Bell Aliant présente ses résultats du quatrième trimestre 2009 et annonce
l'expansion de son service de fibre optique jusqu'au domicile de même que ses
directives financières de 2010

    
    - Les réductions de coût ont amélioré la marge du BAIIA de 2009 de
      1,5 point de pourcentage par rapport à 2008.
    - L'encaisse distribuable a atteint 773 M$ en 2009 et devrait demeurer
      élevée en 2010 et se situer entre 750 M$ et 790 M$.
    - 140 000 domiciles devraient bénéficier des services d'Internet et de
      télévision haute définition FibreOP(MC) sur le réseau constitué de
      fibre optique à 100 % d'ici la fin de 2010.
    - Les distributions de 2010 devraient demeurer à 2,90 $ par part.
    - Les porteurs de parts devraient se prononcer en juin 2010 sur la
      conversion à une structure de société par actions prévue pour
      janvier 2011.
    

HALIFAX, le 3 févr. /CNW/ - Le 3 février 2010 - Le Fonds de revenu Bell Aliant Communications régionales (Bell Aliant ou le Fonds) (TSX : BA.UN) a présenté aujourd'hui les résultats financiers du quatrième trimestre 2009 du Fonds et de Placements Bell Aliant Communications régionales, société en commandite (Placements Bell Aliant, société en commandite) et a annoncé son intention d'étendre son service de fibre optique jusqu'au domicile dans le cadre de ses directives de 2010.

"Nos résultats pour 2009 prouvent que notre stratégie fonctionne. Nos marges du BAIIA ont crû par rapport à 2008 malgré l'intensification de la concurrence en raison des mesures que nous avons prises pour rétablir notre structure de coûts et accroître nos activités à large bande," a déclaré Karen Sheriff, présidente et chef de la direction. "Nous avons généré un niveau très élevé d'encaisse distribuable, notre service à la clientèle a continué de se bonifier et nous offrons une expérience Internet et télévision haute définition sans précédent à nos clients dans ces marchés grâce au lancement de notre service de fibre jusqu'au domicile FibreOP(MC)."

    
    Faits saillants financiers du quatrième trimestre de Placements
    Bell Aliant, société en commandite

    -------------------------------------------------------------------------
                                    Varia-                           Varia-
                                     tion   Depuis le   Depuis le     tion
                                       en    début de    début de       en
    (en millions       T4     T4  pourcen- l'exercice  l'exercice  pourcen-
    de dollars)      2009   2008     tage        2009        2008     tage
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation   786 $  803 $   (2,2 %)    3 174 $     3 246 $   (2,2 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA             366    366      0,0 %     1 466       1 450      1,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en
     immobilisations   121   167    (27,5 %)      465         527    (11,8 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse
     distribuable      183   146     24,8 %       773         716      8,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les produits d'exploitation ont diminué de 2,2 pour cent, au cours du quatrième trimestre de 2009 par rapport au quatrième trimestre de 2008, principalement en raison des diminutions des produits tirés du service local et du service interurbain liées aux services d'accès au réseau (SAR) moins nombreux, qui ont été contrebalancées par des augmentations des produits tirés d'Internet et des activités de technologie de l'information (TI).

Malgré la baisse des produits, les programmes de restructuration et les initiatives continues de restrictions des coûts ont permis de réduire les frais d'exploitation de 18 M$ par rapport au même trimestre de 2008 et de maintenir le BAIIA à 366 M$, tout comme pour le quatrième trimestre de 2008. Pour l'ensemble de l'exercice 2009, le BAIIA s'est amélioré de 16 M$ ou de 1,1 pour cent par rapport à 2008 et les frais d'exploitation ont chuté de 88 M$ par rapport à l'exercice précédent.

Les produits tirés du service local et du service interurbain ont reculé de 15 M$ (4,1 pour cent) et de 9 M$ (8,6 pour cent), respectivement, au quatrième trimestre de 2009, comparativement au même trimestre de 2008. Les SAR ont baissé de 5,0 pour cent par rapport à l'exercice précédent en raison de l'intensification de la concurrence et des répercussions du ralentissement de l'économie en 2009.

Les diminutions des SAR dans l'ensemble ont été relativement stables au cours du quatrième trimestre de 2009 par rapport au troisième trimestre. On a dénombré environ 6 000 désaffectations de plus pour les SAR résidentiels que pour le même trimestre de 2008; plus de clients du secteur résidentiel se sont tournés vers les services téléphoniques concurrents au cours de cet exercice par rapport à l'exercice précédent. Par contre, on a relevé environ 4 000 désaffectations en moins pour les SAR d'affaires par rapport au quatrième trimestre de 2008, trimestre où les fermetures d'entreprise et la tenue d'élections au fédéral ont entraîné une diminution des SAR.

Les produits tirés d'Internet ont augmenté de 7 M$, ou de 7,2 pour cent, au cours du quatrième trimestre de 2009 par rapport à la même période en 2008; le nombre d'abonnés à Internet haute vitesse a augmenté de 7,0 pour cent par rapport à l'an passé et il y a eu une forte croissance des abonnés au service de télévision de Bell Aliant en 2009.

Les produits d'exploitation tirés des activités de TI ont grimpé de 8 M$, ou de 14,2 pour cent, au quatrième trimestre de 2009, en raison de la hausse des ventes de matériel informatique par rapport au même trimestre l'an passé. Les autres produits d'exploitation ont baissé de 8 M$, ou de 14,9 pour cent, par rapport au même trimestre en 2008, principalement par suite du fléchissement des ventes et des locations de produits.

Les dépenses en immobilisations au cours du quatrième trimestre de 2009 se sont établies à 121 M$, en baisse de 46 M$ par rapport au même trimestre l'an passé, ce qui témoigne de la rationalisation du programme d'immobilisations pour 2009 et de l'achèvement du projet de liaison de Bell Mobilité amorcé au quatrième trimestre de 2008. L'intensité du capital pour le quatrième trimestre de 2009 était de 15,4 pour cent, ce qui donné lieu à une intensité du capital annuelle de 14,6 pour cent pour 2009.

L'encaisse distribuable a augmenté de 36 M$ (24,8 pour cent) au cours du quatrième trimestre de 2009 par rapport à la même période en 2008, en raison principalement de la rationalisation du programme d'immobilisations. L'encaisse distribuable a monté de 57 M$ (ou 8,1 pour cent) par rapport à l'exercice précédent en raison de l'amélioration des résultats d'exploitation et de la rationalisation du programme d'immobilisations, qui ont été compensées légèrement par des diminutions des flux de trésorerie liés aux activités abandonnées.

Le Fonds a déclaré des distributions de 92 M$, ou de 0,725 $ par part, pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009.

Directives de 2010

"Je suis très heureuse d'annoncer que nous consacrerons plus du double des sommes investies dans la technologie de la fibre optique en 2010 par rapport à 2009 de façon à ce que 140 000 nouvelles résidences bénéficient de cette technologie d'ici la fin de l'année," a indiqué Mme Sheriff. "Avec cet investissement, nous accélérons et optimisons nos actifs naturels d'empreinte aérienne et de géographie de faible densité pour investir dans l'avenir. Nous prévoyons continuer d'améliorer l'efficience de notre programme d'immobilisations, ce qui, conjointement à la réalisation d'un important projet d'immobilisations en 2009, nous permettra d'étendre notre réseau de fibre optique cette année sans augmenter nos dépenses en immobilisations générales par rapport à 2009."

Nous devrions annoncer au milieu de l'année le nom des municipalités spécifiques qui devraient être raccordées aux services de fibre optique jusqu'au domicile en 2010.

Les directives financières de Bell Aliant pour 2010 sont les suivantes :

    
             ---------------------------------------------------
                                             Directives de 2010
             ---------------------------------------------------
             Produits d'exploitation         3 050 M$ à 3 150 M$
             ---------------------------------------------------
             Intensité du capital            14 à 15 pour cent
             ---------------------------------------------------
             Encaisse distribuable            750 M$ à 790 M$
             ---------------------------------------------------
    

Produits d'exploitation

Les produits d'exploitation consolidés devraient se situer entre 3 050 M$ et 3 150 M$ en 2010, en baisse par rapport à 3 174 M$ en 2009. La croissance des produits tirés d'Internet, de la télévision et des TI devrait contrebalancer les diminutions des services local et interurbain attribuables à la croissance continue des chevauchements par la concurrence et des substitutions par d'autres technologies.

Intensité du capital

Les dépenses en immobilisations devraient représenter entre 14 et 15 pour cent des produits d'exploitation en 2010 et la priorité stratégique sera accordée à la croissance des activités à large bande. L'accroissement des dépenses attribuées à la technologie de la fibre optique jusqu'au domicile devrait être contrebalancé par les réductions résultant d'un certain nombre de facteurs dont les suivants : l'achèvement du projet de liaison terrestre HSPA en 2009, les initiatives visant à accroître la productivité et à restreindre les coûts et le souci de continuer à prioriser les dépenses par rapport aux objectifs stratégiques.

Encaisse distribuable et distributions

L'encaisse distribuable devrait se situer entre 750 M$ et 790 M$, l'amélioration du rendement d'exploitation attribuable à la restructuration et aux initiatives continues d'accroissement de la productivité devant contrebalancer les diminutions des produits globaux. Les distributions par part devraient rester les mêmes et demeurer à 0,2417 $ par mois ou à 2,90 $ par exercice pour 2010.

Conversion en société par actions

Bell Aliant prévoit recommander aux porteurs de parts du Fonds la réalisation d'une opération à imposition différée visant à convertir la fiducie de revenu en société par actions avec prise d'effet d'ici le 1er janvier 2011 ou à cette date. Nous sommes à mettre au point les conditions et la procédure de conversion de même que la future politique de dividendes, et nous devrions publier des renseignements à ce sujet en mai 2010 et demander aux porteurs de parts de se prononcer sur la conversion au cours de l'assemblée générale annuelle 2010 de Bell Aliant, qui devrait avoir lieu le 16 juin 2010.

"Notre objectif est de verser un niveau de dividendes durable et élevé pour les actionnaires après le 1er janvier 2011, lorsque nous deviendrons imposables," a fait savoir Mme Sheriff. "Comme le début de l'imposition et la conversion prévue n'auront lieu que dans près d'un an, un certain nombre de facteurs influencent notre perception. Nous serons plus à même de définir notre politique de dividendes future lorsqu'un autre trimestre se sera écoulé et que nous disposerons alors de plus de données sur la concurrence et la situation économique."

Même si une réduction des distributions actuelles est prévue, comme Bell Aliant l'a indiqué par le passé, il importe de souligner que pour les épargnants imposables, les dividendes versés par une société sont imposés à un taux inférieur que les distributions versées par Bell Aliant à titre de fiducie de revenu. Ainsi, dans le cadre d'une structure de société, on peut s'attendre à ce que le mécanisme de crédit d'impôt pour dividendes compense en grande partie pour les épargnants l'incidence après impôt du versement d'un dividende inférieur.

Information financière supplémentaire

De plus amples renseignements sur les résultats du quatrième trimestre de 2009 du Fonds et de Placements Bell Aliant, société en commandite figurent dans les documents d'information supplémentaire de Bell Aliant pour le quatrième trimestre de 2009 et dans le rapport de gestion de Placements Bell Aliant, société en commandite pour le quatrième trimestre de 2009, que l'on peut trouver au www.bellaliant.ca/investisseurs.

Conférence téléphonique avec les analystes

Une conférence téléphonique avec la communauté financière aura lieu le mercredi 3 février 2010 à 15 h (heure de l'Est). Les numéros à composer sont le 866-226-1792 ou le 416-340-2216 pour les participants de la région de Toronto. Les représentants des médias sont invités à y assister en mode écoute seulement. Cette conférence est intitulée "Résultats financiers du quatrième trimestre de l'exercice 2009 de Bell Aliant et directives de 2010". Une retransmission en différé de la conférence sera accessible jusqu'au 17 février 2010. Pour accéder à la retransmission en différé, composez le 800-408-3053 ou le 416-695-5800 et entrez le code d'accès 2226878#

Une webdiffusion audio en direct de la conférence téléphonique est accessible à l'adresse www.bellaliant.ca, sous l'onglet "Relations avec les investisseurs". Une retransmission de la conférence téléphonique sera accessible sur le site Web pendant un an.

Notes

L'information contenue dans le présent communiqué n'est pas vérifiée.

(1) La quasi-totalité du bénéfice de Bell Aliant provient de sa propriété indirecte de Placements Bell Aliant, société en commandite. Les résultats de Placements Bell Aliant, société en commandite combinent les résultats de Bell Aliant Communications régionales, société en commandite (Bell Aliant, société en commandite), de Télébec, société en commandite (Télébec) et de NorthernTel, société en commandite (NorthernTel).

(2) Le 1er février 2008, Placements Bell Aliant, société en commandite a réalisé l'acquisition des actifs et des activités de Kenora Municipal Telephone System (KMTS). Les résultats financiers et les données sur les abonnés de Placements Bell Aliant, société en commandite englobent les données de KMTS à compter de cette date.

(3) Les variations en pourcentage énoncées dans le présent communiqué et liées à des valeurs en dollars sont fondées sur des nombres arrondis aux cent mille près et sont conformes aux renseignements contenus dans les documents d'information supplémentaire du Fonds et dans le rapport de gestion de Placements Bell Aliant, société en commandite pour le quatrième trimestre de 2009. Les valeurs en dollars énoncées dans le présent communiqué sont arrondies au million près à moins d'indication contraire.

(4) Placements Bell Aliant, société en commandite définit le BAIIA, mesure non conforme aux PCGR, comme les produits d'exploitation moins les charges (le bénéfice) avant les intérêts, les impôts sur le revenu, l'amortissement, le coût net des régimes d'avantages sociaux et les frais de restructuration et autres frais. Pour obtenir un rapprochement entre le BAIIA et la mesure conforme aux PCGR qui s'en rapproche le plus, veuillez vous reporter au rapport de gestion de Placements Bell Aliant, société en commandite pour le quatrième trimestre de 2009.

(5) Bell Aliant définit l'intensité du capital comme étant les dépenses en immobilisations présentées sous forme de pourcentage des produits d'exploitation.

(6) Bell Aliant définit l'encaisse distribuable, mesure non conforme aux PCGR, comme l'encaisse provenant des activités d'exploitation continues et abandonnées de Placements Bell Aliant, société en commandite et du Fonds, plus les éléments liés à l'exploitation financés par des réserves de caisse ou des emprunts, comme le fonds de roulement, la capitalisation du déficit des régimes de retraite, les frais de restructuration et autres et la taxe sur le capital en excédent des niveaux normalisés, plus les sommes affectées aux provisions actuelles au titre de l'impôt, plus d'autres éléments des modifications du fonds de roulement qui n'ont pas d'incidence sur les flux de trésorerie, moins les dépenses en immobilisations. Pour obtenir un rapprochement entre l'encaisse distribuable et la mesure conforme aux PCGR qui s'en rapproche le plus, veuillez vous reporter au rapport de gestion de Placements Bell Aliant, société en commandite pour le quatrième trimestre de 2009.

Information prospective

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives qui ont trait à des événements, des résultats, des circonstances ou des attentes futurs prévus, comme il est décrit en particulier dans les rubriques "Directives de 2010" et "Conversion en société par actions" du présent communiqué. À moins d'indication contraire, ces déclarations décrivent les attentes de la direction au 3 février 2010. Elles sont fondées sur les croyances de la direction à l'égard d'événements futurs, et nombre d'entre elles sont fondamentalement incertaines et en dehors du contrôle de la direction. Ces déclarations ne constituent pas des garanties du rendement futur et sont visées par des hypothèses qui peuvent se révéler inexactes et comporter de nombreux risques et de nombreuses incertitudes difficiles à prédire.

Hypothèses

Plusieurs hypothèses ont été formulées dans l'établissement des directives financières 2010 de Bell Aliant et dans l'élaboration des énoncés prospectifs du présent communiqué, notamment concernant l'économie, le marché et la situation financière. Les principaux facteurs et les principales hypothèses utilisés pour mettre au point cette information prospective sont, notamment, les suivants :

    
    a) Hypothèses sur la situation économique

        - L'économie canadienne retournera graduellement à une période de
          croissance après une période de contraction en 2009, et la
          croissance réelle du PIB devrait se situer entre 2 et 3 pour cent
          après une diminution estimée de 2 pour cent en 2009, conformément
          aux estimations récentes du Conference Board du Canada et de la
          Banque du Canada;
        - Les taux d'inflation croîtront légèrement, l'augmentation de
          l'indice des prix à la consommation devant se situer entre 1,7 et
          2,2 pour cent en 2010;
        - Les taux d'intérêt augmenteront légèrement eux aussi comme en
          témoignent :
              - la hausse des taux des acceptations bancaires et des autres
                emprunts à court terme, qui passeront de leurs niveaux
                actuels de moins de 0,5 pour cent pour s'établir entre 1,5 et
                2,0 pour cent environ;
              - l'augmentation des rendements des obligations du gouvernement
                du Canada sur 2 à 10 ans, qui passeront de leurs niveaux
                actuels, se situant entre 1,3 et 3,4 pour cent environ, à des
                taux se trouvant entre 2,3 et 4,1 pour cent environ;
              - le fait que les écarts de taux pour les obligations émises
                par des sociétés comme Bell Aliant L.P. demeureront
                sensiblement les mêmes.

    b) Hypothèses sur le marché

        - Les ménages qui passeront chez une entreprise concurrente de
          téléphonie par câble augmenteront environ au même rythme que
          celui expérimenté par Bell Aliant au cours des derniers
          trimestres;
        - Bell Aliant augmentera le nombre de ménages de son territoire
          qui sont connectés au service Internet et fera progresser le
          taux de pénétration de ses services de télévision et d'Internet
          haute vitesse;
        - Les pertes subies par les services local et interurbain
          attribuables à la concurrence et à la substitution de services
          avanceront légèrement par rapport à celles subies en 2009;
        - La progression des produits tirés d'Internet sera plus faible
          qu'en 2009 étant donné la croissance ralentie des taux de
          pénétration des services haute vitesse et l'accélération des
          pertes pour les produits tirés des services Internet commutés,
          mais elle sera contrebalancée par la hausse des produits moyens
          par client et par la forte croissance des produits tirés des
          services de télévision;
        - Les produits tirés du secteur des données diminueront au même
          rythme qu'en 2009 en raison des tensions sur les prix, des
          pertes concurrentielles et des baisses des taux de règlement;
        - Les produits tirés des TI croîtront légèrement par rapport aux
          niveaux de 2009 à mesure que l'économie renouera avec une
          croissance positive.

    c) Hypothèses financières

        - Les produits d'exploitation seront plus faibles que ceux de
          2009, qui s'élevaient à 3 174 M$, et se situeront entre
          3 050 M$ et 3 150 M$;
        - L'intensité du capital se situera entre 14,0 et 15,0 pour cent
          des produits d'exploitation, en comparaison à 14,6 pour cent en
          2009;
        - L'encaisse distribuable sera également à peu près semblable à
          celle de 2009 et se situera entre 750 M$ et 790 M$, en
          comparaison à 773 M$ en 2009;
        - La capitalisation du déficit des régimes de retraite pour 2010
          se situera entre 80 M$ et 110 M$, en comparaison à 74 M$ en
          2009. Cette fourchette est fondée sur les taux d'actualisation
          pour les obligations liées aux régimes au 31 décembre 2009 et
          tient compte des règles en matière de capitalisation des régimes
          de retraite existantes imposées par les lois fédérales. Les
          nouvelles règles de capitalisation du déficit de solvabilité
          envisagées annoncées par le ministre fédéral des Finances le
          27 octobre 2009 pourraient avoir une incidence importante sur
          ces estimations; toutefois, Bell Alliant n'a actuellement pas
          connaissance de l'incidence que ces nouvelles règles pourraient
          avoir, si elles sont mises en œuvre, sur les besoins en matière
          de capitalisation du déficit de 2010. La capitalisation du coût
          des services actuelle, qui s'est élevée à 69 M$ en 2009, devrait
          être quasi identique en 2010;
        - Il est prévu que le revenu imposable sera assujetti aux taux
          d'imposition du revenu des sociétés fédéral et provinciaux
          combinés de 29 pour cent en 2011, qui baissera à 27 pour cent
          d'ici 2013;
        - Les dividendes versés par Bell Aliant devraient être admissibles
          à titre de dividendes déterminés donnant le droit aux
          particuliers résidents canadiens qui les reçoivent de profiter
          du mécanisme de majoration des dividendes et de crédit d'impôt
          pour dividendes, qui vise à assurer que les revenus de sociétés
          qui sont distribués sous forme d'intérêts ou de dividendes sont
          assujettis au même fardeau fiscal des sociétés et des
          particuliers global.
    

Bell Aliant encourage les investisseurs à lire la rubrique relative aux facteurs de risques ci-dessous et la communication de l'information connexe pour obtenir un exposé des divers facteurs de risque qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de ce qui est actuellement prévu.

Facteurs de risque

Il existe de nombreux facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements soient sensiblement différents des prévisions actuelles. Les plus importants facteurs que Bell Aliant a identifiés comme pouvant influencer ses résultats ou événements en 2010 incluent : l'intensification de la concurrence; la capacité de la direction de réaliser des stratégies et des plans, notamment la gestion de notre structure de coûts; la situation économique en général; la dépendance envers les systèmes; l'évolution de la technologie; les charges d'exploitation et les dépenses en immobilisations requises, y compris la gestion du cycle de vie des actifs; la demande de services; les relations avec BCE et Bell Canada et la répartition des occasions d'affaires; la capitalisation des régimes de retraite; l'évolution de la réglementation; la dépendance envers des fournisseurs clés; le risque d'illiquidité et le risque de financement; les clauses restrictives relatives à la dette et autres; les droits de gouvernance de BCE; la dépendance à l'égard du personnel clé et les relations de travail, y compris les exigences en matière de poursuite efficace des activités; les éventualités de nature juridique et les modifications apportées aux lois, y compris en matière de respect de la vie privée et de sécurité des renseignements concernant les clients; la dépendance du Fonds envers les distributions de Placements Bell Aliant, société en commandite; les taux de change; et l'évolution des taux d'imposition et des règles en matière d'imposition des fiducies de revenu. Pour obtenir une description détaillée des facteurs de risque susmentionnés et de l'incidence qu'ils pourraient avoir sur nos résultats, veuillez vous reporter à la rubrique "Gestion des risques" du rapport de gestion annuel de 2008 du Fonds et de Placements Bell Aliant, société en commandite, en leurs versions mises à jour par les rapports de gestion trimestriels de 2009 de ceux-ci, ainsi qu'à la rubrique "Facteurs de risque" de leurs notices annuelles de 2008, lesquels documents sont disponibles sur les sites www.bellaliant.ca et www.sedar.com.

Si un facteur a une incidence imprévue sur Bell Aliant ou si des hypothèses sous-jacentes aux énoncés prospectifs s'avèrent inexacts, les résultats ou les événements réels pourraient être sensiblement différents de ceux prédits. Tous les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué sont faits sous réserve de la présente mise en garde et rien ne garantit que les résultats ou les événements prédits par Bell Aliant se concrétiseront ou, même s'ils se concrétisent en presque totalité, qu'ils entraîneront les conséquences prévues par Bell Aliant.

Sauf si les lois canadiennes sur les valeurs mobilières exigent le contraire, Bell Aliant nie toute intention et n'assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser des énoncés prospectifs même si de nouveaux renseignements deviennent disponibles, à la suite d'événements futurs ou pour toute autre raison. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ont pour objet de fournir des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction ainsi que ses plans pour l'exercice 2010. Le lecteur doit être conscient que ces renseignements peuvent ne pas être adéquats à d'autres fins.

À propos de Bell Aliant

Bell Aliant (TSX : BA.UN) est l'un des plus importants fournisseurs de services de communications régionaux en Amérique du Nord et un commanditaire officiel des Jeux olympiques et para-olympiques d'hiver Vancouver 2010. Par l'intermédiaire de ses entités actives, Bell Aliant offre aux consommateurs de six provinces canadiennes des services novateurs en matière d'information, de communications et de technologie, y compris les services vocaux, la transmission de données, le service Internet, les services de vidéo et des solutions d'affaires à valeur ajoutée. Par l'intermédiaire de ses bureaux xwave, Bell Aliant fournit également des services professionnels de TI et des solutions technologiques de pointe. Les employés de Bell Aliant se dévouent pour offrir choix, commodité et service à la clientèle de la plus haute qualité.

SOURCE Bell Aliant Inc. - Français

Renseignements : Renseignements: Relations avec les médias: Alyson Queen, (866) 696-6700, alyson.queen@bellaliant.ca; Relations avec les investisseurs: Zeda Redden, (877) 487-5726, zeda.redden@bellaliant.ca

Profil de l'entreprise

Bell Aliant Inc. - Français

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.