Banque de développement économique du Québec - Des défis considérables à relever malgré des objectifs souhaitables, selon le Conseil du patronat du Québec

MONTRÉAL, le 13 mai 2013 /CNW Telbec/ - À l'occasion de sa participation aujourd'hui aux auditions publiques de la Commission de l'économie et du travail de l'Assemblée nationale dans le cadre des consultations sur le projet de loi no 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec (BDEQ), le Conseil du patronat réitère son appui à plusieurs des objectifs visés par le gouvernement du Québec.

Du même souffle, le Conseil rappelle toutefois à la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, que la BDEQ, si elle est mise sur pied, devrait relever des défis considérables, notamment en matière de gouvernance, de gestion des ressources humaines et de culture organisationnelle, et que certaines questions se posaient quant à la capacité du nouvel organisme d'assumer efficacement toutes les facettes de son vaste mandat.

« En théorie, la mission de la BDEQ répond à plusieurs des préoccupations exprimées au fil des années par le milieu des affaires au Québec en matière d'aide au développement économique. Cependant, en pratique, il y a lieu de s'interroger sur la réelle valeur ajoutée de la BDEQ par rapport à ce qui existe déjà et sur l'aptitude de cette nouvelle entité à permettre au gouvernement d'atteindre les objectifs économiques qu'il s'est fixés », indique le président du Conseil du patronat, M. Yves-Thomas Dorval.

Le Conseil du patronat ne peut ainsi que souscrire à plusieurs volets du mandat dévolu à la BDEQ, entre autres un renforcement du soutien nécessaire à certains projets d'investissement, un accès plus facile pour certaines clientèles à l'aide financière de l'État, un allégement de la charge administrative imposée aux entrepreneurs et un accès simplifié aux services.

L'organisme s'interroge toutefois à savoir si la création d'une nouvelle structure permettra d'atteindre ces objectifs de façon plus efficace que ne le permettrait une amélioration des organismes et des mécanismes d'aide déjà existants. Il se questionne aussi sur le double rôle d'opérateur et de planificateur que le gouvernement entend confier à cette future banque et sur l'équilibre nécessaire entre régionalisation des interventions et cohérence de la vision économique. C'est pourquoi il se montre préoccupé par l'impact de cette décision sur le développement économique du Québec et estime à cet effet qu'il serait primordial que la Banque agisse vraiment en complémentarité avec les institutions financières du secteur privé et qu'elle évite de dédoubler les activités d'autres organismes.

Le mémoire intégral du Conseil du patronat est disponible sur le site Web de l'organisme, sous l'onglet « Publications » : www.cpq.qc.ca.

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.


SOURCE : Conseil du patronat du Québec

Renseignements :

Patrick Lemieux
Conseiller principal - Communications
Cell. : 438 886 9804


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.