Autisme - « L'urgence, ce n'est pas de discuter, c'est d'agir! » - Jean-François Lisée

QUÉBEC, le 5 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux et de protection de la jeunesse, Jean-François Lisée, et le député de Lac‑Saint‑Jean et porte‑parole en matière d'éducation et de persévérance scolaire, Alexandre Cloutier, mettent en garde le gouvernement libéral et lui demandent de ne pas attendre encore plusieurs mois avant d'agir pour répondre aux besoins des enfants autistes et de leur famille.

« Les besoins sont connus et documentés; les enfants autistes et leur famille attendent des services, pas un forum! L'annonce de ce matin ne doit pas servir de prétexte au gouvernement pour ne pas agir et, surtout, pour ne pas investir afin d'améliorer l'accès aux services pour les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme et leur famille. Plusieurs gestes concrets peuvent être faits dès maintenant, notamment sur le plan de la gestion des listes d'attente et de l'accompagnement des jeunes et de leur famille dans le parcours du combattant pour l'obtention d'un diagnostic et, par la suite, de services. Par ailleurs, la littérature scientifique démontre que c'est avant cinq ans que les services de stimulation précoce et de réadaptation sont les plus efficaces; est-il nécessaire de payer plusieurs dizaines de milliers de dollars pour se le redire en groupe dans un forum? Déjà, de nombreux rapports - du Vérificateur général du Québec, du Protecteur du citoyen, d'un groupe de travail sur les services pour les 21 ans et plus, etc. - ont émis des recommandations que la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, pourrait mettre en application rapidement. Nous déplorons qu'elle cherche à gagner du temps au lieu d'agir dès maintenant pour tenter d'atténuer les effets des coupes de son gouvernement sur les personnes vulnérables », a indiqué Jean‑François Lisée.

Ajoutons que les libéraux ont une responsabilité supplémentaire, puisque leurs coupes en éducation ont un impact direct sur les services offerts aux enfants autistes dans les établissements scolaires. « Le gouvernement parle des deux côtés de la bouche. D'un côté, il fait de beaux discours; de l'autre, il coupe directement dans les services aux enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme. En ce début d'année scolaire, il y a moins de professionnels pour aider les jeunes. C'est ça, la réalité que vivent les jeunes et les parents tous les jours. Il serait temps que le ministre de l'Éducation aille sur le terrain pour constater les effets dévastateurs de ses coupes. Nous participerons au forum, mais je suis certain que l'argent qui sera investi pour l'organiser aurait été beaucoup plus utile dans les écoles du Québec, pour les autistes », a ajouté Alexandre Cloutier.

Rappelons que c'est le Parti Québécois qui a travaillé à l'élaboration et à la publication du premier plan d'action en autisme, qui fut publié en 2003. En outre, en 2014, il a été le seul parti à présenter des engagements pour aider les autistes et leur famille.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.