aussi vu ses efforts des 7 dernières années récompensées par la tenue très attendue d'une commission parlementaire sur l'évasion fiscale. « Québec solidaire a longtemps été seul à dénoncer le fléau des paradis fiscaux. Aujourd'hui les parlementaires de tous les partis acceptent de se pencher sur le phénomène. Les banques, sans qui l'évasion fiscale serait impossible, se sont vues même obligées de s'expliquer devant les élus!  C'est une avancée, mais Québec solidaire ne lâchera pas le morceau!», a souligné le député de Mercier.

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, est en route vers Paris où elle participe à la COP21 et s'assurera de rappeler à M. Couillard que malgré ses beaux discours et ses belles cibles de réduction de gaz à effet de serre, les gestes de son  gouvernement ne suivent pas les paroles. Cimenterie de Port-Daniel, forages à Anticosti, Old Harry, pipeline d'Énergie-Est, pipeline 9B d'Enbridge, sont tous des projets qui empêcheront le Québec de réduire de façon significative ses émissions de GES.

Cet automne, Manon Massé a présenté son deuxième projet de loi, celui-ci vise à encourager et protéger les lanceurs d'alerte des secteurs publics et privés qui est nettement plus complet que celui proposé par le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux. La députée a aussi participé à la commission parlementaire sur la violence envers les femmes autochtones. Avec la crise qu'on a connue à Val-d'Or, Québec solidaire espère que cette fois c'est la bonne, que la prise de conscience est réelle et que les communautés autochtones obtiendront justice.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse | Aile parlementaire de Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca (418) 473-2579

RELATED LINKS
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.