Berg Pharma lance un essai clinique sur la BPM 31543 pour la prévention de l'alopécie induite par la chimiothérapie (CIA)

NEW YORK, le 23 juill. 2012 /CNW/ - Berg Pharma, une société pharmaceutique bostonienne axée sur la découverte et la mise au point de nouveaux traitements contre le cancer et les maladies métaboliques, a annoncé le lancement d'un essai clinique intitulé « Étude d'escalade de dose de phase I visant à évaluer l'innocuité, la tolérabilité et la pharmacocinétique du composé topique 31543 chez des patientes adultes devant recevoir une chimiothérapie pour le traitement du cancer du sein ». Cet essai sera mené au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20120404/CL82745LOGO)

L'alopécie induite par la chimiothérapie (« CIA ») est citée comme étant l'effet secondaire le plus craint par la majorité des femmes qui s'apprêtent à subir une chimiothérapie. Près de 10 % d'entre elles ont en effet indiqué qu'elles iraient même jusqu'à éviter le traitement en raison de la perte de cheveux qui en découle. Aucun traitement n'est actuellement disponible pour prévenir la CIA, qui est la cause d'un stress psychologique important en plus d'être un facteur de conscientisation de l'état cancéreux chez le patient. Joaquin J. Jimenez, MD, professeur agrégé au département de chirurgie dermatologique et cutanée de l'University of Miami Miller School of Medicine et un leader international dans la recherche capillaire, a déclaré : « Nous avons atteint un point tournant dans la rencontre entre la recherche et l'innovation clinique. Il n'y a aucun doute que le partenariat de Berg Pharma et Memorial Sloan-Kettering nous rapprochera d'une solution pour l'alopécie induite par la chimiothérapie. »

Mario Lacouture, MD, dermatologue agrégé traitant au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center et chercheur principal de l'essai, a souligné pour sa part : « La perte des cheveux peut être l'un des effets secondaires les plus dévastateurs de la chimiothérapie, alors nous sommes très heureux d'évaluer ce nouveau traitement en espérant pouvoir éliminer ou diminuer grandement cette chose que les hommes et les femmes considèrent être une stigmatisation rattachée à bon nombre de traitements chimiothérapeutiques. »

Cet essai de phase I a pour objectifs primaires l'innocuité et la pharmacocinétique, et pour objectifs secondaires d'évaluer la capacité du médicament topique de prévenir ou de diminuer la perte de cheveux ou de poils (alopécie) associée aux traitements de chimiothérapie. La perte et l'amincissement des cheveux, modérés ou graves, sont des effets secondaires fréquents de nombreux agents chimiothérapeutiques utilisés pour traiter les cancers. Linda Vahdat, MD, professeure de médecine, responsable du service des tumeurs solides et directrice du programme de recherche contre le cancer du sein à la Weill Cornell Medical School, a mentionné : « Le groupe de recherche sur le cancer du sein à Cornell joue un rôle actif dans les stratégies qui visent à prévenir l'alopécie induite par la chimiothérapie. Nous sommes donc ravis que cet essai ait été entrepris et nous avons hâte de voir les résultats. »

Niven R. Narain, cofondateur, président et directeur de la technologie de Berg Pharma, a indiqué : « Il s'agit clairement d'un besoin non satisfait dans le domaine des traitements anticancéreux, et c'est pourquoi nous sommes ravis de nous associer avec un investigateur et une institution de renommée mondiale afin de faire avancer la BPM 31543 en phase de mise au point clinique. Berg s'engage à traiter non seulement le cancer, mais également les effets secondaires insidieux qui découlent de certaines chimiothérapies. »

Le recrutement des patientes pour l'étude de phase I a déjà commencé au Evelyn H. Lauder Breast Center, situé à l'angle de la 66e Rue et de la 2e Avenue à New York. Pour de plus amples renseignements sur l'admissibilité des patientes, veuillez consulter le www.clinicaltrials.gov et entrer l'identifiant NCT01588522.

À propos de Berg Pharma
Berg Pharma est une société pharmaceutique établie à Boston, et la société mère de Berg Biosystems et Berg Diagnostics. Nos recherches visent à comprendre le lien qui existe entre les altérations du métabolisme et l'apparition de la maladie. Nous avons découvert des informations essentielles sur les facteurs de contrôle du métabolisme et, plus précisément, sur les éléments sous-jacents à l'hypothèse de Warburg. La société dispose d'une vaste filière de technologies en phase précoce pour les maladies SNC et métaboliques qui complètent son activité d'essais cliniques en phase avancée dans le domaine du cancer et de la prévention de la chimiotoxicité. Dotée d'une riche bibliothèque de biomarqueurs et utilisant une plateforme de découverte qui traduit les résultats biologiques en thérapies viables, Berg Pharma est prête à poursuivre sa quête d'un avenir plus sain.

SOURCE : Berg Pharma

Renseignements :

Ashley Potts, +1-617-939-1071, apotts@bergbiosystems.com

Profil de l'entreprise

Berg Pharma

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.