BDC célèbre 65 années au service des PME

MONTRÉAL, le 30 sept. /CNW Telbec/ - À l'occasion de son 65e anniversaire, la Banque de développement du Canada (BDC) est fière de célébrer six décennies et demie consacrées à aider les entrepreneurs canadiens à démarrer et à développer leurs entreprises, à créer des emplois et à tirer profit de l'innovation.

"Les PME sont le pilier de notre économie. Au cours des 65 dernières années, BDC a aidé des milliers d'entre elles dans les bons moments comme dans les moments plus difficiles. Avec à notre actif une telle somme de succès et d'expérience, nous n'envisageons pas de prendre notre retraite de sitôt", a déclaré le président et chef de la direction de BDC, Jean-René Halde. "La Banque a évolué avec son temps, mais elle est demeurée fidèle à sa raison d'être, qui est de soutenir l'entrepreneuriat au Canada. L'année écoulée est venue confirmer à quel point le rôle qu'elle joue est essentiel. Le soutien que nous apportons est d'autant plus important lorsque le financement est rare, et nous travaillons très fort pour aider les entrepreneurs à faire face au resserrement récent des conditions du crédit au moyen de mesures qui leur permettent de pallier leurs problèmes temporaires de liquidité."

BDC est une société d'État rentable, qui verse des dividendes au gouvernement fédéral. Elle compte aujourd'hui 1 800 employés qui servent les entreprises clientes à partir de plus de 100 bureaux partout au Canada. Son portefeuille total s'établit à 11,7 milliards de dollars. BDC offre des services dans quatre secteurs d'activité distincts : le financement, le financement subordonné, le capital de risque et les services de consultation. Elle accorde du financement selon des modalités et conditions qui complètent les services offerts par les institutions financières du secteur privé et soutient des projets qui présentent en général des risques plus élevés. BDC apporte aux entrepreneurs un soutien additionnel en leur fournissant des services qui répondent à l'évolution de leurs besoins de consultation en gestion et contribue activement à favoriser la commercialisation des fruits de la R.-D. À ce jour, sa division de capital de risque a soutenu plus de 400 entreprises avec des investissements de plus de 1,16 milliards de dollars dans les secteurs des sciences de la vie, des télécommunications, de la technologie de l'information et des technologies avancées, ainsi qu'avec des engagements de 253 millions dans 19 fonds d'investissement.

Points saillants de l'histoire de BDC

BDC a été créée le 30 septembre 1944, sous le nom de Banque d'expansion industrielle (BEI) et en tant que filiale de la Banque du Canada, pour aider les petits manufacturiers qui avaient contribué à l'effort de guerre en fabriquant du matériel militaire à reconvertir leurs activités à une économie de paix après la Deuxième Guerre mondiale. Avec le temps, ses activités ont été élargies pour venir en aide aux entreprises de services aériens commerciaux. Au milieu des années 1950, elle finançait un avion sur dix au Canada.

Les années 1960 ont marqué une nouvelle ère d'expansion pour BDC avec l'élargissement de son soutien à presque tous les genres d'entreprises et l'ouverture de succursales à l'échelle du pays. À cette époque, la BEI était la principale source de financement de l'industrie touristique dans de nombreuses régions du Canada. En 1971, elle est devenue le premier organisme au pays à offrir des services de consultation, de formation et de planification en gestion aux propriétaires de PME.

Le 2 octobre 1975, la BEI est devenue une société d'État et a adopté le nom de Banque fédérale de développement. Son mandat a été étendu afin d'en faire un guichet unique pour les PME et elle s'est vu confier un nouveau défi : fournir du capital de risque aux entrepreneurs. Tout au long des années 1980 et au début des années 1990, l'organisation a continué de répondre aux besoins changeants des entrepreneurs en lançant un large éventail de services, de programmes et de fonds pour s'attaquer à des réalités comme la mondialisation, l'informatisation, l'innovation et la productivité.

Le 13 juillet 1995, le Parlement du Canada a adopté la Loi sur la Banque de développement du Canada. Sous le nouveau nom de BDC, l'institution a reçu un rôle et un mandat redéfinis et est passée de "prêteur de dernier ressort" à prêteur complémentaire aux autres institutions financières. BDC a lancé de nouveaux services pour aider les entrepreneurs à profiter des possibilités offertes par le commerce électronique et a inauguré de nouveaux Centres de l'entrepreneurship spécialisés. Cela lui a permis d'accroître encore davantage le soutien qu'elle apporte aux entrepreneurs dans des secteurs comme la fabrication, le tourisme et la technologie de pointe et de porter le nombre de clients qu'elle sert aujourd'hui à 28 000.

Après les événements du 11 septembre 2001, et de nouveau durant l'année 2003 qui a été ponctuée de nombreux défis (SRAS, crise de la vache folle, incendies de forêt dans l'Ouest, ouragan Juan, ralentissement de l'économie des États-Unis et appréciation du dollar canadien), BDC est venue à la rescousse des entrepreneurs en donnant à ses clients la possibilité de suspendre leurs remboursements de capital.

Une fois de plus, en 2008-2009, elle a relevé le défi et soutenu les entrepreneurs pendant une période difficile en mettant en œuvre des mesures pour les aider à affronter les problèmes temporaires de liquidité occasionnés par le resserrement du crédit. BDC est un participant clé au Programme de crédit aux entreprises du gouvernement fédéral. Travaillant en partenariat avec d'autres institutions financières dans le cadre de ce programme, elle a généré une augmentation record des prêts accordés à des entreprises partout au Canada. Pour le premier trimestre terminé en juin 2009, la valeur totale, en dollars, des prêts acceptés par les clients de BDC a légèrement dépassé un milliard de dollars, ce qui représente une hausse de 37 % par rapport à la période correspondante de l'an dernier.

"Les employés de BDC sont très fiers du travail que nous accomplissons, dit Jean-René Halde. C'est grâce à l'engagement continu de toutes les personnes qui ont travaillé à BDC dans le passé, et qui y travaillent aujourd'hui, que nous pouvons célébrer nos succès et nous réjouir à l'idée de jouer pendant encore de nombreuses années un rôle vital dans la promotion de l'entrepreneuriat canadien. Notre devise, L'entrepreneur d'abord, est plus pertinente que jamais."

SOURCE Banque de développement du Canada

Renseignements : Renseignements: Johanne Bissonnette, Chef, Relations avec les médias, (514) 283-7929


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.