Bien que férus de technologie, les Canadiens hésitent à exécuter leurs
opérations bancaires et à faire des achats à partir d'un appareil mobile -
Sondage de KPMG International

La sécurité et la confidentialité préoccupent toujours neuf consommateurs sur dix

TORONTO, le 18 août /CNW/ - Malgré les grandes inquiétudes que soulèvent la confidentialité et la sécurité des données, les consommateurs du monde entier adoptent rapidement l'accès mobile à Internet pour effectuer en toute simplicité des opérations courantes, y compris des transactions bancaires et des achats, révèle le rapport d'étude Consumers & Convergence IV, qui résume un sondage mené par KPMG International.

À l'instar des consommateurs d'autres pays, les Canadiens se soucient de la sécurité et de la confidentialité des données, admettant être "très préoccupés" par ces aspects dans une proportion de 63 % et de 58 % respectivement. Sur le plan mondial, ces taux atteignent 67 % dans le cas de la sécurité et 59 % dans celui de la confidentialité. Soulignons que les Canadiens font moins d'achats et d'opérations bancaires à l'aide de leur appareil mobile, par rapport aux citoyens d'autres pays :

    
    -   Seulement 20 % des Canadiens se disent rassurés à l'idée d'utiliser
        leur téléphone mobile pour effectuer des opérations bancaires,
        comparativement à 34 % des répondants des autres pays.
    -   8 % des Canadiens ont fait des achats sur un site adapté aux
        appareils mobiles, soit deux fois plus que l'an dernier, le chiffre
        restant toutefois nettement inférieur au taux de 28 % observé
        ailleurs dans le monde.
    -   15 % des Canadiens ont réalisé des opérations bancaires à l'aide d'un
        appareil mobile, contre 45 % des consommateurs des autres pays.
    

"Les préoccupations des consommateurs à l'égard de la confidentialité et de la sécurité des données nuisent à l'adoption soutenue des pratiques de commerce électronique et mobile", déclare Brendan Maher, leader national, groupe Information, communications et divertissement, KPMG au Canada. "Les sociétés qui mettent en œuvre des politiques et des mesures de protection strictes et qui en communiquent clairement l'existence seront probablement à même d'en tirer profit, pour mieux attirer et retenir les clients."

Les progrès fulgurants d'Internet sur les dispositifs mobiles sont principalement attribuables aux économies émergentes, en forte croissance. En Chine, 77 % des répondants ont indiqué avoir utilisé leur appareil mobile pour effectuer des opérations bancaires, 44 % s'en servant aussi pour faire des achats. En Inde, 38 % des répondants y ont recours pour faire des achats; 43 % s'en servent à des fins financières.

Au cours des cinq années qui se sont écoulées depuis que KPMG International a lancé le sondage "Consumers & Convergence", un grand virage a été constaté dans l'intégration de la technologie Internet et mobile au quotidien des consommateurs. Au printemps dernier, le cabinet a interrogé plus de 5 000 personnes dans 22 pays, dont 300 au Canada, en vue de dresser un profil fidèle des utilisateurs et, aussi, de cerner les incidences de leur comportement sur l'évolution du marché.

Les résultats du quatrième sondage sur les habitudes des consommateurs et la convergence évoquent des pistes pour répondre aux difficultés que les technologies convergentes et les habitudes des consommateurs représentent pour les sociétés. Selon les constatations de l'enquête, les Canadiens, qui continuent de chercher du contenu gratuit, ont une certaine aversion pour la publicité :

    
    -   85 % des Canadiens refuseraient de payer pour avoir accès à du
        contenu en ligne sur leur téléphone mobile et chercheraient plutôt un
        site gratuit offrant des éléments identiques ou similaires,
        comparativement à 76 % des répondants des États-Unis et à 57 % des
        répondants d'ailleurs.
    -   45 % des Canadiens seraient plus enclins à recevoir des messages
        publicitaires sur leur ordinateur que sur leur cellulaire, en échange
        d'un tarif réduit ou de la gratuité du contenu ou des services;
        seulement 21 % accepteraient ces publicités sur un téléphone mobile.
        Par ailleurs, 56 % des répondants des autres pays recevraient plus
        volontiers des publicités sur leur ordinateur, alors que 42 % d'entre
        eux opteraient pour leur téléphone mobile.
    

"Ces résultats dévoilent une belle occasion de concertation pour les sociétés de télécommunications, les fournisseurs de contenu et les annonceurs, ajoute Brendan Maher. Ces entreprises sont en quête de nouveaux modèles rentables, susceptibles de compenser l'affaissement des revenus provenant de structures traditionnelles telles que la publicité imprimée. La collaboration entre partenaires pour procurer des avantages aux utilisateurs - pourvu que ces derniers acceptent de recevoir des annonces publicitaires - a fait ses preuves et s'avère bénéfique pour tous les intéressés."

Parmi les autres grandes constatations, mentionnons l'utilisation que les Canadiens font des services informatiques en nuage. Même s'ils devancent les répondants des autres pays et des États-Unis à ce chapitre, ils semblent ignorer le potentiel de cette nouvelle approche sur le plan des activités d'ordre commercial :

    
    -   72 % des consommateurs canadiens emploient une forme de services
        informatiques en nuage (p. ex., Google Docs et Hotmail),
        comparativement à seulement 51 % d'Américains et à 66 % de répondants
        d'autres pays.
    -   48 % des Canadiens ont téléchargé du contenu média (de la musique,
        des films et des jeux), contre 64 % des consommateurs du globe et
        39 % d'Américains.
    -   Les Canadiens conservent principalement des courriels, des photos et
        des données sur leurs contacts dans les serveurs en nuage; seulement
        13 % d'entre eux ont recours à ce type de stockage à des fins
        commerciales, comparativement à 24 % des répondants du monde entier
        et à 8 % de ceux des États-Unis.
    

"Nous voyons l'émergence d'un nouveau type de consommateur "Le partageur d'informations" qui n'hésitera pas à tout partager en ligne, à accepter d'être ciblé par des publicités sur son téléphone portable et sur internet, du moment que cela lui permet d'avoir accès à du contenu et à des services sur mesure. Ce consommateur représente actuellement 10% des utilisateurs à l'échelle du globe" a ajouté Laurent Giguère, responsable du Groupe Information, Communications et Média chez KPMG à Montréal. "Cette tendance ne fera que s'accentuer si l'industrie communique mieux l'existence des services en nuage et développe un environnement qui soit reconnu comme sécuritaire par les consommateurs."

Pour en savoir plus sur le rapport d'étude Consumers & Convergence IV, veuillez http://bit.ly/cU0OQX.

Rapport d'étude Consumers & Convergence IV

Le rapport d'étude Consumers & Convergence IV présente les résultats d'un sondage mené pour la quatrième fois par le groupe Information, communications et divertissement de KPMG International, qui porte sur les tendances d'utilisation de la technologie parmi les consommateurs du monde entier. Ainsi, au printemps 2010, 5 627 répondants de 22 pays ont répondu à un sondage en ligne (en Slovaquie et en République tchèque, l'enquête a été réalisée au téléphone).

KPMG au Canada

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet de vérification, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative ("KPMG International"). Les cabinets membres de KPMG International comptent 140 000 professionnels, dont plus de 7 900 associés, dans 146 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

SOURCE KPMG LLP

Renseignements : Renseignements: ou pour une entrevue, veuillez communiquer avec ces personnes-ressources: Médias francophones, Isabelle Petibon, Directrice, Marketing, KPMG au Canada, ipetibon@kpmg.ca, 514-840-8067; Médias anglophones, Julie Bannerjea, Le Manager Supérieur, Relations avec les médias, KPMG au Canada, jbannerjea@kpmg.ca, 416-777-3243


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.