Bilan 2012 de la gestion des matières résiduelles : le Québec se rapproche de son objectif de réduction des matières envoyées à l'élimination

MONTRÉAL, le 29 sept. 2014 /CNW Telbec/ - RECYC-QUÉBEC dévoile aujourd'hui son Bilan 2012 de la gestion des matières résiduelles au Québec faisant état de l'évolution des quantités de matières résiduelles éliminées, récupérées et mises en valeur dans la province. Les données de ce tout nouveau bilan montrent des signes prometteurs, puisqu'en 2012, 724 kg de matières résiduelles ont été éliminées par habitant, une diminution de 22 kg par habitant par rapport à 2011. Cette baisse permet à la province de se rapprocher de l'objectif de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles visant à ramener à 700 kg la quantité de matières éliminées par habitant d'ici 2015.

Ce Bilan permet de dresser un portrait de la situation et de mesurer la progression de la performance du Québec dans sa gestion responsable des matières résiduelles et pour différents modes de récupération. « Les résultats de ce bilan nous permettent de constater les efforts réalisés par les Québécois depuis l'exercice précédent; le portrait est fort prometteur et nous montre que nous sommes sur la bonne voie », explique Benoît de Villiers, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC.

Collecte sélective : davantage de matières récupérées
Parmi les données révélées au chapitre de la collecte sélective, on dénote une plus grande quantité de matières recyclables récupérées par les centres de tri en 2012, soit un total de 1 095 000 tonnes. De ce chiffre, 970 000 tonnes de matières recyclables ont été vendues, soit une hausse de 7 % par rapport à 2010. Parallèlement, les efforts consentis notamment par le financement d'améliorations dans les centres de tri et l'accroissement de la recyclabilité des emballages ont permis de réduire le tonnage de rejets des centres de tri de 12 % pour s'établir à 7,9 %.

Matières organiques : le taux de recyclage en progression
En 2012, ce sont 4,7 millions de tonnes de matières organiques qui ont été générées dans la province (résidus agroalimentaires exclus). Alors que le taux de recyclage des matières organiques du secteur municipal (incluant les boues) est passé de 18 % à 21 % en 2012, on constate une hausse de 36 % en tonnage des matières organiques recyclées par les industries, commerces et institutions (ICI) par rapport à 2010, principalement attribuable à la performance de l'industrie papetière. La récupération des matières organiques s'améliore donc au Québec, mais des efforts doivent être consentis dans tous les secteurs pour faire progresser le recyclage. D'ailleurs, une performance accrue est attendue dans le secteur municipal avec l'implantation d'installations de traitement par biométhanisation et compostage dans plusieurs municipalités du Québec.

De plus, RECYC-QUÉBEC, en collaboration avec de nombreux intervenants du milieu, développe présentement de nombreux outils pour favoriser l'essor de la récupération des matières organiques dans le secteur municipal et celui des ICI. Rappelons que l'objectif du Plan d'action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles est d'arriver à recycler 60 % des matières organiques putrescibles d'ici 2015 et de les bannir de l'enfouissement d'ici 2020.

L'évolution des matières éliminées au Québec
De 2011 à 2012, la quantité de matières éliminées au Québec a diminué de 1,9 % pour l'ensemble des secteurs. Fait intéressant, alors qu'entre 2002 et 2008 la génération de matières résiduelles avait évolué à un rythme très semblable à celui du produit intérieur brut (PIB), il semble que la tendance s'estompe. En effet, la baisse de l'élimination observée depuis 2008 est de l'ordre de 14,2 %, alors que le PIB a quant à lui augmenté de 5 % au cours de cette période. Les politiques gouvernementales actuelles et à venir en termes de bannissement laissent présager que cette brisure entre l'élimination et le PIB perdurera. « De futures données complètes sur la récupération nous permettront de constater si la génération globale de matières résiduelles suit cette nouvelle tendance et si la société québécoise est véritablement entrée dans une ère de réduction de ses matières résiduelles. Notre objectif est d'arriver à éliminer seulement le déchet ultime au Québec », conclut le président-directeur général de RECYC-QUÉBEC.

Le Bilan 2012 de la gestion des matières résiduelles au Québec présente aussi les résultats d'autres systèmes de récupération au Québec, tels que le système de la consigne, la responsabilité élargie des producteurs ainsi que le Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d'usage.

Pour consulter le Bilan 2012 de la gestion des matières résiduelles au Québec : www.recyc-quebec.gouv.qc.ca.   

RECYC-QUÉBEC
Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC a pour mission de favoriser la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et la valorisation des matières résiduelles. RECYC‑QUÉBEC influence ainsi les modes de production et de consommation. Elle est l'organisme désigné pour coordonner les activités de mise en valeur prévues à la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles.

 

SOURCE : Société québécoise de récupération et de recyclage

Renseignements : Source et information : Eveline Trudel-Fugère, Conseillère en communications et relations médias, RECYC-QUÉBEC, Tél. : 514-351-7838, medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.