Aveuglement volontaire de la part de Pêches et Océans Canada

MATANE, QC, le 19 mars 2013 /CNW Telbec/ - Pêches et Océans Canada a remis sur la table l'idée d'introduire à nouveau les chalutiers dans la pêche au poisson de fond, contrairement à ce que la ministre Shea a affirmé en 2009. Une nouvelle présentation d'un dirigeant du Ministère a été faite aux participants lors du Comité consultatif du poisson de fond tenu à Moncton les 12 et 13 mars 2013.

Une importante interrogation surgit alors : avec les décisions administratives (coupures de services, assurance-emploi) que l'on pourrait considérer comme « agressives » et qui touchent l'ensemble des travailleurs de l'industrie des pêches du Golfe, se pourrait-il que le gouvernement veuille en finir avec ce qui reste de poisson de fond afin d'autoriser l'exploitation des sites pétroliers répertoriés? D'après ces agissements, il devient difficile de croire le contraire.

Pourtant, d'après un document de travail sur l'orientation et les principes stratégiques du Ministère, il semblerait que la conservation de la ressource soit la priorité absolue de Pêches et Océans Canada. Selon ce même document, « la conservation correspond à une utilisation durable qui protège les processus écologiques et la diversité génétique dans l'intérêt des générations actuelles et futures ». La réintroduction des chalutiers dans la pêche au poisson de fond va donc clairement à l'encontre des principes établis par le Ministère.

Qui plus est, plusieurs rapports scientifiques démontrent que les chalutiers, en plus de détruire la ressource, anéantissent tout ce qui se trouve dans les fonds marins, supprimant toute structure physique se trouvant sur leur chemin. Le Ministère a lui-même publié un rapport1 faisant état des conséquences néfastes de l'utilisation des engins mobiles dans la pêche. Une autre étude réalisée par Lindeboom et de Groot pour le compte du Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM) confirme elle aussi que les chalutiers affectent le renouvellement des espèces et réduisent les structures biotiques. Voilà un autre exemple démontrant que le Ministère fait preuve d'aveuglement volontaire dans ce dossier.

En plus des conséquences directes sur les fonds marins, un retour des chalutiers serait catastrophique pour les communautés côtières du Golfe du Saint-Laurent. En plus des pêcheurs et des travailleurs d'usines, ce serait l'ensemble des habitants de ces municipalités qui en souffriraient. C'est pourquoi l'Office des pêcheurs de flétan du Groenland du Québec (O.P.F.G.Q.) demande au gouvernement de faire preuve de bon sens, et de mettre fin définitivement à son projet de réintroduction des chalutiers dans la pêche au poisson de fond.

_____

(1) Rapport disponible en version électronique sur le site de Pêches et Océans Canada. http://www.dfo-mpo.gc.ca/csas/Csas/etat/2006/SAR-AS2006_025_f.pdf

 

SOURCE : Office des Pêcheurs de Flétan du Groenland du Québec (OPFGQ)

Renseignements :

André Boucher, 159, rue St-Pierre, Bureau 303, Matane (Québec) G4W 2B8
Tél : 418-566-6659
Courriel : boucherand@cgocable.ca
Site web : www.opfgq.com
Twitter : @OPFGQ

Profil de l'entreprise

Office des Pêcheurs de Flétan du Groenland du Québec (OPFGQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.