Berg Pharma, présente au congrès de la ASCO, prête à devenir une référence dans le domaine du métabolisme du cancer avec les essais de phase II de la molécule BPM 31510

CAMBRIDGE, MA, le 13 juin 2012 /CNW/ - Berg Pharma, une société pharmaceutique basée à Boston présente au congrès 2012 de la American Society of Clinical Oncology à Chicago concernant la BPM 31510, la molécule tête de série du portefeuille oncologique de Berg qui cible le métabolisme des cellules cancéreuses en inversant le phénotype de Warburg.  La BPM 31510, une petite molécule endogène qui réside dans les mitochondries restaure la phosphorylation oxydative et permet la récapitulation du potentiel des protéines de la famille BCL-2 pouvant induire la mort cellulaire, un processus que le cancer ne développe pas.  Les études mécanistes démontrent que la molécule BPM 31510 ne détériore pas les tissus normaux, mais optimiserait plutôt l'équilibre bioénergétique dans le micro-environnement tumoral afin de « normaliser » une cellule cancéreuse pour qu'elle puisse se comporter préférablement comme une cellule saine.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20120404/CL82745LOGO )

Vikas P. Sukhatme, docteur en médecine, Victor J. Aresty professeur en médecine au Harvard Medical School et directeur des études au Beth Israel Deaconess Medical Center ont expliqué : « Le ciblage des voies métaboliques qui divergent entre les cellules cancéreuses et les cellules normales est une démarche riche en promesses pour la cancerothérapie et cette étude appartient sans l'ombre d'un doute à cette catégorie. Ce sera instructif de voir si le degré d'inversion de l'effet Warburg par la BPM 31510 correspond aux résultats cliniques. »

Les résultats présentés lors de la rencontre de la ASCO pour l'essai en phase I concernant les tumeurs très développées, réfractaires et solides révèlent que la BPM 31510 était bien tolérée et sans aucun effet secondaire sérieux.  La phase I est en cours, car la dose maximale tolérée n'a pas encore été atteinte, mais des signes très encourageants de son efficacité se sont manifestés chez 1 patient qui présente une réaction quasi totale, en plus de quelques réponses partielles importantes, et des signes de stabilisation de la maladie ont été observés chez plusieurs sujets. Linda Vahdat, docteure, professeure de médecine, directrice, département des tumeurs solides, et directrice du programme de recherche sur le cancer du sein au Weill Cornell Medical School a expliquée : « C'est formidable de constater que la mise en oeuvre du ciblage métabolique pour le traitement des cancers est finalement en cours. Je fais preuve d'un optimisme prudent, selon les résultats préliminaires en matière d'innocuité et d'efficacité obtenus pour la BPM 31510 lors de la phase I pour les tumeurs solides. Nous serons en mesure de soumettre cet agent aux essais de phase II pour des cancers spécifiques. »

Berg prévoit commencer les essais de phase II vers la fin 2012 en portant une attention particulière aux cancers qui présentent un phénotype agressif et à métabolisme élevé tels que les cancers du pancréas, les cancers du sein triple négatif et les cancers colorectaux.  Les modèles précliniques présentés lors de la rencontre de la AACR 2012 ont démontré que la BPM 31510 exerce un effet synergique avec différents schémas de chimiothérapie pour les cancers les plus virulents.  Niven R. Narain, cofondateur, président et DTI de Berg Pharma a expliqué : « Nous sommes ravis de soumettre cet agent aux essais de phase II avec une stratégie de combinaison astucieuse qui repose sur des indications scientifiques précliniques.  La molécule BPM 31510 démontre une activité prometteuse lors des premiers essais en tant que monothérapie et nous sommes impatients à l'idée d'évaluer son activité en combinaison avec le traitement standard. »

La société dispose également d'autres programmes cliniques des autres formes topiques de la BPM 31510 pour le cancer de la peau et de la BPM 31543 pour le traitement symptomatique prévenant la chute des cheveux pendant la chimiothérapie dans le cas de cancer.  Le riche portefeuille de Berg est alimenté par la plateforme Interrogative Biology® qui a développé des cibles thérapeutiques pour les cancers, les maladies endocrinologiques et les troubles du SNC en mettant l'accent sur le métabolisme mitochondrial.

À propos de Berg Pharma

Berg Pharma est une société pharmaceutique basée à Boston, et la société mère de Berg Biosystems et de Berg Diagnostics. Notre recherche vise à comprendre comment les altérations du métabolisme sont liées à l'apparition de maladie.  Nous avons découvert des approches essentielles dans le domaine des facteurs de contrôle du métabolisme et plus précisément dans les éléments sous-jacents à l'hypothèse de Warburg. La société dispose d'un important portefeuille de technologies au stade précoce dans le domaine des maladies du SNC et les maladies métaboliques qui complètent son activité d'essais cliniques pour les phases avancées dans le domaine du cancer et la prévention de la chimiotoxicité. Grâce à l'utilisation de la plateforme de découverte traduisant les résultats biologiques en thérapies viables et une riche bibliothèque de biomarqueurs, Berg Pharma est tout disposé à poursuivre sa quête d'un lendemain plus sain.

SOURCE Berg Pharma

Renseignements :

Ashley Potts, +1-617-939-1071

Profil de l'entreprise

Berg Pharma

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.