Bayer et l'Université de Sherbrooke signent un contrat de licence pour stimuler l'innovation dans la santé des bovins laitiers

La transaction stratégique de licence mise sur un vaccin novateur contre la mammite bovine, l'une des maladies endémiques les plus nuisibles aux troupeaux laitiers.

LEVERKUSEN, Allemagne, et QUÉBEC, le 30 mai 2016 /CNW Telbec/ - Bayer et TransferTech Sherbrooke, l'organisme responsable de la commercialisation des innovations de l'Université de Sherbrooke et de ses établissements affiliés, ont signé un contrat de licence pour développer un vaccin novateur découvert à l'Université de Sherbrooke susceptible de protéger les troupeaux laitiers contre la mammite bovine associée au staphylocoque doré.

La mammite bovine est une infection complexe et la maladie la plus répandue et la plus coûteuse au monde dans les fermes laitières. La maladie se trouve dans la grande majorité des troupeaux laitiers, et environ de 10 à 15 % de toutes les infections cliniques de la mammite sont causées par le staphylocoque doré. La mammite bovine a des répercussions négatives sur le bien-être des animaux et elle est reliée aux pertes laitières, à une qualité et à une productivité laitières inférieures ainsi qu'à l'augmentation des travaux et des soins vétérinaires.

« Chez Bayer, nous nourrissons une réelle passion pour les animaux, et le présent partenariat vient étayer notre engagement envers la santé des troupeaux laitiers », explique Sabine Bongaerts, chef de la découverte de médicaments, Santé animale de Bayer. Depuis plus de 90 ans, Bayer fait fructifier le domaine des innovations scientifiques qui répondent aux besoins des clients et favorisent la santé des animaux. Nous sommes heureux de travailler avec des chercheurs de l'Université de Sherbrooke pour partager les connaissances et l'expérience afin d'aider les vétérinaires et les producteurs laitiers à vaincre la mammite bovine. »

Le lait est une importante source de nutrition pour la population mondiale. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture estime qu'environ 895 millions de personnes dépendent jusqu'à un certain point directement de l'élevage de bétail laitier.]

« En Amérique du Nord, on estime que les pertes économiques liées à la mammite bovine peuvent atteindre 2,4 milliards de dollars américains par année, ce qui représente environ 11 % de la production laitière totale de plus de 10 millions de vaches », précise M. Jacques Beauvais, professeur et vice-recteur à la recherche, à l'innovation et à l'entrepreneuriat à l'Université de Sherbrooke. « Un vaccin efficace susceptible d'aider à protéger les bovins laitiers de la mammite bovine causée par le staphylocoque doré représenterait une solution bienvenue pour des millions de producteurs laitiers du monde entier ».

« Nous sommes extrêmement heureux de voir que Bayer reconnaît notre approche scientifique originale, laquelle nous a permis de créer une composition unique pour ce vaccin doté de caractéristiques remarquables », indique M. François Malouin, professeur et inventeur principal, Département de biologie, Faculté des sciences, Université de Sherbrooke. 

Dans le cadre du contrat de licence, Bayer créera et commercialisera le vaccin novateur en fonction de la technologie et de la propriété intellectuelle issue de TransferTech Sherbrooke. Les autres dispositions de l'entente n'ont pas été divulguées.

Au sujet de la mammite bovine
La mammite bovine est une inflammation de la glande mammaire et des pis et constitue une maladie endémique majeure des bovins laitiers. Elle se manifeste normalement à la suite d'une invasion bactérienne du canal du trayon d'une variété de sources bactériennes à la ferme. L'un des types de mammites les plus répandus est causé par le staphylocoque doré, lequel peut se propager dans le troupeau et mener à des cas chroniques extrêmement difficiles à maîtriser lorsqu'on a seulement recours à un traitement antibiotique.

Au sujet de TransferTech Sherbrooke
TransferTech Sherbrooke, anciennement SOCPRA Sciences et Génie S.E.C., est l'organisme responsable de commercialiser les innovations qui émergent de l'Université de Sherbrooke et de ses établissements affiliés. Son portfolio compte plus de 85 inventions dont plus de 40 % d'entre elles ont été transférées à des entreprises pour qu'elles soient développées et mises en marché. Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter www.TransferTech.ca.

Au sujet de l'Université de Sherbrooke
L'Université de Sherbrooke est au cœur de l'un des trois principaux milieux de recherche du Québec. Reconnue pour son sens de l'innovation, l'Université de Sherbrooke est un partenaire important des gouvernements régionaux et autres instances supérieures gouvernementales dans la promotion des projets économiques, culturels et sociaux. Elle jouit d'une excellente réputation en raison entre autres de la forte croissance qu'elle a connue dans ses activités de recherche au cours des dernières années, de ses réussites dans les transferts technologiques ainsi que dans les projets d'entrepreneuriat et d'innovation ouverte en collaboration avec l'industrie et les milieux sociaux.

Bayer : la science pour une vie meilleure
Bayer est une entreprise mondiale aux compétences fondamentales dans les domaines des sciences de la vie, plus particulièrement dans les soins de santé et l'agriculture. Ses produits et ses services sont conçus pour aider les personnes et améliorer leur qualité de vie. De plus, le groupe vise à créer de la valeur grâce à l'innovation, à la croissance et à la rentabilité élevée. À titre d'entreprise citoyenne, Bayer s'engage à respecter les principes de développement durable ainsi que ses responsabilités sociales et éthiques. Dans l'exercice financier 2015, le groupe employait environ 117 000 personnes et affichait un chiffre d'affaires de 46,3 milliards d'euros. Les dépenses en immobilisations s'élevaient à 2,6 milliards d'euros et celles en recherche et en développement, à 4,3 milliards d'euros. Ce chiffre comprend celui de l'entreprise de polymères de haute technologie, laquelle a été introduite en bourse le 6 octobre 2015 à titre d'entreprise indépendante sous le nom de Covestro. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.bayer.com.

Énoncés prévisionnels
Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prévisionnels fondés sur les prévisions et les hypothèses actuelles de la direction de Bayer. Différents risques connus et inconnus, différentes incertitudes et d'autres facteurs pourraient mener à des différences matérielles entre les résultats, la situation financière, le développement ou le rendement réels à venir de l'entreprise et ceux estimés aux présentes. Ces facteurs comprennent ceux présentés dans les rapports publics de Bayer qu'il est possible de consulter sur son site Web à l'adresse www.bayer.com. L'entreprise n'assume aucune responsabilité quant à la mise à jour de ces énoncés prévisionnels ni à leur conformité aux événements ou aux développements à venir.



1 Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, Global Dairy Sector: Status and Trends. Document électronique consulté le 25 février 2016. http://www.fao.org/docrep/012/i1522e/i1522e02.pdf.

 

 

SOURCE Université de Sherbrooke

Renseignements : Université de Sherbrooke, Johanne Leroux, Tél. : 819 821-8000, Courriel : Johanne.Leroux2@USherbrooke.ca; Bayer Animal Health Janice Chow, Tél. : +49 2173 38 5649, Courriel : janice.chow@bayer.com

RELATED LINKS
http://www.usherb.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.