Avis de santé publique - Enquête sur une éclosion d'infections à E. coli liées à la farine tout usage Original Robin Hood

Le présent avis a été mis à jour pour tenir compte d'un avis de rappel d'aliment lié à l'enquête portant sur l'éclosion. D'autres conseils pour la préparation de pâte crue de manière salubre sont également inclus.

OTTAWA, le 28 mars 2017 /CNW/ -

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada collabore actuellement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux en santé publique dans le but d'enquêter sur une éclosion d'infections à E. coli O121 maintenant liées à la farine tout usage Original Robin Hood. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis un avis de rappel d'aliment avisant les Canadiens du produit rappelé qui avait été distribué en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. L'enquête est en cours, et il se peut que d'autres produits liés à l'enquête sur l'éclosion soient identifiés.

On demande aux Canadiens de ne pas utiliser et de ne pas manger de farine tout usage Original Robin Hood vendue dans des sacs de 10 kg dont le code comporte les mentions BB/MA 2018 AL 17 et 6 291 548, puisque ces produits peuvent être contaminés par la bactérie E. coli. Pour obtenir plus de détails sur le rappel, veuillez consulter l'avis de rappel de l'ACIA. On demande aussi aux restaurants et aux détaillants de ne pas vendre et de ne pas servir le produit ainsi que tout aliment qui peut avoir été préparé ou produit à l'aide du produit Les coliformes E. coli sont des bactéries qui vivent naturellement dans les intestins du bétail, d'autres animaux et des humains. La majorité des bactéries E. coli sont inoffensives pour l'humain. Toutefois, il en existe plusieurs souches différentes, et certaines variétés peuvent provoquer des maladies graves. La plupart des gens infectés par E. coli ont des troubles digestifs pendant quelques jours puis se remettent complètement, mais l'infection peut parfois être mortelle.

Résumé de l'enquête

En tout, 25 cas d'infection à E. coli O121 ayant la même empreinte génétique ont été signalés dans quatre provinces : Colombie-Britannique (12), Saskatchewan (4), Alberta (4) et Terre-Neuve-et-Labrador (5). Les dates d'apparition de la maladie s'échelonnent de novembre 2016 à la fin de février 2017. Six personnes ont été hospitalisées et elles s'en sont remises ou sont en voie de rétablissement. Aucun décès n'a été signalé. La majorité (54 %) des personnes qui sont devenues malades sont des hommes, et l'âge moyen est de 24 ans.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments a émis un avis de rappel d'aliment pour la farine tout usage Original Robin Hood concernant cette éclosion. Des échantillons de farine Robin Hood ont été recueillis lors de l'enquête sur la salubrité des aliments, et les tests de dépistage d'E. coli O121 effectués sur eux se sont effectivement avérés positifs. Plusieurs personnes malades ont déclaré avoir été en contact avec de la farine Robin Hood. L'enquête est en cours, et il se peut que d'autres produits liés à l'enquête sur l'éclosion soient identifiés.

Qui est le plus à risque?

Tout le monde peut contracter une infection à E. coli, mais les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les aînés sont plus susceptibles de développer des complications graves.

Ce que vous devez faire pour protéger votre santé

Faites une vérification chez vous ou dans votre lieu d'affaires pour voir si le produit rappelé s'y trouve. Si oui, prenez les mesures qui suivent.

  • N'utilisez pas et ne mangez pas de farine tout usage Original Robin Hood. Mettez le produit rappelé dans un sac de plastique et jetez-le ou retournez-le au magasin où il a été acheté pour obtenir un remboursement.
  • Si vous avez de la farine qui n'est pas dans son emballage d'origine et que vous n'êtes pas certain si elle est visée par le rappel d'aliments, jetez‑la par mesure de précaution.
  • Lavez minutieusement tout contenant qui a servi à ranger le produit rappelé avant de l'utiliser à nouveau.
  • Si vous soupçonnez que vous pouvez avoir utilisé de la farine rappelée pour produire des pâtisseries ou des produits non cuits, comme de la pâte à modeler pour enfants, jetez ces produits. Lavez toutes les surfaces et les contenants où les produits peuvent avoir été utilisés ou rangés.
  • Lavez-vous les mains avec de l'eau chaude et du savon immédiatement après tout contact avec le produit rappelé.

En ce qui concerne l'usage général de la farine, les conseils qui suivent vous aideront aussi à réduire votre risque de devenir malade.

  • Ne goûtez pas à la farine ou à la pâte crue. En manger une petite quantité pourrait suffire pour vous rendre malade.
  • Faites cuire les aliments faits à partir de pâte crue avant de les manger.
  • Utilisez toujours de l'eau chaude savonneuse pour nettoyer les bols, les ustensiles et les surfaces qui sont entrés en contact avec la farine.
  • Lavez-vous les mains avec de l'eau chaude savonneuse immédiatement après avoir touché de la farine, de la pâte crue.
  • Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé si vous croyez que vous êtes devenu malade après avoir mangé de la pâte crue ou après avoir consommé ou manipulé un produit de farine.

Symptômes

Les personnes infectées par E. coli peuvent présenter une vaste gamme de symptômes. Certaines personnes ne sont pas malades du tout (mais elles peuvent quand même propager l'infection). D'autres sont prises de violents maux d'estomac. D'autres encore sont gravement malades et doivent être hospitalisées.

Les symptômes suivants peuvent apparaître de un à dix jours après le contact avec la bactérie :

  • vives crampes d'estomac;
  • diarrhée liquide ou sanglante;
  • vomissements;
  • nausée;
  • maux de tête;
  • peu ou pas de fièvre.

La majorité des symptômes disparaissent au bout de cinq à dix jours sans qu'il soit nécessaire de consulter un professionnel de la santé. Certaines personnes infectées par E. coli ont par contre des symptômes potentiellement mortels, comme une insuffisance rénale, des convulsions ou un accident vasculaire cérébral (AVC). La plupart des personnes infectées se rétablissent complètement, mais certaines peuvent subir des effets permanents, comme des lésions rénales. La mort est aussi possible dans certains cas extrêmement rares.

Ce que fait le gouvernement du Canada?

Le gouvernement du Canada a à cœur la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada dirige le volet santé humaine des enquêtes multilatérales sur les éclosions et communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux et provinciaux afin de surveiller les éclosions et de prendre des mesures concertées pour les combattre.

Santé Canada effectue des évaluations des risques pour la santé associés aux aliments afin de déterminer si la présence de certaines substances ou de certains microorganismes constitue un risque pour la santé des consommateurs.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) mène des enquêtes sur la salubrité des aliments afin de trouver la source alimentaire possible des éclosions.

Le gouvernement du Canada continuera de tenir les Canadiens au courant de tout fait nouveau relatif à cette enquête.

Renseignements supplémentaires

 

SOURCE Agence de la santé publique du Canada

Renseignements : Personnes-ressources pour les médias : Agence de la santé publique du Canada, Relations avec les médias, 613-957-2983Renseignements au public : Numéro sans frais : 1-866-225-0709, Courriel : info@hc-sc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.