Banque HSBC Canada résultats de l'exercice et du quatrième trimestre de 2016

VANCOUVER, le 20 févr. 2017 /CNW/ -

  • Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est situé à 715 M$ pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, soit 98 M$, ou 15,9 %, de plus que celui de l'exercice 2015. Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est établi à 251 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, en hausse de 279 M$ comparativement à celui du quatrième trimestre de 2015.
  • Le bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire a atteint 486 M$ pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, en hausse de 72 M$, ou 17,4 %, comparativement à celui de l'exercice précédent. Le bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire s'est élevé à 178 M$ pour le quatrième trimestre de 2016, en hausse de 216 M$ comparativement à celui du trimestre correspondant de 2015.
  • Le rendement des capitaux propres moyens attribuables à l'actionnaire ordinaire a été de 10,6 % pour l'exercice clos le 31 décembre 2016 et de 15,4 % pour le quatrième trimestre de 2016, contre 9,6 % et (0,9 %), respectivement, pour les périodes correspondantes de 2015.
  • Le ratio d'efficience s'est établi à 60,4 % pour l'exercice clos le 31 décembre 2016 et à 63,5 % pour le quatrième trimestre de 2016, contre 58,2 % et 69,4 %, respectivement, pour les périodes correspondantes de 2015.
  • Le total de l'actif se chiffrait à 94,7 G$ au 31 décembre 2016, comparativement à 94,0 G$ au 31 décembre 2015.
  • Au 31 décembre 2016, le ratio des capitaux propres ordinaires de catégorie 1 s'établissait à 10,5 %, le ratio du capital de catégorie 1 se situait à 12,5 % et le ratio du capital total était de 13,5 %. Au 31 décembre 2015, le ratio des capitaux propres ordinaires de catégorie 1 s'établissait à 10,1 %, le ratio du capital de catégorie 1, à 12,1 % et le ratio du capital total, à 13,5 %.

Les abréviations « M$ » et « G$ » signifient millions et milliards de dollars canadiens, respectivement.

La Banque HSBC Canada
Commentaire financier

Aperçu

La Banque HSBC Canada a dégagé un bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat de 715 M$ pour l'exercice 2016, ce qui représente une hausse de 98 M$, ou 15,9 %, par rapport à celui de l'exercice 2015.

L'augmentation par rapport à l'exercice 2015 s'explique principalement par : 

  • le bon rendement des activités de négociation de taux ainsi que des variations favorables de l'ajustement de l'évaluation de crédit de contrats dérivés par suite du resserrement des écarts de taux des clients;
  • la réduction des pertes de valeur, surtout dans le secteur pétrolier et gazier, l'amélioration de la conjoncture économique (y compris le redressement du cours du pétrole) ayant donné lieu à une hausse de la valeur des garanties et à l'amélioration de la qualité du crédit.

Ces facteurs ont été contrebalancés en partie par les investissements continus à l'appui de la mise en œuvre des initiatives de gestion des risques et de conformité et par les dépenses stratégiques des secteurs d'activité mondiaux visant à favoriser la croissance future et la réduction des coûts.

Le secteur des services aux entreprises s'efforce toujours de rehausser et de simplifier son modèle de prestation de services ainsi que d'améliorer sa productivité, l'objectif étant d'en faire profiter la clientèle et les employés, et ce, malgré les problèmes occasionnés par la faiblesse continue des prix des produits énergétiques et des marchandises. Nous continuons d'axer nos efforts sur les services bancaires aux filiales internationales, car il s'agit là d'un moteur de croissance dans les corridors commerciaux de l'Amérique du Nord et de la Chine, et nous tirons parti de notre plateforme mondiale de produits des services de commerce international et de gestion de la trésorerie pour recruter de nouveaux clients et générer des revenus de commissions et des liquidités.

Notre secteur des services bancaires internationaux et marchés a augmenté les revenus de négociation tirés de ses activités de négociation de taux et de crédit. Le financement découlant des clients a augmenté en raison du niveau d'activité important sur les marchés financiers au cours de l'exercice, qui s'est traduit par une hausse des commissions provenant de nos clients mondiaux. Ce secteur d'activité a continué de mettre à profit notre réseau mondial pour offrir des solutions de financement transfrontalières.

Les services bancaires de détail et gestion de patrimoine ont continué d'assurer une croissance durable et équilibrée des prêts hypothécaires résidentiels et des dépôts, et ont tiré parti de l'augmentation des soldes des comptes de gestion de patrimoine dans la première moitié de l'exercice. Ce secteur d'activité a encore dégagé un bon rendement bien que la compression des écarts de taux en raison du contexte de vive concurrence attribuable à la faiblesse des taux d'intérêt ait nui aux marges.

En guise de commentaire sur les résultats, Sandra Stuart, présidente et chef de la direction de la Banque HSBC Canada, a fait la déclaration suivante : « Après une fin d'exercice 2015 difficile, la Banque HSBC Canada a affiché des améliorations constantes en 2016, dégageant un bénéfice avant impôt de 715 M$ pour l'exercice, soit une augmentation de près de 16 % par rapport à l'exercice précédent. Les pertes de valeur liées aux prêts ont diminué considérablement par suite des mesures que nous avons prises pour assurer une gestion proactive du portefeuille. Ces mesures, combinées à un contrôle des coûts rigoureux et à des initiatives d'efficience, ont donné lieu à une augmentation de 29 % du bénéfice avant impôt, par rapport à l'exercice précédent, pour notre plus grand secteur d'activité, c'est-à-dire les services aux entreprises. En ce qui concerne notre secteur des services bancaires internationaux et marchés, nos activités de négociation de taux et la hausse des commissions liées au marché des actions se sont traduites par une augmentation de 63 % du bénéfice avant impôt par rapport à l'exercice précédent. Les revenus des services bancaires de détail et gestion de patrimoine se sont accrus, grâce à une croissance durable et équilibrée des prêts hypothécaires résidentiels et des dépôts de même qu'à une augmentation des soldes des comptes de gestion de patrimoine au premier semestre de l'exercice. Le Canada demeurant un marché prioritaire pour le Groupe HSBC, nous faisons des investissements importants dans nos services de détail, nous créons de nouveaux produits et services répondant aux nouvelles exigences de nos clients, en particulier en ce qui a trait à un accès numérique accru, et nous simplifions nos processus afin que nos clients puissent faire affaire avec nous plus facilement. Malgré l'attention que suscitent les changements géopolitiques et les spéculations sur les échanges commerciaux internationaux, nous continuons de tout mettre en œuvre pour aider nos clients à trouver des occasions de placement dans ce contexte en évolution et pour faire croître nos activités. »

Analyse des résultats financiers consolidés de l'exercice clos le 31 décembre 2016

Les produits d'intérêts nets se sont établis à 1 127 M$, en baisse de 16 M$, ou 1,4 %, par rapport à ceux de l'exercice 2015. La diminution est essentiellement attribuable à la liquidation du portefeuille de prêts à la consommation qui s'est poursuivie et à l'accroissement des charges d'intérêts liées à l'emprunt à long terme auprès du Groupe HSBC en 2016. Ces facteurs ont été atténués par l'augmentation des prêts hypothécaires résidentiels et par les rendements plus élevés des placements financiers.

Les produits de commissions nets se sont chiffrés à 667 M$ pour l'exercice 2016, en baisse de 16 M$, ou 2,3 %, par rapport à ceux de l'exercice 2015. La diminution des produits de commissions nets s'explique principalement par les volumes moindres des facilités de crédit et la réduction des commissions tirées des services à l'égard des comptes.

Les produits de négociation nets de l'exercice 2016 se sont établis à 190 M$, en hausse de 109 M$, ou 134,6 %, comparativement à ceux de l'exercice 2015. Cette progression résulte essentiellement du bon rendement des activités de négociation de taux ainsi que des ajustements favorables de l'évaluation de crédit des contrats dérivés par suite du resserrement des écarts de taux des contreparties. La période correspondante de 2015 tenait compte de l'incidence négative de l'évaluation à la valeur de marché des couvertures économiques non admissibles à la comptabilité de couverture qui avaient été reclassées à l'état du résultat net et de variations défavorables des ajustements de l'évaluation de crédit des contrats dérivés par suite de l'élargissement des écarts de taux des contreparties.

Les charges nettes liées aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur pour l'exercice 2016 se sont chiffrées à 4 M$, tandis que des produits nets de 3 M$ avaient été constatés pour l'exercice 2015. Les charges nettes liées aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur ont découlé d'un léger rétrécissement des écarts de taux propres à la banque, ce qui a accru la juste valeur de ces débentures subordonnées. En comparaison, des produits avaient été comptabilisés en 2015 en raison de l'élargissement de l'écart de taux propre à la banque.

Les profits diminués des pertes liés aux placements financiers ont totalisé 24 M$ pour l'exercice 2016, en baisse de 39 M$, ou 61,9 %, comparativement à ceux de 2015. Les activités de gestion du bilan ont généré des profits moins élevés sur la cession de titres de créance disponibles à la vente en raison du rééquilibrage continu du portefeuille servant à la gestion du bilan.

Les autres produits d'exploitation ont atteint 75 M$ pour l'exercice 2016, en hausse de 11 M$, ou 17,2 %, comparativement à ceux de l'exercice 2015. Cette augmentation résulte principalement de l'intensification des activités intersociétés, laquelle augmentation a été atténuée par les pertes enregistrées sur la vente de certains prêts aux entreprises et par les recouvrements non récurrents constatés en 2015.

Les pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit se sont chiffrées à 107 M$ pour l'exercice 2016, en baisse de 127 M$, ou 54,3 %, par rapport à celles de l'exercice 2015. La réduction des pertes de valeur s'explique par la conjoncture économique plus favorable, principalement en raison du redressement des cours du pétrole. Les comptes de correction de valeur évalués collectivement et les autres provisions relatives au risque de crédit ont diminué au cours de l'exercice, car les risques de perte de valeur se sont concrétisés, ce qui a fait augmenter les comptes de correction de valeur évalués spécifiquement. L'amélioration de la qualité du crédit des clients et la valeur plus élevée des garanties sont les principaux facteurs à l'origine de la réduction nette des pertes de valeur liées aux prêts.

Le total des charges d'exploitation de l'exercice 2016 s'est élevé à 1 255 M$, soit une augmentation de 69 M$, ou 5,8 %, par rapport à l'exercice 2015. Cette hausse est attribuable aux investissements continus dans la mise en œuvre des initiatives de gestion des risques et de conformité ainsi qu'aux dépenses stratégiques des secteurs d'activité mondiaux visant à stimuler la croissance future et la réduction des coûts. En outre, la dépréciation du dollar canadien a eu un effet défavorable sur les charges libellées en devises.

La quote-part du résultat des entreprises associées représente les variations de la valeur des placements de la banque dans des fonds d'actions de sociétés fermées. Elle correspond à une perte de 2 M$ pour l'exercice 2016, en baisse de 2 M$ par rapport à l'exercice 2015.

Charge d'impôt sur le résultat. Pour l'exercice à l'étude, le taux d'imposition effectif a été de 26,7 %, contre 27,8 % pour l'exercice 2015.

Évolution de la situation financière

Le total de l'actif s'élevait à 94,7 G$ au 31 décembre 2016, en hausse de 0,6 G$ par rapport au 31 décembre 2015. Les actifs détenus à des fins de transaction ont augmenté de 2,4 G$ du fait de l'achat de titres de créance détenus à ces mêmes fins, en grande partie des obligations de gouvernements. La liquidité accrue de la banque s'est traduite par une augmentation de 1,3 G$ des placements financiers. Les engagements de client en contrepartie d'acceptations ont augmenté de 0,5 G$ en raison de l'accroissement de la demande. Ces hausses ont été contrebalancées par une réduction de 1,5 G$ des prêts et avances à des clients, largement attribuable à la contraction des activités d'investissement dans le secteur de l'énergie et à un moindre recours aux facilités de crédit. Les dérivés ont diminué de 1,1 G$ en raison de la diminution des contrats de change et des contrats sur marchandises.

Le total du passif s'établissait à 89,2 G$ au 31 décembre 2016, en hausse 0,6 G$ par rapport au 31 décembre 2015. Les passifs détenus à des fins de transaction ont augmenté de 2,1 G$, en grande partie du fait de l'accroissement des positions vendeur, ce qui concorde avec l'augmentation des actifs détenus à des fins de transaction. Les comptes des clients ont augmenté de 1,6 G$, en raison surtout de l'accent mis sur l'accroissement des dépôts par l'entremise de nombreuses mesures sur différents marchés. Les acceptations ont augmenté de 0,5 G$ en raison de l'accroissement de la demande et les autres passifs ont crû de 0,9 G$, hausse qui s'explique en grande partie par des augmentations des emprunts et des créances subordonnées. Les activités de gestion du bilan et les besoins de financement du portefeuille de négociation se sont traduits par une diminution des dépôts effectués par des banques de 1,1 G$ et des conventions de rachat de 2,3 G$. La baisse de 1,2 G$ des dérivés est attribuable à la réduction des contrats de change et des contrats sur marchandises. De plus, les titres de créance émis ont diminué de 0,6 G$.

Le total des capitaux propres de 5,4 G$ au 31 décembre 2016 n'avait pratiquement pas varié par rapport à celui au 31 décembre 2015. Le bénéfice réalisé au cours de l'exercice a servi à verser des dividendes accrus sur les actions ordinaires et les actions privilégiées.

Résultats du quatrième trimestre clos le 31 décembre 2016

Aperçu

La Banque a dégagé un bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat de 251 M$ au quatrième trimestre de 2016, ce qui représente une hausse de 279 M$ par rapport au résultat du quatrième trimestre de 2015.

Performance par élément de produits et de charges

Les produits d'intérêts nets se sont établis à 282 M$, ce qui est stable par rapport au quatrième trimestre de 2015. Les produits d'intérêts ont augmenté au quatrième trimestre de 2016, hausse qui s'explique essentiellement par les soldes plus élevés des prêts et des avances, mais qui a été contrebalancée par une augmentation de même importance de la charge d'intérêts sur les comptes de clients et sur l'emprunt à long terme auprès du Groupe HSBC en 2016.

Les produits de commissions nets se sont établis à 169 M$, en hausse de 4 M$, ou 2,4 %, par rapport à ceux du quatrième trimestre de 2015. Cette progression résulte essentiellement de l'augmentation des commissions liées au financement des entreprises, aux services de paiement et aux fonds sous gestion.

Des produits de négociation nets de 45 M$ ont été inscrits, ce qui représente une hausse de 68 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2015. L'augmentation des produits de négociation résulte principalement du bon rendement des activités de négociation de taux et de l'incidence défavorable des ajustements de l'évaluation de crédit de contrats dérivés par suite de l'élargissement des écarts de taux des clients au quatrième trimestre de 2015.

Les charges nettes liées aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur ont été de 1 M$, ce qui est stable par rapport au quatrième trimestre de 2015.

Les pertes liées aux placements financiers se sont chiffrées à 6 M$, en baisse de 13 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2015. Les activités de gestion du bilan ont généré des profits moins élevés à la cession de titres de créance disponibles à la vente en raison du rééquilibrage continu de ce portefeuille.

Les autres produits d'exploitation du quatrième trimestre de 2016 se sont établis à 23 M$, soit une hausse de 5 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2015 qui s'explique surtout par l'augmentation des recouvrements auprès du Groupe HSBC pour des activités réalisées par la banque.

Les pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit ont représenté un recouvrement de 61 M$, soit une amélioration de 225 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2015. La meilleure qualité du crédit des clients et la valeur plus élevée des garanties ont été les principaux facteurs à l'origine du niveau élevé des recouvrements et de la diminution des pertes de valeur spécifiques, en particulier au dernier trimestre de l'exercice. En outre, nous avons pu réduire les provisions évaluées collectivement, surtout dans le secteur pétrolier et gazier.

Le total des charges d'exploitation a atteint 325 M$, en hausse de 14 M$, ou 4,5 %, par rapport au total du quatrième trimestre de 2015. Cette augmentation résulte principalement des investissements continus dans la mise en œuvre d'initiatives de gestion des risques et de conformité, ainsi que des dépenses stratégiques des secteurs mondiaux visant à faire en sorte qu'ils disposent des outils nécessaires pour stimuler leur croissance future et réduire les coûts. En outre, la dépréciation du dollar canadien a eu un effet défavorable sur les charges libellées en devises.

La quote-part du résultat des entreprises associées s'est élevée à 3 M$, soit une hausse de 4 M$ par rapport à une perte de 1 M$ au quatrième trimestre de 2015 en raison de l'augmentation de la juste valeur des placements sous-jacents dans des fonds d'actions de sociétés fermées.

Charge d'impôt sur le résultat. Le taux d'imposition effectif du quatrième trimestre de 2016 a été de 25,1 %, comparativement à 0,2 % au quatrième trimestre de 2015. Le taux d'imposition effectif du quatrième trimestre de 2016 se rapprochait du taux d'imposition prévu par la loi. Le taux du quatrième trimestre de 2015 rend compte d'une perte enregistrée au cours de cette période qui a été contrebalancée par l'augmentation de l'impôt exigible attribuable à un passif d'impôt provincial.

Résultats des secteurs d'activité pour l'exercice et le quatrième trimestre de 2016

En 2016, les modifications suivantes apportées aux rapports internes ont donné lieu à des changements dans les secteurs mondiaux qu'utilise la direction aux fins de l'affectation des ressources et de l'évaluation du rendement, et la présentation des données comparatives a été retraitée en conséquence.

  • Réattribution des clients : la HSBC a mené plusieurs évaluations internes pour faire concorder les exigences des clients avec les secteurs mondiaux les mieux adaptés à leurs besoins respectifs, ce qui a abouti au transfert d'un portefeuille de clients des SE vers les SBIM au cours de l'exercice.
  • Création d'un centre général : En 2016, la direction a pris la décision d'assigner certaines fonctions à un centre général, notamment les activités de gestion du bilan et les participations dans des entreprises associées et des coentreprises.
  • Répartition des coûts : la HSBC a passé en revue certains coûts des services fonctionnels auparavant présentés au poste « Autres » et les a répartis entre les secteurs d'activité mondiaux.

Services aux entreprises

Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est établi à 387 M$ pour l'exercice 2016, en hausse de 88 M$, ou 29 %, par rapport à celui de 2015. Cette progression est surtout attribuable à la diminution des pertes de valeur liées à des prêts qui reflète l'amélioration de la qualité du crédit dans le secteur de l'énergie et la baisse des charges d'exploitation découlant de la rationalisation des activités et de la gestion prudente des coûts. Ces facteurs ont été atténués par la réduction des produits attribuable à la diminution de l'encours des prêts et avances ainsi qu'à l'augmentation des coûts de financement.

Services bancaires internationaux et marchés

Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est chiffré à 206 M$ pour l'exercice 2016, en hausse de 80 M$, ou 63 %, par rapport à celui de l'exercice 2015. Cette progression est attribuable au bon rendement des activités de négociation de taux, à l'incidence positive des ajustements de l'évaluation de crédit de contrats dérivés découlant du resserrement du risque de contrepartie et de l'augmentation des commissions générées sur les marchés des capitaux propres.

Services bancaires de détail et gestion de patrimoine

Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat de l'exercice à l'étude a été de 60 M$, en baisse de 15 M$, ou 20 %, par rapport à celui de l'exercice 2015. Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat attribuable aux activités poursuivies (ce qui exclut le portefeuille de prêts à la consommation en voie de liquidation) a totalisé 33 M$ en 2016, en baisse de 5 M$, ou 13 %, par rapport à celui de 2015. Ce recul s'explique surtout par l'augmentation des charges engagées en lien avec l'investissement dans des initiatives stratégiques de simplification des processus et d'amélioration de l'expérience client et avec l'application des normes mondiales de la HSBC et les activités de gestion des risques et de conformité. Ces facteurs ont été atténués par l'augmentation des produits.

Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat attribuable au portefeuille de prêts à la consommation s'est établi à 27 M$, contre 37 M$ pour l'exercice 2015, ce qui s'explique par la diminution des produits d'intérêts découlant de la baisse des soldes du portefeuille en cours de liquidation, partiellement contrebalancée par une réduction des provisions pour pertes sur prêts et des charges d'exploitation.

Centre général

Le bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat s'est établi à 62 M$ pour l'exercice clos le 31 décembre 2016, comparativement à 119 M$ pour l'exercice 2015. La diminution s'explique principalement par les investissements accrus dans les initiatives stratégiques visant à réduire les charges normales. Ces facteurs ont été compensés en partie par l'augmentation des produits d'intérêts découlant des rendements nets plus élevés des placements financiers. En outre, les produits de négociation de 2015 tenaient compte de l'incidence négative de l'évaluation à la valeur de marché de couvertures économiques non admissibles à la comptabilité de couverture qui avaient été reclassées à l'état du résultat net. Les profits diminués des pertes liés aux instruments financiers ont baissé en raison de la réduction des cessions de placements disponibles à la vente dans le cadre des activités de gestion du bilan.

Dividendes

Au cours de l'exercice, la banque a déclaré des dividendes d'un montant de 341 M$ sur ses actions ordinaires, ce qui représente 9 M$ de plus qu'en 2015, ainsi que des dividendes d'un montant de 38 M$ sur toutes ses séries d'actions privilégiées de catégorie 1, soit une hausse de 10 M$ par rapport à l'exercice 2015.

Des dividendes de 47 M$ sur les actions ordinaires de la Banque HSBC Canada ont été déclarés et seront versés le 30 mars 2017 ou avant cette date à l'actionnaire inscrit le 16 février 2017.

Des dividendes trimestriels réguliers sur toutes les séries d'actions privilégiées de catégorie 1 de la Banque HSBC Canada ont été déclarés, à savoir des dividendes de 0,31875 $, de 0,3125 $ et de 0,25 $ par action des séries C, D et G, respectivement, et seront versés le 31 mars 2017 aux actionnaires inscrits le 15 mars 2017.

Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS

Pour évaluer sa performance, la banque utilise, entre autres, des mesures financières dérivées des résultats qu'elle présente. Or, ces mesures ne sont ni indiquées dans les états financiers ni définies aux termes des IFRS. Elles sont considérées comme étant non conformes aux IFRS; il est donc improbable qu'elles soient comparables à des mesures semblables présentées par d'autres entreprises. L'usage et la définition des mesures financières non conformes aux IFRS auxquelles il est fait référence tout au long du présent document sont présentés ci-après.

Ratios de la situation financière

Ces mesures sont des indicateurs de la stabilité du bilan de la banque et de l'utilisation des fonds aux fins du financement des actifs.

Le ratio des avances à des clients en pourcentage des comptes des clients correspond aux prêts et avances à des clients divisés par les comptes des clients, ces montants étant établis à l'aide des soldes de clôture de l'exercice.

La moyenne du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires en pourcentage de la moyenne du total de l'actif correspond à la moyenne du total des capitaux propres attribuables aux actionnaires divisée par la moyenne du total de l'actif de l'exercice (calculées à l'aide des soldes de fin de mois).

Ratios de rendement

La direction a recours à des ratios de rendement pour évaluer la rentabilité des capitaux propres, de l'actif et des actifs pondérés en fonction des risques.

Le rendement des capitaux propres moyens attribuables à l'actionnaire ordinaire correspond au bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire pour la période divisé par la moyenne des capitaux propres attribuables à l'actionnaire ordinaire (calculée à l'aide des soldes de fin de mois de l'exercice).

Le rendement après impôt de la moyenne du total de l'actif correspond au bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire divisé par la moyenne du total de l'actif (calculée à l'aide des soldes moyens de fin de mois de l'exercice).

Le rendement avant impôt de la moyenne des actifs pondérés en fonction des risques correspond au bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat divisé par la moyenne des soldes mensuels des actifs pondérés en fonction des risques de la période. Les actifs pondérés en fonction des risques sont calculés selon les lignes directrices énoncées par le Bureau du surintendant des institutions financières Canada (« BSIF ») conformément aux normes en matière d'adéquation des fonds propres de Bâle III.

Ratios de couverture du crédit

La direction se sert des ratios de couverture du crédit pour évaluer l'importance des pertes de valeur liées aux prêts qui sont constatées par rapport au rendement de la banque et à la taille de ses portefeuilles de prêts aux clients durant l'exercice.

Les pertes de valeur liées aux prêts en pourcentage du total du résultat d'exploitation représentent les pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit calculées en pourcentage du total du résultat d'exploitation de l'exercice.

Les pertes de valeur liées aux prêts en pourcentage de la moyenne du montant brut des avances à des clients et des acceptations désignent le montant annualisé des pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit de la période exprimé en pourcentage de la moyenne du montant brut des avances à des clients et des acceptations (calculée à l'aide des soldes de fin de mois de l'exercice).

Le total des comptes de correction de valeur en pourcentage des prêts douteux à la clôture de la période correspond au total des comptes de correction de valeur exprimé en pourcentage des prêts douteux, ce qui est établi au moyen des soldes de clôture de l'exercice.

Ratios d'efficience et de la composition des produits

Les ratios d'efficience et de la composition des produits sont des mesures de l'efficience de la banque à gérer ses charges d'exploitation dans le but de générer des produits, et sont des indicateurs de l'apport de chaque principale source de produits au total du résultat.

Le ratio d'efficience correspond au total des charges d'exploitation exprimé en pourcentage du total du résultat d'exploitation de l'exercice.

Le calcul du ratio d'efficience ajusté s'apparente à celui du ratio d'efficience, à la différence que le total du résultat d'exploitation exclut les profits et pertes liés aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur, puisque la variation de la valeur des titres de créance subordonnés émis par la banque est essentiellement attribuable aux fluctuations des taux sur les marchés et qu'elle n'est pas du ressort de la direction.

Les produits d'intérêts nets, produits de commissions nets et produits de négociation nets en pourcentage du total du résultat d'exploitation correspondent aux produits d'intérêts nets, aux produits de commissions nets et aux produits de négociation nets divisés par le total du résultat d'exploitation de l'exercice.

Renseignements relatifs à la Banque HSBC Canada

La Banque HSBC Canada, filiale de HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au pays. Nous aidons des entreprises et des particuliers partout au Canada à faire des affaires et à gérer leurs finances à l'échelle mondiale par l'entremise de trois secteurs d'activité mondiaux, soit les services aux entreprises, les services bancaires internationaux et marchés et les services bancaires de détail et gestion de patrimoine.

HSBC Holdings plc, dont le siège social est situé à Londres, est la société mère du Groupe HSBC. Le Groupe HSBC sert des clients du monde entier à partir d'environ 4 000 bureaux répartis dans 70 pays et territoires en Europe, en Asie, dans les Amériques, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Avec des actifs de 2 375 milliards de dollars US au 31 décembre 2016, la HSBC est l'un des plus importants établissements de services bancaires et financiers du monde.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.hsbc.ca ou suivez-nous sur Twitter @HSBC_CA.

Un exemplaire du Rapport et états financiers annuels 2016 de la Banque HSBC Canada sera acheminé aux actionnaires en mars 2017.


Banque HSBC Canada



Sommaire





(en M$, sauf indication contraire)

Trimestres clos les


Exercices clos les


31 décembre 2016


31 décembre 2015


31 décembre 2016


31 décembre 2015









Performance financière de la période









Total du résultat d'exploitation

512


448


2 079


2 037


Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat

251


(28)


715


617


Bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire

178


(38)


486


414


Bénéfice de base par action ordinaire ($)

0,36


(0,08)


0,97


0,83









Ratios de performance (%)1








Ratios de rendement (%)1









Rendement des capitaux propres moyens attribuables à l'actionnaire ordinaire

15,4


(0,9)


10,6


9,6


Rendement après impôt de la moyenne du total de l'actif

0,73


(0,16)


0,51


0,45


Rendement avant impôt de la moyenne des actifs pondérés
en fonction des risques2

2,4


(0,3)


1,7


1,4









Ratios de couverture du crédit (%)1









Pertes de valeur liées aux prêts en pourcentage du total du résultat d'exploitation

s. o.


36,6


5,1


11,5


Pertes de valeur liées aux prêts en pourcentage de la moyenne du montant brut des avances à des clients et des acceptations

s. o.


1,5


0,2


0,6


Total des comptes de correction de valeur en pourcentage
du total des prêts douteux et acceptations à la clôture
de la période

56,7


83,4


56,7


83,4

















Ratios d'efficience et de la composition des produits (%)1









Ratio d'efficience

63,5


69,4


60,4


58,2


Ratio d'efficience ajusté

63,5


69,3


60,2


58,3


En pourcentage du total du résultat d'exploitation









- Produits d'intérêts nets

55,1


62,9


54,2


56,1


- Produits de commissions nets

33,0


36,8


32,1


33,5


- Produits de négociation nets

8,8


(5,1)


9,1


4,0










À la clôture de la période






31 décembre 2016


31 décembre 2015













Situation financière à la clôture de la période









Prêts et avances à des clients

46 907


48 378






Comptes des clients

56 674


55 089






Ratio des avances à des clients en pourcentage des comptes
des clients (%)1

82,8


87,8






Capitaux propres attribuables aux actionnaires

5 415


5 376






Moyenne du total des capitaux propres attribuables aux
actionnaires en pourcentage de la moyenne du total
de l'actif (%)1

5,7


5,7













Mesures du capital2









Ratio des capitaux propres ordinaires de catégorie 1 (%)

10,5


10,1






Ratio du capital de catégorie 1 (%)

12,5


12,1






Ratio du capital total (%)

13,5


13,5






Ratio de levier (%)

4,7


4,7






Actifs pondérés en fonction des risques

42 005


42 846






1

Il y a lieu de se reporter à la rubrique intitulée « Utilisation de mesures financières non conformes aux IFRS » figurant dans le présent document pour une description des mesures financières non conformes aux IFRS.

2

La banque évalue l'adéquation de ses fonds propres en fonction de normes issues des lignes directrices émises par le BSIF conformément aux cadres d'adéquation des fonds propres de Bâle III.

 

 

Banque HSBC Canada



État consolidé du résultat net





(montants en M$, sauf les montants par action)

Trimestres clos les


Exercices clos les


31 décembre 2016


31 décembre 2015


31 décembre 2016


31 décembre 2015









Produits d'intérêts

445


417


1 744


1 700

Charges d'intérêts

(163)


(135)


(617)


(557)









Produits d'intérêts nets

282


282


1 127


1 143









Produits de commissions

187


183


735


758

Charges de commissions

(18)


(18)


(68)


(75)









Produits de commissions nets

169


165


667


683









Produits de négociation, à l'exclusion des
produits d'intérêts nets

42


(34)


173


41

Produits d'intérêts nets sur les activités de négociation

3


11


17


40

 

Produits de négociation nets

45


(23)


190


81









(Charges)/produits nets liés aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur

(1)


(1)


(4)


3

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers

(6)


7


24


63

Autres produits d'exploitation

23


18


75


64

Total du résultat d'exploitation

512


448


2 079


2 037

Pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit

61


(164)


(107)


(234)

Résultat d'exploitation net

573


284


1 972


1 803

 

Rémunération et avantages du personnel

(166)


(170)


(662)


(673)

Charges générales et administratives

(146)


(130)


(550)


(470)

Dotations à l'amortissement des immobilisations corporelles

(10)


(8)


(33)


(30)

Dotations à l'amortissement et perte de valeur des
immobilisations incorporelles

(3)


(3)


(10)


(13)

Total des charges d'exploitation

(325)


(311)


(1 255)


(1 186)









Bénéfice d'exploitation

248


(27)


717


617

Quote-part du résultat d'entreprises associées

3


(1)


(2)


--

Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat

251


(28)


715


617

Charge d'impôt sur le résultat

(63)


--


(191)


(170)









Bénéfice de la période

188


(28)


524


447









Bénéfice attribuable à l'actionnaire ordinaire

178


(38)


486


414

Bénéfice attribuable aux détenteurs d'actions privilégiées

10


10


38


28

Bénéfice attribuable aux actionnaires

188


(28)


524


442

Bénéfice attribuable aux participations ne donnant
pas le contrôle

--


--


5


5









Nombre moyen d'actions ordinaires en circulation (en milliers)

498 668


498 668


498 668


498 668

Bénéfice de base par action ordinaire ($)

0,36


(0,08)


0,97


0,83

 

 

Banque HSBC Canada





Bilan consolidé







(montants en M$)



Au 31 décembre 2016


Au 31 décembre 2015







ACTIF












Trésorerie et soldes détenus dans la banque centrale



66


65

Effets en cours de compensation auprès d'autres banques



58


73

Actifs détenus à des fins de transaction



6 288


3 893

Dérivés



3 850


4 909

Prêts et avances à des banques



1 071


1 400

Prêts et avances à des clients



46 907


48 378

Conventions de revente non détenues à des fins de transaction



5 938


6 807

Placements financiers



25 231


23 935

Autres actifs



566


365

Paiements anticipés et produits à recevoir



186


194

Engagements de clients en contrepartie d'acceptations



4 322


3 834

Immobilisations corporelles



104


110

Goodwill et immobilisations incorporelles



70


61

 

Total de l'actif



94 657


94 024







PASSIF ET CAPITAUX PROPRES












Passif






Dépôts effectués par des banques



946


2 049

Comptes des clients



56 674


55 089

Conventions de rachat non détenues à des fins de transaction



4 345


6 606

Effets en transit vers d'autres banques



82


219

Passifs détenus à des fins de transaction



3 784


1 713

Passifs financiers désignés comme étant à la juste valeur



403


414

Dérivés



3 838


5 005

Titres de créance émis



10 256


10 896

Autres passifs



2 736


1 822

Acceptations 



4 322


3 834

Charges à payer et produits différés



475


474

Passifs au titre des prestations de retraite



342


288

Créances subordonnées



1 039


239

 

Total du passif



89 242


88 648







Capitaux propres






Actions privilégiées



1 225


850

Actions ordinaires 



850


1 225

Autres réserves



27


92

Résultats non distribués



3 313


3 209

 

Total des capitaux propres



5 415


5 376

 

Total des capitaux propres et du passif



94 657


94 024

 

 

Banque HSBC Canada


Tableau consolidé des flux de trésorerie






Exercices clos les



31 décembre 2016


31 décembre 2015






Flux de trésorerie liés aux activités suivantes :






- Activités d'exploitation


(87)


3 650


- Activités d'investissement


(1 338)


(3 939)


- Activités de financement


1 092


(65)

(Diminution)/augmentation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie


(333)


(354)

Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de la période


1 983


2 337

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période


1 650


1 983






Composition :






- Trésorerie et soldes détenus dans la banque centrale


66


65


- Effets en transit vers d'autres banques, montant net


(24)


(146)


- Prêts et avances à des banques - un mois ou moins


1 071


1 400


- Conventions de revente auprès de banques - un mois ou moins


443


435


- Bons du Trésor et certificats de dépôt - trois mois ou moins


94


229

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période


1 650


1 983

 

 

Banque HSBC Canada


Information par secteur d'activité mondial (non audité)




(montants en M$)


Exercices clos les



31 décembre 2016


31 décembre 2015






Services aux entreprises





Produits d'intérêts nets


525


585

Produits de commissions nets


293


295

Produits de négociation nets


31


31

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers


2


--

Autres produits d'exploitation


18


25

Total du résultat d'exploitation


869


936

Pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit


(90)


(211)

Résultat d'exploitation net


779


725

Total des charges d'exploitation


(392)


(426)

Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat


387


299






Services bancaires internationaux et marchés





Produits d'intérêts nets


75


61

Produits de commissions nets


158


162

Produits de négociation nets


124


48

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers


(1)


--

Autres produits d'exploitation


(6)


--

Total du résultat d'exploitation


350


271

Reprise sur pertes de valeur/(pertes de valeur) liées aux prêts et autres provisions relatives
au risque de crédit


(10)


(12)

Résultat d'exploitation net


340


259

Total des charges d'exploitation


(134)


(133)

Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat


206


126






Services bancaires de détail et gestion de patrimoine





Produits d'intérêts nets


402


393

Produits de commissions nets


216


226

Produits de négociation nets


22


22

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers


1


--

Autres produits d'exploitation


13


12

Total du résultat d'exploitation


654


653

Pertes de valeur liées aux prêts et autres provisions relatives au risque de crédit


(7)


(11)

Résultat d'exploitation net


647


642

Total des charges d'exploitation


(587)


(567)

Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat


60


75






Centre général





Charges d'intérêts nettes


125


104

Produits de négociation nets


13


--

(Charges)/produits nets liés aux instruments financiers désignés comme étant à la juste valeur


(4)


(20)

Profits diminués des pertes liés aux placements financiers


22


3

Autres produits d'exploitation 


50


28

Résultat d'exploitation net


206


115

Total des charges d'exploitation


(142)


(59)

Bénéfice d'exploitation


64


56

Quote-part de la perte des entreprises associées


(2)


--

Bénéfice avant la charge d'impôt sur le résultat


62


56

 

SOURCE HSBC Bank Canada

Renseignements : Demandes des médias : Sharon Wilks, 416-868-3878, sharon_wilks@hsbc.ca ; Caroline Creighton, 416-868-8282, caroline.x.creighton@hsbc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.hsbc.ca/1/2/personal

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.