Bilan 2015 des enjeux de la Capitale-Nationale - Éric Caire stupéfait de l'inutilité de Sam Hamad et de l'absence d'Agnès Maltais

QUÉBEC, le 9 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Victimes du manque de leadership de Sam Hamad et abandonnés par l'opposition officielle, les citoyens de Québec pourront continuer de compter sur la CAQ en 2016 pour porter leur voix et leurs revendications à l'Assemblée nationale. C'est le message qu'a lancé le député de La Peltrie et porte-parole pour la Capitale-Nationale, Éric Caire, au moment de dresser le bilan 2015 des enjeux de la région.

« Une rétrospective de l'année nous démontre à quel point Sam Hamad manque de leadership. Pire, lui et ses 9 autres collègues députés de la région de Québec abdiquent tout simplement devant un conseil des ministres très montréalisé. C'est simple : avec Sam Hamad à la barre, nous avons un ministre à genoux incapable de défendre la région de Québec », a déclaré Éric Caire.

Pour appuyer ses propos, Éric Caire a partagé son top 5 des dossiers inachevés, ignorés ou tout simplement bâclés du ministre Sam Hamad. Voici le palmarès en question :

5- Théâtre Le Diamant

La ministre Hélène David s'est entêtée à dépenser 30M$ pour ce projet qui ne bénéficie pourtant pas d'un appui significatif dans la région de Québec. Alors que leur fardeau fiscal a été augmenté, les gens de Québec, qui prônent une saine gestion des fonds publics, auraient souhaité que Sam Hamad travaille à faire avancer les projets d'infrastructures routières plutôt que faire la promotion d'un nouveau théâtre.

4-  Étude de faisabilité sur un troisième lien

Aux yeux du député de La Peltrie, « les paramètres de la pseudo étude qu'a lancée le gouvernement concernant une faille sous-marine dans le fleuve sont biaisés ». Alors que les citoyens désirent connaître la faisabilité de toutes les options possibles - incluant un pont - pour l'établissement d'un troisième lien entre Québec et Lévis, il semble que les dés soient pipés d'avance par le gouvernement, qui souhaite démontrer qu'un type précis de tunnel serait trop cher.

La promesse d'une étude sur un troisième lien, que Sam Hamad a copiée sur le programme de la CAQ, n'a pourtant jamais été limitée à un tunnel sous-fluvial. Au contraire, il a toujours été question d'étudier toutes les possibilités, incluant celle d'arrimer cet éventuel projet avec le futur remplacement du pont de l'Île-d'Orléans, un autre dossier qui traîne en longueur au Ministère des Transports.

3- Querelles d'agglomération

Nous avons assisté à un Pierre Moreau qui agit en spectateur quand c'est le temps de prendre position et qui prend position quand c'est le temps de se garder une réserve. On a aussi vu Sam Hamad manifester contre son propre gouvernement à Saint-Augustin.

2- Grève des traversiers

Le ministre responsable de la Capitale-Nationale, qui est aussi ministre du Travail et responsable de la Commission des relations de travail (CRT), n'a pas su mettre son poing sur la table et empêcher des milliers d'automobilistes d'être pris en otage, alors qu'il savait depuis des semaines que le conflit de travail se dirigeait vers une grève. Les libéraux ne considèrent toujours pas les traverses comme un service essentiel.

1- Congestion routière

La première place du palmarès revient sans l'ombre d'un doute au dossier de la congestion routière. Rarement a-t-on vu une improvisation aussi gênante que celle qui a mis de l'avant Robert Poëti, Sam Hamad et Véronyque Tremblay lors de l'annulation de dernière minute d'une conférence de presse concernant l'élargissement de l'autoroute Laurentienne. Selon Éric Caire, « la réponse idéologique de Robert Poëti, qui souhaite implanter des voies réservées aux autobus là où il n'y a pas d'autobus », est à l'origine de ce cafouillage majeur.

Le réaménagement de la tête des ponts, dont l'annonce qui devait être faite en conférence de presse a été également annulée à quelques jours de préavis. Un autre cafouillage libéral.

« Je m'ennuie d'Agnès Maltais »

Le député de La Peltrie a profité de ce bilan pour dénoncer le retrait du dossier de la Capitale-Nationale des mains d'Agnès Maltais.

« Je veux vous faire une confidence : je m'ennuie d'Agnès Maltais. On ne la voit plus depuis que Pierre Karl Péladeau lui a retiré ses fonctions de porte-parole pour la Capitale-Nationale pour se les approprier. On ne comprend toujours pas cette décision », a souligné Éric Caire, en ajoutant n'avoir noté qu'une seule présence du nouveau porte-parole péquiste dans la Capitale-Nationale au cours de la dernière session, à l'extérieur des journées où il devait être au Parlement.

« Agnès Maltais est une députée d'expérience qui avait à cœur la région de Québec. Maintenant, au PQ, c'est le néant : M. Péladeau est complètement absent des enjeux de la Capitale-Nationale. La réalité, c'est qu'il n'y a plus personne au Parti québécois qui répond présent lorsque vient le temps de défendre la région de Québec », a regretté M. Caire.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.